Archives par mot-clé : comics studies

Appel à contributions : Dessins d’enfance dans la bande dessinée (Comicalités)

« Dessins d’enfance dans la bande dessinée / Children’s Drawings in Comics »

Dossier thématique de Comicalités dirigé par Maaheen Ahmed & Benoît Crucifix *

Échéance des propositions : 15 décembre 2021

Argumentaire

Souvent dessinée pour les enfants, la bande dessinée entretient un lien particulier au dessin d’enfant. Depuis au moins Rodolphe Töpffer, qui déjà en 1848 louait la « vivacité du mouvement » des petits bonshommes griffonnés dans les marges, le dessin d’enfant a souvent été une source d’admiration pour les dessinateurs et dessinatrices. Comme l’a suggéré Thierry Smolderen, il s’agit là d’une veine profonde de la caricature et du dessin satirique qui a longtemps fait une belle place au « dessin maladroit, enfantin, spontané » (2009 : 33) avant même son intégration durable au rang des avant-gardes artistiques. Au tournant du vingtième siècle, le dessin d’enfant deviendra en effet l’objet de nouvelles attentions et de nouveaux discours (Higonnet 2009). Entre pédagogues, psychologues, peintres et écrivains, l’enfant est cependant souvent occulté par ces savoirs adultes, comme l’a bien montré Emmanuel Pernoud dans une étude magistrale du dessin d’enfant à l’aube des avant-gardes : « le dessin d’enfant n’est pas regardé : il est su avant d’être vu, l’enfance est rabattue sur une notion commune » (Pernoud 2003: 214).

Ce dossier thématique s’interroge sur ces différentes manières de regarder et penser le dessin enfantin dans l’histoire de la bande dessinée. La diversité et la multiplicité des interactions entre bande dessinée (comme objet culturel produit pour les enfants) et dessin d’enfant (à la fois l’objet de discours adultes et les production enfantines) offre un vaste terrain d’enquête C’est un tel chantier que propose d’ouvrir ce dossier thématique de Comicalités, en sollicitant des contributions déclinées sur trois axes complémentaires.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Dessins d’enfance dans la bande dessinée (Comicalités)

Les bandes dessinées d’Afrique (Dossier Neuvième Art 2.0)

Dossier Neuvième Art 2.0 : Les bandes dessinées d’Afrique

Paru sur le site neuviemeart.citebd.org, juin 2021.

A l’occasion de l’exposition Kubuni, les bandes dessinées d’Afrique.s présentée au musée de la Bande dessinée de mai à septembre 2021, neuvieme art consacre un important dossier à la bande dessinée du continent africain, avec des contributions des meilleurs spécialistes et des entretiens avec les autrices Elyon’s et Annick Kamgang.

Chritsophe Caiisau Haurie, « La bande dessinée en afrique sub-saharienne, 105 années d’histoire« 

Klervi Le Cozic, « La bande dessinée contemporaine en Afrique« 

Chritsophe Caiisau Haurie, « Les personnages de bd emblématiques en afrique subsaharienne« 

Jean-Philippe Martin, « Rencontre avec Elyon’s« 

Jean-Philippe Martin, « Rencontre avec Annick Kamgang : dessiner l’Afrique« 

Jean-Philippe Martin, « A propos de L’Harmattan bd : entretien avec Christophe Cassiau-Haurie« 

Voir l’exposition

Appel à contributions : Faire corps ? Représentations et revendications des créatrices de bandes dessinées en Europe et dans les Amériques (MSH Paris Nord, BnF

Colloque international : Faire corps ? Représentations et revendications des créatrices de bandes dessinées en Europe et dans les Amériques

22 septembre 2022 à la MSH Paris Nord et 23 septembre 2022 à la BnF

Échéance des propositions : 7 janvier 2022

Ce colloque est organisé par Les Bréchoises, groupe de travail sur les femmes dans la Bande Dessinée, rattachée à l’association La Brèche. Il est porté par l’Université Paris 8, en collaboration avec l’EUR ArTeC, la MSH Paris Nord, l’Université Paris Nanterre, l’Université Bordeaux Montaigne, les Archives du Féminisme, EFiGiES, EXPERICE et le LEGS/CNRS. Nos partenaires internationaux sont l’Université de Lausanne, l’Université de Gênes et l’Université de Valence.

English below / Español (ver abajo)

Résumé

Ce colloque aspire à réunir des approches issues des différentes disciplines des Sciences Humaines et Sociales afin de contribuer à combler les lacunes dans la recherche sur les femmes et la BD. En nous intéressant particulièrement aux actions, aux publications et aux revendications des femmes dans ce champ culturel et disciplinaire, nous avons pour ambition de mettre en lumière le rôle qu’elles y ont joué. Nous proposons de mener cette étude entre deux aires culturelles, l’Europe et les Amériques, selon trois axes principaux. Les axes suivants sont des propositions non limitatives.

