Archives par mot-clé : enfance

Colloque : 1, 2, 3… regarde ! La photo, le livre, l’enfant (BnF)

Colloque international : 1, 2, 3… regarde ! La photo, le livre, l’enfant

9 et 10 mars 2023, Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse

Colloque international, organisé par la Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse, le Fonds patrimonial Heure joyeuse – médiathèque Françoise-Sagan et le laboratoire CELLAM-GRECES de l’Université Rennes 2, avec le soutien de l’Afreloce.

Si la littérature pour la jeunesse est fréquemment illustrée de dessins, qu’advient-il lorsque ces illustrations sont des photographies ? Dès la fin du XIXe siècle, à la faveur des développements techniques qui ont facilité l’impression de ce type d’image, la photographie s’est taillée une place de choix dans les livres pour enfants et les ouvrages photographiques se sont multipliés, des abécédaires aux documentaires en passant par les contes de fées, les livres de voyages, les novellisations de films et les livres d’artistes.

En circulant dans les littératures européennes et américaines, de 1860 à nos jours, ce colloque se propose d’explorer les liens étroits entre les livres pour la jeunesse et la photographie. Il entend s’interroger sur les motivations des auteurs de ces ouvrages, mettre à jour les dispositifs

phototextuels et examiner comment texte et photographies s’articulent pour faire sens pour un jeune lecteur.
Ce colloque international se propose d’accueillir les réflexions des acteurs de la chaine du livre, photographes, écrivains, éditeurs mais aussi bibliothécaires et libraires ainsi que les analyses de chercheurs de différents horizons disciplinaires.

Appel à contributions : Comics, the Children and Childishness (Université de Gand)

Comics, the Children and Childishness

Ghent, Belgium, 20-22 September, 2023

Échéance des propositions : 30 décembre 2022

Comics have often been dismissed as child’s fare.  While comics scholars have long struggled with such dismissals, today they are more likely to run up against the stereotype that ‘comics are not just for children’ (Pizzino). The ‘for children’ snub has encouraged scholarship to focus on comics and graphic novels for adults.

Although we have seen several exciting studies on the children in comics (Abate; Apostolidès, Chaney; Gordon; Saguisag) and comics for children (Abate and Tarbox, Heimermann and Tullis), most of which have appeared over the past decade, the many complex connections between comics and children remain understudied. These include but are not limited to:

– child characters and comics childhoods
– caricature and its closeness to, and inspiration from, childlike drawing styles
– the historically unstable status of comics as the medium transitioned into the realm of children’s culture and then out of it; contents, – publication contexts and sociocultural factors contributing to changes in intended readerships
– the presumed childishness of the medium and the ways comics authors, readers and critics engage with it
 
Comics, the Children and Childishness seeks to disentangle these and other forms of interactions between comics and children. This follows the objectives of the COMICS project at Ghent University which focuses on children’s comics magazines, child characters in comics and graphic novels, young readers’ interactions (both programmed and unexpected) with their comics and children’s drawings.

The conference elaborates on two key strands: comics and children’s culture, especially print culture, and childishness and comics. Continuer la lecture de Appel à contributions : Comics, the Children and Childishness (Université de Gand)

Parution : Strenae n°20-21, “Pif Gadget et compagnie : approches pluridisciplinaires”

Strenae n°20-21, “Pif Gadget et compagnie : approches pluridisciplinaires”

Sous la direction de Sébastien Laffage-Cosnier et Christian Vivier

Appel à contributions : Renouvellement de l’écriture de soi. Littérature de jeunesse et matériaux autobiographiques et auto-réflexifs au théâtre et en performance (Université de Haute-Alsace)

Colloque international : Renouvellement de l’écriture de soi. Littérature de jeunesse et matériaux autobiographiques et auto-réflexifs au théâtre et en performance

20-21 avril 2023, Institut de recherche en Langues et Littératures Européennes (ILLE, UR 4363), Université de Haute-Alsace, F-Mulhouse, Campus Illberg

