Archives par mot-clé : cultural studies / études culturelles

Parution : Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania, n° 25/2020 : « Urban culture »

Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania (CP), n°25/2020 : « Urban Culture »

ALMA MATER Publishing House, “Vasile Alecsandri” University of Bacău, 2020.

Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania (CP) is a peer-reviewed annual journal, issued by the Faculty of Letters, “Vasile Alecsandri” University of Bacau, Romania, and published by “Alma Mater“ Publishing House. With an established tradition in the field of cultural and literary studies in Romania, CP disseminates scholarly research findings, innovations and reflections.

The authors of the articles comprised in issue 25/2020 point at the enduring or emerging symbolic meanings and cultural practices associated with physical landscape and social cityscapes. Moreover, they encompass specific aspects of linguistic landscapes along with emotional and spiritual scapes. Continuer la lecture de Parution : Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania, n° 25/2020 : « Urban culture »

Parution : Réseaux n°223, Médias et racialisation

Réseaux, 2020/5 (n°223) : Médias et racialisation

coordonné par Frank Rebillard

Si le printemps 2020 aura bien sûr été marqué par la pandémie de coronavirus, il aura aussi été traversé sur le plan politique et médiatique par des images de protestations contre les violences policières, doublées de dénonciation du racisme. Depuis les rassemblements Black Lives Matter et les émeutes suivant la mort de George Floyd aux États-Unis, jusqu’aux manifestations du comité La vérité pour Adama en France, sur les écrans de télévision comme sur les plateformes de réseaux sociaux, des expressions telles que « racisme d’État », « privilège blanc », et plus largement celles de « racisation » ou « racialisation », ont pris une place jusqu’ici inédite dans l’espace public.
Depuis une vingtaine d’année déjà, ces notions et concepts, produits de l’univers académique mais bien souvent dans des zones de contact avec les mondes de l’activisme et du militantisme, connaissent de fait un emploi croissant par les sciences sociales. Parce que la « question raciale » constitue ainsi une entrée de plus en plus fréquente pour penser la société, la revue Réseaux a précisément souhaité consacrer un dossier à sa mobilisation pour analyser les médias.
Les articles réunis dans ce dossier, en mettant à jour des représentations médiatiques contribuant à altériser certains individus ou groupes sociaux en raison de leurs supposées origines communes ou mêmes couleurs de peau, prolongent ici des travaux qui, autrefois consacrés à l’image des « immigrés » ou des habitants des « banlieues », n’avaient pas abordé de façon aussi frontale les processus de racialisation. Et ils ouvrent également des voies encore plus originales pour la recherche française, en comparaison notamment de traditions plus établies aux États-Unis. Car ces différents articles, en explorant les modalités de production et les positionnements professionnels, au sein des entreprises de médias et plus largement des secteurs d’activité concernés, aident à mieux comprendre comment des biais racialisants peuvent être véhiculés – ou contrecarrés – par les médias.

Continuer la lecture de Parution : Réseaux n°223, Médias et racialisation

Appel à contributions : IA, culture et médias

Appel à contributions pour un ouvrage collectif sur le thème « IA, culture et médias »

L’Axe Arts, médias et diversité culturelle de l’Observatoire sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique (OBVIA), en partenariat avec la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles et le Centre d’études sur les médias (CEM), lance un appel à contribution pour la réalisation d’un ouvrage collectif sur le thème « IA, Culture et Médias ». Cet ouvrage paraîtra en 2022 aux Presses de l’Université Laval, dans la collection Éthique, IA et Sociétés de l’OBVIA dirigée par Lyse Langlois.

Télécharger l’appel

Le projet

Visant à stimuler la recherche sur l’IA en culture et médias, cet ouvrage permettra d’aborder de façon critique plusieurs aspects, enjeux et impacts de l’IA dans ces domaines. Il apportera une contribution originale à la littérature scientifique consacrée à ce sujet. L’ouvrage rassemblera une vingtaine de textes produits par des chercheurs, des praticiens ou des artistes issus de toutes les disciplines. À titre indicatif, ces textes pourraient aborder les thèmes suivants : Continuer la lecture de Appel à contributions : IA, culture et médias

Appel à communications : Les cultural studies sont-elles une méthode ? Héritages anglo-saxons et évolutions théoriques

Les cultural studies sont-elles une méthode ? Héritages anglo-saxons et évolutions théoriques

Journée d’étude organisée le vendredi 9 avril 2021 à l’Université d’Artois (Arras) par Gabrielle Adjerad (Nanterre Université), Anaïs Goudmand (KU Leuven), Marianne Hillion (Sorbonne Université / University of Warwick) & Marion Leclair (Université d’Artois).