Axe

Europe et Amériques, une étude comparatiste 

L’éviction des femmes dans la BD dépasse les limites de la France et de l’Europe. L’histoire des femmes dans l’industrie des comics a été largement explorée par Trina Robbins. En dehors de cet apport central, le sujet demeure peu exploré dans les comics studies. Si les autrices publient des bandes dessinées depuis la fin du XIXe siècle, elles ont souvent été cantonnées aux comic books et strips de presse à destination des femmes et des enfants (Robbins ; 2013). Aujourd’hui, malgré une nette augmentation du nombre de femmes dans le domaine des comic books et d’un décloisonnement des postes qui leur étaient inaccessibles, elles demeurent encore des professionnelles minorées et confinées à des postes moins visibles comme coloristes, éditrices ou maquettistes. Ce constat d’une plus faible représentation des femmes dans le monde de la bande dessinée, mais aussi d’une modification de ce statu quo depuis une vingtaine d’années, semble partagé par d’autres pays du continent américain.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Faire corps ? Représentations et revendications des créatrices de bandes dessinées en Europe et dans les Amériques (MSH Paris Nord, BnF

Parution : « Bande dessinée et approches intermédiales » (Plasticité, n° 3)

Plasticité, n° 3, « Bande dessinée et approches intermédiales », sous la direction de Valérie Dupuy et Mireille Raynal-Zougari, 2021

Université de Toulouse Jean Jaurès

Table des matières

Présentation du numéro

Fatima Seddaoui et Agatha Mohring

Note sur les illlustrations

Valérie Dupuy et Mireille Raynal-Zougari

Bande dessinée et plasticité numérique

Philippe PAOLUCCI

« How can the spaces between the pages be as meaningful as the pages ? » Du montage en bande dessinée

Louise ALEKSIEJEW

Bande dessinée et rhétorique des émotions

Philippe MAUPEU

Génocides et B.D. : l’intermédialité, une manière de transmettre l’indicible

Marie-Cécile CHARLES

Quelques éléments intermédiaux dans le roman graphique Dr Uriel de Sento

Fatima SEDDAOUI

De la carte au croquis : intermédialité pédagogique et intimiste de la mémoire dans le roman graphique Los surcos del azar de Paco Roca

Agatha Mohring

Le rapport entre les histoires comiques de Joḥa et leur illustration dans la bande dessinée

Mountajab SAKR

Tissage intermédial : l’exemple du roman graphique Nymphéas noirs de Michel Bussi, Didier Cassegrain et Fred Duval

Pascale HELLÉGOUARC’H

Les auteurs

Appel à contributions : « Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada » (Voix plurielles)

« Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada »

Voix plurielles

Échéance des propositions : 15 décembre 2021

 Date prévue de parution : fin 2022

Créer, publier, lire des bandes dessinées ou des comics, cela a longtemps été des activités marginales tant pour la haute culture que la culture industrielle qui a trouvé des canaux plus immédiatement profitables. Il en fut de même au Canada, plus particulièrement anglophone. Cependant, même dans ces marges s’est développé un champ de production dans lequel s’est formé un centre, voire des centres, dans l’économie du champ national. Ainsi, depuis au moins trente ans, Montréal occupe dans le domaine une position centrale tant pour la BD francophone que pour les comics et romans graphiques/« graphic novels » (avec Drawn & Quarterly), et ce tant au Québec que dans le reste du Canada. Toronto, centre dans le domaine de l’édition, l’est moins dans le champ des récits dessinés. Mais si cette ville a pu, par la notoriété de sa presse, agir comme un centre, c’est aussi bien relatif compte tenu du poids culturel de États-Unis dans le champ des comics et dans celui voisin de la production culturelle de l’illustration de presse.

Dans ce numéro de Voix plurielles, nous voulons explorer les mondes de la bande dessinée et des comics en prenant en compte qu’il y a eu évolution parallèle selon les langues et les zones culturelles hors des espaces qui ont occupé ou occupent une position centrale au Canada. Nous invitons particulièrement, mais non exclusivement, des contributions sur les questions suivantes :

Continuer la lecture de Appel à contributions : « Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada » (Voix plurielles)

Gaëlle Kovaliv (Université de Lausanne)

Diplômée en en français moderne et en sciences du langage à l’Université de Lausanne, Gaëlle Kovaliv étudie les conditions de production et de réception des œuvres de bande dessinées nativement numériques francophones. Sa thèse, entre sociologie et lettres, se concentre ainsi sur six axes de recherche : l’identité de ce nouveau médium, les conséquences de la disparition du filtre éditorial – notamment dans une perspective de genrée –, la place du lectorat, l’économie et le financement, le rôle des éditeurs papier et une comparaison internationale des formes de création et de diffusion. Cette recherche est principalement basée sur des entretiens menés auprès de créateurs et créatrices et par des témoignages provenant du monde professionnel de l’édition.

