Archives par mot-clé : Cinéma

Appel : cinéma de Science-fiction


TENDANCES ET ÉVOLUTIONS DU CINÉMA DE SCIENCE-FICTION

Appel à contributions pour le dossier n°16 de ReS Futurae, dirigé par Daniel Tron (Université de Tours) et Simon Bréan (Sorbonne Université)

Pour le 12 avril 2019

De Georges Méliès à George Lucas, la science-fiction entretient des rapports complexes avec les récits audiovisuels, le cinéma y tenant longtemps une place prépondérante. Littérature d’« images » autant que d’idées, la SF accompagne et se nourrit des progrès techniques en investissant le cinéma dès 1902, puis la télévision dans les années 40. Outre les aspects techniques et esthétiques inhérents à la production d’images d’un autre monde, les films de SF témoignent aussi de l’évolution des formes narratives qui tiennent autant aux « sources » littéraires – indirectes d’inspiration ou directes dans le cas des adaptations – qu’aux évolutions des conditions de production et de distribution des industries audiovisuelles.  À ce dialogue, longtemps central, entre megatexts littéraire et cinématographique, se sont ajoutées progressivement d’autres déterminations. Actuellement, les tendances et évolutions du cinéma de science-fiction entrent aussi en résonance avec les autres modalités de production audiovisuelle, séries télévisées et expérimentations transmédiatiques. Son étude implique donc de tenir compte des nouvelles spécificités médiatiques en complément de leur rapport au creuset historiquement littéraire du genre, tout en leur conservant leur part indifférenciée dans le genre. Ce sont ces trois orientations que ce dossier aura vocation à repérer, cartographier et analyser, afin d’interroger les modalités contemporaines du cinéma de science-fiction, tant dans son mode de production que ses différents dispositifs.

Continuer la lecture de Appel : cinéma de Science-fiction

Parution : Jeu vidéo et cinéma

Décadrages. Cinéma à travers champs, n°39,  Selim Krichane (dir.), dossier « Jeu vidéo et cinéma », Lausanne, automne 2018.

Les échanges entre les deux industries culturelles du cinéma et du jeu vidéo ont été particulièrement nombreux depuis la commercialisation des premiers jeux vidéo au début des années 1970. Ces interactions apparaissent sur un plan technique (l’écran TV, par exemple), économique (synergies industrielles, franchises) et esthétique (circulation des codes et conventions). Ce numéro de Décadrages réunit des études détaillées d’auteurs de référence (Alexis Blanchet, Alain Boillat, Sébastien Genvo, Bernard Perron) et de jeunes chercheurs portant sur les contaminations réciproques entre ces deux médias à partir d’un corpus spécifique de films (cinéma d’horreur et western), ou de jeux (les productions Lucasfilm Games, par exemple). L’ouvrage offre un aperçu des travaux menés en études du jeu vidéo et atteste du dynamisme de ce champ d’études dans le domaine francophone.

Commander l’ouvrage collectif

Parution : Caméra et jeux vidéo

Selim Krichane, La Caméra imaginaire. Jeux vidéo et modes de visualisation, collection « Emprise de vue », Genève, Georg, décembre 2018.


Troisième opus de la collection « Emprise de vue » dirigé par Alain Boillat (qui en fait la préface), La Caméra imaginaire traite des relations entre le cinéma et les jeux vidéo à travers l’analyse approfondie de la notion de « caméra ». Cet ouvrage émanant de la Section de cinéma de l’Université de Lausanne. propose, dans un premier temps, de cartographier l’émergence, la naturalisation et la généralisation de cette notion dans le contexte des jeux vidéo. Pour ce faire, Selim Krichane retrace les variations conceptuelles du terme dès son apparition dans la presse spécialisée à la fin des années 1980. Dans un deuxième temps, l’auteur élabore une grille d’analyse des modes de visualisation vidéoludiques fondée sur l’analyse historique des termes employés pour désigner les images du jeu vidéo (« caméra », « vue », « tableau », etc.). Finalement, c’est à travers ses diverses retombées sur l’activité ludique que la notion est envisagée, dans la mesure où la « caméra » fait de la vision de l’espace une mécanique de jeu en soi, bouleversant l’expérience du joueur autant que la teneur des univers fictionnels et des récits vidéoludiques.
Commander le livre


Appel : Pardaillan “Western”

Revue Le Pardaillan n°7 “Go West”. Appel à propositions d’articles, pour le 15 février 2019

