Archives par mot-clé : espace / space

Parution : « Réseaux » (Le magasin du XIXe siècle, n° 10)

Revue Réseaux, n° 10 : « Le magasin du XIXe siècle » Champ Vallon, décembre 2020, 305 p. 

SOMMAIRE

Introduction: une société en réseaux Julien Schuh

Espaces, urbanisme, modernité

  • L’émergence du concept moderne de réseau chez Saint-Simon et les saint-simoniens Pierre Musso
  • La notion de réseau chez Haussmann Pierre Pinon
  • Les réseaux d’espaces verts du Paris d’Adophe Alphand Chiara Santini
  • Image et imaginaire du réseau chez Hippolyte Taine Romain Enriquez
  • Réseaux occultes (sociétés secrètes, franc-maçonnerie…) Jean-Noël Tardy
  • Les réseaux informels dont profitent les prostituées de la middle et de la upper class sous le Second Empire et la Belle Époque Gabrielle Houbre
  • Réclame et réseaux de panneaux publicitaires Karen Carter

Poétiques des réseaux

  • Idylle en réseau dans Le Ventre de Paris d’Émile Zola Marie-Ange Fougère
  • La place des chemins de fer dans les récits de voyage de Matilda Betham-Edwards (1836-1919) Tom Williams
  • La complicité en réseau dans la presse frivole fin de siècle Helen Craske
  • La circulation d’une série gravée de Moritz Retzsch sur le Faust de Goethe : des images aux objets Evanghélia Stead

Les routes de l’économie et de l’information

  • Les réseaux ferroviaires, maritimes Niklas Bender
  • Le réseau télégraphique, le câble atlantique: Pierre-Carl Langlais
  • Des colporteurs aux réseaux de diffusion d’éditeurs (Hachette…) Jean-Yves Mollier
  • Le commis voyageur et la boutique. Les réseaux de commercialisation de la tapisserie d’Aubusson dans la première moitié du XIXe siècle. Jean-François Luneau

La création en réseau

  • Sociabilités réticulaires versus sociabilités cénaculaires Vincent Laisney
  • Revues en réseau et réseaux de revues (1860-1930) : réflexions historiques et théoriques Evanghélia Stead et Hélène Védrine
  • Le théâtre de société de l’Hôtel de Castellane, réseau de sociabilité Valentina Ponzetto
  • Les réseaux franco-allemands France Nerlich
  • Les réseaux épistolaires féminins autour de Sand, Brigitte Diaz

Appel à communications : Espaces • Sexualités • Pouvoirs

Appel à communications

Colloque international Espaces • Sexualités • Pouvoirs. Représentations littéraires, artistiques et médiatiques

Université de Sherbrooke, Campus de Longueuil

28-29-30 avril 2022

Organisé par Isabelle Boisclair (Université de Sherbrooke), Nicole Côté (Université de Sherbrooke), Lori Saint-Martin (Université du Québec à Montréal) et Charlotte Comtois (Université de Sherbrooke)

Échéance : 1er septembre 2021

APPEL

Depuis le début du 21e siècle, les représentations littéraires, artistiques et médiatiques de la sexualité, autrefois cantonnées dans les créneaux érotiques et pornographiques, se multiplient et s’inscrivent désormais dans un champ élargi. Se multiplient parallèlement les conceptions mêmes de la sexualité, désormais conjuguée au pluriel. D’un régime hétérosexuel hégémonique, nous sommes passés à un régime où des sexualités longtemps minorisées, stigmatisées et rejetées s’affichent sans plus de honte, troublant l’ordre canonique du sexe/genre/désir qu’a décrit Judith Butler (2005).

De nouveaux regards portés sur « la » sexualité viennent par ailleurs concurrencer les conceptions naturalistes qui justifiaient le vieux régime. Il est admis que la sexualité a affaire au pouvoir (Foucault), et qu’elle circule sous formes de « scripts » dans l’espace social et culturel (Gagnon). Ce pouvoir, à son tour, circule entre les sujets, lesquels sont façonnés par maints dispositifs, dont l’espace, qui leur assignent les positions qu’ils doivent occuper ; les sujets, en retour, ont le pouvoir de modifier les usages spatiaux. Ainsi, dans les représentations littéraires, artistiques et médiatiques, la sexualité apparaît comme un motif privilégié pour saisir les dynamiques de pouvoir, notamment parce que ces représentations rendent patent le dispositif des espaces/lieux qui les avaient jusque-là déterminées.

