Archives par mot-clé : entretiens

Parution : Retour sur Formes et politiques de la bande dessinée (1998) – Entretien avec Jan Baetens

Retour sur Formes et politiques de la bande dessinée (1998) – Entretien avec Jan Baetens, Publié sur le site du9.org, mai 2021.

« Sébastien Conard : Il y a un peu plus de vingt ans, vous publiez Formes et politiques de la bande dessinée (Peeters/Vrin, 1998), un petit livre tout aussi concis que précis, réparti en quatre parties correspondantes à quatre foyers de recherche : (1) la couleur ; (2) les rapports entre texte et image « au sein du genre mixte qu’est la bande dessinée », relevant par là le concept de graphiation (de Philippe Marion) ; (3) l’apport de certains traits formels à la construction du récit  ; et (4) enfin, « les premiers jalons d’une analyse politique du genre ». Couleur, texte et image, récit, politique : voilà un quatuor de choc qui devrait continuer à faire valser la bande dessinée.
Il me semble opportun de mesurer les changements et les tournants du champs depuis deux décennies. Quelques années auparavant, votre collègue Benoît Peeters indiquait des « nouveaux territoires » pour la bande dessinée à venir dans un court ouvrage (La bande dessinée. Un essai pour comprendre, Un essai pour réfléchir. Flammarion, 1993) : le renouveau graphique, l’ambition narrative ou littéraire, la féminisation et la reconquête de l’enfance en étaient quelques-uns. Vous y ajoutiez la nécessité d’une production diversifiée — tant au niveau des créations que des lectorats — et d’une certaine « réinsertion sociale » du médium. Nous reviendrons inévitablement sur ces questions. En tout cas, votre propre “quatuor” d’enjeux pourrait, lui aussi, faire office de checklist quant aux évolutions du récit graphique depuis 1998…

Jan Baetens : Avant d’aborder les questions que vous avez eu la gentillesse de préparer à partir d’un petit livre qui m’est toujours resté très cher, permettez-moi de vous remercier de cette « exhumation ». Je suis sincèrement ravi de voir que Formes et politiques de la bande dessinée, volume à ma connaissance non encore épuisé, parvient toujours à retenir l’intérêt de jeunes créateurs et théoriciens (dans votre cas, la distinction entre les deux devient oiseuse, ce qui n’est pas pour me déplaire). Cela dit, il est important de souligner d’emblée que le monde de la bande dessinée a changé comme le monde lui-même, même si c’est de manière beaucoup moins dramatique, bien entendu. Dans le domaine francophone, ces mutations profondes ont été fort bien commentées et analysées par Thierry Groensteen, notamment dans deux de ses livres qui, avec une bonne dizaine d’années de distance, ont fait le point sur la situation et de l’art et du marché de la bande dessinée : Un objet culturel non identifié (Angoulême, éd. de l’An 2, 2006), puis La Bande dessinée au tournant (Bruxelles : Les Impressions Nouvelles, 2017). Ce diptyque permet de mesurer la distance parcourue entre l’époque où la bande dessinée était toujours à la recherche de sa légitimité et celle où elle est parvenue à trouver sa place au sein — je ne dis pas au cœur — de la culture mainstream.

Quant au discours proprement universitaire, il a également beaucoup évolué. (…) »

Lire la suite

Parution : L’Arc et le Heaume, hors-série n°2, « Conversations avec J.R.R. Tolkien »

L’Arc et le Heaume — Hors-série n°2 — Conversations avec J.R.R. Tolkien

 Association Tolkiendil, 2021.

Le 29 juillet 1954, 17 ans après la parution du Hobbit, paraît en Angleterre La Fraternité de l’Anneau, le premier volume du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien, suivi en novembre 1954 et octobre 1955, des volumes Les Deux Tours et Le Retour du Roi. Le succès, bien qu’au rendez-vous, est modeste, à l’image d’autres bestsellers de l’époque. Pendant environ dix ans, les éditions Allen & Unwin rééditent les trois volumes jusqu’à parvenir à environ 275 000 exemplaires produits entre 1954 et 1965 pour les marchés anglais et américains. En 1969, ce nombre était estimé à près de 3 millions de copies, une explosion qui marque le début de la popularité croissante de Tolkien et un virage médiatique qui font suite, notamment, à la parution d’une édition pirate publiée aux USA par Ace Books en 1965. Cette popularité remarquée se traduit ainsi par un nombre croissant de lettres, d’appels téléphoniques (parfois en pleine nuit !), mais également de demandes d’interviews de la part de différents médias. Ainsi, pour la seule décennie 1960, Tolkien répond à une quinzaine d’interviews, sur la vingtaine connue, des interviews dans lesquels ses fans ont l’opportunité d’en apprendre plus sur sa vie d’écrivain, son œuvre et ses centres d’intérêt ! En tout cas, ses fans anglophones. Car bien que les premières traductions françaises du Hobbit et du Seigneur des Anneaux paraissent respectivement en 1969 et 1972-1973, son succès reste confidentiel en France et aucune interview n’est menée dans notre langue. C’est pourquoi, il nous a paru intéressant de traduire et publier des interviews pour le lectorat français.

Continuer la lecture de Parution : L’Arc et le Heaume, hors-série n°2, « Conversations avec J.R.R. Tolkien »

Parution : Créer une série

Pierre Langlais, Créer une série. Témoignages croisés et confidences des auteurs de The Shield, Dix pour cent, Happy Valley, Borgen

Armand Colin, hors collection, 320p.

À paraître : 3 mars 2021.

 

 

Présentation

Avant d’arriver sur nos écrans, une série est le fruit d’un long chemin de création collective. Née d’une idée souvent personnelle, elle s’épanouit dans l’esprit de ses créateurs, se nourrit de leurs accords et désaccords, franchit nombre d’étapes et d’obstacles, jusqu’à sa conclusion. Dans ce livre rare, Pierre Langlais relate chaque épisode de la vie des séries, de la première étincelle à la diffusion de l’ultime saison, à travers le regard et les témoignages de leurs auteurs. Des confidences intimes et des secrets de fabrication qui nous éclairent sur leur inspiration, leurs recherches, leur plaisir d’écrire, leur routine, leurs joies et déceptions. En un mot, sur tout ce qu’elles et ils affrontent durant le processus de création. Un récit vivant et riche d’enseignements, pour tous les passionnés de séries et celles et ceux qui les imaginent.
Avec la participation de : Michaela Coel (I May Destroy You), Bryan Elsley (Skins), Tom Fontana (Oz), Fabrice Gobert (Les Revenants), Fanny Herrero (Dix pour cent), Anne Landois (Engrenages), Ray McKinnon (Rectify), Adam Price (Borgen), Frédéric Rosset (Irresponsable), Shawn Ryan (The Shield), David Simon (Treme), Sally Wainwright (Happy Valley), David Elkaïm, Vincent Poymiro, Rodolphe Tissot et Bruno Nahon (Ainsi  soient-ils).
Préface de Caroline Proust, comédienne
Postface de Cathy Verney, scénariste et réalisatrice

Continuer la lecture de Parution : Créer une série