Archives par mot-clé : comédie

Conférence: E. Dreux, Premiers burlesques et subversion au cinéma, Séminaire "Subversions", mardi 6 mai, InTRu, Univ. de Tours

Emmanuel DREUX

« Premiers burlesques et subversion au cinéma »

Séminaire « Subversions »

mardi 6 mai

Laboratoire InTRu, Université de Tours

Le séminaire « Subversions », organisé par le laboratoire InTRu de l’Université François Rabelais, se poursuit le mardi 6 mai prochain (17h-20h) en salle 325, avec une intervention de Emmanuel DREUX : «Premiers burlesques et subversion au cinéma»

 Un landau qu’on écrase, un bébé qu’on écartèle, un piano dans lequel on vomit. Des policiers en tutus, des courses à dos de belles-mères, des tribunes officielles balayées par une lance d’incendie. S’armer d’odeurs putrides, répandre des viscères, lancer des projectiles salissants à la tête de tout ce qui s’érige en valeur et principes. Ce sont quelques-unes des images et actions renversantes que donne à voir le premier cinéma comique et burlesque, européen et américain. Cette séance se propose d’explorer les capacités subversives et la puissance de tir de cette machine de guerre quasi spontanée – elle a ses origines spectaculaires et graphiques, qui seront évoquées – machine qui surgit, sans plan ni programme, mais massivement et faisant feu de tout bois, à la naissance et à l’adolescence du cinéma. Machine qui a pu donner naissance à quelques bâtards, aux figures d’opposition et de contradiction radicale et systématique que sont Charlot, Laurel et Hardy, les Marx, W.C. Fields…

Cette intervention sera suivie d’un débat animé par Valérie VIGNAUX (Arts du spectacle, Université de Tours).

Le programme des séances est disponible en ligne :

http://intru.hypotheses.org/1658

Colloque international: Le Rire du pauvre (21-22 novembre 2013)

Le Rire du pauvre

10e Colloque international CORHUM

(Association pour le développement de la recherche sur le Comique, le Rire et l’Humour)

Université Paris Ouest Nanterre La Défense (UPOND)

Coorganisé par l’EA 369 « Etudes romanes »

Approche pluridisciplinaire du comique populaire dans les cultures de langues romanes : des modèles anciens aux représentations contemporaines (XVIe-XXIe siècles)

21-22 novembre 2013

Salle des conférences Bât. B / Université Paris Ouest Nanterre La Défense

23 novembre

Maison du Portugal – André de Gouveia / CIUP : 7 P, boulevard Jourdan, 75014 Paris

Nos écrans, nos journaux, nos rues et parfois même nos paliers regorgent des marques d’une pauvreté croissante que même les beaux quartiers ne parviennent pas à rendre invisible. En ces temps de crise globalisée, l’humour reste une réaction qui prend des formes diverses, éruptives et même nos boîtes à lettres de courrier électronique deviennent les dépositaires d’une autodérision où le rire côtoie la critique sociale et politique. C’est dans ce contexte que le colloque Le rire du pauvre entend poursuivre, en l’élargissant à d’autres approches, la réflexion engagée lors de la journée d’étude organisée en mai 2012 par le département d’études lusophones de l’Université Paris Ouest et consacrée aux personnages comiques populaires dans les cultures de langues romanes.

De la littérature aux espaces numériques, en passant par les arts graphiques, le cinéma, le spectacle vivant, la chanson, la bande dessinée ou la télévision, la figure polymorphe du comique populaire est récurrente et, comme le rire, semble être le propre de la création artistique sous toutes ses formes. Par figure comique populaire, nous entendons aussi bien des personnages de pauvres rieurs, de gueux qui s’échinent à rire pour ne pas sombrer (comme le paysan-jongleur médiéval réinventé par Dario Fo), des personnages issus de classes populaires qui provoquent le rire (comme Zé Povinho au Portugal ou encore les héritiers de l’emblématique Charlot), ainsi que des personnages qui font corps avec un acteur comique dont le public est populaire (comme Fernand Reynaud ou Coluche), ces trois caractéristiques pouvant bien entendu être entremêlées. Le rire du pauvre est donc à envisager du point de vue de la création artistique comme du point de vue de sa réception, en étudiant ce qui est tout autant une forme de rire qu’une dénonciation sociale et politique.

