Archives par mot-clé : cultural studies / études culturelles

Appel à contributions : revue Genre en séries: cinéma, télévision, médias (Varia)

Genre en séries : cinéma, télévision, médias 

PPEL PERMANENT à dossiers thématiques et articles pour la rubrique « Varia » 

Contact : genreenseries@gmail.com 

La revue Genre en séries: cinéma, télévision, médias consacrée aux approches genrées, et plus largement culturelles, des productions médiatiques, diffuse un Appel permanent à lui soumettre des propositions d’articles destinés à sa rubrique Varia et des propositions de dossiers thématiques.

Genre en séries est une revue à comité de lecture pluridisciplinaire consacrée aux approches genrées, et plus largement culturelles, des productions médiatiques. Qualifiante en section CNU 71, sous contrat de diffusion avec les Presses universitaires de Bordeaux, elle est membre du bouquet OpenEdition Journals. 

Appel à dossiers thématiques 

Afin de poursuivre son développement à l’occasion de la migration de son site internet sur le portail revues.org, Genre en séries lance un appel permanent à proposition de dossiers thématiques relevant du champ couvert par la revue, dont le projet principal est d’explorer la manière dont le genre (gender) traverse les cultures médiatiques. Il s’agit de participer à l’appropriation, tardive pour les études médiatiques et audiovisuelles, de ces approches et outils d’analyse par le champ universitaire français. La place des médias dans la vie sociale, comme lieu spécifique de construction des identités et rapports de genre, nous impose d’analyser collectivement les questions de pouvoir, de structure sociale et de normes à l’œuvre dans les cultures médiatiques. Dans cette perspective, Genre en séries se donne pour ambition de diffuser et discuter des travaux originaux situés au croisement des études cinématographiques et audiovisuelles, des sciences de l’information et de la communication, de la sociologie (de la culture, des médias) et des cultural studies. La cohérence scientifique du projet éditorial réside à la fois dans l’héritage revendiqué de la critique féministe des médias et dans l’articulation des débats épistémologiques portés par les cultural et gender studies avec l’étude des cultures médiatiques. 

Les coordinateur·rices sont invité·es à soumettre au comité éditorial un appel à contributions, indiquant les angles envisagés et les références bibliographiques correspondantes. Chaque proposition fera l’objet d’une évaluation interne et, en cas de réponse favorable donnée au projet, d’un accompagnement par la revue aux différents stades du processus éditorial, de la finalisation et de la diffusion de l’appel à contribution à l’expertise des travaux. 

Appel à articles pour la rubrique « Varia » 

En complément du dossier central explorant dans chaque numéro une problématique spécifique au prisme du genre, la revue propose deux autres rubriques, l’une consacrée aux notes de lecture, l’autre aux varia. Cette dernière est destinée, depuis la création de la revue, à publier des articles hors thématiques qui mobilisent l’étude des rapports de genre dans les cultures et pratiques médiatiques, mais aussi la mise en lumière des rapports sociaux (de classe, race, âge, etc…) qui leur sont consubstantiels et coextensifs. Aussi la rubrique Varia est ouverte à des questionnements s’inscrivant plus largement dans l’articulation des débats épistémologiques portés par les cultural studies avec l’étude des cultures médiatiques.

Continuer la lecture de Appel à contributions : revue Genre en séries: cinéma, télévision, médias (Varia)

Séminaire PHisTeM 2022-2023 : cycle “Cultural studies” (Paris Nanterre)

Séminaire général 2022-2023 de l’équipe de « Poétique historique des textes modernes » (CSLF, EA 1586)

Les séances ont lieu à l’université Paris Nanterre en salle de séminaire 1 (bâtiment Max Weber) le jeudi de 16h30 à 19h.

Présentation

Le séminaire général du PHisTeM vise à offrir un panorama des recherches nouvelles en théorie littéraire, en histoire littéraire et en cultural studies ; cette année, il est également centré sur les programmes et les projets initiés en son sein, individuellement ou collectivement.

Deux cycles y prennent place :

  • “Histoire et théories de la littérature” (organisé par Vincent Laisney et Alain Vaillant)
  • Cultural Studies” (organisé par Matthieu Letourneux et Aurélie Huz) : ce cycle de trois conférences correspondra à des séances couplées avec le séminaire LPCM dont vous retrouverez l’intégralité du programme ici. Les séances seront en mode hybride. Pour obtenir les liens de connexion, nous contacter quelques jours avant la séance à l’adresse atelierlpcm@protonmail.com.

Cycle « Cultural Studies » (Matthieu Letourneux et Aurélie Huz)

Jeudi 8 décembre 2022, 16h30-19h : Delphine Chedaleux (université technologique de Compiègne), « Du savon et des larmes. Le soap opera, une subculture féminine ».

