Archives par mot-clé : comparatisme

Appel à contributions : Les personnages de l’ombre dans la littérature et les arts (revue Pagaille)

« Les personnages de l’ombre dans la littérature et les arts »

Revue Pagaille

Échéance des propositions : 18 juin 2021

Date de parution prévue : juin 2022

 

Mais que serait Sherlock Holmes sans Mrs Hudson ? 

Si les lecteurs de Conan Doyle ont déjà pu se demander ce que ferait le célèbre détective sans le docteur Watson, combien se sont préoccupés de Mrs Hudson ? Combien se sont demandé pourquoi Sherlock Holmes bénéficiait d’un logement bon marché chez elle, pourquoi la logeuse s’occupait de lui comme d’un enfant gâté, supportant tous les importuns qui se pressent à la porte de son locataire excentrique, capricieux, hyperactif, drogué, puéril et bruyant ?

Que nous apprennent des personnages comme Mrs Hudson, ces êtres souvent invisibles et muets, écrasés par les puissances géniales des personnages principaux ? Il ne s’agit pas seulement de s’intéresser ici aux personnages dits secondaires mais de remonter plus loin dans le degré d’insignifiance. Jusqu’à ces petits personnages qui constituent plutôt une sorte de toile de fond à l’intrigue, travaillent dans l’ombre, apparaissent pour disparaître aussitôt, alors même qu’ils peuvent parfois jouer le rôle d’éminences grises.

Les propositions d’articles pourront s’inscrire dans un ou plusieurs des axes suivants, en adoptant une perspective comparatiste :

Continuer la lecture de Appel à contributions : Les personnages de l’ombre dans la littérature et les arts (revue Pagaille)

Appel à propositions : Fictions biographiques dans la littérature, les romans graphiques et le cinéma des années 1990 à aujourd’hui

Germanica n° 70/2022

Fictions biographiques dans la littérature, les romans graphiques et le cinéma des années 1990 à aujourd’hui

dir. Elisabeth Kargl et Aurélie Le Née

Comme l’écrit Alexandre Gefen dans l’introduction de son ouvrage Inventer la vie, le genre biographique est actuellement à la mode, non seulement dans le domaine cinématographique, mais aussi littéraire :

« Alors que les affiches des salles de cinéma abondent en biopics, les vitrines de nos librairies nous rappellent les nécrologues du XVIIIe siècle ou encore les séries didactiques des panthéons du XIXe siècle : on y fait mémoire en toutes choses, on s’y laisse gouverner par les morts, on y construit le devenir par la quête de l’antérieur. De Jean Rouaud à Jacques Roubaud, de Patrick Modiano à Antoine Volodine, de Pascal Quignard à Pierre Michon, de Jean Echenoz aux « Incultes », s’appellent désormais vie les formes « biographoïdes » les plus variées, allant de l’autofiction pure à la biographie conventionnelle en passant par le roman historique1. »

Si Alexandre Gefen ne cite ici que des auteurs de langue française, le constat qu’il fait peut sans aucun doute être étendu à d’autres sphères linguistiques, et notamment germanophone. Le numéro 70 de la revue Germanica propose de se pencher, pour les pays de langue allemandes, sur ce genre, qui suscite de nouveau l’intérêt du public depuis une bonne vingtaine d’années2.

Continuer la lecture de Appel à propositions : Fictions biographiques dans la littérature, les romans graphiques et le cinéma des années 1990 à aujourd’hui

  1. Alexandre Gefen, Inventer une vie. La fabrique littéraire de l’individu, Bruxelles, Les impressions nouvelles, 2015, p. 13. []
  2. A propos de l’engouement du public pour le biopic, Rémi Fontanel précise : « Dans les années 1960, le genre s’épuise, réapparaît dans les années 1980-1990, pour se développer dans des proportions démesurées au début des années 2000 (depuis 2005 surtout). […] La prochaine décennie (2010-2020) ne promet pas une vague, non, mais bien une ‘déferlante biopic’ ». Rémi Fontanel, « Préambule : La réalité sera toujours plus captivante… », in Rémi Fontanel (dir.), Biopic : de la réalité à la fiction, Condé-sur-Noireau, Editions Charles Corlet, 2011, p. 18. []

Parution (en ligne): Antonio Dominguez Leiva et Sebastien Hubier (éds), Vers un nouveau comparatisme/Towards A New Comparatism

