Archives par mot-clé : comics

Appel à contributions : Dessins d’enfance dans la bande dessinée (Comicalités)

“Dessins d’enfance dans la bande dessinée / Children’s Drawings in Comics”

Dossier thématique de Comicalités dirigé par Maaheen Ahmed & Benoît Crucifix *

Échéance des propositions : 15 décembre 2021

Argumentaire

Souvent dessinée pour les enfants, la bande dessinée entretient un lien particulier au dessin d’enfant. Depuis au moins Rodolphe Töpffer, qui déjà en 1848 louait la « vivacité du mouvement » des petits bonshommes griffonnés dans les marges, le dessin d’enfant a souvent été une source d’admiration pour les dessinateurs et dessinatrices. Comme l’a suggéré Thierry Smolderen, il s’agit là d’une veine profonde de la caricature et du dessin satirique qui a longtemps fait une belle place au « dessin maladroit, enfantin, spontané » (2009 : 33) avant même son intégration durable au rang des avant-gardes artistiques. Au tournant du vingtième siècle, le dessin d’enfant deviendra en effet l’objet de nouvelles attentions et de nouveaux discours (Higonnet 2009). Entre pédagogues, psychologues, peintres et écrivains, l’enfant est cependant souvent occulté par ces savoirs adultes, comme l’a bien montré Emmanuel Pernoud dans une étude magistrale du dessin d’enfant à l’aube des avant-gardes : « le dessin d’enfant n’est pas regardé : il est su avant d’être vu, l’enfance est rabattue sur une notion commune » (Pernoud 2003: 214).

Ce dossier thématique s’interroge sur ces différentes manières de regarder et penser le dessin enfantin dans l’histoire de la bande dessinée. La diversité et la multiplicité des interactions entre bande dessinée (comme objet culturel produit pour les enfants) et dessin d’enfant (à la fois l’objet de discours adultes et les production enfantines) offre un vaste terrain d’enquête C’est un tel chantier que propose d’ouvrir ce dossier thématique de Comicalités, en sollicitant des contributions déclinées sur trois axes complémentaires.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Dessins d’enfance dans la bande dessinée (Comicalités)

Les bandes dessinées d’Afrique (Dossier Neuvième Art 2.0)

Dossier Neuvième Art 2.0 : Les bandes dessinées d’Afrique

Paru sur le site neuviemeart.citebd.org, juin 2021.

A l’occasion de l’exposition Kubuni, les bandes dessinées d’Afrique.s présentée au musée de la Bande dessinée de mai à septembre 2021, neuvieme art consacre un important dossier à la bande dessinée du continent africain, avec des contributions des meilleurs spécialistes et des entretiens avec les autrices Elyon’s et Annick Kamgang.

Chritsophe Caiisau Haurie, “La bande dessinée en afrique sub-saharienne, 105 années d’histoire

Klervi Le Cozic, “La bande dessinée contemporaine en Afrique

Chritsophe Caiisau Haurie, “Les personnages de bd emblématiques en afrique subsaharienne

Jean-Philippe Martin, “Rencontre avec Elyon’s

Jean-Philippe Martin, “Rencontre avec Annick Kamgang : dessiner l’Afrique

Jean-Philippe Martin, “A propos de L’Harmattan bd : entretien avec Christophe Cassiau-Haurie

Voir l’exposition

Appel à contributions : Faire corps ? Représentations et revendications des créatrices de bandes dessinées en Europe et dans les Amériques (MSH Paris Nord, BnF

Colloque international : Faire corps ? Représentations et revendications des créatrices de bandes dessinées en Europe et dans les Amériques

22 septembre 2022 à la MSH Paris Nord et 23 septembre 2022 à la BnF

Échéance des propositions : 7 janvier 2022

Ce colloque est organisé par Les Bréchoises, groupe de travail sur les femmes dans la Bande Dessinée, rattachée à l’association La Brèche. Il est porté par l’Université Paris 8, en collaboration avec l’EUR ArTeC, la MSH Paris Nord, l’Université Paris Nanterre, l’Université Bordeaux Montaigne, les Archives du Féminisme, EFiGiES, EXPERICE et le LEGS/CNRS. Nos partenaires internationaux sont l’Université de Lausanne, l’Université de Gênes et l’Université de Valence.

