Archives par mot-clé : cultural studies / études culturelles

Appel à contributions : Les contributions artistiques de Michael Jackson : un autre regard (NaKan, Journal of Cultural Studies)

« Les apports artistiques de Michael Jackson : un autre regard »

Nakan, Journal of Cultural Studies

Échéance des propositions  : 31 mars 2021

Numéro de la revue dirigé par Isabelle Petitjean

[Englis version below]

Le nombre des études universitaires portant sur Michael Jackson s’est accru ces dernières années, coïncidant sans doute, tout à la fois, avec une prise de conscience de son impact au sein de l’industrie musicale, de l’Histoire de la musique et de la société, et un intérêt croissant développé à son égard par les cultural studies. Pour autant, nombre des études le concernant ciblent bien moins ses apports artistiques que la fluidité dite anxiogène de son image artistique (Dalmazzo 2009, 2010 ; Scott 2012), de son startext (Raphael 2012) ou que sa capacité à brouiller tous les codes simultanément (Fast 2010, 2012). Michael Jackson intéresse essentiellement les domaines de la « race » (Zulu ed. 2010 ; Brackett 2012 ; Woodward 2014) du genre (Scott 2012), du sexe (Fuchs 1995), de l’altérité « étrange » (Fast 2012 ; Jefferson 2006) et ce, même dans le cadre musical (Roberts 2011 ; Malela 2012 ; Gondwe 2013 ; Petitjean 2019) ou chorégraphique (Takiguchi 2014). Ses chansons et ses courts-métrages musicaux ont été passés au crible d’interprétations tantôt orientalistes (Faust 2012), tantôt nationalistes (Rossiter 2012), tantôt post essentialistes ou post constructivistes (Fuss 1989 ; Awkward 1995) et les précédentes revues qui lui ont été consacrées (Zulu ed. 2010 ; Hawkins & Fast eds. 2012) ont largement souscrit à ces prismes mélaniques et musico-coloristes. Si son œuvre sonore et visuelle a, certes, évolué dans un contexte où genre et pigmentation ont toujours été connectés, Michael Jackson n’a, cependant, jamais eu de cesse de se battre pour ne pas être enfermé dans une niche marketing monoraciale. Et pour ce faire, il n’a eu de cesse de répercuter et de déployer un vivier de références pluralistes, interagissant avec la fragmentation et la rotation des genres au sein du courant dominant (Mercer 1994 : 95), jouant, plutôt que brisant les catégories (Brackett 2012), et proposant un art éminemment pluridisciplinaire, combinatoire et fédérateur.

En consacrant un numéro spécial à Michael Jackson, NaKan propose de décaler un regard et un faisceau d’approches trop souvent mélano-centrés pour générer une réflexion davantage tournée vers l’œuvre et les mediums d’expression de l’artiste, comme autant de canaux offrant une possibilité de contextualisations et d’analyses historiques et stylistiques. Les défis de cette édition résideront dans la capacité des contributeurs à renouveler le discours sur cette question « raciale » en s’éloignant du contexte étatsunien par exemple, et à proposer des approches disciplinaires ou pluridisciplinaires de la production sonore, chorégraphique, vidéographique et scénique de l’artiste, per se. C’est là tout l’enjeu des trois champs d’investigations et d’analyses qui sont proposés.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Les contributions artistiques de Michael Jackson : un autre regard (NaKan, Journal of Cultural Studies)

Parution : De l’exclusion à la solidarité. Regards intersectionnels sur les médias

Josette Brun (dir.), De l’exclusion à la solidarité. Regards intersectionnels sur les médias, Éditions du remue-ménage, 2021.

L’intersectionnalité, telle qu’élaborée par les féministes noires dans les années 1980, permet de réfléchir aux rapports de pouvoir dans leur complexe enchevêtrement. Au-delà d’un certain effet de mode, cette éthique est plus que jamais nécessaire pour comprendre le monde, à l’aube d’une décennie marquée par un virus ayant partout exacerbé la violence et les inégalités, et mis en évidence les systèmes de privilèges.
Et qu’arrive-t-il lorsque l’on porte ce regard attentif sur les médias ? Les textes rassemblés dans cet ouvrage explorent avec aplomb les questions de l’inclusion et de l’exclusion médiatiques. Que décoder du traitement média réservé au port du hijab dans le sport, aux agressions sexuelles à l’endroit des femmes noires et autochtones, ou encore, de la place de la sourditude et des transidentités dans l’espace public ? Un recueil qui amène son lot de réponses éclairantes et douloureuses, une rareté dans le paysage des études culturelles et médiatiques francophones. Continuer la lecture de Parution : De l’exclusion à la solidarité. Regards intersectionnels sur les médias

Appel à propositions : Appropriations francophones des Feminist Cultural Studies

« Appropriations francophones des Feminist Cultural Studies », Revue Poli – Politiques des Cultural Studies, n° 16 – printemps 2022

Coordinatrices

Viviane Albenga (Université Bordeaux Montaigne)

Delphine Chedaleux (Université de Technologie de Compiègne)

L’objectif de ce numéro thématique est de dresser un panorama inédit des appropriations contemporaines des Feminist Cultural Studies dans l’espace francophone ; nous souhaitons ici mettre à l’honneur les travaux en français qui reprennent à leur compte la démarche initiée par les Cultural Studies féministes, quelle que soit la discipline au sein de laquelle ils opèrent.