Vient de paraître, téléchargeable en ligne

Antonio Dominguez Leiva et Sebastien Hubier (éds), Vers un nouveau comparatisme/Towards A New Comparatism

http://etudesculturelles.weebly.com/nouveau-comparatisme.html

« Ni tout à fait apocalyptique ni intégrée, la littérature comparée est peut-être la seule discipline qui nous permette, englués comme nous sommes dans une iconosphère globalisée de plus en plus envahissante, de mettre véritablement à distance l’effet-chaos dont s’accommodent autant les industries culturelles que leurs panégyristes médiatiques (voire académiques). Par son interdisciplinarité constitutive, son caractère interculturel et sa méthodologie éclectique, elle peut cerner, dans le totum revolutum de  l’hyperconsommation culturelle contemporaine, le sens caché des réécritures « virales » des grands axes de la culture du passé. C’est elle, plus que tout autre, qui tend le pont entre cette monumentale panique contemporaine des zombies et les grandes peurs du passé, entre l’esthétique du cumshot pornographique et la tradition scripturale libertine ou entre le comique aristophanesque et la satire plautinienne réconciliées et dépassées dialectiquement dans les Simpsons, Family Guy ou South Park (et ne faudrait-il pas ajouter Bob L’Éponge, résolument carnavalesque?). C’est elle qui nous montre la voie qui mène du « réalisme magique » homérique ou gogolien au morphing des blockbusters fantastiques qui inondent nos grands et petits écrans ; le chemin qui de l’Enfer concentrique de Dante mène à Futurama.
Seule la Comparée est à même de relier le Même et l’Autre, le proche et le lointain, le global et le local, le présent et le passé. Des cycles de contes d’Anansi l’araignée au Ghana aux épopées animalières des cartoons états-uniens, des décapitations épiques médiévales à celles des mangas cyberpunk, de Balzac à Mad Men ou de Game of Thrones aux tragédies dynastiques de Shakespeare, l’unique route fiable qui transite (au-delà des boutades et des imprécisions journalistiques, qui font, on le sait, des mauvaises feuilles de route) est celle de cette discipline foncièrement paradoxale. Et paradoxale elle l’est à plus d’un titre, à la fois solidement ancrée dans la tradition classique et dans sa contestation moderne puis post-moderne, attachée à parts égales à ses objets les plus disparates et éloignés, amoureuse pour autant de cultures disjointes et parfois même opposées par leurs Weltanschauungen respectives, voire, plus dramatiquement, par des conflits sanglants passés ou présents.
Consacré nolens volens à l’exploration de l’impureté, que ce soit en violant l’intégrité des espaces et des crédos nationaux ou celle des arts, des médias et des sphères culturelles, le comparatisme a toujours et surtout exigé cette grande ouverture d’esprit qui avait fait, il nous semble, les heures de gloire de cette discipline, de Schlegel à Otto Maria Carpeaux ou Claudio Guillén, et que l’on retrouvait dans ces nombreux compagnons de route qui ont suivi son appel, de Camus à Octavio Paz.
Cette ouverture d’esprit caractérise, il nous semble, ce recueil et les divers comparatistes qui y ont pris part. Ce n’est pas la carte, encore moins le territoire, mais c’est déjà une invitation au voyage. Et le comparatisme, qu’on le veuille ou non, doit désormais prendre le large… »

TABLE DES MATIÈRES

– Antonio Domínguez Leiva, Comparatism Not Dead (Or Is It, After All?) 7

Hybridations, interculturalisme, imagologie & transferts culturels/
Hybridization, intercultural studies, imagology & cultural transfers

– Sébastien Joachim (Universidade Federal de Pernambuco), Pour une
redéfinition et délimitation de la littérature comparée 17

– François Guiyoba (ENS de Yaoundé), Passé, présent et avenir :
l’imagologie en mutation 61

– Olympia G. Antoniadou (Αριστοτέλειο Πανεπιστήμιο Θεσσαλονίκης),
L’identité inter / multi-culturelle de la littérature francophone grecque à
l’ère de la globalisation 75

– Frédérique Toudoire-Surlapierre (Université de Mulhouse-Haute-Alsace),
X-Women (interdit aux moins de 16 18 ans) 109

– Antonio Dominguez Leiva (UQÀM), Tecnópolis y ciborgs: del binomio
disciplinar a la cultura cyberpunk 131