Pour la première fois, le dossier du septième numéro du Pardaillan s’intéressera à un genre particulier, le western. Il ne s’agira pas tant d’explorer les limites de ce genre, ni de dresser l’inventaire de ses caractéristiques propres, mais plutôt d’interroger la façon dont le genre a colonisé des médias successifs et s’est inscrit dans les imaginaires collectifs en s’appropriant les modes de fonctionnements des cultures médiatiques. Le western est souvent présenté (à l’instar du cape et d’épée avec lequel il présente nombre de ressemblances) comme un genre dont le déclin est achevé, et qui échoue à séduire le public du XXIe siècle ; mais il n’est que de constater l’engouement suscité par la sortie récente de Red Dead Redemption 2 pour s’assurer que le genre est particulièrement vivace hors de ses médias d’origine.

Continuer la lecture de Appel : Pardaillan “Western”

APPEL : Figures du post-humain. Littérature, cinéma, BD.

Colloque International
Centre d’Études en Humanités de l’Université du Minho (CEHUM)
13-14 juin 2019 auditorium ILCH

Dans Nous, animaux et humains, Tristan Garcia soutient que la conception de l’humain impliquée dans l’humanisme moderne subit actuellement une crise profonde où se croisent deux tendances opposées. D’une part, une tendance interne qui morcelle le « nous » humain en de multiples « nous » communautaires (ethnies, religions, genres, etc) ; d’autre part, une tendance extensive qui élargit le cercle du « nous » à d’autres espèces animales, voire à la totalité du vivant. Une troisième tendance existe, celle qui concerne le triomphe de la technologie. La connexion du « nous » avec ses constants et (d’aucuns le pensent) inexorables devenirs, est de plus en plus intime et imperceptible. Il en va ainsi du techno-numérique qui est en train de redéfinir les frontières de l’humain au moyen d’une re-sémantisation du monde. Et si on ajoute le développement impressionnant de l’Intelligence Artificielle (IA), par exemple, il n’a jamais été aussi urgent de repenser la question de l’humain mais aussi et surtout du post-humain.

Continuer la lecture de APPEL : Figures du post-humain. Littérature, cinéma, BD.

Colloque : Cinéma et littérature de jeunesse: quelles passerelles entre écrits et écrans ?

Jeudi 15 et vendredi 16 Novembre 2018.

Colloque international organisé par la Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse et le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’Université Paris-Saclay, en partenariat avec Images en bibliothèque, l’ENS et l’Afreloce (Association française de recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance).
Entrée gratuite sur inscription.

A l’heure où les jeunes générations semblent souvent avoir remplacé les écrits par les écrans, on ne peut que se réjouir de voir comment la littérature pour la jeunesse reste d’une créativité féconde tout en dialoguant avec les univers visuels avec lesquels elle entretient une relation privilégiée. Quels sont les formes et les enjeux d’un tel dialogue ? Comment cinéma, cinéma d’animation et télévision se nourrissent-ils des récits inventés dans les albums, contes, romans et bandes dessinées pour les jeunes publics ? Qu’est-ce qui se joue dans la “novellisation” et quels sont les effets en retour sur l’œuvre originelle ? Universitaires, créateurs et professionnels de la culture se pencheront sur les modalités de ces adaptations, transpositions et autres réécritures, qui engagent -et parfois modifient-les conditions de production autant que de réception d’une œuvre.

Programme ici

Appel: La mythologie nordique dans la Fantasy (revue Fantasy Art and Studies)

Depuis la période romantique, la mythologie nordique s’est révélée une grande source d’inspiration pour les auteurs de fiction, en particulier en Fantasy. Sans conteste, nombreux sont les récits de Fantasy incluant des Vikings – ou des guerriers d’inspiration viking –, des elfes, des nains, des géants, des prophétesses. Si certains sont largement basés sur les mythes tels que nous les connaissons à travers les sources médiévales, d’autres réinterprètent et réarrangent le matériau original au point de créer des histoires complètement différentes qui ne conservent que les noms scandinaves.

