Archives par mot-clé : alexandre dumas

Parution : Mousquetaires et misérables. Écrire aussi grand que le peuple à venir : Dumas, Hugo, Baudelaire et quelques autres (Évelyne Pieiller)

Évelyne Pieiller, Mousquetaires et misérables. Écrire aussi grand que le peuple à venir : Dumas, Hugo, Baudelaire et quelques autres, Marseille, Agone, 2022.

« Dans mon enfance, on n’allait pas au cinéma. Ma mère ouvrait le café à 5 heures du matin, pour les éboueurs. Elle m’a pourtant emmenée deux fois à l’Eldorado. Moments luxueux, où on marchait dans la nuit tombée, à la lumière des réverbères. La première fois, c’était pour Les Misérables.

Un an plus tard, à l’occasion inespérée d’une convalescence périlleuse, j’ai lu Le Vicomte de Bragelonne. J’ai lu avec un intérêt un peu distant. Il faut dire qu’il me manquait tout ce qui précède. Mais c’était quand même un Noël.

Ma mère n’est pas à elle seule la représentante du peuple. Mais enfin, elle avait été bonne à tout faire, ouvrière, caissière, elle était fière d’avoir son certificat d’études et se rappelait mystérieusement quelques grandes dates de l’histoire ouvrière. Elle n’avait aucune sympathie pour ceux qui jugent de haut les filles perdues, les malheureux, les pas-chanceux. Elle n’a jamais lu Les Misérables, ni Les Trois Mousquetaires. Mais elle en connaissait l’histoire. Et elle ne s’étonnait pas d’en être à sa façon familière. Elle ne s’en intimidait pas. Ça faisait partie de son patrimoine. Comme pour des millions de gens. Dans le monde entier.

Cette littérature-là ne cherche pas à se mettre « à la portée » mais veut écrire aussi grand que le peuple à venir. Il y a des chansons, l’argot des malfrats, du feuilleton sentimental, du burlesque et du tragique, de la philosophie, un lyrisme flamboyant, des références, du panache et de la politique partout… Et le peuple à venir se l’est, à sa façon, appropriée. »

Étrange duo que les Mousquetaires et les Misérables. L’un dit que le pouvoir est vil et l’existence étriquée, mais qu’il reste de quoi être beau contre l’ordre en place, l’ennui, l’injustice, la vie à l’économie, si on est ensemble. L’autre dit que l’ordre en place massacre, mais qu’on peut ouvrir l’avenir, debout sur les barricades, réelles ou mentales. Le peuple lit là ses peines, ses puissances et se fortifie dans ses peines et ses puissances.

Le petit peuple trop remuant qui se fera massacrer tout au long de ce XIXe siècle trop remuant et qui persévérera dans son absence de goût fera des Misérables sa légende, et, masse qui massivement se fout de l’Art, surtout avec une majuscule, fera de surcroît des Mousquetaires son idéal d’étincelante camaraderie. Le populo s’y est aimé, le populo s’y est embelli et armé : il a choisi ses Internationales romanesques. Rencontre fabuleuse entre les imaginaires des exilés de la Révolution, des orphelins de sa promesse de compléter l’humanité. On ne comprend rien au XIXe siècle si on ne comprend pas qu’il naît de la Révolution, qu’il la rêve sans trêve, y compris dans sa version cauchemar. Ce surgissement a reconfiguré le paysage mental, le sol et le ciel tremblent, l’individu est fêlé. Car la Révolution a inventé le peuple.

Comment se fait-il que la littérature française du XIXe siècle ait fourni au monde quelques-uns de ses héros universels ? que ça commence ici et là, cette production d’imaginaire populaire ? et que ça s’arrête pour ne plus jamais reprendre ?… Où l’on voit comment ce qu’écrit un romancier est plus grand que lui lorsqu’il est à l’écoute de son temps de révolte populaire.

Lire un extrait sur le site du Monde diplomatique

Parution: L’Écrivain-critique au XIXe siècle – Dumas, Gautier, Barbey d’Aurevilly (Julie Anselmini)

Julie Anselmini, L’Écrivain-critique au XIXe siècle : Dumas, Gautier, Barbey d’Aurevilly, Liège, Presses universitaires de Liège, Collection Situations, 2022

Résumé

Bien des écrivains du XIXe siècle ont mené de front activité littéraire et activité critique. Alexandre Dumas père, Théophile Gautier, Jules Barbey d’Aurevilly ont été de ce nombre.

Le présent ouvrage examine les stratégies d’énonciation, les scénographies, les postures et discours déployés par ces trois auteurs, ainsi que les interférences esthétiques entre leur œuvre littéraire et leur production critique.