Depuis la publication en 1978 de l’ouvrage collectif Women Take Issue : Aspects of Women’s Subordination co-écrit par les chercheuses du Women’s Studies Group du Centre for Contemporary Cultural Studies (CCCS), de nombreux travaux ont vu le jour au confluent de la théorie féministe et des Cultural Studies. Les Feminist Cultural Studies ne constituent pas un champ strictement défini mais désignent un ensemble de travaux qui se revendiquent frontalement ou non de cette catégorie ou d’une catégorie proche telle que la Feminist Cultural Theory (Skeggs, 1995) ; leur hétérogénéité conduit Anne Balsamo à les qualifier de post-disciplinaires (Balsamo, 1991). Qu’elles s’articulent autour de la critique littéraire, de l’ethnographie des subcultures, des études postcoloniales, des théories du corps, de la critique féministe des sciences et des techniques ou encore de la relecture féministe des concepts bourdieusiens, les Feminist Cultural Studies anglo-américaines ont en commun d’investiguer la production culturelle des rapports de genre dans ses imbrications avec la classe et la race. Le culturel s’entend ici dans une acception large : s’il est évidemment question des productions médiatiques (cinématographiques, télévisuelles, journalistiques, littéraires, théâtrales, etc.), le terme désigne plus largement les systèmes de représentations symboliques (qui structurent par exemple les champs politiques ou scientifiques) et, dans un sens anthropologique, les modes de vie.

Continuer la lecture de Appel à propositions : Appropriations francophones des Feminist Cultural Studies

Parution : Lesbians on Television. New Queer Visibility & The Lesbian Normal

Kate McNicholas Smith, Lesbians on Television. New Queer Visibility & The Lesbian Normal, Intellect, 2020. 

The twenty-first century has seen LGBTQ+ rights emerge at the forefront of public discourse and national politics in ways that would once have been hard to imagine. This book offers a unique and layered account of the complex dynamics in the modern moment of social change, drawing together critical, social and cultural theory as well as empirical research, which includes interviews and multi-platform media analyses.

This original new study puts forward a much-needed analysis of twenty-first century television and lesbian visibility. Books addressing the representation of lesbians have tended to focus on film; analysis of queer characters on television has usually focused on representations of gay males.  Other recent books have attempted to address lesbian, gay and trans representation together, with the result that none are examined in sufficient detail – here, the exclusive focus on lesbian representation allows a fuller discussion. Until now, much of the research on lesbian and gay representation has tended to employ only textual analysis. The combination of audience research with analysis in this book brings a new angle to the debates, as does the critical review of the tropes of lesbian representation. The earlier stereotypes of pathological monsters and predators are discussed alongside the more recent trends of ‘lesbian chic’ and ‘lesbianism as a phase’. 

Kate McNicholas Smith is lecturer in television theory at the University of Westminster. Continuer la lecture de Parution : Lesbians on Television. New Queer Visibility & The Lesbian Normal

Appel à propositions : Trans Identities in the French media

Edited volume: “Trans Identities in the French media”

As a preamble to this call for abstracts, we want to specify that we are using the terms “transgender” and “trans identities” as umbrella terms for people whose gender identity and/or gender expression differs from what is typically associated with the sex they were assigned at birth. Our use of “transgender” or “trans identities” thus encompasses a variety of experiences within and outside the gender binary, and a range of expressions, as trans individuals pursue many different options (medical changes, clothing, make-up, etc.) to bring their appearances into alignment with their gender identity, or may choose not to.

