Archives par mot-clé : écologie

Parution : L’ Écocritique. Repenser l’environnement au prisme de la littérature

Sophie Chiari, L’Écocritique. Repenser l’environnement au prisme de la littérature, Presses Universitaire Blaise Pascal, collection « L’Opportune », 2024 

Apparue dans les années 1990, l’écocritique a radicalement changé notre façon d’appréhender la littérature. Elle a en effet décentré notre regard, jusque-là capté par les actions et les sentiments des personnages, pour l’orienter vers une nature longtemps considérée comme un arrière-plan, voire un simple décor. Cet ouvrage expose en les illustrant les grandes caractéristiques de cette nouvelle approche critique, plurielle par essence, qui analyse non seulement ce qu’on a nommé tour à tour la nature, l’environnement ou le non-humain dans les textes littéraires, mais qui appelle aussi, à l’heure de l’Anthropocène, une lecture plus engagée des œuvres de fiction.

Sommaire : 

Introduction

1. La naissance de l’écocritique

2. Les grandes mouvances écocritiques : Du commencement à aujourd’hui

3. Et la France ?

4. Bilan et perspectives

Conclusion : Repenser le non-humain, de l’art à l’action

Sélection bibliographique

Continuer la lecture de Parution : L’ Écocritique. Repenser l’environnement au prisme de la littérature

Appel à contributions : Fantasy flora / Flore imaginaire (revue Fantasy Art and Studies)

Fantasy Flora / Flore imaginaire

Revue Fantasy Art and Studies

Date d’échéance : 10 juin 2024

(English version below)

Branchiflore, athelas, feainnewedd ou rougeoyeur : tels sont les noms de quelques végétaux imaginaires qui croissent dans des mondes de Fantasy[1]. Qu’elle soit merveilleuse ou non, inventée de toutes pièces ou empruntée à notre réalité, la flore participe à la création d’univers. En tant qu’élément constitutif de la xéno-encyclopédie (Saint-Gelais, 1999) d’une œuvre, elle  enrichit un monde fictif, lui donne une profondeur et permet au lectorat de mieux imaginer l’espace dans lequel il plonge.

En ce que la Fantasy médiévaliste occidentale met régulièrement en scène des environnements naturels, il n’est guère étonnant de trouver des descriptions de forêts et d’arbres. Quelques auteurs, à l’image de J. R. R. Tolkien, offrent une grande place aux plantes dans leurs textes. Le professeur d’Oxford représente d’ailleurs volontiers arbres, fleurs et motifs végétaux dans ses illustrations. Continuer la lecture de Appel à contributions : Fantasy flora / Flore imaginaire (revue Fantasy Art and Studies)

Appel à contributions : Esthétique de l’effondrement dans le monde francophone

Esthétique de l’effondrement dans le monde francophone

 

Revue nordique des études francophones

Échéance des propositions – repoussée : 15 avril 2024 

Date prévue de parution : octobre/novembre 2024

Dirigé par Sara Bédard-Goulet (Université d’Utrecht) et Christophe Premat (IEP de Bordeaux)

Depuis quelques années, on assiste à l’émergence de discours et de textes portant sur la notion d’effondrement dans le monde francophone. Ainsi, que ce soit par le biais de conférences enregistrées, de nouveaux médias (la chaîne Thinkerview en est un exemple) ou de textes (narrations dystopiques ou textes scientifiques fondés sur l’examen de faits), l’idée que les sociétés font face à des catastrophes (extinction des espèces, surpopulation humaine, changement climatique…) et que le progrès n’est pas linéaire s’impose. Les discours d’effondrement circulent dans divers domaines de la société : environnemental, économique, religieux, éducatif, culturel et politique, et font intervenir des chercheurs, des ingénieurs, des activistes, des écrivains et des artistes qui s’inscrivent dans ce cadre en se réclamant d’une lucidité épistémologique fondée sur l’épuisement des ressources. Les textes littéraires se penchent également sur des scénarios prévisionnels – en empruntant souvent au genre apocalyptique (Céline Minard, Thomas Reverdi, etc.) et les nouveaux médias sélectionnent des profils de collapsologues ayant travaillé sur les questions d’épuisement de ressources énergétiques (Jean-Claude Jancovici, Philippe Bihouix…). Continuer la lecture de Appel à contributions : Esthétique de l’effondrement dans le monde francophone

Journée d’études : La fantasy, un genre à l’état sauvage ?

“La fantasy, un genre à l’état sauvage ?”

14 mars 2024

Format hybride, par Zoom et Maison de la recherche de l’Université d’Artois (salle I0.05)

Organisé par Pierre Audran, Anne Besson, Olivier Clerc, Charlotte Duranton, Romain Guillaud-Bataille, Marie Kergoat, Pascale Laplante-Dubé, Raphaëlle Raynaud (Université d’Artois, Laboratoire “Textes et Cultures”) Continuer la lecture de Journée d’études : La fantasy, un genre à l’état sauvage ?

