Appel à contributions : Colloque international “MeToo français dans le cinéma et les médias: Contribution à la fabrique d’un objet de recherche universitaire” (Université Sorbonne Nouvelle)

Colloque international “MeToo français dans le cinéma et les médias: Contribution à la fabrique d’un objet de recherche universitaire”

Date : deux jours en novembre 2025 (dates à préciser)

Lieu : Université Sorbonne Nouvelle

Échéance des propositions : 10 décembre 2024

Organisé par Fanny Beuré (Université de Lorraine), Mélanie Boissonneau (Université Sorbonne Nouvelle), Gwénaëlle Le Gras (Université Bordeaux Montaigne), Maureen Lepers (Université Sorbonne Nouvelle), Alexandre Moussa (Université de Poitiers), Thomas Pillard (Université Sorbonne Nouvelle), Jules Sandeau (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Célia Sauvage (Université Sorbonne Nouvelle)

Appel à contributions

Créée en 2015, la revue Genre en séries s’est donnée pour but d’explorer la manière dont le genre traverse les cultures médiatiques. Son ambition a d’emblée été de « participer à l’appropriation, tardive pour les études médiatiques et audiovisuelles, de ces approches et outils d’analyse par le champ universitaire français » en analysant collectivement « les questions de pouvoir, de structure sociale et de normes à l’œuvre dans les cultures médiatiques. »

Deux ans plus tard, l’émergence de #MeToo puis ses multiples déclinaisons et ramifications – telles que #MeToo Inceste[1] ou #MeToo Gay – au sein et en dehors de Hollywood, à une échelle internationale (Chandra et al. 2021, Cavalin et al. 2022), ne font que confirmer l’urgente nécessité de mettre au jour et de constituer en véritable objet de recherche les rapports et mécanismes de domination, de harcèlement, d’agression, d’emprise et de violence à l’œuvre de longue date dans le milieu du cinéma et, plus largement, des médias.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Colloque international “MeToo français dans le cinéma et les médias: Contribution à la fabrique d’un objet de recherche universitaire” (Université Sorbonne Nouvelle)

Appel à communications : Séminaire LPCM 2024-2025 : “Dans l’atelier des chercheur·ses en littératures populaires et cultures médiatiques”

Séminaire LPCM 2024-2025 : Dans l’atelier des chercheur·ses en littératures populaires et cultures médiatiques

 

6 séances de novembre 2024 à avril 2025

Université Paris-Nanterre, Sorbonne-Université, Université Paris-Cité, Université de Limoges… (mode hybride). 

Date d’échéance : 2 septembre 2024

Texte de l’appel :

L’Association internationale des chercheur·ses en Littératures Populaires et Cultures Médiatiques (LPCM) a pour but d’étudier, dans une perspective résolument pluridisciplinaire et intermédiale, les formes des cultures médiatiques, les pratiques qu’elles ont favorisées et les imaginaires qu’elles ont suscités dans les époques moderne et contemporaine. Depuis sa création, l’Association a fédéré des initiatives interdisciplinaires variées permettant une saisie problématisée des récits multimédiatiques produits et diffusés par les industries culturelles et circulant dans l’espace public depuis l’avènement du roman-feuilleton. Fondatrice, en 2001, de la revue en ligne Belphégor, l’Association a aussi, parmi bien d’autres projets collectifs, co-organisé les Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2023, qui ont réuni un grand nombre de spécialistes des cultures populaires autour du thème commun « Futurs pop : quel(s) avenir(s) pour les études en cultures populaires et médiatiques ? ». Continuer la lecture de Appel à communications : Séminaire LPCM 2024-2025 : “Dans l’atelier des chercheur·ses en littératures populaires et cultures médiatiques”

Journée d’étude : Littérature d’expression populaire : un champ d’études à baliser

Littérature d’expression populaire : un champ d’études à baliser

26 juin 204

Campus Condorcet, Humathèque-Espace Françoise Héritier, Aubervilliers

Organisé par le CRESPPA (CNRS/Paris 8) et le CESPRA (EHESS/CNRS)

De son premier essai, Les Écrivains du peuple, en 1947 à sa dernière édition de son Histoire de la littérature prolétarienne en 1986, Michel Ragon n’a cessé d’interroger l’expression populaire du texte littéraire.

