Archives par mot-clé : édition

PARUTION : Collection “J’aimerais t’y voir”

Lancement d’une nouvelle collection d’essais critiques sur la littérature jeunesse : “J’aimerais t’y voir”, aux éditions On ne compte pas pour du beurre

En librairie à partir du 22 février 2024

100 pages, 14 x 18 cm, 10€

Présentation

La collection “J’aimerais t’y voir”, propose un espace de pensée sur les recherches et pratiques en cours autour des représentations en littérature jeunesse, plus précisément à l’intérieur de la production d’albums jeunesse en France. Des listes bibliographiques commentées complètent chaque ouvrage. 

Trois ouvrages viennent inaugurer cette nouvelle collection : 

Sarah Ghelam et Spencer Robinson, Où sont les personnages LGBTQI+ en littérature jeunesse ?

Priscille Croce, Où sont les albums jeunesse anti-sexistes ?

Sarah Ghelam, Où sont les personnages d’enfants non-blancs en littérature jeunesse ?

Consulter le communiqué de presse

Appel à communications : Atelier “Super-(em)pouvoir(ment) : culture comics, grands pouvoirs… grandes responsabilités ?” (Aix-en-Provence)

Atelier “Super-(em)pouvoir(ment) : culture comics, grands pouvoirs… grandes responsabilités ?”

21-24 mai 2024

Aix-Marseille Université

Date d’échéance : 20 février 2024

55e Congrès de l’Association Française d’Études Américaines “Power & Empowerement”, organisé par Savinien Capy (ELICO, Université Lyon 2) et Charles Joseph (3L.AM, Le Mans Université).

Texte de l’appel : 

Représentant la majorité des ventes de comic books aux États-Unis, les super-héros sont devenus des figures emblématiques de la culture populaire tant dans le pays qu’à l’international, succès relancé depuis le début des années 2000 avec la déferlante de leurs adaptations cinématographiques et sérielles. De par la place centrale qu’ils occupent dans l’imaginaire collectif, autant que par les arcs narratifs de leurs intrigues, les questions de pouvoir et d’empouvoirement surgissent. Parce qu’ils s’articulent autour de personnages dotés de capacités extra-ordinaires, le concept de « pouvoir » fait partie de l’ADN narratif des produits que sont les comic books. Ces derniers permettent également d’interroger comment les concepts de pouvoir, de prise de pouvoir, d’accès au(x) pouvoir(s), de rapport de pouvoir, etc. sont représentés dans un médium naturellement enclin à se plier aux goûts du public, et se voulant miroir des représentations mentales d’une majorité de la population. Continuer la lecture de Appel à communications : Atelier “Super-(em)pouvoir(ment) : culture comics, grands pouvoirs… grandes responsabilités ?” (Aix-en-Provence)

Appel à contributions : Extension africaine francophone du domaine paralittéraire. Formes, enjeux et perspectives (revue Interculturel Francophonies)

Extension africaine francophone du domaine paralittéraire. Formes, enjeux et perspectives

Revue Interculturel Francophonies

Date d’échéance : 15 septembre 2024

Texte de l’appel : 

Ce numéro de la revue Interculturel Francophonies ambitionne d’explorer le domaine postcolonial et francophone d’une réalité littéraire qui, si l’on en croit Yves Reuter, est l’objet d’une « dévalorisation théorique et pédagogique généralisée » ( 1986 : 3) : les paralittératures. Concept mettant l’accent sur le caractère marginal et plus ou moins culturellement illégitime d’un ensemble varié de genres dont la typologie est particulièrement stable, le terme ‘‘paralittératures’’ sert à tracer une frontière institutionnelle entre ce qui relèverait du littéraire et ce qui, en dépit d’une ressemblance apparente, s’en écarte. Quant à l’usage du pluriel, quels que soient le champ littéraire et l’aire géographique où l’on se situe, il revêt un double enjeu. D’une part, cet usage met en lumière « une masse hétéroclite d’objets ‘‘culturels’’ qui semblent n’avoir d’autre chose en commun que leur absence prétendue de valeur esthétique » (Angenot, 1974 : 9), quand, d’autre part, l’emploi du pluriel semble traduire non seulement la « nature intergénérique » (Huybrechts, 2014) du domaine paralittéraire mais également la diversité des codes sémiotiques distinguant les genres paralittéraires. Continuer la lecture de Appel à contributions : Extension africaine francophone du domaine paralittéraire. Formes, enjeux et perspectives (revue Interculturel Francophonies)

PARUTION : Écritures et discours « populaires » (XIXe-XXe siècles)

Julie AnselminiChantal Massol (dirs.), Écritures et discours « populaires » (XIXe-XXe siècles) – Nouveaux regards, UGA Éditions, 2023.