Appel à communications : La mer dans la littérature jeunesse. Enjeux politiques, écologiques et éducatifs (Amiens)

La mer dans la littérature jeunesse : Enjeux politiques, écologiques et éducatifs

4 et 5 décembre 2024

Université de Picardie Jules Verne, La Citadelle, Amiens

Date d’échéance : 1er juin 2024

Colloque organisé par Noëlle Benhamou (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CERCCL), Zoé Commère (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF), Anne Delbrayelle (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF), et Béatrice Finet (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF).

Texte de l’appel : 

Les souvenirs émus d’écrivains rappelant leurs lectures d’enfance en témoignent : la mer fait rêver les jeunes lecteurs de longue date, comme le montrent le récit que fait Vallès de sa lecture de Robinson Crusoé au chapitre XI de L’Enfant[1] ou la parodie des romans maritimes verniens restituée par Sartre dans Les Mots[2]. Qu’il s’agisse de textes écrits pour de jeunes lecteurs, d’œuvres appropriées par elle ou adaptés à son profit par l’école ou par les éditeurs, les récits mettant en scène l’espace maritime sont anciens, nombreux et variés : Les Voyages de Sindbad le marin, Les Aventures de Télémaque, celles de Gulliver, d’Énée, d’Ulysse dans un premier temps[3]. La découverte du nouveau continent et les explorations maritimes qui l’accompagnent vont ensuite donner naissance aux robinsonnades, aux histoires de pirates et autres récits d’aventures en mer[4]. Continuer la lecture de Appel à communications : La mer dans la littérature jeunesse. Enjeux politiques, écologiques et éducatifs (Amiens)

PARUTION : L’éconarration. Des ateliers d’écriture pour transformer notre relation au vivant

Angela Biancofiore et Clément Barniaudy (dirs.), L’éconarration. Des ateliers d’écriture pour transformer notre relation au vivant, Le Bord de l’eau, 2024 [parution le 14 février].

Résumé :

“Alors que le feu des histoires engageant l’entièreté de l’être demande aujourd’hui à être alimenté aussi bien dans les établissements scolaires et universitaires (l’école, les collèges et lycée, l’université) que dans d’autres lieux (l’hôpital, les EPHAD, les entreprises, les associations, les espaces publics de la cité, entre autres), cet ouvrage entend inspirer et accompagner les enseignants et formateurs pour faire jaillir l’écriture éconarrative, de son éclosion à sa maturation.

Nous sommes convaincus que l’éconarration peut jouer un rôle vital car elle nous permet d’agir et de prendre soin de nous à travers nos récits lorsque les événements nous dépassent : ce geste – faire émerger des récits en lien avec les crises écologiques et sanitaires – réalisé dans un cadre non jugeant et accueillant, permet de retrouver la stabilité, de faire émerger les émotions liées à un vécu qui est enfoui mais qui continue d’agir sur nous. La recherche-action Econarrative nous confirme – comme l’écrivait déjà le psychologue Keith Oatley – que les émotions produites par la lecture et l’écriture ne sont pas de la « fiction », mais s’inscrivent profondément en nous, dans nos corps et nos esprits, agissant directement dans la chair du monde.”

Cet ouvrage, centré sur un projet international de recherche-action soutenu par la MSH-SUD Montpellier, explore l’art de susciter des éconarrations à travers un apprentissage transformatif et régénératif. Cette pratique pédagogique, fondée sur une éthique du care, se développe à partir d’une qualité d’attention à l’égard de nous-mêmes, des autres et des écosystèmes vivants.

 

Appel à contributions : Est-il possible d’éduquer aux enjeux societaux par les arts sonores ? (Montréal)

Est-il possible d’éduquer aux enjeux sociétaux par les arts sonores ?

Semaine du son, 18 au 23 mars 2024

Revue d’Acoustique canadienne, vol. 52, n°3, juin 2024

Montreal, QC CANADA

Date d’échéance : 5 février 2024

Texte de l’appel :

La Semaine du Son Canada et l’Association d’Acoustique Canadienne souhaitent aborder conjointement cette question, pour une série de communication dans le cadre de La semaine du Son Canada de mars 2024 et pour le Vol 52. N°3 de la revue d’Acoustique Canadienne