Sont interrogées la transformation de la critique littéraire au cours du XIXe siècle et la façon dont ces grands écrivains-critiques ont fait, chacun selon sa voie, évoluer la représentation de cette activité. Pratique d’abord seconde, mais participant de plus en plus d’une écriture moderne.

L’ouvrage entend contribuer, du même coup, à repenser les frontières toujours plus poreuses entre critique et littérature.

Julie ANSELMINI, ancienne élève de l’École normale supérieure (Paris), est professeure de littérature française du XIXe siècle à l’université de Caen Normandie et membre du LASLAR (EA 4256). Spécialiste de Dumas père, à qui elle a consacré plusieurs ouvrages, elle s’intéresse aux liens entre presse et littérature, aux relations entre littérature et critique ainsi qu’aux frontières et aux hiérarchies qui structurent l’univers littéraire.

Continuer la lecture de Parution: L’Écrivain-critique au XIXe siècle – Dumas, Gautier, Barbey d’Aurevilly (Julie Anselmini)

Conference: “Alexandre Dumas, Ecrire noir/ou blanc” (Johns Hopkins University)

Conference “Alexandre Dumas, Ecrire noir/ou blanc”

April 22-23, 2022

The Tudor & Stuart Room (Gilman Hall 81), 3400 N. Charles Street

Organized by the Department of Modern Languages and Literatures at Johns Hopkins University

This event is free and open to the public. For more imformation, please contact Ms Sandra Dioro-Grant at sdiorogl@jhu.edu
Continuer la lecture de Conference: “Alexandre Dumas, Ecrire noir/ou blanc” (Johns Hopkins University)

Annonce: Création du Groupe d’études dumasiennes

Création du Groupe d’études dumasiennes

 Le 26 février 2022, à l’initiative de Julie Anselmini (Université de Caen) et de Sylvain Ledda (Université de Rouen) et en présence virtuelle d’un groupe multinational de plus d’une vingtaine de chercheurs, provenant tout aussi bien de France que d’Espagne, d’Italie, du Liban, des États-Unis et du Canada, a été fondé le Groupe d’études dumasiennes (GED). Le GED veut donner davantage de visibilité et de reconnaissance aux recherches dumasiennes, qui ont pris toujours davantage d’envergure depuis le transfert des cendres du romancier au Panthéon en 2002.

Articulé avec la Société des Amis d’Alexandre Dumas (SAAD), davantage tournée vers le grand public, et adossé à deux équipes de recherche normandes (le LASLAR de l’université de Caen, le CEREDI de l’université de Rouen), ce groupe vise à fédérer l’ensemble des chercheurs travaillant sur Alexandre Dumas père. Parmi ses buts multiples figure la constitution d’un réseau permettant d’échanger les informations, les connaissances et de mettre en œuvre des chantiers de recherche communs, l’organisation de journées d’études ou de colloques.

Ce groupe s’adresse aux chercheurs en études littéraires, tout comme à ceux travaillant dans les divers domaines reliés aux études médiatiques, dont notamment la BD, le cinéma, les adaptations et la transmédiation.

Le groupe s’est également doté d’un carnet de recherche en ligne, disponible à l’adresse https://etudesdumas.hypotheses.org/ , structuré autour de différentes rubriques : actualités, annuaire, comptes rendus, billets… Ce carnet servira à recueillir les actualités de la recherche dumasienne – colloques et autres manifestations scientifiques, parutions, soutenances de thèses – et rendre disponibles et partager diverses ressources utiles aux chercheurs et aux curieux.

Pour tout renseignement, pour adhérer au GED ou pour formuler des propositions, veuillez écrire à l’adresse etudesdumasiennes@gmail.com

Journée d’études – “Le Colosse et le Titan : Balzac et Dumas en face-à-face” (Université Jean Jaurès)

Journée d’études : “Le Colosse et le Titan : Balzac et Dumas en face-à-face”

19 novembre 2021, 9h15-17h

Université Jean Jaurès, MDR, salle D30

Organisé par Julie Anselmini (université de Caen, LASLAR), Lauren Bentolila-Fanon (lycée Alain Fournier, PLH-ELH), et Marine Le Bail (université Toulouse-Jean Jaurès, PLH-ELH)

Il sera possible de suivre la journée en ligne. Pour obtenir le lien de connexion, merci de s’inscrire préalablement auprès de l’une des trois organisatrices : julie.anselmini@unicaen.fr, Lauren.Fanon@ac-toulouse.fr, ou marine.le-bail@univ-tlse2.fr Continuer la lecture de Journée d’études – “Le Colosse et le Titan : Balzac et Dumas en face-à-face” (Université Jean Jaurès)