La littérature dite « populaire » a longtemps été considérée comme une littérature uchronique et apolitique, tournée seulement vers le divertissement. Il faut attendre le début des années 1990 pour qu’elle soit pleinement intégrée aux études littéraires. Les travaux pionniers de Lise Queffélec-Dumasy ont contribué de manière essentielle à cette réévaluation, fécondant ceux de nombreux universitaires et doctorants, en France et bien au-delà. Dans le présent ouvrage, ce sont 15 chercheurs d’envergure internationale qui portent de nouveaux regards sur les caractéristiques et enjeux de la littérature populaire des XIXe et XXe siècles, du feuilleton à la BD, rendant un hommage aussi original qu’amical à leur collègue « Lise ». Consacrée d’abord à Dumas, la réflexion s’attache ensuite aux spécificités et aux pouvoirs de réinvention de la fiction populaire, pour situer enfin écritures et discours dans leur contexte éditorial et médiatique. Tout au long de ces analyses se croisent les questions que la notion de « populaire » fait inévitablement surgir : celles des personnages et procédés mis en œuvre, celles des publics et des mutations engendrées par la démocratisation politique et culturelle.

Appel à contributions : Journée d’études Amerika. Centre et périphéries. Science-fiction et littératures de l’imaginaire dans les lettres hispanophones modernes et contemporaines

Journée d’études Amerika. Centre et périphéries. Science-fiction et littératures de l’imaginaire dans les lettres hispanophones modernes et contemporaines

Vendredi 7 juin 2024

Université de Rennes 2, Campus Villejean

Date d’échéance : 20 janvier 2024

Texte de l’appel :

La création littéraire hispanophone à l’époque moderne et contemporaine est bien souvent connotée au fantastique et réalisme magique ; cette hégémonie s’est accentuée dans la deuxième moitié du XXe siècle, notamment avec la prépondérance des auteurs du Boom. Ce qui, d’une certaine manière, peut avoir occulté la production en littératures de l’imaginaire, en tous cas dans ses acceptions les plus connues du grand public (science-fiction, fantaisie héroïque, uchronies), laissant entrevoir une périphérisation de ces genres : soit parce que l’on concevait que les pays d’Amérique Hispanique étaient des producteurs périphériques de ce genre de récit, soit parce que ces récits étaient considérés comme périphériques au sein de la production hispanoaméricaine.

Cette production, qui existe depuis le XVIIIe siècle, semble néanmoins s’être plus développée à partir de la fin du XXe siècle, souvent dans un style plus ironique ou parodique, reprenant les codes édictés par la création en science-fiction non-hispanophone (souvent anglophone ou francophone, et peut-être chaque fois plus, asiatique) pour les tourner en dérision. Quelques expériences, comme la brève revue mexicaine Crononauta (1964), ont tenté de mettre en place une diffusion locale, mais cela a pu renforcer l’idée d’une périphérisation, puisqu’il s’agissait par exemple de satiriser un canon déjà existant ailleurs, ou de s’attaquer à des thématiques très spécifiques à la réalité latino-américaine (M. A. Delgado, 2000), impression renforcée avec l’avènement d’internet et l’apparition des fan-fictions -qui ont donné naissance à des productions hybrides, comme des textes en espagnol sur des univers anglophones comme Docteur Who ou Star Wars. Cependant, il existe malgré tout des textes de créateurs issus de l’Amérique Hispanophone qui ont également participé à ce canon, soit par une collaboration à des productions mainstream (F. Martel, 2011), soit par la création d’autres références, parfois dans d’autres langues que l’espagnol.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Journée d’études Amerika. Centre et périphéries. Science-fiction et littératures de l’imaginaire dans les lettres hispanophones modernes et contemporaines

Appel à communications : Expansions : traductions et internationalisation de la bande dessinée produite au Canada (Montréal)

Expansions : traductions et internationalisation de la bande dessinée produite au Canada (Montréal)

22 et 23 mai 2024.

