Archives par mot-clé : bande dessinée

Programme : Colloque « Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020) » (Montréal, 29-30/05/2024)

Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

29 et 30 mai 2024

Organisé par Chantal Savoie et Matthieu Letourneux à l’Université du Québec à Montréal.

Événement disponible sur Zoom (uniquement pour les séances à la Salle des Boiseries [J-2805])

Programme

Continuer la lecture de Programme : Colloque « Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020) » (Montréal, 29-30/05/2024)

Appel à contributions : L’animal dans le genre policier. Bande dessinée et film (revue Ex Professo)

L’animal dans le genre policier. Bande dessinée et film

Revue Ex Professo (fin 2024 / début 2025).

Date d’échéance : 15 mai 2024

Numéro dirigé par Dalal Mesghouni (Université d’El Oued, Algérie) et Fatima Seddaoui (Université Toulouse-Jean Jaurès, France).

Texte de l’appel :

Qu’il soit domestique ou sauvage l’animal est celui qui accompagne en général le héros dans un récit filmique ou bédéïque de genre policier. Parmi les références, on peut citer dans la série de bande dessinée polar, Blacksad  de Canales et Guarnido dans laquelle l’enquête policière met en scène uniquement dans le genre animation, comme personnages des animaux anthropomorphes ; l’excellent John Chatterton : ses célèbres enquêtes policières de Yvan Pommaux dans le genre thriller de jeunesse.  L’animal canin  y  est  aussi présent dans la bande dessinée  intitulée Sherlock Holmes – Tome 1, Le chien des Baskerville, qui a connu des adaptations en tout genre, parue en Juillet 2010, de Ian Edginton (Auteur), Arthur Conan Doyle (Auteur), I.n.j. Culbard (Illustrations) dont l’ancestrale malédiction d’un chien fantôme alimente l’intrigue policière. Il faut noter aussi la série intitulée, Le Perroquet des Batignolles de Stanislas, de Boujut et de Jacques Tardi, sortie en 2011, où les volatiles que ce soit perroquet, canard ou encore éléphant sont dessinés à l’image graphique. Continuer la lecture de Appel à contributions : L’animal dans le genre policier. Bande dessinée et film (revue Ex Professo)

Parution : Pilote – La naissance d’un journal (Christian Kastelnik, Clément Lemoine, Patrick Gaumer, Michel Lebailly)

Christian Kastelnik, Clément Lemoine, Patrick Gaumer, Michel Lebailly, Pilote – La naissance d’un journal, La Déviation, 2024

Résumé de l’ouvrage

Il a révolutionné la bande dessinée et changé le monde… Ce n’est pas une légende, Pilote a réellement existé !

Cet hebdomadaire mythique a été créé au siècle dernier par de vrais êtres humains. On connaît Goscinny, Charlier et Uderzo, les trois grands créateurs. On connaît moins François Clauteaux, Jean Hébrard, Raymond Joly, René Ribière et bien d’autres qui ont permis à Pilote de naître.

Il leur a fallu du génie mais aussi du talent, de l’enthousiasme, du papier, de l’argent, des relations, du travail, de la chance, des locaux, du shampoing, un grand café, une radio, de l’essence…

Leur projet vient de loin. Le livre remonte avant-guerre avec le rêve de gosse de François Clauteaux et se termine avec la reprise en main par Georges Dargaud dans les années soixante. Une aventure humaine et aussi une page d’histoire : la grande époque de l’après-guerre avec ses rêves de modernité pour oublier les fantômes du passé. Continuer la lecture de Parution : Pilote – La naissance d’un journal (Christian Kastelnik, Clément Lemoine, Patrick Gaumer, Michel Lebailly)

Parution : Drawing (in) the Feminine. Bande dessinée and Women

Margaret Flinn  (dir.), Drawing (in) the Feminine. Bande dessinée and Women, Ohio State University Press, « Studies in Comics and Cartoons », 2024

Disponible en Open Access

Drawing (in) the Feminine celebrates and examines the richness of contemporary women’s production in French and Francophone comics art and considers the history of representations made by both dominant and marginalized creators. Bridging historical and contemporary comics output, these essays illuminate the interfaces among genre, gender, and cultural history. Contributors from both sides of the Atlantic, and across a variety of methodologies and disciplinary orientations, challenge prevailing claims about the absence of women creators, characters, and readers in bande dessinée, arguing that women have always been part of its history. While still far from achieving parity with their male counterparts, female creators are occupying an increasingly significant portion of the French-language comics publishing industry, and creators of all genders are putting forth stories that reflect on the diversity and richness of women’s and gender-nonconforming people’s experiences. In the essays collected here, contributors push back against the ways in which the marginalization of women within bande dessinée history has overshadowed their significant contributions, extending avenues for further exploring the true diversity of a flourishing contemporary production.