Les communications pourront être présentées en français ou en anglais et les échanges se faire dans les deux langues. Les propositions, ne devant pas excéder 2500 signes et assorties d’une courte notice bio-bibliographique, sont à envoyer jusqu’au 31 janvier 2021 à je.cultural.studies@gmail.com

Appel à communications (scroll down for English version)

On fait d’ordinaire remonter les Études culturelles, cultural studies en anglais, au milieu des années 1950 en Angleterre : sont publiés, coup sur coup, The Uses of Literacy (1957) de Richard Hoggart, traduit en français en 1970 sous le titre La Culture du Pauvre, et Culture and Society (1958) de Raymond Williams, dont il n’existe, à ce jour, pas de traduction française.

Deux impulsions distinctes sont ainsi données aux cultural studies. Williams, qui est membre du Parti Communiste depuis les années 1930 et participe activement à la fin des années 1950 au renouvellement de la gauche anglaise autour de la New Left Review, s’inspire ensuite davantage de la critique littéraire marxiste continentale. Il développe dans le reste de son oeuvre une théorie – le matérialisme culturel – des productions et des institutions culturelles entendues comme produits sociaux, qu’il applique à des objets aussi divers que la poésie pastorale du dixhuitième siècle, le roman industriel victorien ou les émissions de la BBC.

Parallèlement, se développe à l’université de Birmingham autour de Richard Hoggart, de Stuart Hall, lui-même très influencé par le marxisme, et d’Angela McRobbie, le Centre for Contemporary Cultural Studies, fondé en 1964. Le centre s’intéresse à la question des rapports de pouvoir qui se jouent dans la culture, et s’interroge plus particulièrement sur les stratégies de résistance des classes dominées, à l’articulation complexe des dominations de classe, de genre et de race, remettant ainsi les usages et la réception au coeur de l’analyse. Continuer la lecture de Appel à communications : Les cultural studies sont-elles une méthode ? Héritages anglo-saxons et évolutions théoriques

Parution : A Cultural History of the Disneyland Theme Parks

Sabrina Mittermeier, A Cultural History of the Disneyland Theme Parks. Middle Class Kingdoms, Intellect, 2020. 

The first comparative historical study of the six Disneyland theme parks around the world in five distinct cultures: the USA, Tokyo, Paris, Hong Kong and Shanghai. Sets the parks in the historic contexts at their opening, discusses cross- and trans-cultural understandings of the parks and the part that class plays in their success or failure.

When the first Disneyland opened its doors in 1955, it reinvented the American amusement park and transformed the travel, tourism and entertainment industries forever. Now a global vacation empire, the original park in Anaheim, California, has been joined by massive complexes in Florida, Tokyo, Paris, Hong Kong and Shanghai.

Spanning six decades, three continents and five distinct cultures, Sabrina Mittermeier presents an interdisciplinary examination of the parks, situating them in their proper historical context and exploring the distinct cultural, social and economic landscapes that defined each one at the time of its construction. She then spotlights the central role of class in the subsequent success or failure of each venture. Continuer la lecture de Parution : A Cultural History of the Disneyland Theme Parks

Delphine Chedaleux (Université de Lausanne, Suisse)

Je m’appelle Delphine Chedaleux, je suis post-doctorante à l’Université de Lausanne (Section d’histoire et esthétique du cinéma) et mon travail consiste à analyser le rôle des cultures populaires et médiatiques (fictions sentimentales, cinéma mainstream, presse féminine, réseaux socionumériques) dans les processus de construction et de négociation des rapports et des identités de genre (mais aussi de classe, d’âge et de sexualité). Mon travail est résolument interdisciplinaire et mobilise un large corpus de sources et de données principalement interrogées sous l’angle des épistémologies féministes et des Cultural Studies.

