Archives par mot-clé : Cinéma

Appel à contributions : « Adaptations animées – Animations adaptées », Transcr(é)ation (printemps 2025 / été 2025)

« Adaptations animées – Animations adaptées »

Transcr(é)ation, vol. 6, n°1, mars 2025

Date d’échéance : 8 janvier 2025

Texte de l’appel : 

Mentionnant que la littérature a été une source d’inspiration importante pour le cinéma dès ses débuts, Paul Wells rapporte que l’animation, tout particulièrement, a cette capacité de créer des images qui sont suggérées par la littérature (métaphores, symboliques, procédés littéraires, etc.) (1999, p. 201). Et, en effet, le cinéma d’animation s’est développé en proposant des adaptations issues des canons de la littérature-monde. Par exemple, Les Aventures du Prince Ahmed réalisé dès 1926 par Lotte Reiniger en Allemagne s’inspire des contes des Mille et une nuits, aux États-Unis, les premiers courts et longs métrages de Disney dès les années 1930 s’approprient les contes de fées de la littérature européenne et les comptines anglophones, de même, le premier long métrage des frères Fleischer en 1939 est une adaptation des Voyages de Gulliver. Continuer la lecture de Appel à contributions : « Adaptations animées – Animations adaptées », Transcr(é)ation (printemps 2025 / été 2025)

Parution : « Femmes fatales », « hommes en crise » ? Réexaminer les modèles genrés du film noir (Genre en séries)

Genre en séries : cinéma, télévision, médias, n°16, « « Femmes fatales », « hommes en crise » ? Réexaminer les modèles genrés du film noir », sous la direction de Thomas Pillard & Jules Sandeau, 2024. 

Présentation

Ce numéro de la revue Genre en séries se propose de revenir sur les enjeux genrés du film noir, genre historiquement central dans les études féministes du cinéma, afin de contribuer au renouvellement et aux dynamiques actuelles de ce champ de recherche foisonnant. Dans la mesure où les ouvrages sur le film noir incluant une approche genrée, ou plus largement culturelle, sont encore peu nombreux dans le contexte des études filmiques francophones, et où les traductions françaises d’auteur∙ice∙s anglosaxon∙ne∙s sont encore insuffisantes, nous proposons ici la traduction par Jules Sandeau de trois textes classiques de Richard Dyer, E. Ann Kaplan et Frank Krutnik. Le dossier est quant à lui composé de six articles originaux qui, en renouvelant nos connaissances sur le film noir et néo-noir hollywoodien ou se tournant vers d’autres contextes nationaux (français et indien), contribuent à approfondir et à nuancer notre vision de ce genre ainsi que des modèles de féminité et de masculinité qui lui sont traditionnellement associés. Contributions signées Steven Cohan, Francesco Schiariti, Cristelle Maury, Debadrita Saha et Ramyani Banerjee, Sony Jalarajan Raj et Adith K. Suresh.

Continuer la lecture de Parution : « Femmes fatales », « hommes en crise » ? Réexaminer les modèles genrés du film noir (Genre en séries)

Appel à contributions : L’animal dans le genre policier. Bande dessinée et film (revue Ex Professo)

L’animal dans le genre policier. Bande dessinée et film

Revue Ex Professo (fin 2024 / début 2025).

Date d’échéance : 15 mai 2024

Numéro dirigé par Dalal Mesghouni (Université d’El Oued, Algérie) et Fatima Seddaoui (Université Toulouse-Jean Jaurès, France).

Texte de l’appel :

Qu’il soit domestique ou sauvage l’animal est celui qui accompagne en général le héros dans un récit filmique ou bédéïque de genre policier. Parmi les références, on peut citer dans la série de bande dessinée polar, Blacksad  de Canales et Guarnido dans laquelle l’enquête policière met en scène uniquement dans le genre animation, comme personnages des animaux anthropomorphes ; l’excellent John Chatterton : ses célèbres enquêtes policières de Yvan Pommaux dans le genre thriller de jeunesse.  L’animal canin  y  est  aussi présent dans la bande dessinée  intitulée Sherlock Holmes – Tome 1, Le chien des Baskerville, qui a connu des adaptations en tout genre, parue en Juillet 2010, de Ian Edginton (Auteur), Arthur Conan Doyle (Auteur), I.n.j. Culbard (Illustrations) dont l’ancestrale malédiction d’un chien fantôme alimente l’intrigue policière. Il faut noter aussi la série intitulée, Le Perroquet des Batignolles de Stanislas, de Boujut et de Jacques Tardi, sortie en 2011, où les volatiles que ce soit perroquet, canard ou encore éléphant sont dessinés à l’image graphique. Continuer la lecture de Appel à contributions : L’animal dans le genre policier. Bande dessinée et film (revue Ex Professo)

