Archives par mot-clé : cultures ludiques

Appel à contributions : Créer et incarner des créatures fantastiques (Festival Atrebatia, Arras)

Colloque Créer et incarner des créatures fantastiques

18 et 19 février 2022

Dans le cadre du Festival Atrebatia (Arras)

Échéance des propositions : 30 septembre 2021

Organisé par Anne Besson et Audrey Tuaillon Demésy

 

Argumentaire

La littérature contemporaine n’est pas avare de créations de mondes imaginaires. Popularisés grâce à J. R. R. Tolkien et le Seigneur des Anneaux, les mondes « secondaires » sont devenus des espaces et des temps que le lecteur explore à l’envi et dans lesquels il peut s’immerger. Que l’ancrage soit plutôt celui de la fantasy (Game of Thrones, Orcs, etc.) ou celui de la science-fiction (Altered Carbon, Dune, Black-out, etc.), l’univers fictionnel forme un lieu à parcourir, en suivant les aventures des protagonistes. Mais les « genres de l’imaginaire » (Besson, 2015) dépassent le cadre littéraire et se déclinent aussi selon d’autres formes de loisirs, notamment les jeux de rôle (Shadowrun, Donjons & Dragons, etc.), les jeux vidéo (The Last of Us, The Witcher) ou ceux de plateau (Net Runner, La Guerre de l’Anneau, etc.).

Au-delà, cette exploration ludique s’exporte en dehors du cadre purement fictionnel : la création et l’incarnation de personnages fantastiques devient un autre moyen de voyager au sein d’univers alternatifs. Ainsi, le monde imaginaire peut être « mis en vie » et devient sensible par le biais de pratiques corporelles puisque certaines activités ludiques consistent à fabriquer et expérimenter l’altérité fantastique.

Diverses formes de loisirs peuvent entrer dans cette catégorie. Le bodypainting, par exemple, est une forme d’art visant à métamorphoser le corps – grâce à une peinture corporelle – et à évoquer, entre autres, des créatures imaginaires (fées, naïades, etc.). Dans cette même logique, le cosplay est une manière de « jouer costumé » des personnages de fiction, issus aussi bien de romans, de comics ou de mangas que de jeux vidéo. Dans cette continuité, le jeu de rôle Grandeur nature (GN) est un autre moyen de créer des personnages imaginaires : scénarisées, ces rencontres de GN sont aussi des moments permettant de se métamorphoser en elfe, en troll ou en vampire. D’autres loisirs peuvent cibler plus spécifiquement certains peuples de fiction. Ainsi en est-il de la pratique du mermaiding qui consiste à fabriquer sa queue de sirène et à l’utiliser en immersion aquatique ou des zombies walks qui sont, quant à elles, des occasions de se déguiser en mort-vivant et d’adopter leur démarche si caractéristique. Enfin, les orcs forment aussi une catégorie à incarner à part entière (Blanc, 2018).

Continuer la lecture de Appel à contributions : Créer et incarner des créatures fantastiques (Festival Atrebatia, Arras)

Parution : Poïétique du jeu vidéo (Appareil n°23)

Appareil, n°23, « Poïétique du jeu vidéo », Sous la direction de Pascal Krajewski, 2021. 

Pour une grande part, l’imaginaire du xxie siècle sera forgé dans les studios de jeux vidéo. Un grand nombre de ressources créatives du xxie siècle leur sera dédié. Le présent numéro d’Appareil parie sur l’émergence de véritables artistes vidéoludiques et propose une analyse de leurs attributs et de leurs processus de création.

Sommaire

Parution : Dossier thématique : Jeux, sports et espaces

Jeux, sports et espace, Mundus Fabula – La fabrique des mondes

Dossier sous la direction de Sébastien Haissat et Audrey Tuaillon Demésy.

Ce dossier présente les actes de la 2e édition des ateliers-séminaires « Loisirs et imaginaires ». Pensés comme des temps de travail et d’échanges entre les chercheurs présents, ces ateliers se déroulent dans le cadre de l’ANR Aiôn (https://aion-project.org), en partenariat avec le laboratoire C3S (EA 4660) (https://laboratoire-c3s.fr).

Dans la continuité de la première édition qui visait à saisir les façons dont la notion d’imaginaire peut être appréhendée en sciences sociales (https://mf.hypotheses.org/948), en 2019, le thème retenu était « Jeux, sports et imaginaires ». Il s’agissait alors de questionner la manière dont les espaces ludiques interrogent les imaginaires. Trois articles et une introduction composent ce dossier, permettant d’éclairer la pluralité des espaces ludiques étudiés, entre jeux vidéos et jeux sportifs. Continuer la lecture de Parution : Dossier thématique : Jeux, sports et espaces

Concepteurs, conceptions et créations de mondes ludiques

Jeudi 28 novembre 2019

Maison interuniversitaire des sciences de l’homme – Alsace
Allée du Général Rouvillois, 67083 Strasbourg

Les sessions auront lieu en salle des conférences et les pauses dans le hall du bâtiment.

L’inscription est gratuite et obligatoire

Pour vous inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-journee-detude-createurs-et-creations-de-mondes-ludiques-75590911451?ref=enivtefor001&utm_source=eb_email&utm_medium=email&utm_campaign=inviteformalv2&utm_term=eventpage

Programme

08h – 08h30 Accueil – Inscription

08h30 – 09h Mot d’introduction

09h – 11h Première session Processus créatifs et conceptions ludiques

  • Marine Macq (Video game art gallery Pixel Life Stories) : Du concept designer au concept artiste : penser les processus de conception dans la création vidéoludique contemporaine
  • Mireille Pacquet (Université Paris 13) : La conception d’un dispositif d’Escape Room entre effets de lieux et effets “waouh”»
  • Dave Hawey (Université de Montréal) : Voir autrement le développement, le design et le studio de jeu vidéo : la perspective de deux développeuses cofondatrices du studio montréalais Epsilon Games
  • Martin Ringot (Aix Marseille Université) : Architecture actantielle et architecture poétique entre Italo Calvino et les mondes vidéoludiques

11h – 11h30 Pause

11h30 – 12h30 Créations amateurs

  • Pierre-Yves Hurel (Université de Lièges) : Le jeu vidéo en amateur  : la création comme dégustation, le ludème comme prise vidéoludique
  • Floriane Owczarek, Marion Weckerle et Cyril Lacheze (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Game design et appropriation de l’univers par les joueurs dans deux MMORPG

12h30 – 14h Déjeuner

14h – 15h Session plénière – par Vinciane Zabban

15h – 15h30 Pause

15h30 – 16h30 Professionnalisation des mondes ludiques

  • Maxime Besenval (EHESS-Paris) : Sociologie des mobilisations professionnelles et résistances chez les développeurs
  • Victor Potier (Université de Toulouse) : Entrelacements universitaires et industriels : normalisation du jeu et esprit                « start-up »

16h30 – 17h Clôture