Intersémioticité et disciplinarité, des notions problématiques
Disciplinarity and the problem of intersemioticity

Marco Nuti (Università di Pisa/ Université de Strasbourg), La bellezza
come straniamento. Georges Bataille e l’Olympia di Manet 169

Daniel Poitras (EHESS/ Université de Montréal), L’intersémioticité dans « Le
noir soleil du langage ». Michel de Certeau, Félix le Chat et l’expérience du
temps des sixties 183

Stéphanie Miech (Nancy II), Esthétique rococo et cruauté 199
Cultures populaires, cultures de masse

Études de la culture populaire de masses/ Popular/mass culture studies

Anna Avaraki (Paris Diderot-Paris 7), Comparatisme et interdisciplinarité.
Quelques réflexions sur le débat actuel du comparatisme français et
étatsunien 245

Thomas Fabisiak (Emory University, Atlanta) & Joseph Laycock (Boston
University), Scumfuc Outlaw Christ: GG Allin and the exegetical
elaboration of a left sacred messiah 257

Aurélien Bécue Picard (Université de Rennes II), De la littérature rock. Du
bruit dans la littérature 305

Jérôme Martin (Editions du Murmure), Les Comics : un objet culturel ? 330

Retour à la littérature ?/ Return to literature?

Charles de Roche (Université de Zürich), Monadology of the Poem 353

Jessica Mc Bride (University of Connecticut), Where History ends and Myth
begins: Creation of the “Witch” in Maryse Condé’s Moi, Tituba, Sorcière…
and La Cage d’Anne Hébert 367

Alexandra Ivanovitch (Université de Paris-Sorbonne), L’Evangile de Judas,
du codex Tchacos à Borges ou la mythocritique à l’irréel du passé 379

Irena Trujic (Université de Montréal), Michel Tremblay et les auteurs
russes. La traduction en québécois 389

Romain Ternaux (Editions 13e Note), John Fante et le détournement de
l’épique : The Road to Los Angeles 401

Peter Dayan (University of Edinburgh), Pour un comparatisme entre les arts
413

Claire Parfait (Sorbonne Paris Nord)

Professeur émérite

Co-responsable avec Marie-Jeanne Rossignol, de la collection « Récits d’esclaves », aux PURH.

Domaines de recherche :

  • Histoire du livre aux États-Unis
  • Domaine africain-américain : histoire, représentations, historiographie, histoire du livre ; littérature africaine-américaine dans un contexte éditorial, 19ème et 20ème siècles
  • Littérature populaire et édition au 19ème siècle, dans une perspective comparatiste (USA, France, Angleterre) ; circulation des textes (USA, France, Angleterre, 19ème-20ème).

 Travaux et publications 2016-2020

Co-direction d’ouvrages collectifs et de numéros de revues

-En co-direction avec Silvia Capanema, Véronique Hébrard et Fatma Ramdani, « Les marges créatrices : intellectuel.le.s afro-descendant.e.s et indigènes aux Amériques, XIX-XXe siècle » : IdeAs. Idées d’Amériques n°16 mis en ligne octobre 2020 : https://journals.openedition.org/ideas/8477

– En co-direction avec H. Le Dantec-Lowry, M. Renault, M-J. Rossignol et P. Vermeren : Écrire l’histoire depuis les marges : une anthologie d’historiens africains américains, 1855-1965, SHS/TERRA-HN-éditions, 2018 : http://www.shs.terra-hn-editions.org/Collection/?-Historiens-africains-americains-

– Michaël Roy, Marie-Jeanne Rossignol et Claire Parfaits eds, Undoing Slavery. American Abolitionism in Transnational Perspective (1776-1865), Éditions Rue d’Ulm, Collection Actes de la recherche à l’ENS n°28, 2018.

– Claire Parfait, Hélène Le Dantec-Lowry et Claire Bourhis-Mariotti, eds, Writing History from the Margins: African Americans and the Quest for Freedom, New York, Routledge, 2016.

– En co-direction avec Mathilde Lévêque, Stumbling blocks. Entraves et obstacles aux circulations : approches pluridisciplinaires, Itinéraires 2015-2 | 2016 : http://itineraires.revues.org/2797

Articles et chapitres

Uncle Tom’s Cabin and Race,” à paraître dans John Ernest, ed., The Cambridge Companion to Race and American Literature, Cambridge University Press.