Appel à communications: Journée d’étude “Balzac et Dumas en face-à-face : le colosse et le titan” (Universités de Caen-Normandie et Toulouse-Jean Jaurès)

Double journée d’études: Balzac et Dumas en face-à-face : le colosse et le titan”

19 novembre 2021 – printemps 2022

Universités de Caen-Normandie et Toulouse-Jean Jaurès

Échéance des propositions : 30 avril 2021

Organisé par Julie Anselmini, Lauren Bentolila-Fanon et Marine Le Bail

Texte de l’appel

« C’est à Balzac que l’on demande une peinture de la société de la Restauration et de la monarchie de Juillet, pas à Dumas. À tort » ; ainsi Jean Tulard rend-il compte, dans une formule lapidaire, du traitement opposé qu’ont connu Balzac et Dumas dans l’histoire littéraire. Il faut dire que tout semble éloigner tant les deux hommes, qui n’avaient aucune sympathie l’un pour l’autre, que les deux écrivains : sur le plan idéologique, les convictions républicaines de Dumas contrastent avec le monarchisme de Balzac ; du point de vue de la conception de l’écriture, l’auteur de La Comédie humaine voit dans l’exercice de la littérature un sacerdoce confinant au martyre, tandis que Dumas se distingue par la facilité décomplexée de son écriture, favorisée par la pratique de la collaboration. D’un côté la tentation de l’ascèse avec son cortège de privations, de l’autre le bon vivant notoire, auteur du Grand dictionnaire de cuisine ; d’un côté l’observateur minutieux et le physiologiste acéré de la vie contemporaine ; de l’autre l’auteur de cape et d’épée, le chroniqueur historique qui plonge ses lecteurs dans les grandes pages d’un passé national virevoltant ; d’un côté l’écrivain exigeant qui, élevant le roman au rang d’outil d’investigation du corps social, lui a conféré une légitimité épistémologique inédite, de l’autre le représentant d’une littérature avant tout de divertissement et d’évasion. Continuer la lecture de Appel à communications: Journée d’étude “Balzac et Dumas en face-à-face : le colosse et le titan” (Universités de Caen-Normandie et Toulouse-Jean Jaurès)

Parution: Cahiers Alexandre Dumas, n° 47, “Dumas pour tous, tous pour Dumas !” (Julie Anselmini et Claude Schopp)

Cahiers Alexandre Dumas, n° 47, Dumas pour tous, tous pour Dumas !”, sous la direction de Anselmini (Julie) et Schopp (Claude)

Résumé : Publiés une fois par an, les Cahiers Alexandre Dumas sont consacrés à un thème précis, complété par une bibliographie.

 

Sommaire

Julie Anselmini
Dumas l’Immortel / Dumas the Immortal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

DUMAS D’AUJOURD’HUI / THE DUMAS OF TODAY

Pierre Lemaitre
… comme à un camarade / … as to a comrade . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

Gian Luca Favetto
Il y a bien longtemps / Long, long ago . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

 

Frédéric Verger
Secrets de la gaieté persistante / Secrets of persistent cheer . . . . . . . . 25

Jean-Paul Desprat
Dumas historien : Henri IV / Dumas the historian: Henri IV . . . . . . . . . . 29

Emmanuel Pierrat
Les Dumas et les lorettes / The Dumases and the lorettes . . . . . . . . . . . .35

Christophe Mercier
Dumas lu par les écrivains / Dumas as read by writers . . . . . . . . . . . . . . . .41

… ET DE JUSTE AVANT / … AND OF THE RECENT PAST

Jacques Laurent
Préfaces à Dumas / Prefaces to Dumas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

Robert Louis Stevenson
Petites réflexions sur un roman de Dumas / A Gossip on a Novel of Dumas’s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77

Michele Mari
Les Démons de Dumas / The Demons of Dumas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .87

Le meilleur ami d’Arturo Pérez-Reverte / The best friend of Arturo Pérez-Reverte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91

DUMAS ADAPTÉ POUR LES YEUX / DUMAS IN GRAPHIC ADAPTATIONS

Sylvain Venayre et Frédéric Bihel
Milady ou le Mystère des Mousquetaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107

Carlo Rispoli
Le Comte de Monte-Cristo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115

Catherine Meurisse
Delacroix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

UNE NOUVELLE INÉDITE DE VITTORIO FRIGERIO / AN UNPUBLISHED NOVELLA BY VITTORIO FRIGERIO

Vittorio Frigerio
Trois jours en juin / Three Days in June . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125