Parution : La fabrication des vedettes dans l’entre-deux-guerres

Anne Bléger et Myriam Tsikounas (dirs), La fabrication des vedettes dans l’entre-deux-guerres. Petits arrangements avec la biographie, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2024

Présentation

Durant l’entre-deux-guerres, la fabrication du vedettariat s’impose comme une nécessité pour l’industrie du cinéma français et sa renommée mondiale. L’objectif assigné à tous ceux qui sont chargés de promouvoir les films, et plus particulièrement aux journalistes, est sans conteste, la visibilité des stars. Parfois cependant, cette construction médiatique s’effectue au détriment d’autres pans de la vie des comédiens et des comédiennes. Ces pans sont occultés pour ne pas ternir l’image idéalisée et normative façonnée par la presse, les producteurs, les distributeurs et par les acteurs eux-mêmes.

Table des matières, préface et introduction disponible sur le site de l’éditeur.

Appel à communication – Les rencontres de la fiction historique : la France imaginaire (Campus Condorcet, Aubervilliers)

Les rencontres de la fiction historique : la France imaginaire

Date : 12 et 13 novembre 2024

Lieu : Campus Condorcet, Aubervilliers

Échéance des propositions : 3 juin 2024

Organisé par : Victor Faingnaert (HisTeMé, Université de Caen), Julien Lalu (Criham, Université de Poitiers) et Romain Vincent (Experice, Université Sorbonne Paris-Nord)

Texte de l’appel

En 2019, Laurence Cros et Marie-Jeanne Rossignol invitaient les historien·nes « à surmonter leur réticence, presque instinctive, vis-à-vis de la fiction et à aborder les produits culturels comme objets légitimes de recherches historiques ». Ce projet de recherche s’est traduit par plusieurs colloques et journées d’études pendant deux années ainsi que par la publication d’un numéro du Temps des médias en 2021 dédié à la « fiction historique anglo-américaine ». Les articles sélectionnés abordent des fictions historiques variées : les romans historiques de Walter Scott, les séries Vikings, Peaky Blinders et Borgia, la comédie musicale Hamilton, les films fantastiques sur la guerre de Sécession et les jeux vidéo Assassin’s Creed.

Ce colloque cherche à prolonger ces recherches et ces espaces de rencontres afin d’étudier les fictions historiques, comprises comme un genre médiatique qui situe le récit fictionnel dans le cadre historique précis d’un passé proche ou lointain. Ainsi, l’usage de l’adjectif « historique » ne place pas ces fictions dans un régime scientifique, mais permet de les définir par l’importance du cadre temporel de leurs intrigues. L’objectif est d’étudier à travers ces productions ce qu’Éric Macé et Éric Maigret appellent des médiacultures, soit « une somme de médiation par lesquelles chaque société se configure elle-même à travers ses objets culturels, juridiques, techniques, artistiques ou médiatiques [tels que le cinéma, les jeux vidéo, la bande dessinée, et d’autres] et leurs formes d’appropriations ». Il s’agit donc d’analyser tout à la fois leur contenu, leur rôle dans la construction de représentations ainsi que les usages sociaux qui en sont faits. Continuer la lecture de Appel à communication – Les rencontres de la fiction historique : la France imaginaire (Campus Condorcet, Aubervilliers)

Appel à communications : La ville postapocalyptique comme objet critique dans l’imaginaire nord-américain. Perspectives pluridisciplinaires (Saint-Étienne)

La ville postapocalyptique comme objet critique dans l’imaginaire nord-américain. Perspectives pluridisciplinaires.

3 et 4 octobre 2024

Université Jean Monnet, Saint-Etienne

Date d’échéance : 24 mai 2024

Journées d’études organisées par Vincent Jaunas et Jonathan Tichit.

Texte de l’appel :

Si les fictions nord-américaines regorgent de récits de fins du monde et d’environnements postapocalyptiques variés, elles témoignent d’une fascination particulière pour l’effondrement du mode de vie urbain. A maintes reprises, New York a par exemple été envahie par des monstres (Je suis une légende, Richard Matheson, 1954), des zombies et des vampires (Empire of the Dead, tome 1, George Romero et Alex Maleev, 2014), des Kaiju (Cloverfield, Matt Reeves, 2008) ou des extra-terrestres (Avengers, Joss Whedon, 2012). Elle est aussi devenue trop chaude pour l’espèce humaine (Le Dieu venu du Centaure, Philip K. Dick, 1965), a été engloutie (New York 2140, Kim Stanley Robinson, 2017), ensevelie (La Planète des singes, Franklin Schaffner, 1968) et a sombré dans l’anarchie après un virus mortel (Tom Clancy’s The Division, Ubisoft, 2016) ou une décision politique (New York 1997, John Carpenter, 1981). La ruine totale d’une mégalopole, identifiable au premier coup d’œil, acquiert une dimension emblématique, signifiant par métonymie la ruine du monde. Depuis l’adaptation filmique de La Planète des singes réalisée par Franklin Schaffner et son célèbre twist final, on ne compte plus le nombre de représentations figurant la Statue de la Liberté sous la forme d’un vestige, pour sa capacité à symboliser à elle seule un futur postapocalyptique. Continuer la lecture de Appel à communications : La ville postapocalyptique comme objet critique dans l’imaginaire nord-américain. Perspectives pluridisciplinaires (Saint-Étienne)

Parution : La fiction face au viol

Véronique Locher, Zoé Schweitzer et Enrica Zanin (dirs.), La fiction face au viol, Paris, Hermann, 2024.