J’ai soutenu en 2011 une thèse consacrée à la représentation du genre et de la jeunesse dans la culture cinématographique de la France occupée. J’ai publié en 2016 une version remaniée de ce travail aux Presses Universitaires de Bordeaux.

Mes recherches actuelles portent principalement sur :

Carnet : L’objectif de ce carnet est de présenter ces différentes recherches mais aussi de partager mes questionnements théoriques et méthodologiques, mes impressions de lecture, etc. Réagissez et commentez à votre guise!

Page institutionnelle

Page Academia

Parution: Rebuilding Story Worlds The Obscure Cities by Schuiten and Peeters, Jan Baetens

Rebuilding Story Worlds

The Obscure Cities by Schuiten and Peeters

by Jan Baetens

 

About This Book

A collaboration between Belgian artist François Schuiten and French writer Benoît Peeters, The Obscure Cities is one of the few comics series to achieve massive popularity while remaining highly experimental in form and content. Set in a parallel world, full of architecturally distinctive city-states, The Obscure Cities also represents one of the most impressive pieces of world-building in any form of literature.
 
Rebuilding Story Worlds offers the first full-length study of this seminal series, exploring both the artistic traditions from which it emerges and the innovative ways it plays with genre, gender, and urban space. Comics scholar Jan Baetens examines how Schuiten’s work as an architectural designer informs the series’ concerns with the preservation of historic buildings. He also includes an original interview with Peeters, which reveals how poststructuralist critical theory influenced their construction of a rhizomatic fictional world, one which has made space for fan contributions through the Alta Plana website.
 
Synthesizing cutting-edge approaches from both literary and visual studies, Rebuilding Story Worlds will give readers a new appreciation for both the aesthetic ingenuity of The Obscure Cities and its nuanced conception of politics.

Continuer la lecture de Parution: Rebuilding Story Worlds The Obscure Cities by Schuiten and Peeters, Jan Baetens

Clémentine Hougue (Le Mans Université)


Docteure en Littératures Comparées (10e section)
  • Membre associée du 3L.AM (Langues, Littératures, Linguistique des universités d’Angers et du Mans, EA 4335, Le Mans Université)
  • Docteure associée du CERC (Centre d’Études et de Recherches Comparatistes, EA 172, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
Domaines de recherche

Histoire littéraire, études culturelles, science-fiction post-apocalyptique (littérature, cinéma, séries télévisées), littératures expérimentales (collage, montage) Continuer la lecture de Clémentine Hougue (Le Mans Université)

Parution : Culture Trash

Trash Cultures in the Francophone World

Image : Benoit Poelvoorde et Albert Dupontel dans Le grand soir , film de Benoit Delépine et Gustave de Kervern, 2011.

French Cultural Studies , Volume 28, Issue 3, Août 2017

 Natalia Bremner  et Jamal Bahmad (éd.)
consultation payante en ligne :  http://journals.sagepub.com/toc/frc/current
Although the act of labelling cultural practices or products as trash is often framed as a casual dismissal based on self-evident assumptions, it can in fact be viewed as a mechanism which reflects, perpetuates and justifies the power dynamics of the social context. Trash theorists have argued that our relationship to material trash should be denaturalised and recognised as socio-culturally situated, but should the same not also apply to our relationship to trash culture? The contributions to this special issue all aim to denaturalise trash cultures in the Francophone world through critical and reflexive analyses which tease out social and power dynamics specific to the social context in question.

Conférences en Etudes culturelles, Louvain

Cycle de conférences en Etudes culturelles

Université de Louvain-la-Neuve

 

16/03/16

Joëlle Desterbecq (chargée de cours invitée à l’Université catholique de Louvain) : “Diffusion et évolution de l’énonciation « people » en politique : l’ethos politique en mouvement”

Lieu : UCL-LLN, Auditorium, e.221, Bâtiment Dupriez*

20/04/16

Emilie Da Lage (maître de conférences à l’Université de Lille) : “Musique et post colonialisme : les politiques de l’authenticité musicale”

Lieu : UCL-Mons, Salle 12, Ateliers des FUCaM**

04/05/16 – 18 à 20h

Projection du moyen métrage “Le dossier de Mari S.” Continuer la lecture de Conférences en Etudes culturelles, Louvain