Vendredi 10 février 2023, 16h-18h30 : Chloé Huvet (université d’Évry) et Jérémy Michot (université de Perpignan), « Les sons et les musiques de l’horreur gothique selon The Newton Brothers : The Haunting (2018-2020) ».

Jeudi 20 avril 2023, 16h30-19h : Benoît Tadié (université Paris Nanterre), « Roman noir américain et démocratie ».

Séminaire LPCM, Séance 8 : Médias audiovisuels et études culturelles – mercredi 5 octobre, 17h-19h

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Les séances auront lieu en co-modal.

Organisatrices : Fanny Barnabé (Epitech), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre)

Séance 8 – Mercredi 5 octobre, 17h-19h : Médias audiovisuels et études culturelles

Lieu : Pôle Métiers du Livre de l’université Paris Nanterre, 11 avenue Pozzo Di Borgo, 92210 Saint-Cloud – Salle de réunion (2e étage).

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion Teams (penser à télécharger le logiciel en amont) et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Répondante : Sarah Sepulchre (UCLouvain, SSH/ESPO)

Intervenantes:

  • Elena Defay-Thibaud (Université du Mans) : « Étude des enjeux médiologiques de la représentation de la female loser dans la série Fleabag : la narratologie, un outil d’analyse pertinent ? »

Avec l’aide des outils narratologiques afin d’analyser entre autres la sérialité et la transmédialité, ces réflexions interrogent les enjeux médiologiques d’une figure qui paraît encore méconnue, celle de la female loser, interrogée par l’intermédiaire d’une série télévisée en guise de corpus principal : la série britannique Fleabag écrite par Phoebe Waller-Bridge, dont les deux saisons ont été diffusées entre 2016 et 2019 sur la BBC Three. Il s’agira de s’intéresser plus spécifiquement à la narratologie, comme outil et méthode particulière d’analyse de la sérialité, de la fiction et du genre.

  • Yoshiko Suto (Université Nihon, Tokyo) : « L’affiche japonaise de film, univers cinématographique ou culturel ? »

Continuer la lecture de Séminaire LPCM, Séance 8 : Médias audiovisuels et études culturelles – mercredi 5 octobre, 17h-19h

Parution : Fictions excitantes (Sébastien Hubier)

Sébastien Hubier, Fictions excitantes, Dijon, ABELL-CPTC, 2022.

Chez les nouveaux tartufes, la pornographie a mauvaise presse. Pourtant le sexe est aujourd’hui partout et sa représentation omniprésente est le phénomène majeur de notre hypermodernité. Le phénomène majeur, certes, mais aussi le plus contradictoire, car le sexe est, en somme, à la fois et totem et tabou : ce dont tout le monde se délecte mais ce dont il est socialement convenu de ne pas parler, sauf pour la blague.

C’est aux fictions qui mettent en scène le désir sexuel (et qui le provoquent) que s’intéresse le présent livre, afin d’en mesurer l’importance, d’en interpréter les sens, d’en dire les plaisirs, d’en pointer les travers. Étudiant aussi bien la littérature (Sade, Louÿs, Calaferte, Esparbec) ou les arts savants (de Giulio Romano à Jennifer Lacey et Nadia Lauro) que les arts de masse et de divertissement (modes vestimentaires, réclames et publicités, bandes dessinées, romans graphiques, vidéos en ligne ou musique rock), cet essai adopte conjointement trois perspectives afin de comprendre pourquoi les fictions excitantes occupent une place tellement importante dans nos cultures, pourquoi, des fresques antiques au porn en ligne, le sexe est peu à peu devenu un spectacle.

S’inscrivant en faux contre les approches normatives et essentialistes, cette triple perspective, anthropologique, psychologique et culturaliste, permet seule de saisir à quel point la pornographie est une construction idéologique reflétant les transformations macrosociologiques qui ont contribué à banaliser la figuration de la sexualité.

Continuer la lecture de Parution : Fictions excitantes (Sébastien Hubier)

CFP: Mechademia U.S. Conference – “Migration and Transition” (Los Angeles/Online)

Mechademia U.S. Conference – “Migration and Transition”

June 28-29, 2022

Los Angeles/Online

Proposal deadline: 10 June 2022

Organized by Frenchy Lunning

Keywords: Anime and/or Manga, Mechademia, trauma, narrative, Asian popular culture, nikkei, conference

Call for papers

Register through Teachable at: https://mechademia.teachable.com/

Keynote speaker: Christine Yano

Migration can be seen as a type of transition, marking a journey from one position to another via movement. This journey may be voluntary or forced, affecting people and communities as they respond to massive events such as wartime, disease, climatic changes, and economic and political upheavals. At the same time, there is also the motivation of hope, of future shifts towards positive aspirations; of the potential for radical change from the present circumstances. Continuer la lecture de CFP: Mechademia U.S. Conference – “Migration and Transition” (Los Angeles/Online)

