Archives par mot-clé : collection

Parution : The Purchase of the Past: Collecting Culture in Post-Revolutionary Paris c.1790–1890

Tom Stammers, The Purchase of the Past: Collecting Culture in Post-Revolutionary Paris c.1790–1890New York, Cambridge University Press, 2020, 370 pages.

Offering a broad and vivid survey of the culture of collecting from the French Revolution to the Belle Époque, The Purchase of the Past explores how material things became a central means of accessing and imagining the past in nineteenth-century France. By subverting the monarchical establishment, the French Revolution not only heralded the dawn of the museum age, it also threw an unprecedented quantity of artworks into commercial circulation, allowing private individuals to pose as custodians and saviours of the endangered cultural inheritance. Through their common itineraries, erudition, and sociability, an early generation of scavengers established their own form of ‘private patrimony’, independent from state control. Over a century of Parisian history, Tom Stammers explores collectors’ investments—not just financial but also emotional and imaginative—in historical artefacts, as well as their uncomfortable relationship with public institutions. In so doing, he argues that private collections were a critical site for salvaging and interpreting the past in a post-revolutionary society, accelerating but also complicating the development of a shared national heritage.

Tom Stammers is Associate Professor in Modern European Cultural History at the University of Durham. He is a historian of modern France, specialising in visual and material culture; he works frequently with museums and heritage organisations, including collaborating on exhibitions, and is a regular contributor to arts reviews like Apollo. Continuer la lecture de Parution : The Purchase of the Past: Collecting Culture in Post-Revolutionary Paris c.1790–1890

Parution : L’écrivain comme marque

Adeline Wrona, Marie-Ève Therenty (dir.), L’écrivain comme marque, Sorbonne Université Presses, 2020

Si l’on voit pourquoi Nespresso dépense une fortune pour faire de Georges Clooney son ambassadeur what else, il est peut-être plus difficile de comprendre le gain que la marque espère tirer de l’association avec un écrivain comme David Foenkinos, publié dans la prestigieuse collection « Blanche » chez Gallimard. Et si le profit escompté par l’écrivain est uniquement financier, alors comment comprendre que Victor Hugo accepte que son nom soit utilisé gratuitement par une marque d’encre ? Les liens entre la littérature et les stratégies de marque sont étroits, complexes et anciens comme en témoigne la construction de marques-auteurs par le symboliste Remy de Gourmont ou par le romancier contemporain Guillaume Musso.

Ce livre propose d’utiliser des notions venues de l’analyse des médias et du marketing pour expliquer des pratiques d’écrivains (autopromotion, médiatisation, produits dérivés) et des stratégies d’éditeurs du XIXe siècle à aujourd’hui. L’ouvrage, rédigé par des chercheurs issus de plusieurs disciplines, prend en compte l’ensemble des médias (presse, télévision, internet) en montrant comment l’écrivain s’adapte à l’évolution des contextes culturels et marchands. Continuer la lecture de Parution : L’écrivain comme marque

VANESSA PORTUT

DIRECTRICE DE BIBLIOTHEQUE, VILLE DE JOINVILLE-LE-PONT (94)

Responsable de ressources documentaires (archives, bibliothèque, documentation) confirmée

Bibliothécaire et lectrice dans ma prime jeunesse de Guy des Cars ou Harlequin, j’ai été confrontée très tôt aux questions de Bonne littérature vs Mauvaise littérature (au collège !), ce qui m’a conduit à rédiger, en 2001, sous la direction de M. Michel Rolland, un TER portant sur « Évolution du roman sentimental contemporain : diversité et spécificité des collections chez Harlequin » (mention TB) à l’Université de Cergy-Pontoise.
Depuis je continue à m’intéresser à la littérature sentimentale et à son « évolution/transformation ». J’ai rédigé en 2017 un article pour le e-dossier numérique dédié à la Romance et animé tout récemment un stage sur la New Romance pour des bibliothécaires (BDP Pyrénées-Atlantiques). Continuer la lecture de VANESSA PORTUT

Appel : archives et collections médiatiques

Raiders of the Lost Archives.Penser la culture médiatique à l’aune des archives et des collections

Colloque organisé dans le cadre du congrès de l’Association francophone pour le savoir, du 27 au 31 mai 2019, à l’Université du Québec en Outaouais.

Réponses attendues pour le 5 janvier 2019.

La question des archives est au centre des préoccupations de nombreux chercheurs à l’heure actuelle et c’est à travers les archives que, de plus en plus souvent, l’histoire des pratiques culturelles est relue à nouveaux frais. Suivant cette tendance, de récents travaux interrogent, consolident et exploitent la relation qui existe entre le patrimoine conservé dans les archives ou les collections et la culture médiatique (ainsi désignée pour élargir le spectre de la culture « populaire » à l’ensemble de la population consommatrice de culture).

En outre, si elle fait rarement l’objet de dépôts majeurs dans les grandes institutions, la culture médiatique se trouve au cœur d’un nombre croissant de collections et de fonds d’archives spécialisés dans le monde francophone (la Bédéthèque de l’Université du Québec en Outaouais, la Bibliothèque des littératures policières à Paris, le Labopop de l’Université du Québec à Montréal, entre autres). Plusieurs collections privées, s’exposant parfois sur l’Internet, pallient aussi les lacunes des institutions officielles. Tommy Gaudet, à travers l’organisme qu’il a fondé, Douteux.org, s’affaire par exemple à l’archivage, à la collection et à la diffusion de produits culturels et médiatiques québécois « différents, curieux, nostalgiques et oubliés » (http://douteux.org). Quant à lui, Jean Layette entretient un blogue répertoriant l’ensemble des numéros de la série de romans en fascicules des Aventures étranges de l’Agent IXE-13, l’as des espions canadiens. L’examen de pareils cas promet donc de combler un vide dans les connaissances sur les lieux de conservation de la culture médiatique ainsi que sur les collections et les fonds qui lui sont dédiés.

Ce colloque réunira chercheurs et archivistes pour réfléchir à la relation en histoire culturelle entre les archives, les collections de médias et la culture médiatique. Résolument interdisciplinaire, il fera se rencontrer archivistes et chercheurs habitués du travail en archives, et envisagera la culture médiatique dans la diversité et la continuité de ses formes : cinéma, radio, chanson, BD, théâtre, roman, jeu vidéo, etc.

Trois axes de réflexion sont proposés :

Continuer la lecture de Appel : archives et collections médiatiques

Appel : La collection, fabrique éditoriale des œuvres pour la jeunesse

La revue Strenæ lance un appel à contributions pour son numéro de mars 2016. Ce numéro sera consacré au rôle joué par les collections éditoriales dans la fabrique des œuvres pour la jeunesse et la construction des modèles littéraires qui s’y rapportent. Continuer la lecture de Appel : La collection, fabrique éditoriale des œuvres pour la jeunesse