Peu enclin à céder aux admonestations des théoriciens populistes ou prolétariens, il défendit par exemple l’œuvre de Giono et trouva, au fil du temps et de sa propre carrière d’écrivain, de multiples exemples parmi ses pairs d’une littérature de qualité, utilisant des thèmes et une langue populaires, touchant un large public – les succès phénoménaux des romans des écrivains qui lui étaient proches, Robert Sabatier, Bernard Clavel et Georges Conchon le confortant dans son analyse du sujet. Continuer la lecture de Journée d’étude : Littérature d’expression populaire : un champ d’études à baliser

Appel à communications : Fictions et imaginaires du complot (Paris, juin 2025)

Colloque international : Fictions et imaginaires du complot : perspectives interdisciplinaires

5-7 juin 2025

Maison Heinrich Heine, Paris

Échéance des propositions : 15 octobre 2024

Organisé par Marie-Ève Carignan (Université de Sherbrooke, Chaire UNESCO-PREV), Chloé Chaudet (Université Clermont Auvergne, CELIS/IUF) et Sylvain Delouvée (Université Rennes 2, LP3C)

Si le complotisme est sans conteste un fait social majeur de notre époque, les figures et les figurations conspiratoires ne se contentent pas d’inonder le monde politique et la sphère médiatique. Depuis les années 1960, elles suscitent l’intérêt croissant d’une communauté scientifique d’abord ancrée dans le domaine anglophone. Désormais investi par des politologues, des sociologues, des psychologues, des philosophes, des historiens, des spécialistes des médias [pour un panorama, voir notamment Delouvée et Dieguez ; France] ou encore des chercheurs en rhétorique et/ou en analyse du discours [tels Danblon et Nicolas], ce domaine d’étude s’avère aussi foisonnant que les productions discursives dont il traite. Les discours complotistes au cœur de ce champ de recherche seront ici conjointement envisagés comme (1) des énoncés pseudo-factuels, dont les contenus sont présentés comme réels sans avoir fait l’objet de vérifications empiriques ; (2) des énoncés centrés sur des complots, c’est-à-dire sur des concertations secrètes visant à infléchir le devenir socio-historique.

Continuer la lecture de Appel à communications : Fictions et imaginaires du complot (Paris, juin 2025)

Parution : Construire un Matrimoine de la BD. Créations, mobilisations et transmissions des femmes dans le neuvième art, en Europe et en Amérique

Marys Renné Hertiman et Camille de Singly (dirs), Construire un matrimoine de la BD. Créations, mobilisations et transmissions des femmes dans le neuvième art, en Europe et en Amérique, Presses du Réel, 202

Peut-on encore raconter l’histoire de la bande dessinée sans parler des femmes qui y ont contribué ? Pourtant, jusqu’à tout récemment encore, les « Maîtres du neuvième art » étaient des hommes, occultant ainsi l’apport des créatrices. Continuer la lecture de Parution : Construire un Matrimoine de la BD. Créations, mobilisations et transmissions des femmes dans le neuvième art, en Europe et en Amérique

Parution : Histoire de la pop; Quand la culture jeune dépasse les frontières (années 1950-1960)

Bodo Mrozek, Histoire de la pop; Quand la culture jeune dépasse les frontières (années 1950-1960), trad. fr. Sofiane Boussahel, éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2024 [2019].

Dans les années 1950 et 1960, la culture jeune connaît un véritable bouleversement qui ébranle et scandalise la société. De nouveaux codes et pratiques de musique ou de mode ainsi que de nouveaux comportements voient le jour, déclenchant des débats houleux sur la prétendue délinquance juvénile. La culture pop naissante est interprétée comme une dégradation des mœurs et de la morale, et il convient donc de discipliner cette jeunesse « déviante » par la censure, les interdictions et les sanctions. Parallèlement, des modes de dévalorisation racistes, genrés ou reposant sur des préjugés sociaux imprègnent profondément l’opposition à ce changement culturel.

Continuer la lecture de Parution : Histoire de la pop; Quand la culture jeune dépasse les frontières (années 1950-1960)

Projet de thèse : Petit écran, seconds écrans, la circulation des pratiques, formats et dispositifs dans les médias audiovisuels (Avignon)

Projet de thèse dirigée par Virginie Spies (Laboratoire Culture et Communication, Avignon) et financé sur contrat doctoral

Petit écran, seconds écrans, la circulation des pratiques, formats et dispositifs dans les médias audiovisuels

Profil et compétences recherchées

Le candidat devra être titulaire d’un Master 2, présenter un intérêt pour la recherche en sciences de l’information et de la communication, et notamment l’analyse des médias.
La maîtrise d’outils numériques sera appréciée.
Niveau de français requis: Élémentaire: Vous pouvez comprendre la langue dans des situations quotidiennes élémentaires si votre interlocuteur parle doucement et clairement. Vous comprenez et utilisez des expressions simples.
Niveau d’anglais requis: Intermédiaire: Vous pouvez parler la langue de manière compréhensible, cohérente et avec assurance sur des sujets de la vie courante qui vous sont familiers.

