Archives par mot-clé : écrit-écran

Parution : Epopée et intermédialité (CIMEEP)

Epopée et intermédialité

Troisième colloque du CIMEEP (Centre International et Multidisciplinaire d’Études Épiques), en collaboration avec le FoReLLIS pôle B (Poitiers)

Échéance des propositions : 30 avril 2021
 

La tradition de l’épopée ou du « rêve de l’épopée » (H. Christians, 2004), la recherche de l’idéal par définition inaccessible du modèle homérique, s’est toujours accompagnée d’une remise en cause des frontières entre les différents médias : la description du bouclier d’Achille dans l’Iliade, première ekphrasis de l’histoire littéraire européenne, signe traditionnellement le début des réflexions sur les relations texte-image. Ainsi, depuis l’Antiquité, l’idée de l’aède et l’idéal de l’écriture déterminée par la présentation orale ont accompagné la production de textes épiques intrinsèquement ambivalents, situés à la frontière entre le texte et la parole. La matière épique – des histoires de héros rayonnants qui se battent pour le collectif – inspire les auteurs dans leur recherche d’un texte idéal, capable de décrire et en même temps d’unir la communauté dans un langage sophistiqué et souvent versifié. Mais dans la même mesure, ces matières, qu’elles reposent sur un texte concret ou sur des sources hybrides, deviennent aussi des motifs des arts visuels : on les retrouve sous forme de peintures ou de sculptures. La question de l’intermédialité de l’épopée se pose également lorsque la matière épique est mise en scène – de la tragédie et de l’opéra classiques aux longs drames historiques du XIXesiècle, qui font souvent délibérément référence à la tradition des épopées nationales et sont reçus comme des « drames épiques ». Mais alors que les possibilités de représentation sur la scène classique étaient soumises à des limites spatiales et morales claires, l’émergence du film, au XXesiècle, a pu ouvrir des possibilités totalement nouvelles : à l’écran, de nombreuses adaptations de matières épiques classiques obtiennent finalement le succès populaire tant attendu ; à Hollywood, l’epic filmdevient même un genre à part. Plus récemment encore, ce succès a été prolongé par le jeu vidéo et la bande dessinée, ce qui a permis entre autres de remettre en cause la linéarité du récit et de recourir à de nombreuses citations intertextuelles et intermédiales. L’évolution, au fil des siècles, montre que chaque nouveau médium évoque le scepticisme des précédents, tout en ouvrant de nouvelles possibilités aux matières épiques traditionnelles ou plus récentes. L’émergence d’esthétiques nouvelles reflète ainsi toujours la longue tradition du récit épique.

Continuer la lecture de Parution : Epopée et intermédialité (CIMEEP)

Appel à contribution : Du texte à l’écran

Intercâmbio nº 13, 2º série – 2020

Adaptation et transposition des œuvres littéraires d’expression française vers d’autres médias

Appel

La transposition des œuvres littéraires – notamment d’expression française – dans de nouveaux supports a gagné depuis les années 1980 un nouvel éclairage théorique et critique à la faveur de l’émergence de l’approche intermédiale, laquelle fait converger l’interaction des différents médias mobilisés dans l’élaboration et réélaboration d’une œuvre (Müller, 2000). En effet, l’étude des transpositions artistiques engage, au-delà de la simple adaptation, des phénomènes intermédiaux complexes de combinaison et de référence qui dépassent et enrichissent la perspective intertextuelle qui avait précédemment marqué les études littéraires (Rajewsky, 2005).  

Continuer la lecture de Appel à contribution : Du texte à l’écran

Publication : L’Ecrit-Ecran des Rougon-Macquart. Conceptions iconiques et filmiques du roman chez Zola, Anna Gural-Migdal

L’Écrit-Écran des Rougon-Macquart. Conceptions iconique et filmiques du roman chez Zola

Anna Gural-Migdal

Résumé

Émile Zola a pressenti à juste raison que le XXe siècle allait être celui du passage de l’écrit à l’écran. Et Le brio de l’écrivain aura été d’inscrire l’acte photographique au cœur de sa conception du roman et de recourir au concept d’écrancomme idée de l’art et vision du monde, qui anticipent le cinéma.
Le romancier a par ailleurs joué un rôle important dans l’émergence d’une réflexion théorique sur l’image et le film, ne serait-ce qu’à travers Eisenstein qui a montré que le cinéma hérite de l’art advenu en littérature avec Zola et qu’il en restaure la logique représentative à travers une complémentarité de l’icône et du montage.
Cet ouvrage se propose d’apporter un éclairage inédit sur le travail d’orchestration de l’image dans la fiction zolienne, à même sa saisie fragmentée dans l’espace du réel et son mouvement continu dans la durée. Les contraintes que la représentation s’impose dans Les Rougon-Macquart ne seraient-elle pas celles qui fondent aussi le cinéma, obligeant l’image à sa condition de présence visuelle concrète et au défilement de sa projection, afin de lui ouvrir des voies nouvelles par lesquelles exister autrement ?
La démarche interdisciplinaire de cette étude consiste à recourir à des données iconiques et filmiques comme concepts de méthode permettant de subsumer les différents médiums, pour faire valoir chez Zola, une pratique artistique cautionnée par l’expérience naturaliste qui ne saurait advenir sans le dispositif visuel du cadre et de l’écran.

Auteur

Anna Gural-Migdal est professeure titularisée à l’Université de l’Alberta, où elle enseigne la littérature française du XIXème siècle et le cinéma français contemporain. Elle est spécialiste d’Émile Zola et du naturalisme. Ses recherches actuelles portent sur les divers aspects cinématographiques des romans de Zola, le rapport entre naturalisme littéraire et filmique, ainsi que la représentation de la femme dans le cinéma français contemporain. Elle a à son compte plus d’une centaine d’articles sur Zola et le naturalisme, la littérature française du XIXe et XXe siècle, les cinémas français, italien et canadien. Elle est actuellement Présidente de l’AIZEN®, Association interna- tionale de recherches multidisciplinaires et d’études comparées sur Zola et le naturalisme à travers le monde et Directrice de la revue internationale d’études naturalistes Excavatio.

Lettres et Arts, Collection « Littératures » dirigée par Alain Deremetz & Karl Zieger

Parution octobre 2012

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100611510