Continuer la lecture de Appel: La mythologie nordique dans la Fantasy (revue Fantasy Art and Studies)

Appel : John Carpenter

APPEL: COLLOQUE

JOHN CARPENTER, « MAITRE DE L’HORREUR »

(IRCAV/CERILAC, PARIS 2019)

Artwork : Pierre-Luc Boucher

Organisé par l’IRCAV (Mélanie Boissonneau, Quentin Mazel, Thomas Pillard) et le CERILAC (Gaspard Delon) les 30 et 31 octobre 2019 à Paris ; réponses à l’AAC avant le 24 octobre 2018

Peu étudiée, l’œuvre de John Carpenter a marqué de son empreinte la culture populaire. Ce colloque entend se saisir au prisme d’une pluralité d’approches, des multiples enjeux et questions que posent la filmographie du « maître de l’horreur », son parcours professionnel au sein et en dehors de l’industrie hollywoodienne, ainsi que les discours et les usages sociaux liés à sa persona comme à l’ensemble de ses activités. 

 

Propositions (résumé de 500 mots accompagné d’une mini bio) à envoyer avant la sortie de Halloween Returns, le 24 octobre 2018 à jcmasterofhorror@gmail.com

COMMUNEMENT RECONNU COMME « MAITRE DE L’HORREUR» grâce à des films dont l’impact culturel excède largement la semi clandestinité généralement attachée à ce genre, John Carpenter doit paradoxalement ce surnom à sa participation à deux modestes épisodes de la série anthologique Masters of Horror (2005-2006), qui ambitionnait de revitaliser l’épouvante télévisuelle contemporaine en faisant appel à d’anciennes gloires du cinéma de genre des années 1970-1990 (Tobe Hopper, Dario Argento, Joe Dante, John Landis, etc.). De manière tout aussi curieuse, le cinéaste a commencé à son grand étonnement à être considéré  comme un « auteur » au moment où une succession d’échecs commerciaux semble peu à peu Continuer la lecture de Appel : John Carpenter

Appel à communications: Représentations animales dans les mondes imaginaires: vers un effacement des frontières spécistes?

Colloque interdisciplinaire jeunes chercheurs

Université d’Artois, Arras, « Textes et Cultures » (E.A. 4028)

Organisé par Marie Lucie Bougon (Artois), Charlotte Duranton (Ethodog – Research in Canine Ethology), Laura Muller-Thoma (Artois) et coordonné par Anne Besson (Artois)

14-15 Novembre 2019
Date du rendu des communications : le 1er octobre 2018

Continuer la lecture de Appel à communications: Représentations animales dans les mondes imaginaires: vers un effacement des frontières spécistes?

Appel : Cinéma et littérature jeunesse

Appel à communication : Cinéma et littérature jeunesse

Colloque international 15-16 novembre 2018 – BnF/CNLJ

Réponses avant le 16 mai

La Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse et le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’Université Paris-Saclay, en partenariat avec l’Afreloce (Association française de recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance), avec le soutien d’Images en bibliothèques et de la Cinémathèque française, organisent les 15 et 16 novembre 2018 un colloque international à Paris sur le thème Cinéma et littérature de jeunesse : quelles passerelles entre écrits et écrans ?

S’il est désormais communément admis que le passage de millénaire s’est traduit entre autres modifications par un changement majeur de paradigme (de la galaxie Gutenberg à la galaxie numérique) affectant l’ensemble des pratiques de création et de consommation, il n’est pas certain que cette évolution doive nécessairement, dans l’ordre culturel, s’accompagner du constat désabusé selon lequel « les jeunes générations ne lisent plus mais passent leur vie devant des images ». La bonne santé de l’édition jeunesse, à la créativité plus que jamais féconde, suffirait à invalider une telle idée reçue – pourtant bien ancrée dans les mentalités – ; les jeunes ont sans conteste validé massivement les représentations iconiques, qui accompagnent bel et bien leur quotidien, mais ils n’ont pas pour autant oublié les écrits au seul profit des écrans…

On s’intéressera ici plus particulièrement à la question des rapports entre récits écrits et récits filmiques, en s’interrogeant sur la nature du lien qui régit désormais le monde des livres et celui des films.

Les contributions attendues (des universitaires, des créateurs comme des professionnels de la culture) auront pour objet d’étudier les formes et les enjeux d’un tel dialogue.

Lire l’appel (pdf)

À adresser à Marion Caliyannis (marion.caliyannis@bnf.fr) : titre et résumé de 2000 signes maximum, ainsi qu’une brève notice bio-bibliographique de l’auteur.

Association internationale des chercheurs en « Littératures populaires et culture médiatique » / International Research Association in Popular Literature and Media Culture