English below / Español (ver abajo)

Résumé

Ce colloque aspire à réunir des approches issues des différentes disciplines des Sciences Humaines et Sociales afin de contribuer à combler les lacunes dans la recherche sur les femmes et la BD. En nous intéressant particulièrement aux actions, aux publications et aux revendications des femmes dans ce champ culturel et disciplinaire, nous avons pour ambition de mettre en lumière le rôle qu’elles y ont joué. Nous proposons de mener cette étude entre deux aires culturelles, l’Europe et les Amériques, selon trois axes principaux. Les axes suivants sont des propositions non limitatives.

Axe

Europe et Amériques, une étude comparatiste 

L’éviction des femmes dans la BD dépasse les limites de la France et de l’Europe. L’histoire des femmes dans l’industrie des comics a été largement explorée par Trina Robbins. En dehors de cet apport central, le sujet demeure peu exploré dans les comics studies. Si les autrices publient des bandes dessinées depuis la fin du XIXe siècle, elles ont souvent été cantonnées aux comic books et strips de presse à destination des femmes et des enfants (Robbins ; 2013). Aujourd’hui, malgré une nette augmentation du nombre de femmes dans le domaine des comic books et d’un décloisonnement des postes qui leur étaient inaccessibles, elles demeurent encore des professionnelles minorées et confinées à des postes moins visibles comme coloristes, éditrices ou maquettistes. Ce constat d’une plus faible représentation des femmes dans le monde de la bande dessinée, mais aussi d’une modification de ce statu quo depuis une vingtaine d’années, semble partagé par d’autres pays du continent américain.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Faire corps ? Représentations et revendications des créatrices de bandes dessinées en Europe et dans les Amériques (MSH Paris Nord, BnF

Appel à contributions : Bande(s) dessinée(s), comics, pouvoir et politique (UPHF, Valenciennes, UMONS, Mons)

Appel à contributions : « Bande(s) dessinée(s), comics, pouvoir et politique »

Colloque organisé par l’Université Polytechnique Hauts de France (UPHF, Valenciennes) et Université de Mons (UMONS)

13 et 14 octobre 2022

Échéance des propositions : 1er novembre 2021

L’Université Polytechnique Hauts de France (Valenciennes, UPHF) et l’Université de Mons (UMONS) organisent un colloque sur le thème « Bande(s) dessinée(s), comics, pouvoir et politique », les jeudi 13 et vendredi 14 octobre 2022 à Valenciennes et Mons, à raison d’une journée sur chaque site (date exacte sur chaque site fixée ultérieurement).

Présentation du thème

Parmi les liens entre arts et politique, le rapport du cinéma à l’univers politique1 a fait l’objet de plusieurs études, de même que ceux de la musique ou, plus récemment, des séries télévisées2. En revanche, la contribution de la bande dessinée et des comics au champ politique souffre encore d’un manque d’examen, ou de reconnaissance en tant qu’objet d’étude scientifique.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Bande(s) dessinée(s), comics, pouvoir et politique (UPHF, Valenciennes, UMONS, Mons)

  1. On dénommera ainsi l’ensemble composé du politique (espace de débat sur l’avenir du groupe social) et de la politique (arène symbolique de compétition pour le pouvoir). []
  2. Par exemple, Lefebvre Rémi et Taïeb Emmanuel (dir.), Séries politiques. Le pouvoir entre fiction et vérité, Louvain-la-Neuve, De Boeck, 2020. []

Parution : “Bande dessinée et approches intermédiales” (Plasticité, n° 3)