Contributors: Armelle Blin-Rolland, Véronique Bragard, Michelle Bumatay, Benoît Crucifix, Isabelle Delorme, Jacques Dürrenmatt, Margaret C. Flinn, Alexandra Gueydan-Turek, Jennifer Howell, Jessica Kohn, Sylvain Lesage, Catriona MacLeod, Mark McKinney

Appel à contributions : Bande dessinée et partage des savoirs (revue Épistémocritique)

Bande dessinée et partage des savoirs

Revue Epistémocritique.

Date d’échéance : 7 mai 2024

Numéro dirigé par Margot Renard (Université de Gand) & Axel Hohnsbein (université de Bordeaux, SPH).

Texte de l’appel :

En 2016, l’astronaute français Thomas Pesquet file en vaisseau spatial vers la Lune, observé avec attention par le grand public et par les médias. Un an plus tard, Marion Montaigne raconte l’expérience dans sa bande dessinée Dans la combi de Thomas Pesquet publiée chez Dargaud, vite devenue un classique en matière de vulgarisation scientifique, et sélectionnée pour le Fauve d’or à Angoulême en 2018. Sept ans après, la bande dessinée de vulgarisation poursuit sa croissance : de nombreuses entreprises éditoriales ont simultanément vu le jour, au travers de collections spécifiques (La Petite Bédéthèque des Savoirs, Sociorama, Octopus…) et de partenariats éditoriaux entre maisons spécialisées (Fayard et Glénat, les Éditions du Musée du Louvre et Futuropolis, La Découverte avec La Revue dessinée et Delcourt…). Ces succès éditoriaux s’inscrivent dans un fort contexte de redéfinition des supports de la vulgarisation : si les chaînes youtube, émissions radio et podcasts, mini-séries et documentaires TV, expositions interactives et autres jeux de société à visée vulgarisatrice se multiplient à l’heure actuelle, le secteur plus ancien de la presse imprimée de vulgarisation scientifique se trouve actuellement dans une situation délicate, poussant un titre centenaire tel que Science & Vie à redéfinir sa ligne éditoriale dans la douleur, tandis que le mensuel La Recherche s’est réinventé sous la forme d’un mook trimestriel. Continuer la lecture de Appel à contributions : Bande dessinée et partage des savoirs (revue Épistémocritique)

Appel à communication : Bande dessinée : histoire d’artistes, histoires de médias

Résumé

En 1974, Angoulême consacre la bande-dessinée comme 9ème art à l’occasion de son premier festival international. Cinquante ans plus tard, ce médium hybride dans sa dimension à la fois artistique et littéraire est au cœur de nos vies et repousse sans discontinuer les limites de la case étroite dans laquelle la BD avait été assignée. Manga, comic book, roman graphique, la narration illustrée touche un public toujours plus conséquent et aborde des thématiques tout aussi riches. Le séminaire des doctorants du laboratoire HAR (Histoire des Arts et des Représentations) veut offrir aux chercheur·euses et aux acteur·ices du milieu, l’occasion de réfléchir au statut de la BD aujourd’hui et dans le passé. Plusieurs dimensions seront à l’honneur : la manière dont la BD se construit au croisement de disciplines artistiques, son rapport aux autres arts (peinture, cinéma, architecture, etc.) de même qu’à l’histoire des arts ainsi que sa place en galeries et dans les musées.

Continuer la lecture de Appel à communication : Bande dessinée : histoire d’artistes, histoires de médias

Appel à communications – Oralité et BD (Poitiers)

Journée d’études “Oralité et BD. L’oralité mise en scène dans la bande dessinée francophone : approches linguistiques et regards didactiques” 

15 novembre 2024

Université de Poitiers

Date d’échéance des propositions : 30 avril 2024

Organisé par Laurie Dekhissi et Jeanne Vigneron Bosbach (UR15076 FoReLLIS, Université de Poitiers) et grâce au soutien du FoReLLIS (UR 15076), de l’UFR Lettres et Langues de l’Université de Poitiers et du Réseau 3RBD. 