 

Présentation

Sujet impossible, le viol menace les capacités représentatives de la fiction et interroge ses rapports avec le réel. Il est pourtant omniprésent dans la fiction, depuis les mythes de l’Antiquité jusqu’aux séries télévisées de l’ère #MeToo. Comment interpréter cette confrontation continue ? Comment articuler autonomie esthétique et responsabilité éthique ? Pour comprendre les échanges entre viol et fiction, les trois autrices se tournent vers des œuvres de la première modernité qui parlent des violences sexuelles, à une époque où elles demeurent largement taboues. De Boccace à Richardson, de Shakespeare à Pauline Peyrade, d’Ovide à Sarah Kane, l’ouvrage tisse des liens entre contextes passés et questionnements présents et montre comment la fiction, à travers ses mutations, répond aux nombreux défis lancés par la représentation du viol.

Table des matières et introduction disponibles en ligne

Appel : Old and New Science Fiction Imaginaries in English-Speaking Cinema and TelevisionAppel

2-4 Septembre 2024, Milan (Italie)
Date limite de soumission : 3 mai 2024
SERCIA – Société pour l’Enseignement et la Recherche du CInéma Anglophone

Keynote speakers: Naomi Mandel (Hebrew University of Jerusalem), Pawel Frelik (University of  Warsaw) 

In an interview about the end of the last millennium, James Ballard argued that Science Fiction (SF) had created  the greatest popular literature of the 20th century. The imagery that we saw in the cinema, television,  advertising and other media was the most powerful imagery produced in the last hundred years. By the end of  the century, the genre had done its job and it was dead. This hypothetical death has aroused a widespread  interest in the many ways in which it generated a collective social imaginary through popular images and stories  that, in Ballard’s words again, had “created the psychology of the last decades of the 20th century.” This debate  positioned the genre at the centre of academic discussions. The result was that SF, previously seen as a minor genre, became an important lens to understand not only the 20th century but the new millennium as well. Throughout the 20th century, SF territorialised the future  and, by extension, familiarised people with a large number of technologies and phenomena that have now  become standard in our current mediascape and social context. In other words, by territorialising the future,  the genre had built the present. 

Continuer la lecture de Appel : Old and New Science Fiction Imaginaries in English-Speaking Cinema and TelevisionAppel

Appel : Multiverse Convention

18 octobre 2024, Peachtree City (Etats-Unis)
Date limite de soumission : 30 juin 2025

Multiverse Convention was formed from our belief that great stories don’t only come from the books and  comics we love to read. Each fan is their own universe as well, with their own unique story to tell. Added  together, these infinite stories create the Multiverse of modern fandom. 

This Multiverse also informs the creation of works of speculative fiction, a body of work encompassing every  imaginable academic field. In this light, we seek to create a multidisciplinary academic program that will  showcase the innumerable ways speculative fiction is inspired by various branches of academia. 

Continuer la lecture de Appel : Multiverse Convention

Appel à contributions : “Le cinéma de genre, un cinéma très politique” (Mons, Belgique)

Colloque « Le cinéma de genre, un cinéma très politique »

Février 2025

Université de Mons (UMONS, Belgique)

Échéance des propositions : 30 mai 2024

Organisé par Damien Darcis, Stéphane François et Amélie Honorez

Texte de l’appel

Les liens entre arts et politique ne sont plus à démontrer. Parmi les premiers, le rapport du cinéma à l’univers politique a fait l’objet de plusieurs études , de même que pour la musique (y compris le rock’n roll ou le punk) ou, plus récemment, pour les séries télévisées. Si différents aspects (l’esthétique, l’engagement, le contenu philosophique ou idéologique, etc.) du cinéma ont été étudiés, il n’existe aucun colloque analysant le cinéma dit de « genre », considéré comme un registre cinématographique mineur. En effet, les termes « cinéma de genre » et « film de genre » renvoient à un genre cinématographique précis, comme les films d’horreur, de zombies, de sciencefiction, de survivalistes, de justiciers, de kung-fu, ou les western spaghettis, etc. Le cinéma pornographique peut être considéré comme un registre à part entière relevant de cette catégorie. Nous proposons de pallier cette lacune avec ce colloque, qui portera sur le contenu idéologique et politique de ce registre.

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Le cinéma de genre, un cinéma très politique” (Mons, Belgique)