Colloque à Montréal à l’occasion du Festival BD de Montréal.

Date d’échéance : 20 décembre 2023.

Texte de l’appel

La création en bande dessinée au Canada, tout comme la lecture d’œuvres produites dans ce média, a augmenté depuis une trentaine d’années, entre autres avec la naissance de petites maisons d’édition publiant en de nouveaux formats, plus près de celui traditionnellement associé au roman (Denson et al. 2013). La bande dessinée au Canada s’est aussi fortement développée durant cette période (Postema et Lesk 2020, Falardeau 2020). Des maisons d’édition maintenant bien établies (notamment Drawn & Quarterly, La Pastèque, Conundrum Press, Pow Pow) proposent plusieurs titres chaque année, parmi lesquels figurent des jeunes bédéistes (Boum, Marie-Noëlle Hébert, Dakota McFadzean), mais aussi des artistes établis comme Michel Rabagliati, Zviane, Seth, Chester Brown ou Jillian et Mariko Tamaki. Pendant cette même période, on a vu la publication d’un grand nombre de bandes dessinées par des artistes autochtones au Canada (notamment Walter Scott, Natasha Donovan, Jason Eaglespeaker, eelonqa K. harris). Continuer la lecture de Appel à communications : Expansions : traductions et internationalisation de la bande dessinée produite au Canada (Montréal)

Appel à communications : La Volte : vingt ans d’édition à contrevent. Poétiques et politiques de la science-fiction au XXIe siècle

La Volte : vingt ans d’édition à contrevent. Poétiques et politiques de la science-fiction au XXIe siècle 

11 et 12 juin 2024.

Université Sorbonne Paris Nord (Villetaneuse) – Campus Condorcet (Aubervilliers).

Date d’échéance : 31 décembre 2023.

Colloque organisé par Christèle Couleau et Jean-Marc Baud, en partenariat avec le laboratoire Pléiade, Médialect, le FNRS et l’université de Namur.

Texte de l’appel

Présentation de la Volte

La Volte est une maison d’édition française indépendante, fondée en 2004 par Mathias Échenay, en vue de publier le deuxième roman d’Alain Damasio, La Horde du Contrevent, devenu l’un des succès majeurs de la science-fiction française du XXIe siècle. À l’image de son auteur-phare, la Volte a développé une posture éditoriale originale qui mêle récits d’anticipation et réflexions critiques, expérimentations littéraires et prises de position politiques. Elle se situe à la jonction du champ de la science-fiction et de la littérature dite générale. Continuer la lecture de Appel à communications : La Volte : vingt ans d’édition à contrevent. Poétiques et politiques de la science-fiction au XXIe siècle

Appel à communications : Ce que Le Tour du monde en quatre-vingts jours a changé au monde (Amiens)

Ce que Le Tour du monde en quatre-vingts jours à changé au monde

17-18 octobre 2024

Université de Picardie Jules Verne, Amiens

Date d’échéance : 15 mai 2024

Colloque porté par l’équipe « Roman & romanesque » du laboratoire CERCLL (UPJV), et co-organisé par l’Université de Genève (UNIGE), dans le cadre du programme de recherche du Fonds National de la Recherche Scientifique Suisse (FNRS) dédié aux Premiers globetrotters et tours du monde touristiques (1869-1914), dirigé par le Prof. Jean-François Staszak (UNIGE, département de géographie).