Plasticité, n° 3, “Bande dessinée et approches intermédiales”, sous la direction de Valérie Dupuy et Mireille Raynal-Zougari, 2021

Université de Toulouse Jean Jaurès

Table des matières

Présentation du numéro

Fatima Seddaoui et Agatha Mohring

Note sur les illlustrations

Valérie Dupuy et Mireille Raynal-Zougari

Bande dessinée et plasticité numérique

Philippe PAOLUCCI

« How can the spaces between the pages be as meaningful as the pages ? » Du montage en bande dessinée

Louise ALEKSIEJEW

Bande dessinée et rhétorique des émotions

Philippe MAUPEU

Génocides et B.D. : l’intermédialité, une manière de transmettre l’indicible

Marie-Cécile CHARLES

Quelques éléments intermédiaux dans le roman graphique Dr Uriel de Sento

Fatima SEDDAOUI

De la carte au croquis : intermédialité pédagogique et intimiste de la mémoire dans le roman graphique Los surcos del azar de Paco Roca

Agatha Mohring

Le rapport entre les histoires comiques de Joḥa et leur illustration dans la bande dessinée

Mountajab SAKR

Tissage intermédial : l’exemple du roman graphique Nymphéas noirs de Michel Bussi, Didier Cassegrain et Fred Duval

Pascale HELLÉGOUARC’H

Les auteurs

Appel à contributions : “Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada” (Voix plurielles)

“Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada”

Voix plurielles

Échéance des propositions : 15 décembre 2021

 Date prévue de parution : fin 2022

Créer, publier, lire des bandes dessinées ou des comics, cela a longtemps été des activités marginales tant pour la haute culture que la culture industrielle qui a trouvé des canaux plus immédiatement profitables. Il en fut de même au Canada, plus particulièrement anglophone. Cependant, même dans ces marges s’est développé un champ de production dans lequel s’est formé un centre, voire des centres, dans l’économie du champ national. Ainsi, depuis au moins trente ans, Montréal occupe dans le domaine une position centrale tant pour la BD francophone que pour les comics et romans graphiques/« graphic novels » (avec Drawn & Quarterly), et ce tant au Québec que dans le reste du Canada. Toronto, centre dans le domaine de l’édition, l’est moins dans le champ des récits dessinés. Mais si cette ville a pu, par la notoriété de sa presse, agir comme un centre, c’est aussi bien relatif compte tenu du poids culturel de États-Unis dans le champ des comics et dans celui voisin de la production culturelle de l’illustration de presse.

Dans ce numéro de Voix plurielles, nous voulons explorer les mondes de la bande dessinée et des comics en prenant en compte qu’il y a eu évolution parallèle selon les langues et les zones culturelles hors des espaces qui ont occupé ou occupent une position centrale au Canada. Nous invitons particulièrement, mais non exclusivement, des contributions sur les questions suivantes :

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada” (Voix plurielles)

Parution : Chats en case. Entre histoire de la BD et histoire de l’animal (dir. Philippe Delisle)

Philippe Delisle (dir.), Chats en case. Entre histoire de la BD et histoire de l’animal, Karthala, 2021.

De Félix the Cat à Blacksad, en passant par Chaminou, le chat s’est imposé comme un personnage de BD incontournable.
Étudier les félins en cases permet d’aborder de manière originale l’histoire des animaux. Le 9e art fait en effet écho à la situation et à la représentation du chat dans les sociétés humaines, avec des héros d’abord vus comme rusés et anticonformistes, tels Pat Hibulaire ou Krazy Kat, puis avec l’affirmation de fidèles compagnons, comme le chat de Gaston ou les félins « mignons » des mangas.
Mais l’analyse des « séries félines » permet aussi et surtout de mieux appréhender le fonctionnement de la BD. Les héros-chats jouissent d’une grande plasticité, et épousent plus ou moins les fonctions des personnages de papier humains.
On se demandera par exemple comment un félin muet communique avec les lecteurs, comment les chats naviguent entre dessin animé, dessin de presse et BD, ou encore si certains héros au pelage sombre peuvent être porteurs d’une identité afro-américaine.
L’ouvrage multiplie les exemples, en évoquant aussi bien la BD franco-belge que les comics et les mangas, et favorise les approches les plus diverses, en mobilisant des historiens de la BD et de l’animal, mais aussi des littéraires et des « stripologues ».
 
