Archives par mot-clé : culture médiatique / media culture

Parution : « Femmes fatales », « hommes en crise » ? Réexaminer les modèles genrés du film noir (Genre en séries)

Genre en séries : cinéma, télévision, médias, n°16, « « Femmes fatales », « hommes en crise » ? Réexaminer les modèles genrés du film noir », sous la direction de Thomas Pillard & Jules Sandeau, 2024. 

Présentation

Ce numéro de la revue Genre en séries se propose de revenir sur les enjeux genrés du film noir, genre historiquement central dans les études féministes du cinéma, afin de contribuer au renouvellement et aux dynamiques actuelles de ce champ de recherche foisonnant. Dans la mesure où les ouvrages sur le film noir incluant une approche genrée, ou plus largement culturelle, sont encore peu nombreux dans le contexte des études filmiques francophones, et où les traductions françaises d’auteur∙ice∙s anglosaxon∙ne∙s sont encore insuffisantes, nous proposons ici la traduction par Jules Sandeau de trois textes classiques de Richard Dyer, E. Ann Kaplan et Frank Krutnik. Le dossier est quant à lui composé de six articles originaux qui, en renouvelant nos connaissances sur le film noir et néo-noir hollywoodien ou se tournant vers d’autres contextes nationaux (français et indien), contribuent à approfondir et à nuancer notre vision de ce genre ainsi que des modèles de féminité et de masculinité qui lui sont traditionnellement associés. Contributions signées Steven Cohan, Francesco Schiariti, Cristelle Maury, Debadrita Saha et Ramyani Banerjee, Sony Jalarajan Raj et Adith K. Suresh.

Continuer la lecture de Parution : « Femmes fatales », « hommes en crise » ? Réexaminer les modèles genrés du film noir (Genre en séries)

Festival Plumes de Presse 2024 (Montpellier)

Festival Plumes de Presse – Journalisme, enquêtes et littérature

15 au 17 mai 2024

Saint-Charles, place Albert Ier – Université Paul -Valéry Montpellier 3

Organisé par Marie-Ève Thérenty (Université Paul Valéry Montpellier3, RIRRA21, IUF) avec Amélie Chabrier (Université de Nîmes, RIRRA21) pour la partie exposition et les activités ludiques et Christine Marcandier (Université Aix-Marseille et Seuil), Nicolas Le Flahec (Université de Bordeaux) et Adeline Wrona (Celsa, Paris-Sorbonne) pour la partie rencontres.

Présentation

Depuis une dizaine d’années, les rentrées littéraires sont marquées par des ouvrages d’écrivains-journalistes ou de journalistes-écrivains et par des prix littéraires attribués à des écrivains-journalistes. La littérature française s’ouvre de plus en plus à un genre littéraire qui semblait l’apanage des États-Unis : la non-fiction. Parallèlement la presse écrite, entrée en crise au moins depuis le développement d’internet, cherche une légitimité dans de nouvelles écritures. Enfin, en France, sont apparus aussi bien du côté de la presse, de la production éditoriale que du web, des dispositifs hybrides se rattachant à la fois à la littérature et à l’information : des mooks, des sites de journalisme narratif, des maisons d’édition…

C’est à ces phénomènes et à d’autres qui font bouger la frontière depuis longtemps poreuse entre journalisme et littérature que se consacre le festival Plumes de presse, à travers des expositions, des rencontres, des activités ludiques, des dédicaces, des conférences.

Partenaires : Université Paul-Valéry Montpellier 3, La Comédie du livre-10 jours en mai, RIRRA21, Unîmes, Institut Universitaire de France, ANR Polarisation, Libération, Sauramps.

Consulter le programme du Festival Plumes de Presse 2024

Appel à communications : L’imaginaire dantesque contemporain en France et dans les pays francophones (Grenoble)

Colloque “L’imaginaire dantesque contemporain en France et dans les pays francophones

12-13 décembre 2024

Université Grenoble Alpes

Échéance des propositions : 30 juin 2024

Organisé par Filippo Fonio, Sylvia Martin-Mercier et Chiara Zambelli

Texte de l’appel

Le projet ANR-PRC DHAF (Dante d’hier à aujourd’hui en France), l’UMR Litt&Arts et l’EA ILCEA4 de l’Université Grenoble Alpes organisent un colloque international sur la thématique de l’imaginaire dantesque en France et dans les pays francophones, avec une attention particulière portée à la présence de Dante dans la culture populaire et la société contemporaine. 