Échéance des propositions : 15 décembre 2022

L’ILLE s’est intéressée à plusieurs reprises depuis 2008 à la problématique de l’Écriture de soi. La Journée d’Étude du 29 avril 2022 a permis de remettre cette problématique dans le débat en interrogeant le « je » dans les écritures de soi, dans des romans ou des nouvelles récentes (XXème et XXIème siècle), à travers la construction du discours, la simulation ou dissimulation de soi, l’image de soi et aussi l’introduction d’un possible infradiscours.
Dans la poursuite de l’investigation de ce large champ, ce colloque propose de sonder les écritures de soi sous l’angle de ce que le matériau se dit en fonction du genre qui est investi – les deux pistes retenues pour l’édition 2023 sont la littérature de jeunesse et les matériaux autobiographiques et auto-réflexifs au théâtre et en performance.

Axe 1 : Les jeux du je dans la littérature jeunesse

La littérature de jeunesse a de tous temps puisé de la matière dans le domaine biographique, pour produire des autobiographies/autofictions attrayantes. Pourtant, rares sont les études qui s’y intéressent et ce genre rencontre encore peu d’intérêt dans la recherche scientifique récente, quand le matériau ne manque pas. 
Le journal intime a eu ses heures de gloire par le passé et fait moins recette, mais les récits de migration, en lien avec les problématiques de notre temps, sont devenus un point fort dans la littérature européenne actuelle. Le déguisement autobiographique, la simulation ou dissimulation dans une autofiction augmentée, sont parfois les biais qui permettent de rendre les récits crédibles. Le genre de l’autobiographie écrite pour la jeunesse s’est beaucoup développé durant les 20 dernières années, des collections entières lui ont été dédiées. Ces récits ont la particularité de créer une grande proximité avec les jeunes lecteurs qui recherchent des voix authentiques, sincères, capables de leur parler et d’entrer en écho avec leurs propres problèmes.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Renouvellement de l’écriture de soi. Littérature de jeunesse et matériaux autobiographiques et auto-réflexifs au théâtre et en performance (Université de Haute-Alsace)

Appel à contributions : Cahiers Robinson, “Représentations du sport en littérature et culture d’enfance et de jeunesse”

Cahiers Robinson, “Représentations du sport en littérature et culture d’enfance et de jeunesse”

Échéance des propositions : 5 janvier 2023

Alors qu’approchent à vive allure les Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024, régulièrement rappelés dans les médias, il y a fort à parier que les productions d’ouvrages destinés à la jeunesse se multiplient dans les mois à venir, de manière conjoncturelle, revenant sur l’histoire des jeux, mettant en avant des figures de sportives et de sportifs au parcours exceptionnel, renforçant le « mythe de la vocation » pour reprendre l’expression de Marie Sorel[1].

Cet appel à contribution ne prétend pas échapper à la conjoncture. Il vise cependant à approfondir l’étude des représentations du sport au sein de la littérature et de la culture pour la jeunesse et à rassembler, au sein d’un même dossier des études, encore rares, qui se déploient dans des champs de recherche différents : en littérature, en histoire, en sociologie ou encore en STAPS.

Les activités sportives font désormais partie du quotidien de la majorité des enfants et les politiques publiques et éducatives ont depuis longtemps été soucieuses, pour différentes raisons, de développer des pratiques sportives dans les cadres scolaire et extra-scolaire. La littérature adressée à la jeunesse, ou plus généralement la culture d’enfance, a pu se faire l’écho ou être le miroir des injonctions politiques ou sociétales concernant les pratiques sportives des jeunes. Même si les productions sont assez conséquentes et font l’objet de nombreuses listes réalisées par différentes institutions[2], les travaux de recherche dans ce domaine sont cependant encore peu nombreux ou fragmentés.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Cahiers Robinson, “Représentations du sport en littérature et culture d’enfance et de jeunesse”

Appel à communications : Journée d’études “Fantasy en séries: Qui suis-je ? Construction et évolution de l’identité dans les séries télévisées de Fantasy” (En ligne)

Journée d’études “Fantasy en séries: Qui suis-je ? Construction et évolution de l’identité dans les séries télévisées de Fantasy”

3 et 4 février 2023 (14h-18h)