Date limite de candidature  : 30 août 2024 (à 23h59) 

Pour postuler à ce contrat doctoral, il est nécessaire de candidater en ligne via ce lien :
https://adum.fr/as/ed/voirproposition.pl?matricule_prop=56058&site=adumR

Résumé du projet de thèse

En quelques années, les médias audiovisuels ont connu de profonds bouleversements de leurs modèles, notamment du point de vue de leurs nouveaux modes de diffusion conduisant à des usages médiatiques différents. Entre la fin annoncée (mais loin d’être réalisée) de la télévision généraliste et de la programmation télévisuelle, l’ascension des plateformes telles que Youtube et Twitch, celle des plateformes de streaming comme Netflix ou Amazon Prime, ainsi que celle des réseaux sociaux numériques, la notion de « médias audiovisuels » connaît des frontières floues, des modèles variés et complexes et plus que jamais, ces médias requestionnent les logiques traditionnelles, s’observent et se reprennent les uns les autres.

Continuer la lecture de Projet de thèse : Petit écran, seconds écrans, la circulation des pratiques, formats et dispositifs dans les médias audiovisuels (Avignon)

Appel à contributions : Aya Nakamura : le minoritaire et le majoritaire

Aya Nakamura : le minoritaire et le majoritaire

2 octobre 2024

Université Rennes 2

Échéance des propositions : 30 juin 2024

Organisé par Marta Amico et Emmanuel Parent, Arts : Pratiques et Poétiques

La chanteuse Aya Nakamura est devenue en l’espace de quelques années l’une des artistes françaises les plus populaires de sa génération. Cette popularité se mesure aussi bien en nombre de streams sur les plateformes de diffusion numérique (millions de vue sur YouTube, première artiste francophone sur Spotify depuis 2020) que par sa présence dans le débat public, à l’occasion de polémiques dont elle est régulièrement l’objet. Ces dernières ont ainsi récemment culminé à propos de sa probable programmation pour la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques de Paris 2024 (Vallée, Sonnette-Manouguian et Hammou, 2024). En cause la tension entre son identité perçue comme femme noire d’origine africaine s’étant distinguée dans un genre musical, le R’n’B, souvent dévalorisé, et le rôle de représentation de la France à l’international. Continuer la lecture de Appel à contributions : Aya Nakamura : le minoritaire et le majoritaire

Quatrième biennale de la littérature de jeunesse : Littérature de jeunesse et cultures transmédiatiques

Quatrième biennale de la littérature de jeunesse : littérature de jeunesse et cultures transmédiatiques

27-28 juin 2024

Gennevilliers (INSPÉ académie de Versailles)

Organisée par par les laboratoires EMA (CY Cergy Paris université)
et Textes et Cultures (Université d’Artois) : Sonia Castagnet-Caignec (CY Cergy Paris Université), Béatrice Ferrier (Université d’Artois), Isabelle de Peretti (Université de Lille et Université d’Artois), Virginie Tellier (CY Cergy Paris Université) Continuer la lecture de Quatrième biennale de la littérature de jeunesse : Littérature de jeunesse et cultures transmédiatiques

Appel à contributions : « Adaptations animées – Animations adaptées », Transcr(é)ation (printemps 2025 / été 2025)

« Adaptations animées – Animations adaptées »

Transcr(é)ation, vol. 6, n°1, mars 2025

Date d’échéance : 8 janvier 2025

Texte de l’appel : 

Mentionnant que la littérature a été une source d’inspiration importante pour le cinéma dès ses débuts, Paul Wells rapporte que l’animation, tout particulièrement, a cette capacité de créer des images qui sont suggérées par la littérature (métaphores, symboliques, procédés littéraires, etc.) (1999, p. 201). Et, en effet, le cinéma d’animation s’est développé en proposant des adaptations issues des canons de la littérature-monde. Par exemple, Les Aventures du Prince Ahmed réalisé dès 1926 par Lotte Reiniger en Allemagne s’inspire des contes des Mille et une nuits, aux États-Unis, les premiers courts et longs métrages de Disney dès les années 1930 s’approprient les contes de fées de la littérature européenne et les comptines anglophones, de même, le premier long métrage des frères Fleischer en 1939 est une adaptation des Voyages de Gulliver. Continuer la lecture de Appel à contributions : « Adaptations animées – Animations adaptées », Transcr(é)ation (printemps 2025 / été 2025)

Association internationale des chercheurs en « Littératures populaires et culture médiatique » / International Research Association in Popular Literature and Media Culture

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search