“Transsexualité, transidentité: un tabou français?” (“Transsexuality, transidentity: a French taboo?1): such was the title chosen by the online French news magazine France Info for an article published in 2015 that discussed the lack of visibility and biases transgender people still experience in French society. Indeed, the production of images and narratives about transgender people in a French context is a complex process that demands to be further analyzed. On the one hand, there has been an increasing visibility of trans individuals in film and TV in recent years. TV documentaries such as Devenir il ou elle (Lorène Debaisieux, 2017) and Être fille ou garçon: Le Dilemme des transgenres (Clarisse Verrier, 2017) follow the lives of adolescents as they transition into their authentic gender; director Sébastien Lifshitz dedicated a documentary to one of France’s first individuals to have undergone gender confirmation surgery with Bambi (2013), and he hired a transgender actress to play the main character in his film Wild Side (2004). However, transgender actors and actresses still remain painfully underrepresented in the French media, with most transgender characters being played by cisgender actors or actresses (Vincent Perez in Ceux qui m’aiment prendront le train (1998), Fanny Ardant in Lola Pater(2017), Claire Nebout in the short-lived TV series Louis(e) (2017), to name a few). From a societal perspective, the fact remains that the number of transphobic acts in France has continued to increase over the past years2. Moreover, the predominance of the French nation state weighs heavily on the recognition of trans identities in order to produce a narrative that avoids any kind of communautarisme, such that trans identities are integrated within the republican values of the country to appear less “frightening” to the general public. As noted by Todd W. Reeser, this has a direct impact on the way trans identities are portrayed in the media: “in journalistic prose, trans narratives, documentaries, and TV programs, transgender subjects are frequently defined through nation-based discourses, institutions, and state-sanctioned forms of power […]” (Reeser, 4)3Continuer la lecture de Appel à propositions : Trans Identities in the French media

  1.  Source: https://www.francetvinfo.fr/societe/transsexualite-transidentite-un-tabou-francais_891103.html []
  2. The number of homophobic and trans-phobic acts officially counted in France in 2016 rose by almost 20% (source: https://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-actes-homophobes-et-transphobes-ont-augmente-de-presque-20-en-2016_1906740.html) []
  3.  Reeser, Todd W. “TransFrance”, L’Esprit créateur 53 (1), Spring 2013, pp.4-14. []

Parution : Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania, n° 25/2020 : « Urban culture »

Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania (CP), n°25/2020 : « Urban Culture »

ALMA MATER Publishing House, “Vasile Alecsandri” University of Bacău, 2020.

Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania (CP) is a peer-reviewed annual journal, issued by the Faculty of Letters, “Vasile Alecsandri” University of Bacau, Romania, and published by “Alma Mater“ Publishing House. With an established tradition in the field of cultural and literary studies in Romania, CP disseminates scholarly research findings, innovations and reflections.

The authors of the articles comprised in issue 25/2020 point at the enduring or emerging symbolic meanings and cultural practices associated with physical landscape and social cityscapes. Moreover, they encompass specific aspects of linguistic landscapes along with emotional and spiritual scapes. Continuer la lecture de Parution : Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania, n° 25/2020 : « Urban culture »

Parution : Réseaux n°223, Médias et racialisation

Réseaux, 2020/5 (n°223) : Médias et racialisation

coordonné par Frank Rebillard

Si le printemps 2020 aura bien sûr été marqué par la pandémie de coronavirus, il aura aussi été traversé sur le plan politique et médiatique par des images de protestations contre les violences policières, doublées de dénonciation du racisme. Depuis les rassemblements Black Lives Matter et les émeutes suivant la mort de George Floyd aux États-Unis, jusqu’aux manifestations du comité La vérité pour Adama en France, sur les écrans de télévision comme sur les plateformes de réseaux sociaux, des expressions telles que « racisme d’État », « privilège blanc », et plus largement celles de « racisation » ou « racialisation », ont pris une place jusqu’ici inédite dans l’espace public.
Depuis une vingtaine d’année déjà, ces notions et concepts, produits de l’univers académique mais bien souvent dans des zones de contact avec les mondes de l’activisme et du militantisme, connaissent de fait un emploi croissant par les sciences sociales. Parce que la « question raciale » constitue ainsi une entrée de plus en plus fréquente pour penser la société, la revue Réseaux a précisément souhaité consacrer un dossier à sa mobilisation pour analyser les médias.
Les articles réunis dans ce dossier, en mettant à jour des représentations médiatiques contribuant à altériser certains individus ou groupes sociaux en raison de leurs supposées origines communes ou mêmes couleurs de peau, prolongent ici des travaux qui, autrefois consacrés à l’image des « immigrés » ou des habitants des « banlieues », n’avaient pas abordé de façon aussi frontale les processus de racialisation. Et ils ouvrent également des voies encore plus originales pour la recherche française, en comparaison notamment de traditions plus établies aux États-Unis. Car ces différents articles, en explorant les modalités de production et les positionnements professionnels, au sein des entreprises de médias et plus largement des secteurs d’activité concernés, aident à mieux comprendre comment des biais racialisants peuvent être véhiculés – ou contrecarrés – par les médias.