APPEL à communications : post-animaux (université de lorraine)

Post-animaux
Du mode d’existence des animaux techniques

Les 17 et 18 novembre 2022 à l’Université de Lorraine (Nancy)
Laboratoire Littératures, Imaginaire, Sociétés (LIS – E.A. 7305)

Date de rendu des propositions : 1er avril

Des animaux de George Orwell (Animal Farm. A Fairy Story, 1945) aux singes de Pierre Boulle (La Planète des singes, 1963) en passant par les chiens de Simak (City, 1952, dont Jean-Michel Besnier emprunte le titre français pour son fameux Demain les posthumains, 2009), la fiction n’a pas manqué, dans l’extension du territoire de ses imaginaires, d’envisager un monde dominé par des espèces animales étrangement autres. Elle se plait, tout autant, à mettre en scène des créatures modifiées, hybridées, augmentées, altérées, mêlant aux plaisirs chimériques d’un Knopff les excès et les horreurs scientifiques d’un Moreau. Devant l’accroissement des projets de recherche, colloques, thèses consacrés à la fois au posthumain et au transhumain, ce colloque souhaite interroger ce que le sujet animal peut faire aux théories du posthumanisme : que sont / qui sont les post-animaux ?

Continuer la lecture de APPEL à communications : post-animaux (université de lorraine)

Parution : Penser avec Stuart Hall (dir. M. Bouyahia, F. Freitas-Ekué, K. Ramdani)

Malek Bouyahia, Franck Freitas-Ekué, Karima Ramdani (dir.), Penser avec Stuart Hall, La Dispute, 2021.

Précédé de deux textes inédits de Stuart Hall.

Cet ouvrage collectif présente et examine l’oeuvre de Stuart Hall, pionnier des cultural studies, mais aussi théoricien postcolonial de première importance. Les chapitres font alterner des éclairages du contexte théorique, institutionnel et politique du développement de sa pensée, des explications de ses conceptions de la race, de l’hégémonie et des usages contemporains de sa théorie. Cette dernière est mobilisée pour penser notamment le renouveau de la gauche ou encore l’expérience politique des groupes minoritaires.

Le livre est précédé de la traduction de deux textes majeurs de Stuart Hall par Séverine Sofio, au sujet des identités diasporiques et des rapports entre discours et pouvoir dans la période postcoloniale.

Avec des contributions de : Lotte Arndt, Malek Bouyahia, Maxime Cervulle, James Cohen, Taous Dahmani, Franck Freitas-Ekué, Marc Lenormand, Kolja Lindner, Éric Maigret, Nelly Quemener  et Karima Ramdani.

Table des matières 

Parution : Les Superhéros. Que sont nos héros devenus ?

Frédérique Toudoire-Surlapierre, Sébastier Hubier (dir.), Les Superhéros. Que sont nos héros devenus ?, Le Murmure, 2021. 

Héritier syncrétique du vengeur masqué, du vigilante et du détective de hard boiled, un nouveau type de personnages a émergé avec la postmodernité avant d’étendre son influence dans notre hypermodernité : le super-héros. Dans le sillage des célèbres analyses d’Umberto Eco, de Claude Lalumière ou de Mark Shainblum, les auteurs de ce volume s’attachent à l’étude des nouveaux modes d’expression héroïques au cinéma, dans les romans, les comics, les roman-graphiques, les séries télévisées, la culture gaming et autres nouvelles médiatisations culturelles. Alors que le parcours initiatique des personnages d’antan correspondait surtout à une « consolation héroïque » (Ivanhoe de Walter Scott, Les Trois Mousquetaires, Le Comte de Monte-Christo d’Alexandre Dumas et même, d’une certaine façon, Ulysses de Joyce), nos héros contemporains sont avant tout des héros masqués, jouant et rejouant sans cesse leur existence pour prouver leur grandeur d’âme aussi bien que leur hyper-puissance technique et technologique. Leurs pouvoirs sont certes souvent surnaturels – ils sont, surtout, littéralement anormaux ; et ils ont disséminé dans les fictions d’aujourd’hui sous des formes si variées et si changeantes qu’ils n’est possible de les analyser que dans une perspective transdisciplinaire confrontant et articulant des disciplines académiques ET non-académiques – seule manière de cerner la complexité du monde actuel postpop, postcolonialiste, poststructuraliste, postféministe, postmarxiste, postapocalyptique, posthumaniste et, indéniablement, postlittéraire. Que sont donc nos héros devenus ? C’est cette question qu’abordent les auteurs de ce volume croisant, outre la littérature comparée, les sciences politiques et les champs de la théorie générique et fictionnelle, les fameuses studies : ethnic studies, women’s/ feminist studies, cultural studies, science & technology studies, gender & queer studies, media studies et, bien sûr, cartoon studies.