Organisateurs et partenaires

EA 369 Etudes Romanes  CRILUS / CRIX / CRIIA, ED 138 Lettres Langues Spectacles, EA 4414 Histoire des Arts et des Représentations, UFR LCE, Chaire Lindley Cintra, CHCSC Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, association CORHUM, IELT-Universidade Nova de Lisboa, Pos-Cult-Universidade Federal da Bahia, Maison du Portugal – André de Gouveia, Institut Camões – Instituto da Cooperação e da Língua,  CIC Iberbanco

Comité d’organisation : Graça Dos Santos,  Laetitia Dumont-Lewi, José Manuel da Costa  Esteves, Lina Iglesias, Christophe Mileschi, Marie-Isabelle Vieira.

Comité scientifique : Christian Biet, Silvia Contarini, Christophe Couderc, Bernard Faivre, Nelly Feuerhahn, Ana Paula Guimarães, Lina Iglesias, Rafael Mandressi, Edilene Matos, Jean-Marc Moura, Christophe Mileschi, Idelette Muzart – Fonseca dos Santos, Graça Dos Santos, Judith Stora, Marie-José Tramuta, Emmanuel Wallon, Jean-Claude Yon.

Site : http://www.humoresques.fr Contact:riredupauvre@gmail.com

Programme

Jeudi 21 novembre 2013
9h15 Accueil à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Salle des conférences Bât. B
9h30 Ouverture du colloque avec
Philippe Gervais-Lambony Vice – Président de la recherche
Hélène Aji Directrice de l’UFR Langues
Christophe Couderc Directeur de l’EA 369 Études romanes
Silvia Contarini et Christophe Mileschi Directeurs du CRIX
Emmanuelle Sinardet Codirectrice du CRIIA
Idelette Muzart Directrice du CRILUS
Emmanuel Wallon EA 4414 Histoire des Arts et des Représentations
Judith Stora et Nelly Feuerhahn CORHUM – Humoresques
Graça Dos Santos Comité d’organisation du colloque
10h00 Première Conférence inaugurale
Bernard Faivre . UPOND
Le rire égalisateur

Séance 1 . Les personnages
Président de séance . Christophe Mileschi . UPOND
10h30 Marie-José Tramuta . Université de Caen – Basse Normandie
et Laetitia Dumont-Lewi . UPOND
Du roi des diables au pauvre diable : Arlequin dans tous ses états
11h00 Christophe Couderc . UPOND
Rire de l’autre : Alcuzcuz, valet morisque dans Amar después
de la muerte de Calderón de la Barca
11h20 Pause
11h40 Céline Candiard . Université Lumière Lyon 2
“Toujours quelque mot goinfre est dans tous ses discours” : bouffons affamés
et connivence sociale sur la scène comique parisienne au XVIIe siècle
12h00 Eve Mascarau . UPOND
Personnages populaires et rire dans Knock
12h20 Sarah Amrani . Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
Portraits de Marcovaldo et Fantozzi en travailleurs rêveurs
12h40 Discussion
13h00 Repas


Séance 2 . De la rue au petit écran
Présidente de séance Lina Iglesias . UPOND
15h00 Anna Leone . École des Hautes Études en Sciences Sociales
Du rire de l’homme pauvre au rire du pauvre homme.
Sur la fonction du rire dans les spectacles de marionnettes à gaine napolitaines
15h20 Gwénaëlle Le Gras . Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3
Bourvil ou les enjeux socioculturels du comique paysan de l’immédiat
après-guerre
15h40 Marie Duret-Pujol . Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3
Les rires des Deschiens
16h00 Héla Msellati – Kraiem . Université de Carthage – Institut Supérieur
des Langues de Tunis . Rire du pauvre : les voies de Radio Bistro
16h40 Discussion