En ligne

Échéance des propositions : 14 novembre 2022

Organisé par l’association les Têtes Imaginaires et le podcast Histoire en séries

Appel à communications

La Fantasy accorde une place importante aux récits de formation et aux histoires de passage à l’âge adulte (« coming-of-age stories »), dans lesquels un jeune héros grandit, se forme et évolue à mesure qu’il découvre le monde qui l’entoure et qu’il est, régulièrement, amené à sauver. De Monsieur Merlin (1981-1982) à Locke and Key (depuis 2020), en passant par Goblin: The Lonely and Great God (2016) et La Légende de Vox Machina (depuis 2022), la quête confiée aux héros va de pair avec une découverte d’eux-mêmes. Les personnages ne ressortent ainsi jamais indemnes de leurs aventures, gagnant certes en maturité mais subissant aussi au fil des épreuves une série de remises en question de leurs valeurs, de leur statut et, plus généralement, de leur identité. Cette dimension évolutive des héros, et plus globalement des différents personnages de Fantasy, trouve toute sa place au sein des séries télévisées, dont le temps long offre à la narration une ampleur qui n’a rien à envier aux sagas littéraires. Continuer la lecture de Appel à communications : Journée d’études “Fantasy en séries: Qui suis-je ? Construction et évolution de l’identité dans les séries télévisées de Fantasy” (En ligne)

Appel à contributions : Claude Santelli, ou la télévision institutrice (Cahiers Robinson)

Appel à contributions pour un numéro de la revue Cahiers Robinson« Claude Santelli, ou la télévision institutrice »  

Échéance des propositions : 31 octobre 2022

Suite à la journée d’étude « Claude Santelli et le théâtre de la jeunesse », qui s’est tenue à l’université de Picardie Jules Verne (Amiens) le 16 mai 2019, nous lançons un appel à articles afin de compléter les contributions de cette journée et de constituer un numéro de la revue Cahiers Robinson (dir. Francis Marcoin, Arras, Artois Presses Université) sur un thème plus large : « Claude Santelli, ou la télévision institutrice » (titre provisoire).

Ce numéro, d’une douzaine de contributions, portera sur les différentes émissions télévisées destinées à la jeunesse, dont Claude Santelli a été le producteur, et sur les adaptations qu’il a réalisées ou supervisées des années 1950 aux années 1980. On pourra s’intéresser au Théâtre de la Jeunesse, mais aussi à Livre mon ami, diffusé de 1958 à 1968, et à Les Cent livres des hommes (1969-1973), émissions animées des mêmes préoccupations de transmission des classiques.

Outre les dramatiques diffusées à l’ORTF entre 1960 et 1969, majoritairement adaptées de romans ou de nouvelles, dont le corpus comprend Mark Twain, Dickens, la Comtesse de Ségur, Oscar Wilde, Pouchkine, Erich Kästner, s’ajoutent quelques biographies comme celles de Marie Curie, Ésope, Thomas Edison, ou Ambroise Paré, dont on raconte, bien sûr, l’enfance, et des émissions de Noël.

Le fonds Santelli, déposé aux archives de la BnF, département Arts du Spectacle, et qui a fait l’objet d’un catalogage, est désormais à la disposition des chercheurs. L’INA de son côté a mis en ligne des émissions de Claude Santelli, réalisateur, scénariste et producteur.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Claude Santelli, ou la télévision institutrice (Cahiers Robinson)

Parution : Le Trésor d’Épinal. Imagerie populaire (J. Heim, C. Rochette)

Jennifer Heim, Christelle Rochette, Le Trésor d’Épinal. Imagerie populaire, Paris, Gallimard, coll. “Découvertes”, 2022.

Parmi les centres imagiers qui s’épanouissent en France au début du XIXe siècle, Épinal, dans les Vosges, se distingue rapidement par sa production et sa notoriété internationale. À travers les collections du musée de l’Image, cet ouvrage nous révèle l’art de fabriquer ces estampes coloriées au pochoir, leur diffusion dans les campagnes, et leurs nombreux usages : décorer les intérieurs modestes, protéger tel un talisman, informer des faits d’actualités, raconter l’épopée napoléonienne, éduquer, distraire.