Texte de l’appel

En 1870, George Francis Train, homme d’affaires américain, responsable de l’Union Pacific Railroad, accomplit son premier tour du monde ; le 26 septembre 1872, Thomas Cook organise le premier tour du monde à forfait : Jules Verne, lorsqu’il écrit Le Tour du monde en quatre-vingts jours, n’invente donc rien. Son roman n’en connaît pas moins un retentissement qui constitue sans doute sa véritable dimension «extraordinaire ». Dès les années qui suivent sa publication, des voyageurs se lancent sur les traces de Phileas Fogg : c’est le cas de Nellie Bly, journaliste américaine qui réalise en 1889-1890 le tour du monde en 72 jours, celui encore de Gaston Stiegler, qui en 1901 l’achève en 63 jours. Tous deux, témoins du caractère séminal du roman dans leur parcours, rendent visite à Jules Verne dans sa maison d’Amiens. Continuer la lecture de Appel à communications : Ce que Le Tour du monde en quatre-vingts jours a changé au monde (Amiens)

Appel à candidatures : Contrat doctoral en langue et littérature françaises (PolarAqui)

Contrat doctoral en langue et littérature françaises

Projet régional de recherche “PolarAqui : Écrire, publier et promouvoir le polar en région(s)”

Durée : 3 ans

Date limite de dépôt des candidatures : 24 septembre 2023

Dans le cadre du projet régional de recherche PolarAqui financé par la Région Nouvelle Aquitaine, l’Université de Limoges et le laboratoire EHIC (UR 13334) lancent un appel à candidature pour un contrat doctoral en Langue et Littérature françaises, d’une durée de 3 ans.

Le projet « POLARAQUI : Écrire, publier et promouvoir le polar en région(s) » entend étudier le genre policier qui, depuis le milieu des années 2000, investit les territoires régionaux et « périphériques », ici la Nouvelle-Aquitaine, à la fois dans les représentations romanesques et dans l’implantation des structures d’édition et de promotion du genre. Les auteurs investissent les espaces éloignés des grands centres urbains, mettant en avant des territoires ruraux saisis dans leurs spécificités et explorant leurs problématiques sociales, politiques et économiques. Nombreuses également sont les maisons d’édition qui font le choix, à la même période, de s’implanter en région, qu’elles se spécialisent dans une ligne éditoriale centrée sur des territoires ou fassent le choix des territoires « périphériques » contre la domination centrale (et parisienne) de l’édition française. Les festivals consacrés aux littératures policières organisés en région se multiplient et rassemblent un public d’amateurs croissant chaque année. Or, si ce phénomène semble se produire dans toute l’Europe, il est particulièrement remarquable dans la région Nouvelle-Aquitaine.

La/le candidat.e doctoral.e sera amené.e à contribuer à ce chantier, en analysant le jeu des représentations du territoire dans les fictions criminelles, soit dans le polar régional néo-aquitain qui développe une identité territoriale forte, soit dans le polar sans identité régionale publié en région Nouvelle Aquitaine, qui met souvent en avant des oppositions entre centre et périphérie qui peuvent cristalliser dans la question des territoires. La thèse peut également envisager les structures éditoriales implantées en région Nouvelle Aquitaine, les processus de marketing éditorial (collectivités territoriales qui exploitent l’intérêt de ces polars pour un public local ou touristique), les structures de promotion, notamment les festivals.

Le sujet de thèse sera défini conjointement avec les directeurs de recherche, et pourra être établi en fonction des compétences du candidat/de la candidate.

La personne recrutée doit être titulaire d’un master à la date de septembre 2023. Il/elle doit disposer d’une maîtrise dans l’un des domaines concernés par le projet et doit manifester d’un véritable intérêt pour la recherche. 

Pièces à fournir et déroulement :

CV et lettre de motivation. La lettre de motivation (max. 3 pages) doit exposer le parcours du/de la candidat.e et son adéquation avec le poste. Elle doit inclure également un résumé du projet doctoral envisagé par la/le candidat.e (max. 1 page, avec bibliographie ; le projet pourra être revu dans une deuxième phase).

Date limite de dépôt en ligne des candidatures  sur ADUM : 24/09/2023

Audition : 9 octobre 2023

Amélie Macaud (Université Bordeaux Montaigne)

Docteure en langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes
Ph.D. in American Literature and English Studies

Research sectors: Book Studies, Digital Literacy, Sociology of Literature, Picture Theory, Image-text, Reception Theory

Sujet de thèse : La construction de l’oeuvre de Charles Bukowski : de l’art de la publication et du mélange des genres / The Making of Charles Bukowski’s work : the art of publishing and mixing genres

CV complet