Dans le cadre du projet, Gaëlle Kovaliv a déjà co-rédigé plusieurs articles. Un glossaire bilingue des unités significatives de la bande dessinée avec Olivier Stucky, une étude de la forme des tables des matières des bandes dessinées numériques avec Anaïs Goumand et un article sur le genre, les media studies et la bande dessinée avec Léonore Porchet. Elle a également participé, avec Raphaël Baroni et Olivier Stucky, à la rédaction d’un article de synthèse sur les obstacles qui s’opposent à l’émergence de supports de publication numériques dans le contexte de la bande dessinée européenne et francophone. Elle a aussi réalisé plusieurs bases de données visant à recenser les bandes dessinées nativement numériques francophones ainsi que les créateurs et créatrices actifs et actives dans de domaine.

Par ailleurs, Gaëlle Kovaliv est actuellement membre du comité éditorial de la revue Comicalités, du Réseau des Narratologues Francophones (RéNaF) et du Pôle de Narratologie Transmédiale (NaTrans). Elle est également coresponsable bénévole des conférences et animations du festival de bandes dessinées BDFIL et membre du comité d’édition de la revue Archipel.

Publications

Olivier Stucky (Université de Lausanne)

Doctorant Fonds National Suisse

École de Français Langue Étrangère, Université de Lausanne

Projet FNS : Reconfigurer la bande dessinée à l’ère du numérique
(2019 – 2023)

Mots clés : 
Histoire de la bande dessinée
Narratologie
Théorie de la bande dessinée

Coordonnées

Recherches

Publications

Séminaire Transatlantic Cultures: Américanisation par les arts

La prochaine séance du séminaire Transatlantic Cultures, organisée en commun avec le projet « Américanisation par les arts »,  aura lieu le vendredi 2 avril 2021  de 16h à 18h, en visioconférence.

Nous aurons le plaisir d’écouter:

Sylvain Lesage (Université de Lille – IRHiS) qui nous parlera de

L’oncle d’Amérique. Flash Gordon et la construction d’un patrimoine du «neuvième art »

Flash Gordon constitue un objet central dans l’élaboration conflictuelle d’une bédéphilie française dans les années 1960. Unanimement célébrée, la série d’Alex Raymond est l’objet de plusieurs projets de réédition, qui esquissent les contours des communautés d’amateurs.
Cette intervention explore la manière dont s’opère la reconnaissance de la bande dessinée en tant que neuvième art, à travers le geste de republication, et éclaire les ressorts de la fascination pour la bande dessinée américaine au sein de la bédéphilie naissante.

Sylvain Lesage est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Lille, rattaché à l’IRHiS. Spécialiste d’histoire culturelle, ses recherches s’inscrivent à la croisée de l’histoire des médias et des cultures visuelles. Après sa thèse soutenue en 2014 sous la direction de Jean-Yves Mollier, il a notamment publié L’Effet livre : métamorphoses de la bande dessinée (Presses universitaires François Rabelais, 2019) et Publier la bande dessinée. Les éditeurs franco-belges et l’album (Presses de l’Enssib, 2018).

La séance sera coordonnée par: Pascal Ory (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – CHS)

En raison des contraintes sanitaires, pour assister au séminaire en ligne, merci de vous inscrire en écrivant à l’adresse:

contact@transatlantic-cultures.org

Le lien de connexion vous sera communiqué par courriel.

Parution : Graphic Embodiments. Perspectives on Health and Embodiment in Graphic Narratives (dir. Lisa DeTora, Jodi Cressman)

Lisa DeTora and Jodi Cressman (eds.), Graphic Embodiments. Perspectives on Health and Embodiment in Graphic Narratives, Leuven University Press, 2021. 

Graphic narratives’ singular capacity to represent human embodiment

Comics and other graphic narratives powerfully represent embodied experiences that are difficult to express in language. A group of authors from various countries and disciplines explore the unique capacity of graphic narratives to represent human embodiment as well as the relation of human bodies to the worlds they inhabit. Using works from illustrated scientific texts to contemporary comics across national traditions, we discover how the graphic narrative can shed new light on everyday experiences. Essays examine topics that are easily recognized as anchored in the body as well as experiences like migration and concepts like environmental degradation and compassion that emanate from or impact on our embodied states.

Graphic Embodiments is of interest to scholars and students across various interdisciplinary fields including comics studies, gender and sexuality studies, visual and cultural studies, disability studies and health and medical humanities.

Contributors: Frederick Luis Aldama (Ohio State University), Jodi Cressman (Dominican University), Lisa DeTora (Hofstra University), KJ Dykstra (University of Manitoba), Antonio J. Ferraro (Ohio State University), Carl Fisher (California State University at Long Beach), Barbara Grüning (University of Milan Bicocca), Jordana Greenblat (York University), Alison Halsall (York University), Michael J. Klein (James Madison University), Jeannie Ludlow (Eastern Illinois University), Lauren Rizzuto (Tufts University), Evelyn Rogers (Moorpark College), Shreya Sengai (Northeastern University)

This publication is GPRC-labeled (Guaranteed Peer-Reviewed Content).