Vendredi 22 novembre 2013
9h30 Accueil à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Salle des conférences Bât. B
10h00 Deuxième Conférence inaugurale
Jean-Marc Moura . UPOND
Le personnage du pauvre comme source d’humour
Séance 3 . De la rue au Boulevard
Présidente de séance . Laetitia Dumont-Lewi . UPOND
10h30 Ksenia Fesenko . Université Vincennes-Saint-Denis – Paris 8
Ah ! Vous avez souri, ne dites pas non, vous avez souri !
Le « comique éternel » au théâtre des Funambules
10h50 Agnès Curel . Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
Faire rire la rue : l’exemple du bonimenteur dans les foires parisiennes
à la fin du XIXe siècle
11h10 Pause
11h30 Daniel Batista Lima Borges
UNICAMP – Universidade Estadual de Campinas, São Paulo, Brésil
Le rire du clown de la Folia de Reis
11h50 Nina Jambrina . Université Toulouse II – Le Mirail
Comique populaire sur la scène bogotanaise, de la place publique au
plateau de théâtre. Les deux visages du rire.
12h10 Discussion
13h00 Repas


Séance 4 . Dessins et gravures
Présidente de séance . Idelette Muzart-Fonseca dos Santos . UPOND
14h30 Everardo Ramos . Universidade Federal do Rio Grande do Norte/ Brésil
Rire du pauvre, rire des pauvres : l’humour et le comique dans la gravure
populaire brésilienne
14h50 Adriana Coelho Florent . Université Aix Marseille
Pour la légalisation du pauvre brésilien : Graúna et l’apprentissage de la
démocratie dans l’oeuvre du cartooniste Henfil (1944 – 1988)
15h10 Laurent Bihl . Université Paris I Panthéon-Sorbonne
Rire de la cloche de bois : mendiants, indigents et clochards dans l’image
satirique de la Belle Epoque
15h30 Morgan Labar . Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Saltimbanques et clowns grotesques : quelques usages du comique populaire
dans l’art contemporain
15h50 Discussion

19h00 Accueil à la Maison du Portugal – André de Gouveia, Cité Universitaire
par Ana Paixão Directrice de la Maison
Spectacle
Les cris de la crise
Musique et crise financière avec
Helena Afonso soprano ,
António Wagner Diniz baryton ,
accompagnés par José Manuel Brandão piano


Samedi 23 novembre 2013
9h30 Accueil à la Maison du Portugal – André de Gouveia, Cité Universitaire

Séance 5 . Rires du pauvre
Président de séance Jean-Claude Yon .
Université Versailles – St Quentin en Yvelines
10h00 Bernard Andrès . Université du Québec Montréal
Le rire du « pauvre Sauvage » en Nouvelle-France: résister à l’évangélisation
10h20 Tommaso Meldolesi . Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
Le rire triste et gai des « pauvres gens » dans quelques pages de Benjamin
Gastineau
10h40 Carlos Augusto Ribeiro . Universidade Nova de Lisboa IELT
Des restes : l’art comme une blague ou l’art comme la blague de la blague ?
11h00 Pause
11h20 Béatrice Ménard . UPOND
Rire carnavalesque et satire sociale dans El desfile del amor de Sergio Pitol
11h40 Fernanda Vilar . UPOND
Le rire postcolonial : un rire de critique
12h00 Discussion
12h20 Conclusions
Nelly Feuerhahn . CORHUM – Humoresques
Graça Dos Santos,
José Manuel da Costa Esteves,
Silvia Contarini . UPOND
13h00 Repas

Appel : Le rire du pauvre.