Texte de l’appel

Cette journée d’études a pour objectif d’examiner le genre ou le medium qu’est la bande dessinée en tant qu’expression unique pour représenter à l’écrit les caractéristiques saillantes de l’oral (Dargnat, 2007). En effet, comme le note Giaufret (2021 : 127), la majeure partie des recherches consacrées à la bande dessinée se sont concentrées sur l’analyse des liens entre la BD et le langage, principalement d’un point de vue sémiotique, en laissant de côté l’approche linguistique. Ainsi, nous souhaitons explorer plus particulièrement la représentation de l’oralité mise en scène (Lefeuvre et Parussa, 2020 ; Petitjean, 2020) dans la bande dessinée (Grutschus & Kern, 2021), d’un point de vue linguistique (lexique, phonétique, syntaxe…), que le cadre scientifique de Koch et Österreicher sur l’immédiat et la distance communicative (Koch & Österreicher, 2001) pourrait aider à caractériser.

Continuer la lecture de Appel à communications – Oralité et BD (Poitiers)

Appel : Multiverse Convention

18 octobre 2024, Peachtree City (Etats-Unis)
Date limite de soumission : 30 juin 2025

Multiverse Convention was formed from our belief that great stories don’t only come from the books and  comics we love to read. Each fan is their own universe as well, with their own unique story to tell. Added  together, these infinite stories create the Multiverse of modern fandom. 

This Multiverse also informs the creation of works of speculative fiction, a body of work encompassing every  imaginable academic field. In this light, we seek to create a multidisciplinary academic program that will  showcase the innumerable ways speculative fiction is inspired by various branches of academia. 

Continuer la lecture de Appel : Multiverse Convention

Appel à contributions : Fantasy flora / Flore imaginaire (revue Fantasy Art and Studies)

Fantasy Flora / Flore imaginaire

Revue Fantasy Art and Studies

Date d’échéance : 10 juin 2024

(English version below)

Branchiflore, athelas, feainnewedd ou rougeoyeur : tels sont les noms de quelques végétaux imaginaires qui croissent dans des mondes de Fantasy[1]. Qu’elle soit merveilleuse ou non, inventée de toutes pièces ou empruntée à notre réalité, la flore participe à la création d’univers. En tant qu’élément constitutif de la xéno-encyclopédie (Saint-Gelais, 1999) d’une œuvre, elle  enrichit un monde fictif, lui donne une profondeur et permet au lectorat de mieux imaginer l’espace dans lequel il plonge.

En ce que la Fantasy médiévaliste occidentale met régulièrement en scène des environnements naturels, il n’est guère étonnant de trouver des descriptions de forêts et d’arbres. Quelques auteurs, à l’image de J. R. R. Tolkien, offrent une grande place aux plantes dans leurs textes. Le professeur d’Oxford représente d’ailleurs volontiers arbres, fleurs et motifs végétaux dans ses illustrations. Continuer la lecture de Appel à contributions : Fantasy flora / Flore imaginaire (revue Fantasy Art and Studies)

Appel à communications : Urgence climatique : quand les cultures populaires crient au réveil écologique (La Rochelle)

Urgence climatique : quand les cultures populaires crient au réveil écologique (La Rochelle)

La Rochelle Université

Date d’échéance : 19 avril 2024

Texte de l’appel :

C’est principalement le XIXe siècle, et les profonds changements technologiques, sociaux et économiques dus à la seconde révolution industrielle, qui vont poser les bases de ce qui deviendra le mouvement environnementaliste dont différentes branches se développeront à partir des années 1960. Parallèlement, les cultures populaires produisent des œuvres de fiction où les auteurs interrogent la préservation de l’environnement et questionnent les conséquences de nos modes de vie sur la planète. Ainsi sont publiés des récits qui mettent en exergue les conséquences désastreuses que les sociétés humaines peuvent avoir sur les écosystèmes, imaginant aussi des modes de vie alternatifs. Le roman de Frank Herbert, Dune, 1965, est un exemple très connu et représentatif de récit de science-fiction qui traite de l’impact ravageur de l’exploitation des ressources naturelles et prône la préservation des écosystèmes, mais il n’est pas le seul. Continuer la lecture de Appel à communications : Urgence climatique : quand les cultures populaires crient au réveil écologique (La Rochelle)