Archives par mot-clé : animation

Appel : Animation et industrie culturelle

“Animation as Cultural Industry? Designing and Making Cartoons”, appel à articles pour la RFSIC (Revue française des sciences de l’information et de la communication n° 18, Sébastien François et Marie Pruvost-Delaspre (dir.) 

Pour le 31 mars 2019

Even though academic interest for the animated medium remains on the fringe of media studies, it seems to have gained much importance during in the last few decades (Crafton, 1982; Pilling, 1997; Lamarre, 2008; Wells, 2012). Following the impetus of the thriving “animation studies” in the English-speaking context and the pioneering work of the Society for Animation Studies (SAS) founded in 1987, scientific research on animation has started to spread across different linguistic areas and countries. Nevertheless, animation as a field of research still appears in a state of dispersal and fragmentation, marked by recurrent tropisms. Indeed, due to their dependence to related scientific projects or events, the works conducted on animation and its multiple formats and techniques have been developed within different disciplinary fields, such as film and media studies, communication studies, history or sociology, but in a certain state of unawareness of one another (Pilling, 1998; Denis, 2011). They also have been mainly focused on aesthetics and contents –and to some extent on reception–, putting aside the practical conditions of the making of animation.

Continuer la lecture de Appel : Animation et industrie culturelle

Parution : “Disney”

Disney ou l’avenir en couleur, de Christian Chelebourg, Les Impressions nouvelles, 2018

Quoi de neuf chez Disney ? Quel avenir nous prépare le géant de Burbank ? Balayant les clichés sur l’usine à rêves, Christian Chelebourg nous invite à plonger dans l’ensemble des spectacles récents produits par les multiples filiales de la Walt Disney Company pour comprendre les valeurs et les causes qu’elle défend dans un monde en pleine mutation. À travers plus de 500 titres de dessins animés, de films, de séries télévisées, d’attractions, de comédies musicales, de comics ou de jeux vidéo, il nous fait découvrir comment les productions Disney encouragent les jeunes et les moins jeunes à retrouver la foi dans le progrès. Loin du conservatisme qu’on leur reproche si souvent, les studios soutiennent les courants les plus en pointe de l’opinion publique sur les questions du féminisme, de l’inclusivité, du multiculturalisme. Ils profilent une société respectueuse de toutes les identités, afin que chacun puisse avoir l’opportunité de s’épanouir en réalisant ses vœux. Face aux dangers qui menacent la démocratie, ils en appellent à un sursaut citoyen digne des superhéros pour rétablir le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple, prôné par les Pères Fondateurs de l’Amérique.

Le Disneyverse – l’univers que forge la marque Disney – n’occulte pas la réalité de notre époque. Il n’ignore ni les inégalités, ni le terrorisme, ni la crise écologique, il compose avec la mondialisation, mais il se refuse au ressassement des drames pour poser les bases d’un nouvel optimisme. La place qu’il occupe dans l’économie du divertissement exige qu’on y soit attentif si l’on veut comprendre les enjeux du contemporain.

Parution : Tim Burton

Tim Burton, a Cinema of Transformations

Gilles Menegaldo (dir.) 

PULM (collection “Profils américains”)

 

Table des matières

Introduction (Gilles Menegaldo)

1) Origins and Cultural Heritage

Bérénice Bonhomme: “Draw me a monster”: the dynamics of drawing in Tim Burton’s creative process

Florence Chéron: Tim Burton’s Early Films: Cinematographic Work Roots Continuer la lecture de Parution : Tim Burton

Appel : adaptation et animation

AU MILIEU DE L’IMAGE COULENT LES TEXTES

(Adaptation littéraire & Courts métrages d’animation)

 22, 23 et 24 mars 2018

COLLOQUE INTERNATIONAL

CELEC (EA 3069), Université Jean Monnet Saint-Etienne

en partenariat avec l’IUT de Roanne et le Festival Ciné Court de Roanne, 9ème édition

et avec le soutien de la NEF Animation

 Direction : Jérôme Dutel

 

« Dans les rapports entre l’histoire et l’image,

l’histoire, pour moi, ressemble à un vampire

qui essaie de vider l’image de son sang. »

Wim Wenders[1]

 

Appel à contribution

Après ses premières années et expérimentations, le cinéma d’animation a très tôt été rattrapé par la question de l’adaptation de sources littéraires. Ce qui a été longtemps considéré comme le premier long métrage d’animation, Les Aventures du Prince Ahmed (Die Abenteuer des Prinzen Achmed, 1926) de Lotte Reininger (1899-1981), puise ainsi directement dans Les Mille et une nuits. En 1928, l’ouverture d’un des premiers chefs d’œuvre de Walt Disney (1901-1966) montre elle aussi à quel point le passage « du littéraire au filmique »[2] est devenu un enjeu fondamental.

Blanche Neige débute par l’image d’un livre à lourd fermoir et respectable reliure, luxueusement serti d’enluminures dorées, le Continuer la lecture de Appel : adaptation et animation

Journée “Fabrique de l’animation”

La Fabrique de l’animation.

