Archives par mot-clé : conspirationnisme

Call for papers : edited collection “Participatory Culture Wars: Controversy, Conflict and Complicity in Fandom”

CFP: Edited collection “Participatory Culture Wars: Controversy, Conflict and Complicity in Fandom”

Deadline: 31 July, 2021

Edited by Dr Simone Driessen, Bethan Jones, Dr Benjamin Litherland

Presentation

It has become increasingly clear that fandoms and participatory culture are sites of controversy, conflict and even complicity, complicating earlier assessments that sought to celebrate creativity, collegiality, and community. As we continue to make sense of the consequences of web 2.0, the study of fans – the affective bonds, identities, and productive cultures of a highly mediated and networked society – is vital in understanding our current moment, whether expressed in debates about “cancel culture” or ongoing “culture wars”. Fans have had to rethink and reassess their relationships to fan objects, consider their role in reproducing global systems of inequality, and reflect on the meaning of participation in an era that is marked by both moral ambivalence and political earnestness. Continuer la lecture de Call for papers : edited collection “Participatory Culture Wars: Controversy, Conflict and Complicity in Fandom”

Appel à propositions : « Circulation des discours dans les récits complotistes »

Appel à propositions d’articles – Revue Mots. Les langages du politique, n° 110, novembre 2022 : « Circulation des discours dans les récits complotistes »

Numéro coordonné par Valérie Bonnet, Arnaud Mercier et Gilles Siouffi

Date limite de réception des avant-projets (propositions) : 10 mai 2021

 

Appel

On considérera, à titre de définition liminaire, les discours conspirationnistes ou complotistes (entre lesquels nous choisissons à ce stade de ne pas établir de distinction) comme un discours épousant la logique d’une « théorie conspiratrice de l’ignorance » comme la nomme Karl Popper (Popper, 1962, p. 7-8). Pareille vision du monde correspond à une position épistémologique qui « interprète l’ignorance non pas comme un simple défaut de connaissance, mais comme l’ouvrage de quelque puissance inquiétante, origine des influences impures et malignes qui pervertissent et contaminent nos esprits et nous accoutument de manière insidieuse à opposer une résistance à la connaissance » (Popper, 1962, p. 4).

Selon Loïc Nicolas, « la démarche conspirationniste s’attache (1) à recueillir et à combiner des événements épars élevés au statut de faits bruts, pour (2) les faire tenir ensemble au sein d’une trame narrative ; ceci dans l’intention (3) d’apporter la preuve que ces faits sont forcément liés entre eux (4) en ce qu’ils résultent d’une cause unique, c’est-à-dire (5) d’un complot dont ils témoignent et (6) au sein duquel les participants répondent à une nature profonde, un agenda caché, des obligations ou des pulsions mauvaises et destructrices qui les déterminent » (Nicolas, 2016). Elle a pour résultat de produire un discours, et, comme le résume le fondateur du site ConspiracyWatch.info, Rudy Reichstadt, « le complotisme n’est pas un trouble mental. C’est un discours politique » (Reichstadt, 2019). Continuer la lecture de Appel à propositions : « Circulation des discours dans les récits complotistes »