10e Colloque international CORHUM

(Association pour le développement de la recherche sur le Comique, le Rire et l’Humour)

Approche pluridisciplinaire du comique populaire dans les cultures de langues romanes

des modèles anciens aux représentations contemporaines (XVIe-XXIe siècles)

Nos écrans, nos journaux, nos rues et parfois même nos paliers regorgent des marques d’une pauvreté croissante que même les beaux quartiers ne parviennent pas à rendre invisible. En ces temps de crise globalisée, l’humour reste une réaction qui prend des formes diverses, éruptives et même nos boîtes à lettres de courrier électronique deviennent les dépositaires d’une autodérision où le rire côtoie la critique sociale et politique. C’est dans ce contexte que le colloqueLe rire du pauvre entend poursuivre, en l’élargissant à d’autres approches, la réflexion engagée lors de la journée d’étude organisée en mai 2012 par le département d’études lusophones de l’Université Paris Ouest et consacrée aux personnages comiques populaires dans les cultures de langues romanes.

De la littérature aux espaces numériques, en passant par les arts graphiques, le cinéma, le spectacle vivant, la chanson, la bande dessinée ou la télévision, la figure polymorphe du comique populaire est récurrente et, comme le rire, semble être le propre de la création artistique sous toutes ses formes. Par figure comique populaire, nous entendons aussi bien des personnages de pauvres rieurs, de gueux qui s’échinent à rire pour ne pas sombrer (comme le paysan-jongleur médiéval réinventé par Dario Fo), des personnages issus de classes populaires qui provoquent le rire (comme Zé Povinho au Portugal ou encore les héritiers de l’emblématique Charlot), ainsi que des personnages qui font corps avec un acteur comique dont le public est populaire (comme Fernand Reynaud ou Coluche), ces trois caractéristiques pouvant bien entendu être entremêlées. Le rire du pauvre est donc à envisager du point de vue de la création artistique comme du point de vue de sa réception, en étudiant ce qui est tout autant une forme de rire qu’une dénonciation sociale et politique.

Axes proposés pour ce colloque international et pluridisciplinaire :
– Personnages et genres : dans une perspective diachronique, on pourra s’interroger sur les types de personnages comiques populaires récurrents à travers les âges, ainsi que sur les genres privilégiés pour l’expression de ce type de comique (l’anecdote, la saynète, la revue, le sketch, le one-man-show et plus récemment le stand-up ou la diffusion sur internet)
– Fonction socio-politique : l’analyse des conditions de production et de réalisation des œuvres, ainsi que l’étude du public auquel elles s’adressent, permettront de réfléchir à la valeur politique du rire, aux enjeux culturels du métier de l’humoriste et à la place du comique et de l’humour dans la culture.
Ces pistes de réflexion – non exhaustives –, appliquées aux cultures de langues romanes (français, espagnol, portugais, italien, roumain), pourront être développées selon des approches diverses (analyse littéraire ou linguistique, arts du spectacle, histoire culturelle, sociologie…).

Modalités de soumission :
Merci d’envoyer vos propositions de communication à l’adresse riredupauvre@gmail.com avant le 30 avril 2013
– Dans un fichier attaché un résumé anonyme de 2500 signes comprenant un titre, un résumé, le fichier, au format .doc, sera nommé titre_abrégé_de_la_communication.doc
– Indiquer dans le corps du message votre nom, votre adresse mail, le titre de la communication, l’université et le laboratoire de rattachement, le directeur de thèse (si vous êtes doctorant).
La langue du colloque est le français.
La participation en tant que communiquant au colloque nécessite l’adhésion à l’association CORHUM, donnant droit aux deux numéros annuels de la revue Humoresques. Adhésion : 35€ / 30€ pour les étudiants.