Continuer la lecture de Parution : Réseaux n°223, Médias et racialisation

Appel à contributions : IA, culture et médias

Appel à contributions pour un ouvrage collectif sur le thème « IA, culture et médias »

L’Axe Arts, médias et diversité culturelle de l’Observatoire sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique (OBVIA), en partenariat avec la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles et le Centre d’études sur les médias (CEM), lance un appel à contribution pour la réalisation d’un ouvrage collectif sur le thème « IA, Culture et Médias ». Cet ouvrage paraîtra en 2022 aux Presses de l’Université Laval, dans la collection Éthique, IA et Sociétés de l’OBVIA dirigée par Lyse Langlois.

Télécharger l’appel

Le projet

Visant à stimuler la recherche sur l’IA en culture et médias, cet ouvrage permettra d’aborder de façon critique plusieurs aspects, enjeux et impacts de l’IA dans ces domaines. Il apportera une contribution originale à la littérature scientifique consacrée à ce sujet. L’ouvrage rassemblera une vingtaine de textes produits par des chercheurs, des praticiens ou des artistes issus de toutes les disciplines. À titre indicatif, ces textes pourraient aborder les thèmes suivants : Continuer la lecture de Appel à contributions : IA, culture et médias

Appel à communications : Les cultural studies sont-elles une méthode ? Héritages anglo-saxons et évolutions théoriques

Les cultural studies sont-elles une méthode ? Héritages anglo-saxons et évolutions théoriques

Journée d’étude organisée le vendredi 9 avril 2021 à l’Université d’Artois (Arras) par Gabrielle Adjerad (Nanterre Université), Anaïs Goudmand (KU Leuven), Marianne Hillion (Sorbonne Université / University of Warwick) & Marion Leclair (Université d’Artois).

Les communications pourront être présentées en français ou en anglais et les échanges se faire dans les deux langues. Les propositions, ne devant pas excéder 2500 signes et assorties d’une courte notice bio-bibliographique, sont à envoyer jusqu’au 31 janvier 2021 à je.cultural.studies@gmail.com

Appel à communications (scroll down for English version)

On fait d’ordinaire remonter les Études culturelles, cultural studies en anglais, au milieu des années 1950 en Angleterre : sont publiés, coup sur coup, The Uses of Literacy (1957) de Richard Hoggart, traduit en français en 1970 sous le titre La Culture du Pauvre, et Culture and Society (1958) de Raymond Williams, dont il n’existe, à ce jour, pas de traduction française.

Deux impulsions distinctes sont ainsi données aux cultural studies. Williams, qui est membre du Parti Communiste depuis les années 1930 et participe activement à la fin des années 1950 au renouvellement de la gauche anglaise autour de la New Left Review, s’inspire ensuite davantage de la critique littéraire marxiste continentale. Il développe dans le reste de son oeuvre une théorie – le matérialisme culturel – des productions et des institutions culturelles entendues comme produits sociaux, qu’il applique à des objets aussi divers que la poésie pastorale du dixhuitième siècle, le roman industriel victorien ou les émissions de la BBC.

Parallèlement, se développe à l’université de Birmingham autour de Richard Hoggart, de Stuart Hall, lui-même très influencé par le marxisme, et d’Angela McRobbie, le Centre for Contemporary Cultural Studies, fondé en 1964. Le centre s’intéresse à la question des rapports de pouvoir qui se jouent dans la culture, et s’interroge plus particulièrement sur les stratégies de résistance des classes dominées, à l’articulation complexe des dominations de classe, de genre et de race, remettant ainsi les usages et la réception au coeur de l’analyse. Continuer la lecture de Appel à communications : Les cultural studies sont-elles une méthode ? Héritages anglo-saxons et évolutions théoriques

Parution : A Cultural History of the Disneyland Theme Parks

Sabrina Mittermeier, A Cultural History of the Disneyland Theme Parks. Middle Class Kingdoms, Intellect, 2020. 

The first comparative historical study of the six Disneyland theme parks around the world in five distinct cultures: the USA, Tokyo, Paris, Hong Kong and Shanghai. Sets the parks in the historic contexts at their opening, discusses cross- and trans-cultural understandings of the parks and the part that class plays in their success or failure.

When the first Disneyland opened its doors in 1955, it reinvented the American amusement park and transformed the travel, tourism and entertainment industries forever. Now a global vacation empire, the original park in Anaheim, California, has been joined by massive complexes in Florida, Tokyo, Paris, Hong Kong and Shanghai.

Spanning six decades, three continents and five distinct cultures, Sabrina Mittermeier presents an interdisciplinary examination of the parks, situating them in their proper historical context and exploring the distinct cultural, social and economic landscapes that defined each one at the time of its construction. She then spotlights the central role of class in the subsequent success or failure of each venture. Continuer la lecture de Parution : A Cultural History of the Disneyland Theme Parks