Continuer la lecture de Appel à communications : L’imaginaire dantesque contemporain en France et dans les pays francophones (Grenoble)

Appel : Old and New Science Fiction Imaginaries in English-Speaking Cinema and TelevisionAppel

2-4 Septembre 2024, Milan (Italie)
Date limite de soumission : 3 mai 2024
SERCIA – Société pour l’Enseignement et la Recherche du CInéma Anglophone

Keynote speakers: Naomi Mandel (Hebrew University of Jerusalem), Pawel Frelik (University of  Warsaw) 

In an interview about the end of the last millennium, James Ballard argued that Science Fiction (SF) had created  the greatest popular literature of the 20th century. The imagery that we saw in the cinema, television,  advertising and other media was the most powerful imagery produced in the last hundred years. By the end of  the century, the genre had done its job and it was dead. This hypothetical death has aroused a widespread  interest in the many ways in which it generated a collective social imaginary through popular images and stories  that, in Ballard’s words again, had “created the psychology of the last decades of the 20th century.” This debate  positioned the genre at the centre of academic discussions. The result was that SF, previously seen as a minor genre, became an important lens to understand not only the 20th century but the new millennium as well. Throughout the 20th century, SF territorialised the future  and, by extension, familiarised people with a large number of technologies and phenomena that have now  become standard in our current mediascape and social context. In other words, by territorialising the future,  the genre had built the present. 

Continuer la lecture de Appel : Old and New Science Fiction Imaginaries in English-Speaking Cinema and TelevisionAppel

Appel à communications – Oralité et BD (Poitiers)

Journée d’études “Oralité et BD. L’oralité mise en scène dans la bande dessinée francophone : approches linguistiques et regards didactiques” 

15 novembre 2024

Université de Poitiers

Date d’échéance des propositions : 30 avril 2024

Organisé par Laurie Dekhissi et Jeanne Vigneron Bosbach (UR15076 FoReLLIS, Université de Poitiers) et grâce au soutien du FoReLLIS (UR 15076), de l’UFR Lettres et Langues de l’Université de Poitiers et du Réseau 3RBD. 

Texte de l’appel

Cette journée d’études a pour objectif d’examiner le genre ou le medium qu’est la bande dessinée en tant qu’expression unique pour représenter à l’écrit les caractéristiques saillantes de l’oral (Dargnat, 2007). En effet, comme le note Giaufret (2021 : 127), la majeure partie des recherches consacrées à la bande dessinée se sont concentrées sur l’analyse des liens entre la BD et le langage, principalement d’un point de vue sémiotique, en laissant de côté l’approche linguistique. Ainsi, nous souhaitons explorer plus particulièrement la représentation de l’oralité mise en scène (Lefeuvre et Parussa, 2020 ; Petitjean, 2020) dans la bande dessinée (Grutschus & Kern, 2021), d’un point de vue linguistique (lexique, phonétique, syntaxe…), que le cadre scientifique de Koch et Österreicher sur l’immédiat et la distance communicative (Koch & Österreicher, 2001) pourrait aider à caractériser.

Continuer la lecture de Appel à communications – Oralité et BD (Poitiers)

Appel : Multiverse Convention

18 octobre 2024, Peachtree City (Etats-Unis)
Date limite de soumission : 30 juin 2025

Multiverse Convention was formed from our belief that great stories don’t only come from the books and  comics we love to read. Each fan is their own universe as well, with their own unique story to tell. Added  together, these infinite stories create the Multiverse of modern fandom. 

This Multiverse also informs the creation of works of speculative fiction, a body of work encompassing every  imaginable academic field. In this light, we seek to create a multidisciplinary academic program that will  showcase the innumerable ways speculative fiction is inspired by various branches of academia. 

Continuer la lecture de Appel : Multiverse Convention

Call for papers : True Stories? Murder, Memory, and Domestic Media

University of Southern Queensland
Date limite de soumission : 8 avril 2024

True crime has always been popular, and with the growing accessibility of alternative forms of on-demand  media, including streaming services and podcasts, the popularity of the genre has only grown, strengthened by  its appeal to the armchair detective and often the invitation to participate in the solution of the crime itself. As  Larke-Walsh (2023) observes, the viewer’s compulsion to close the case—or to contest it—testifies to the text’s  ‘potential for positive social impact’. Alternatively, Milliken and Anderson argue (2021) that the use of fictional  devices in true crime drama raises ethical questions about the exploitation of personal tragedy for public  consumption, with true crime often accused of sensationalist reporting, moralising missions, and victim  exploitation rather than advocacy.