De fait, les femmes (cis et trans) ainsi que les personnes issues de la diversité sexuelle et de genre ont investi non seulement les espaces autrefois interdits mais également le champ des représentations sexuelles, autrefois réservé aux hommes. Dès lors, il n’est pas étonnant que les représentations littéraires, artistiques et médiatiques participent à cet éclatement des sexualités, au rejet féroce de l’hétéronormativité et à la multiplication des perspectives ancrées dans celle des espaces où les lignes de pouvoir se fractionnent, se dispersent et s’étoilent. C’est donc sur la question spécifique de la ou des sexualités dans leur rapport aux espaces que portera le colloque.

Quels changements entraînent les nouvelles logiques distributives du pouvoir et des espaces – référentiels ou imaginaires, utopiques ou dystopiques ? Quelles reconfigurations sont occasionnées par le changement de régime évoqué plus haut ? Quels effets ces logiques ont-elles sur les représentations ? À quelles textualités, quelles images, quels scénarios donnent-elles forme ? Quelles nouvelles territorialités émergent ? Comment des identités inédites reconfigurent-elles les pratiques sexuelles dans un espace donné ? Considérant que le partage des espaces est toujours négocié en fonction de différents marqueurs qui pondèrent l’identité (race, classe sociale, âge, appartenance ethnique et religieuse) et lui confèrent plus ou moins de pouvoir, que nous dit cette distribution du pouvoir entre les sexes/genres/orientations sexuelles à travers ces configurations spatiales, notamment la mise en espace de la sexualité ? Est-il possible de penser la sexualité hors des asymétries de genre, dans une économie de la réciprocité ? Quels lieux sont réservés aux pratiques sexuelles et à qui appartiennent-ils ? C’est à ces questions que ce colloque invite à réfléchir.

Continuer la lecture de Appel à communications : Espaces • Sexualités • Pouvoirs

Parution : Otrante, n°47-48, « Apocalypses »

Otrantes. Art et littérature fantastiques, n° 47-48 : « Apocalypses », éd. Kimé, 2020. 

Responsables éditoriaux : Sylvie Bauer, Hélène Machinal, Denis Mellier

Nous serions désormais dans un spatial turn, dans lequel les questions de l’espace et des mondes se seraient imposées face au privilège ancien d’un récit du temps, de sa perception et de ses transformations.
Comment dans un régime culturel de l’écran, dans une fiction où les devenirs technologiques ne cessent de tracer de nouvelles perceptions et possibilités pour le sujet humain — jusqu’à son dépassement ou sa disparition —, les catégories de l’espace et du temps négocient-elles nouvellement leurs relations ? Les fictions de l’imaginaire, la SF et le fantastique, les anticipations dystopiques ou encore l’enquête policière sont-ils plus particulièrement aptes à révéler de nouvelles configurations fictionnelles de l’espace et du temps ? À moins que certaines de leurs propriétés formelles et imaginaires n’aient contribué précisément à ce tournant spatial ?
À travers des études consacrées aux paradoxes temporels, à la circularité du récit, aux brouillages génériques, aux dispositifs médiatiques et textuels offerts par les relations de la littérature et du numérique, de Star Trek à Sherlock Holmes, de Don DeLillo à Lauren Beurkes, d’Alain Damasio à William Burroughs, du blockbuster Arrival à l’œuvre expérimentale de Scott Tomasula, ce numéro d’Otrante, cherche à montrer le renouvellement des représentations et des conceptions qui affectent les imaginaires du temps et de l’espace dans la fiction (littérature, cinéma, séries) contemporaine.