Continuer la lecture de Parution : Les Superhéros. Que sont nos héros devenus ?

Giorgio Busi Rizzi (Université de Gand)

Giorgio Busi Rizzi est chercheur postdoctoral BOF à l’Université de Gand, avec un projet d’enquête sur la bande dessinée numérique expérimentale. Il est titulaire d’un doctorat en études littéraires et culturelles sous la direction conjointe des Universités de Bologne et de Louvain ; le projet de doctorat analysait l’esthétique et les pratiques nostalgiques liées aux romans graphiques contemporains. Il a publié dans des revues scientifiques et des volumes édités, et a fait des présentations lors de nombreuses conférences nationales et internationales. Il est membre fondateur du groupe de recherche international sur la bande dessinée italienne SNIF – Studying ‘n’ Investigating Fumetti, et membre de plusieurs groupes de recherche internationaux sur la bande dessinée (CSS, ComFor, La Brèche, ACME). Il s’intéresse aux comics studies, à la narratologie, aux humanités numériques, à la théorie et à la traduction de l’humour.

Site UGent: https://research.flw.ugent.be/en/giorgio.busirizzi

MOOC: “Euro Noir: Cultural Identity in European Popular Crime Narratives” (KU Leuven)

MOOC: “Euro Noir: Cultural Identity in European Popular Crime Narratives”

Learn how crime novels, films and television dramas can help investigate European cultural identity

Free registration : here
 
Starts Oct 27
Course length: estimated 10 weeks (4–5 hours per week)
 
Organized by the KU Leuven and DETECt

The crime genre, arguably the most popular narrative genre in Europe, is an ideal object of study for evaluating how the process of Europeanisation has impacted the forms of cultural production, distribution and reception.

Have you ever wondered what has made crime narratives so popular throughout Europe? If yes, this course is a perfect fit for you!

The European collaborative project ‘DETECt – Detecting transcultural identity in European popular crime narratives’, funded under EU Horizon 2020 research programme, has taken up the challenge to investigate how the concept of ‘Europe’ can help to better understand the current landscape of popular media and transmedia crime narratives.

This project has received funding from the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under grant agreement No 770151.

The views and opinions expressed in the MOOC are the sole responsibility of the author(s) and do not necessarily reflect the views of the European Commission.

Course created with support from

DETECtEuropean Union

What you’ll learn

Module 1: Introduction (KU Leuven)

In the first module, we give you tips on how to best navigate through the course, its modules and units. Also you will discover more about the DETECt project. Through a case study we will introduce you to the topic of crime narratives in Europe.

Module 2: Crime Narratives and Contemporary European Society (University of Bologna)

In the second module, you will learn about the use of the crime genre, and noir in particular, as a form of social criticism. You will get familiar with the notions of glocalization and transculturality. You will reflect on how the cultural identities represented in European crime narratives are shaped by Europe’s history, geography and linguistic diversity. You will hear from the voice of bestselling crime writers how they approached the genre to engage with the social challenges faced by their specific communities, as well as Europe as a whole.

Module 3: History and Politics in European Crime Fiction (University of Limoges)

What are the similarities and relationships between crime fiction and historiography? We will try to find answers by examining how crime novels have recounted, revealed and reflected about some of the most troubling aspects of Europe’s past and present history.

Module 4: Nordic Noir: Style, location and the crisis of the welfare state (Aalborg University)

In the fourth module, we introduce you to the major features of Nordic Noir as a transcultural phenomenon in a Nordic and European context. You will learn about core examples of Nordic Noir and recognize the conspicuous role of place and location in especially television productions. You will also gain insights into how Nordic Noir has critically approached contemporary debates about the welfare state and problems of society.

Module 5: Mediterranean Noir: Migration & Transculturality (University of Bologna)

What is the connecting thread between Mediterranean Noir, migration and transculturality? In this module, we will provide insight into these aspects of the Mediterranean Noir, analyzing some iconic authors and considering the impact of this genre on Film and Television.

Module 6: Eastern Europe: Ethnicity & Diversity (University of Debrecen & University of Bucharest)

This module explains and illustrates the connections of crime narratives to the ways in which East-European societies confront their totalitarian past and the challenges of their EU integration. You will get familiar with the major trends in the production of East-European crime literature, film and television series. You will also learn how East-European crime novels, films and TV dramas have critically approached issues of gender, ethnicity, or social conflict.

Module 7: Conclusion: the Belgian Example (KU Leuven)

In this conclusive module, by taking the example of Belgian crime fiction as a case study, we introduce you to the controversial aspect of multilingualism. In addition, you will have the opportunity to discover the world of female crime fiction through the words of a contemporary crime writer.