DUMAS ÉPISTOLIER ET CRITIQUE / DUMAS THE LETTER WRITER AND CRITIC

Alexandre Dumas – Paulin Limayrac. Lettres sur la critique / Alexandre Dumas – Paulin Limayrac. Letters on criticism . . . . . . . 153

Présentation des auteurs ayant contribué à ce Cahier / Presentation of contributing authors . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195

Publications dumasiennes 2019-2020 / Dumasian references 2019–2020 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 199

Continuer la lecture de Parution: Cahiers Alexandre Dumas, n° 47, “Dumas pour tous, tous pour Dumas !” (Julie Anselmini et Claude Schopp)

Parution : Cahiers Alexandre Dumas, n° 47, “Dumas pour tous, tous pour Dumas!”

Cahiers Alexandre Dumas, n° 4, “Dumas pour tous, tous pour Dumas !”, sous la direction de Julie Anselmini et Claude Schopp, Paris, Classiques Garnier, coll. Cahiers Alexandre Dumas, 2021. 

Publiés une fois par an, les Cahiers Alexandre Dumas sont consacrés à un thème précis, complété par une bibliographie.

Sommaire

Parution : Alexandre Dumas, Correspondance générale, t. IV

Alexandre Dumas, Correspondance généraleTome IV, éd. Claude Schopp, Classiques Garnier, “Correspondances et mémoires”, 2021.

À l’heure où le créateur des mythes littéraires que sont Les Trois Mousquetaires ou Le Comte de Monte-Cristo a retrouvé l’importance littéraire qui est la sienne, l’édition de sa Correspondance générale jette sur lui et sur les mouvements artistiques de son temps, un regard neuf et éclairant.

Table des matières

Double journée d’études : Balzac et Dumas en face-à-face : le colosse et le titan

Double journée d’études

Balzac et Dumas en face-à-face : le colosse et le titan 

Universités Toulouse-Jean Jaurès et Caen Normandie

19 novembre 2021 – Mars 2022 [date à préciser pour la seconde journée]

« C’est à Balzac que l’on demande une peinture de la société de la Restauration et de la monarchie de Juillet, pas à Dumas. À tort1 » ; ainsi Jean Tulard rend-il compte, dans une formule lapidaire, du traitement opposé qu’ont connu Balzac et Dumas dans l’histoire littéraire. Il faut dire que tout semble éloigner tant les deux hommes, qui n’avaient aucune sympathie l’un pour l’autre, que les deux écrivains : sur le plan idéologique, les convictions républicaines de Dumas contrastent avec le monarchisme de Balzac ; du point de vue de la conception de l’écriture, l’auteur de La Comédie humaine voit dans l’exercice de la  littérature un sacerdoce confinant au martyre, tandis que Dumas se distingue par la facilité décomplexée de son écriture, favorisée par la pratique de la collaboration. D’un côté la tentation de l’ascèse avec son cortège de privations, de l’autre le bon vivant notoire, auteur du Grand dictionnaire de cuisine ; d’un côté l’observateur minutieux et le physiologiste acéré de la vie contemporaine ; de l’autre l’auteur de cape et d’épée, le chroniqueur historique qui plonge ses lecteurs dans les grandes pages d’un passé national virevoltant ; d’un côté l’écrivain exigeant qui, élevant le roman au rang d’outil d’investigation du corps social, lui a conféré une légitimité épistémologique inédite, de l’autre le représentant d’une littérature avant tout de divertissement et d’évasion.

Les deux hommes, d’ailleurs, ne s’appréciaient guère et n’en faisaient pas mystère. Ils considéraient leurs œuvres respectives avec une admiration distante chez Dumas et une morgue venimeuse, si ce n’est insultante, chez Balzac. Dumas écrit ainsi dans ses Mémoires : « Comme homme je ne le connais pas, et ce que j’en connais ne m’est pas le moins du monde sympathique ; comme talent, sa façon de composer, de créer, de produire est si différente de la mienne que je suis mauvais juge à son endroit » (chap. CCXVII). Balzac n’est pas plus tendre dans sa correspondance avec MmeHanska, lui qui voit dans l’auteur des Trois Mousquetaires « un homme taré, un danseur de corde et pis que cela, un homme sans talent2 » bénéficiant d’un « nom immérité dans la littérature3 ». Continuer la lecture de Double journée d’études : Balzac et Dumas en face-à-face : le colosse et le titan

  1. Jean Tulard, Alexandre Dumas, Paris, Presses universitaires de France, « Figures et plumes», 2008, p. 12 []
  2. Lettre à Mme Hanska de 1836 []
  3. Lettre à Mme Hanska de 1840. []