Une industrie culturelle saisie par les sciences sociales

Mardi 6 juin 2017, Maison de la Recherche (Paris 3), 4 rue des Irlandais, 75005 Paris 

(animateurs travaillant sur le film Les Aventures de Pinocchio – 1936. Romolo Bacchni)

Cette journée d’étude internationale, à l’initiative du Laboratoire d’excellence « Industries culturelles et création artistique » (LabEx ICCA) et deux de ses composantes, le laboratoire EXPERICE (Université Paris 13) et l’IRCAV (Université Sorbonne Nouvelle) et soutenue par l’association NEF Animation, a pour objectif de donner une visibilité aux recherches en sciences sociales qui traitent de l’animation en tant que processus de production et phénomène socioéconomique. Moment de rencontre et d’échanges entre chercheurs, elle vise également à construire des ponts avec le secteur lui-même.

En plus de sessions thématiques qui feront se croiser recherches académiques et points de vue professionnels, deux conférences (en anglais), assurées par Chris Pallant (Canterbury Christ Church University) et Timothy G. Jones (UCLA), alimenteront la réflexion.

Programme Continuer la lecture de Journée “Fabrique de l’animation”

Appel à communication : Archives et acteurs des cinémas d'animation en France (30-31 octobre 2013, Paris)

Colloque « Archives et acteurs des cinémas d’animation en France »

30 et 31 octobre 2013, à l’INHA

IRCAV – Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle

En 1982, Raymond Maillet de l’Association française du cinéma d’animation (Afca) parvient à mettre en place l’exposition Le dessin animé français : 100 ans de création. Il s’interroge : « Pourra-t-on renouveler pareille exposition dans dix ans (pour le centenaire de la première projection publique d’un dessin animé au Musée Grévin par exemple) dans vingt ou cinquante ans ? A défaut d’un musée national où seraient déposés et conservés non seulement les fragiles témoins du passé mais aussi ce qui concerne la production contemporaine dont il faut penser à assurer la sauvegarde dès aujourd’hui, il est à craindre que le patrimoine du dessin animé français soit exposé à un danger réel de disparition. »

Où en est-on trente ans plus tard ? C’est précisément cette question que ce colloque se propose de soulever, à travers la problématique des archives et acteurs des cinémas d’animation en France, c’est-à-dire à la fois une réflexion sur l’historiographie, l’archivistique, les premiers observateurs français, mais aussi un état des lieux des nouveaux acteurs et des pratiques contemporaines. Nous aurons également à cœur d’organiser un certain nombre de tables rondes, conçues comme un lieu de discussion entre des professionnels, des journalistes et écrivains et les chercheurs invités.

En effet, alors que les universités anglo-saxonnes possèdent des groupes de recherche ou des revues consacrés au cinéma d’animation depuis de nombreuses années – l’Animation Journal fondé en 1991 par Maureen Furniss ou encore l’Animation Research Centre dirigé par Susan Buchan – la France s’ouvre depuis quelques années à cet objet longtemps considéré comme négligeable. Il semble donc opportun d’organiser un colloque consacré aux cinémas d’animations dans leur pluralité, qui permettrait dans un premier temps de cartographier l’état de la recherche en France. Si chacun aborde dans son travail cet objet multiple et protéiforme qu’est le cinéma d’animation selon une méthodologie qui lui est propre, il semblerait que les approches esthétiques et/ou historiques soient jusqu’ici restées majoritaires. Ce colloque ne se donne pas pour but d’indiquer une manière de faire, mais revendique au contraire, autour du partage d’un même objet, une forme aiguë de pluridisciplinarité et d’interdisciplinarité. Il restera ainsi ouvert à diverses approches, inspirées de disciplines variées et complémentaires, autour d’un point commun : la volonté de ne pas prendre cet objet de haut, de lui donner une place centrale et recontextualisée.

Voici quelques uns des axes qui seront privilégiés dans le choix des communications :

  • la question des archives, dans leur aspect pratique (exploitation des fonds, récolte et conservation des documents de production (cellulos, model sheets, etc.) ainsi que des contenus digitaux) mais aussi plus largement autour de problématiques bibliographiques (les écrits critiques tels ceux d’André Martin par exemple) ou historiques (le rôle du festival d’Annecy, l’AFCA, le CNC)
  • les cinémas d’animation français et en France, abordés à travers la question des écoles professionnelles, de l’enseignement de l’animation ou encore des nouvelles pratiques (le transmedia, les liens avec les jeux-vidéos, la French Touch)
  • les approches esthétiques, les influences extérieures dans les cinémas d’animation français et leur rayonnement.

Merci d’envoyer une proposition de 500 mots, pour une intervention orale de 20 minutes suivie d’une séance de discussion de 10 minutes, accompagnée d’une courte bio-bibliographie avant le 31 mai 2013 à l’adresse cinemasdanimations@gmail.com, pour une réponse du comité scientifique au mois de juin. Les actes du colloque seront publiés chez L’Harmattan.

Comité scientifique : Sébastien Denis, Chantal Duchet, Lucie Merijeau, Marie Pruvost-Delaspre, Sébastien Roffat.