Philippe Delisle est professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Lyon 3. Il a fondé et dirige la collection « Esprit BD », dans laquelle il a publié plusieurs ouvrages, dont La BD au crible de l’Histoire (2019).

Continuer la lecture de Parution : Chats en case. Entre histoire de la BD et histoire de l’animal (dir. Philippe Delisle)

Journées d’études : Fiction et nouveaux discours historiques (Université de Paris)

Journées d’études : Fictions et nouveaux discours historiques 

28-29 juin 2021

Université de Paris, Bâtiment Sophie Germain, 1 Place Aurélie Nemours, 75013 Paris, salle 1021

Il sera également possible de suivre les journées d’études à distance. Pour ce faire, merci de compléter les informations dans le formulaire d’inscription en ligne : https://form.123formbuilder.com/5928801/form.

Vous recevrez le lien d’invitation Zoom par courriel. Vous pouvez vous inscrire jusqu’au 26 juin 2021, 18h.

Organisatrices

Laurence CROS (maître de conférences en études canadiennes, Université de Paris, LARCA-UMR 8225)
Marie-Jeanne ROSSIGNOL (professeure d’histoire américaine, Université de Paris, LARCA-UMR 8225)

Organisation

Université de Paris ; Laboratoire de Recherche sur les Cultures Anglophones (LARCA UMR 8225) ; CNRS

Continuer la lecture de Journées d’études : Fiction et nouveaux discours historiques (Université de Paris)

COLLOQUE : LA FABRIQUE DE LA BANDE DESSINÉE.

La Fabrique de la bande dessinée. Perspectives socio-linguistiques sur la bande dessinée

22-23 juin 2021

17-21 bd du 11 novembre 1918, 69100, Villeurbanne

Organisé par Pascal Robert, ENSSIBELICO 

Entrée libre sur inscription (compte tenu du contexte sanitaire, le nombre d’inscrits est limité à 70 participants). 

Continuer la lecture de COLLOQUE : LA FABRIQUE DE LA BANDE DESSINÉE.

Parution : La Parade monstrueuse. La naissance des monstres modernes (dir. Marc Attalah)

Marc Atallah (dir.), La Parade monstrueuse. La naissance des monstres modernes, Cernunnos/Dargaud, 2020.

Dracula, la créature de Frankenstein, Godzilla, mais aussi les savants fous, les Freaks, les super-héros et les mutants… Des feuilletons littéraires du XIXe siècle aux films d’horreur de la Hammer dans les années 1930 en passant par les aliens de la science-fiction, le monde s’est doté d’une nouvelle mythologie.

Dans cet ouvrage, spécialistes et historiens reviennent sur cette période d’intense créativité qui a donné naissance aux monstres modernes et questionnent le rôle qu’occupent ces représentations face à notre humanité.

Ce livre prolonge et approfondit l’exposition “Je est un monstre” présentée à la Maison d’Ailleurs, musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires d’Yverdon-les-Bains, du 1er décembre 2020 au 24 octobre 2021.

Dirigé par Marc Atallah (Section de français de l’Université de Lausanne), il réunit des textes de Marta Caraion, Danielle Chaperon, Dominique Kunz Westerhoff (toutes de la Section de français), Matthieu Pellet (Institut romand des sciences bibliques) et Stéphane Tralongo (Section d’histoire et esthétique du cinéma), ainsi qu’une riche illustration grâce aux œuvres des artistes Benjamin Lacombe (France) et Laurent Durieux (Belgique), et du fonds iconographique de la Maison d’Ailleurs.