Calendrier :
Le colloque « le rire du pauvre » aura lieu les 21, 22 et 23 novembre 2013, à l’Université Paris Ouest Nanterre et à la Cité Internationale Universitaire de Paris (Maison du Portugal – André de Gouveia)
Date limite d’envoi des propositions : 30 avril 2013
Notification d’acceptation : juin 2013

Organisateurs et partenaires
EA Etudes Romanes 369 CRILUS / CRIX / CRIIA
ED 138 Lettres Langues Spectacles
UFR LCE, Chaire Lindley Cintra
Histoire des Arts et des Représentations /EA 4414
CHCSC Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines
Association CORHUM
IELT-Universidade Nova de Lisboa
Pos-Cult-Universidade Federal da Bahia
Maison du Portugal – André de Gouveia, Institut Camões

Comité d’organisation :
Laetitia Dumont-Lewi, José Manuel Esteves, Lina Iglesias, Ricardo Lindenberg, Leda Mansour, Christophe Mileschi, Graça dos Santos, Isabel Vieira.

Conseil scientifique
Christian Biet, Silvia Contarini, Christophe Couderc, Jean-Pierre De Giorgio, Bernard Faivre, Nelly Feuerhahn, Ana Paula Guimarães, Lina Iglesias, Rafael Mandressi, Edilene Matos, Jean-Marc Moura, Christophe Mileschi, Idelette Muzart – Fonseca dos Santos, Graça Dos Santos, Judith Stora, Marie-José Tramuta, Jean-Claude Yon


Contact :

Françoise Hache-Bissette
T: 01 39 25 56 41
communication.chcsc@uvsq.fr

Parution: Sébastien Fevry, La comédie cinématographique à l’épreuve de l’Histoire

LA COMÉDIE CINÉMATOGRAPHIQUE À L’ÉPREUVE DE L’HISTOIRE

Sebastien Fevry

L’Harmattan, Collection Champs visuels

Chaque période historique, même la plus tragique, peut engendrer sa repartie comique. Au cinéma, des films comme Charlot soldatLe Mur de l’Atlantique ou La vie est belle témoignent de la licence dont dispose le genre comique pour détourner les grands événements du passé. Voici mise en perspective la tension entre le comique et l’Histoire, notamment dans les films burlesques de la Grande Guerre, les comédies françaises de la Résistance, les satires du Vietnam ou les comédies de la Shoah.
EAN : 9782336006574 • 282 pages
Prix éditeur : 29 €
Voir la fiche de ce livre

Professeur à l’IAD et chargé de cours invité à l’École de Communication (UCL), Sébastien Fevry enseigne l’histoire et l’esthétique du cinéma à Louvain-la-Neuve (Belgique). Il a notamment rédigé un ouvrage consacré à la mise en abyme filmique et codirigé un recueil d’articles portant sur l’imaginaire de l’apocalypse au cinéma.

Table des matières

Avant-propos

PREMIERE PARTIE
Anatomie de la comédie historique

Ouverture panoramique
Chapitre I
Histoire et comique : approche croisée
Chapitre II
La vision comique de l’histoire : une histoire contrariée
Chapitre III
Une approche en tension générique

DEUXIEME PARTIE
Le héros comique face à l’Histoire

Note d’orientation
Chapitre IV
Le burlesque à l’épreuve des tranchées
Chapitre V
Le double jeu des comédies de la Résistance
Chapitre VI
L’incorporation historique : Zelig et Forrest Gump
Reprise (1) :
trajectoires du héros comique
TROISIEME PARTIE
L’Histoire renversée

Chapitre VII
L’inversion en question
Chapitre VIII
De la guerre nucléaire à la guerre-spectacle
Chapitre IX
Les métaphores de la guerre du Vietnam : dégradation et rabaissement
Chapitre X
Les comédies de la Shoah : l’appel à une mémoire du bien
Reprise (2) :
la triple orientation temporelle de l’inversion

Partie conclusive
Triple retour et ouverture

Bibliographie sélective
Index