“Collective Biographies and African American History: Men of Mark (1887) and Progress of a Race (1897),” à paraître dans John Ernest, ed., Race in American Literature and Culture, Cambridge University Press.

« ‘Un-sung heroes of Afro-American historiography’: The Case of Joel Augustus Rogers », in Silvia Capanema, Véronique Hébrard, Claire Parfait et Fatma Ramdani, dirs, « Les marges créatrices : intellectuel.le.s afro-descendant.e.s et indigènes aux Amériques, XIX-XXe siècle » : IdeAs. Idées d’Amériques n°16 mis en ligne octobre 2020 : https://journals.openedition.org/ideas/8477

« Histoire et militantisme : William Cooper Nell », Écrire l’histoire depuis les marges : une anthologie d’historiens africains américains, 1855-1965, H. Le Dantec-Lowry, C. Parfait, M. Renault, M-J. Rossignol et P. Vermeren dirs, SHS/TERRA-HN-éditions, 2018 : http://www.shs.terra-hn-editions.org/Collection/?Histoire-et-militantisme-William-Cooper-Nell

« George Washington Williams et la première synthèse de l’histoire africaine américaine : History of the Negro Race in America (1882-83) », Écrire l’histoire depuis les marges : une anthologie d’historiens africains américains, 1855-1965, H. Le Dantec-Lowry, C. Parfait, M. Renault, M-J. Rossignol et P. Vermeren dirs, SHS/TERRA-HN-éditions, 2018 : http://www.shs.terra-hn-editions.org/Collection/?George-Washington-Williams-et-la-premiere-synthese-de-l-histoire-africaine

« W.E.B. Du Bois, historien révisionniste et militant : Black Reconstruction in America (1935) », Écrire l’histoire depuis les marges : une anthologie d’historiens africains américains, 1855-1965, H. Le Dantec-Lowry, C. Parfait, M. Renault, M-J. Rossignol et P. Vermeren dirs, SHS/TERRA-HN-éditions, 2018 : http://www.shs.terra-hn-editions.org/Collection/?W-E-B-Du-Bois-historien-revisionniste-et-militant-Black-Reconstruction-in

 “Fiction and the Debate over Slavery,” in M. Roy, M-J Rossignol and C. Parfait, eds,  Undoing Slavery: American Abolitionism in Transnational Perspective (1776–1865), Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2018, pp. 75-92.

« ‘The grandest book ever written’: Advertising Joseph T. Wilson’s Black Phalanx (1888) », in Claire Parfait, Hélène Le Dantec-Lowry et Claire Bourhis-Mariotti, eds, Writing History from the Margins: African Americans and the Quest for Freedom, New York, Routledge, 2016, pp. 13-25.

Avec Lamia Dzanouni et Hélène Le Dantec-Lowry, « From One Crisis to the Other: History and Literature in The Crisisfrom 1910 to the Early 1920s », European journal of American Studies [Online], Vol 11, no 1 | 2016, document 4, Online since 06 June 2016. URL : http://ejas.revues.org/11432

Autres

Avec Frédéric Sylvanise, « Anne Ollivier-Mellios (1964-2016) », Revue française d’études américaines n° 155, 2etrimestre 2018 :19-27.

Recensions

Carrie Teresa, Looking at the Stars: Black Celebrity Journalism in Jim Crow America », IdeAs [En ligne], 15 | 2020, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 27 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/ideas/7622

David Diop, Rhétorique nègre au XVIIIe siècle. Des récits de voyage à la littérature abolitionniste. Paris : Classiques Garnier, Collection l’Europe des Lumières, 2018, Études littéraires africaines 46 (2019) : 191-195.

Paula Harrington and Ronald Jenn, Mark Twain and France: The Making of an American Identity, by Columbia, University of Missouri Press, 2017. Cercles mars 2018: http://www.cercles.com/review/r82/Harrington.html

Nathalie Dessens et Jean-Pierre Le Glaunec, dirs, Interculturalité : la Louisiane au carrefour des cultures, Québec, Presses de l’Université Laval, Collection « Les voies du français », 2016. Recension publiée dans Transatlantica [En ligne], 1 | 2016, mis en ligne le 22 janvier 2017, consulté le 23 février 2017. URL : http://transatlantica.revues.org/7991