Dans les années 1850, la lithographie remplace la gravure sur bois et fait entrer la production dans l’ère industrielle. La concurrence fait rage, à grands renforts de nouveautés qui ciblent le jeune public, avec l’édition d’historiettes et d’abécédaires, de jeux de société et de construction. Autant d’images d’Épinal qui appartiennent à notre mémoire collective.

Appel à contributions : “Il était une fois… et il est encore”. L’inscription du conte traditionnel dans la littérature de jeunesse contemporaine : enjeux littéraires, didactiques et traductologiques (Syn-thèses)

Appel à contributions pour le numéro 13 de la Revue internationale Syn-Thèses publiée par le Département de langue et de littérature françaises de l’Université Aristote de Thessaloniki : « Il était une fois… et il est encore ». L’inscription du conte traditionnel dans la littérature  de jeunesse contemporaine : enjeux littéraires, didactiques et traductologiques

Échéance des propositions : 11 octobre 2022

Depuis une quarantaine d’années, le conte populaire et littéraire connaît un regain d’intérêt extraordinaire. Des écrivaines et écrivains contemporains s’inspirent de contes traditionnels et en explorent les motifs de multiples manières dans leurs propres fictions : romans, nouvelles, pièces de théâtre ou contes nouveaux. Un volume intitulé L’épanchement du conte dans la littérature, publié sous la direction de Christiane Connan-Pintado, Pascale Auraix-Jonchière et Gilles Béhotéguy (2018), regroupe ainsi plusieurs textes intéressants qui interrogent justement la relation du conte avec différents genres littéraires qu’il hybride en s’y insinuant.

Dans notre prochain numéro de la revue Syn-Thèses, nous nous proposons d’aborder cette présence renouvelée et hybride du conte au sein de la littérature de jeunesse, dans le but de faire émerger les enjeux littéraires, didactiques et traductologiques auxquels cette nouvelle inscription du conte est confrontée.

Sans garantie d’exhaustivité, voici une liste de questions qui pourraient être traitées dans l’une des perspectives qui suivent :

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Il était une fois… et il est encore”. L’inscription du conte traditionnel dans la littérature de jeunesse contemporaine : enjeux littéraires, didactiques et traductologiques (Syn-thèses)

Parution : L’insecte au miroir des livres pour la jeunesse (dir. Christiane Connan-Pintado)

Christiane Connan-Pintado (dir.), L’insecte au miroir des livres pour la jeunesse. Présence, représentations, discours, Presses universitaires Blaise Pascal, 2022.

Abeilles, papillons, fourmis, coccinelles… les insectes ont investi de longue date les livres pour enfants mais leur présence dans ce domaine éditorial n’a pour l’instant fait l’objet, en France, d’aucune étude monographique, comme si ces « vivants minuscules » représentaient la catégorie la plus excentrée de l’animal et du nonhumain.

L’ouvrage suit un parcours en cinq étapes. La première partie interroge leur présence dans les livres pour enfants, les trois suivantes les recherchent dans certaines catégories littéraires – fables et contes, classiques pour la jeunesse, livres d’images – la dernière s’attache aux enjeux symboliques de la rencontre entre l’insecte et l’homme.

Se pencher sur des êtres si différents et d’une telle diversité invite à questionner aussi bien la condition humaine que la condition animale et les modalités du vivant, devenues aujourd’hui une préoccupation cruciale. L’ensemble de l’ouvrage vise à montrer à quel point le chétif animal qui paraissait au premier chef « pauvre en monde » se révèle finalement, sous la loupe de la littérature, « bon à penser ».

Maître de conférences habilitée en langue et littérature françaises, émérite, à l’Université de Bordeaux, membre de l’équipe TELEM (Université Bordeaux-Montaigne) et associée au CELIS, Christiane Connan-Pintado a co-écrit Fortune des contes des Grimm en France dans la littérature de jeunesse (Presses universitaires Blaise-Pascal, 2014), co-dirigé plusieurs ouvrages collectifs et numéros de revue, et publié de nombreux articles sur le conte, la littérature de jeunesse et son enseignement.