 Lorsqu’on aborde la question des enjeux sociétaux, notamment celui de l’écologie, on pense rarement à le faire d’un point de vue sonore. Or, le son est partout autour de nous, s’invitant dans nos vies sans qu’on s’en aperçoive. De fait, pourquoi ne pas le considérer comme médium ou pont sensible pour aborder le monde dans lequel nous vivons? Autrement dit, pourquoi ne pas envisager l’écoute comme accès privilégié à une compréhension efficace de notre environnement, qui pourrait aussi être une sorte de révélateur qui permettrait d’« amener un nouvel être au monde, plus sensible et perméable » (Versailles, 2023). L’ouïe est un organe perceptif moteur, mettant dans bien des situations l’ensemble de nos sens en alerte, il est fondamental de lui donner sa juste place dans la réception des signaux nous permettant de mieux comprendre le monde. Continuer la lecture de Appel à contributions : Est-il possible d’éduquer aux enjeux societaux par les arts sonores ? (Montréal)

Appel à communications : Représentation de l’enfance et de la jeunesse dans la littérature de l’Anthropocène. Atelier Anthropo(s)cène 2024 (Halifax, Canada)

Représentation de l’enfance et de la jeunesse dans la littérature de l’Anthropocène  

Atelier Anthropo(s)cène du 17 au 19 octobre 2024

L’Université Dalhousie et l’Université Saint Mary’s à Halifax, en Nouvelle-Écosse (Canada)

Date d’échéance : 31 mai 2024

Atelier organisé par Dr Liza Bolen de l’Université du Nouveau-Brunswick, Saint Jean, et Dr Pooja Booluck-Miller de l’Université du Nouveau-Brunwsick, Saint Jean.

Texte de l’appel :

Les discussions centrées sur l’Anthropocène font surgir des enjeux politiques, sociaux et écologiques qui font directement appel au monde des adultes : on peut penser, par exemple, aux ententes entre les nations dans la gestion des ressources naturelles, aux engagements substantiels avancés par les instances gouvernementales et les acteurs industriels en ce qui concerne les objectifs de diminution des émissions de gaz à effet de serre, ou au déploiement de l’aide humanitaire suite aux catastrophes naturelles qui sont de plus en plus courantes, et violentes. Cependant, si ce sont principalement les adultes qui gèrent et qui décident, il faut bien saisir que l’enfance et la jeunesse occupent une place de taille dans cette grande conversation, puisque la crise climatique actuelle aura des effets directs et profonds sur les générations à venir. Continuer la lecture de Appel à communications : Représentation de l’enfance et de la jeunesse dans la littérature de l’Anthropocène. Atelier Anthropo(s)cène 2024 (Halifax, Canada)

Colloque : Lecture(s) éthique(s) en littérature de jeunesse : représentations animales et écologie

Colloque : Lecture(s) éthique(s) en littérature de jeunesse : représentations animales et écologie

Jeudi 16 et vendredi 17 novembre 2023

Amphithéâtre Inspe Strasbourg, Campus Meinau, 141 avenue de Colmar, 67100 Strasbourg

Co-organisé par Philippe Clermont, laboratoire “Configurations littéraires” (EA 1337), Université de Strasbourg, Charlotte Duranton, “Textes et Cultures” (UR 4028), Université d’Artois, Anaïs Perrin, université de Strasbourg

Programme

Jeudi 16 novembre

Ouverture : 9h30-10h30 

ÉLEVAGE ET CAPTIVITÉ – MODÉRATION : ANNE BESSON :  10h30-12h

Florence Gaiotti (Université d’Artois) :  « La visite au zoo dans les albums pour enfants »

Isabelle Olivier (Université d’Artois): « L’ élevage intensif vu par les poules en littérature de jeunesse »

Aurore Labadie (Université Sorbonne Nouvelle – Paris III) : « Jefferson de Jean-Claude Mourlevat, une perspective animale sur les abattoirs »

Continuer la lecture de Colloque : Lecture(s) éthique(s) en littérature de jeunesse : représentations animales et écologie

Appel à contributions : The Ecogothic as a Catalyst of Climate Energy: The Impact of Monstrosity

Échéance des propositions : 1er décembre 2023

Organisation :
Imelda Martín Junquera (ULE) GIECO-Franklin/UAH
GEHUMECO
Miriam López Santos (ULE) GEHUMECO

Ecogothic appeared for the first time in 2013 with the publication of the homonymous volume edited by Andrew Smith and William Hughes. The introduction points out that their volume is “the first to explore the Gothic theories of ecocriticism” (1). In this collection, ecogothic appears as a new mode, a theoretical approach which can be used to analyze written and visual texts. The different chapters focus on classic gothic texts such as Ann Radcliffe’s or Matthew Lewis’ but also contemporary ones like Margaret Atwood’s The MaddAdam Trilogy. This is because they trace the origins of ecologically concerned Gothic to Romanticism, thus rejecting its appearance due to the current environmental climate emergency.

Continuer la lecture de Appel à contributions : The Ecogothic as a Catalyst of Climate Energy: The Impact of Monstrosity