Appel : Espaces clos dans l’imaginaire

« Voyages intérieurs et espaces clos dans les domaines de l’imaginaire (littérature, cinéma, transmédias), XIX-XXIème siècle »

Appel à communications

4-5-6 octobre 2017

Salle Ausone, Librairie Mollat, Bordeaux ; Salle Jean Bordes, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (Pessac) ;Maison de la Recherche, Université Bordeaux-Montaigne (Pessac)

Image : Affiche du Festival du Film Fantastique de Gérardmer 2016

Tantôt morphique, tantôt métaphorique, le recours à la notion d’espace en littérature est pratique courante. Ce fait s’explique, entre autres, par la prédisposition du langage spatial à pouvoir s’ériger en un métalangage capable de parler de toute autre chose que de l’espace. Si la théorie littéraire a été longtemps dévouée à la dimension temporelle du récit, Mikhaïl Bakhtine et Youri Lotman ont démontré que les structures spatiales du monde fictionnel sont fondamentales à la production du sens. Ce colloque s’intéresse aux différentes dimensions des univers clos, des espaces fermés dans les productions artistiques de l’imaginaire, tant dans les œuvres littéraires que cinématographiques ou transmédiatiques (séries, jeux vidéo, jeux de rôles, bande dessinée). Une des spécificités de la Continuer la lecture de Appel : Espaces clos dans l’imaginaire

Appel : Space in comics

Spaced Out : Spatiality in Comics

International Conference

Cagliari / 26-27 October 2017

26 October / Aula Magna / Department of Humanities

27 October / Conference Hall/ MEM

Appel : avant le 31 mai 2017

keynote speaker Michael A. Chaney (Dartmouth College)

with the participation of Sara Colaone / Manuele Fior

Space does for comics what time does for film.

McCloud 1994

How is space thematised and transformed, strengthened or weakened in the narrative comic? To what extent do comics rewrite and reinvent space by offering a place where spatial coordinates can be reconfigured in a utopian or fantastic manner? How does this reconfiguration affect perception devices? And again, how can the representation of spatiality in comics be modified within the network of the ongoing transmedia transformations? Continuer la lecture de Appel : Space in comics

Conference: The global and the local in contemporary world crime fiction (Queen’s University, Belfast, 13-14th June 2014)

Poster29052014ee_Page_1

 

INTERNATIONAL CRIME FICTION RESEARCH GROUP

Conference on the Territorialisation of Crime fiction

Queen’s University, Belfast, 13-14th June 2014

The global and the local in contemporary world crime fiction

Circulation and exchanges

or further information contact:
Dr Dominique Jeannerod, d.jeannerod@qub.ac.uk or
Dr Natacha Levet, natacha.levet@unilim.fr

 

 

Location-Based Storytelling Symposium, June 18th

European Narratology Network (ENN)

Location-Based Storytelling

18 June 2012

In Association with the Narrative Research Group (NRG) and Centre for Excellence in Media Practice (CEMP), Bournemouth Media School

Venue:

The Executive Business Centre

Bournemouth University

89 Holdenhurst Road

BH8 8EB

This symposium responds to the recent upsurge in interest in harnessing mobile technologies and mapping tools for the purposes of storytelling.  Whether this involves extending our experience of existing storyworlds or creating innovative spaces for users to explore, such narratives can be potentially empowering, both in the sense of reconnecting with public places and community histories, and in terms of opening up familiar stories to new audiences and new interpretations.

For many people keen to explore the possible applications of locative media, a lack of technological know-how may be a barrier to participation.  The symposium will therefore include exhibitions based on existing projects, and a workshop in which attendees can gain direct experience of using relevant software.   We will explore the huge potential for utilising these kinds of resources in the classroom, and for developing web based artefacts drawing on the knowledge and experiences of communities of storytellers and readers of all ages.

The event is free to attend, but places are limited so please register your interest by emailing Bronwen Thomas (bthomas@bournemouth.ac.uk<mailto:bthomas@bournemouth.ac.uk> )

Lunch and refreshments will be provided.

Programme

10.45 : Welcome and Introductions.

11-12 : Professor Martin Rieser, De Montfort University — ‘The Mobile Audience and the Poetics of Space.’

12-1 : Buffet Lunch

1-2 : Tim Wright, Digital Writer/Consultant — ‘Kidmapper, BlakeWalk and TheHaunter: three instances of geolocated literature and social reading in the wild.’

2-3 : Dr Robert Clark, University of East Anglia — ‘What Mapping Writing Can Tell Us About the Novels of Defoe and Austen.’

3-3.15 : Tea, Coffee break

3.15-4.15 : Jerome Burg, Founder of Google Lit Trips — ‘Google Lit Trips: Where Place-Based Literature Study Meets

Google Earth’.

4.15-5.15 : Google Lit Trips Workshop (laptops preloaded with Google Earth required).

Close