Continuer la lecture de Call for papers : True Stories? Murder, Memory, and Domestic Media

Séminaire LPCM – séance 9, jeudi 4 avril 2024, 16H-18H30 : Penser le rap (Université Paris Cité / en ligne)

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique”, vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).

Séance 8 – Jeudi 4 avril 2024, 16h-18h30 : Penser le rap

Présentation de la séance : Quelles approches méthodologiques permettent de penser le rap comme un objet d’étude dans le cadre d’une thèse ? Quels sont les enjeux soulevés par ce genre musical ? les trois participants, qui préparent des thèses sur le rap depuis des méthodologies variées, présenteront leurs travaux en cours. 

Lieu : Université Paris Cité, Campus des Grands Moulins, 5 rue Thomas Mann, 75013 Paris. Salle 578F (Halle aux farines).

À distance :  en ligne sur Zoom

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Interventions

  • Léonard Rembert (Montpellier 3) : « Textuellement parlant » : enjeux et limites d’une approche poétique du rap français
  • Juliette Hubert (Université Polytechnique Hauts-de-France) : Proportion et rôle de la rupture dans le flow de la trap francophone actuelle
  • Hector Jenni (Sorbonne Nouvelle) : Auto(socio)biographie, autoethnographie, autofiction : politique du récit de soi chez Booba

Répondante : Virginie Brinker (Université de Bourgogne)

Continuer la lecture de Séminaire LPCM – séance 9, jeudi 4 avril 2024, 16H-18H30 : Penser le rap (Université Paris Cité / en ligne)

Appel à contributions : “Le cinéma de genre, un cinéma très politique” (Mons, Belgique)

Colloque « Le cinéma de genre, un cinéma très politique »

Février 2025

Université de Mons (UMONS, Belgique)

Échéance des propositions : 30 mai 2024

Organisé par Damien Darcis, Stéphane François et Amélie Honorez

Texte de l’appel

Les liens entre arts et politique ne sont plus à démontrer. Parmi les premiers, le rapport du cinéma à l’univers politique a fait l’objet de plusieurs études , de même que pour la musique (y compris le rock’n roll ou le punk) ou, plus récemment, pour les séries télévisées. Si différents aspects (l’esthétique, l’engagement, le contenu philosophique ou idéologique, etc.) du cinéma ont été étudiés, il n’existe aucun colloque analysant le cinéma dit de « genre », considéré comme un registre cinématographique mineur. En effet, les termes « cinéma de genre » et « film de genre » renvoient à un genre cinématographique précis, comme les films d’horreur, de zombies, de sciencefiction, de survivalistes, de justiciers, de kung-fu, ou les western spaghettis, etc. Le cinéma pornographique peut être considéré comme un registre à part entière relevant de cette catégorie. Nous proposons de pallier cette lacune avec ce colloque, qui portera sur le contenu idéologique et politique de ce registre.

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Le cinéma de genre, un cinéma très politique” (Mons, Belgique)

Journée d’études : The Good Place. Welcome, everything is fine ! (en ligne)

Journée d’études “The Good Place. Welcome, everything is fine !”

14 juin 2024

En ligne (Zoom)

Organisé par Justine Breton (Université de Reims Champagne-Ardenne, CRIMEL), Claire Cornillon (Université de Nîmes, RIRRA 21) et Florent Favard (Université de Lorraine, Crem).

Inscription gratuite ici

Programme

10h : Introduction. Justine Breton, Claire Cornillon & Florent Favard

10h15 : « Devenir la meilleure version de soi-même, médiation des enjeux moraux et éthiques dans la série The Good Place », Charlotte Mariel

11h : « The Good Place, série kantienne? », Rémi Zanni

11h45 : « The Good, the Bad, and the Medium: towards a screen cartography » (video essay), Nilüfer Neslihan Arslan

12h30 : Pause

14h : « Les (re)configurations narratives de The Good Place », Claire Cornillon & Florent Favard

14h45 : « The 12th  Man: Masculinity, Jason Mendoza and the Jacksonville Jaguars », Mélissa Beattie

15h30 : « “Do you hear Ariana Grande playing ?” : les paradis sonores de The Good Place », Jérémy Michot

16h15 : Conclusion

Comité scientifique

Justine Breton, Université de Reims Champagne-Ardenne

Pablo Cabeza-Macuso, Université Paul Valéry-Montpellier 3

Hugo Clémot, Université Gustave Eiffel

Claire Cornillon, Université de Nîmes

Florent Favard, Université de Lorraine

Sarah Hatchuel, Université Paul Valéry-Montpellier 3

Shannon Wells-Lassagne, Université de Bourgogne