Parution : Patrimoine et TV

Chefs-d’oeuvre et racines – Le patrimoine à la télévision des origines à aujourd’hui, Thibault Le Hégarat, Presses de l’INA, “Médias et Humanités”, 2019.

Depuis la fin du XXe siècle, les Français se sont pris de passion pour le patrimoine : villages typiques, paysages pittoresques, forteresses et églises en restauration, ces sujets réunissent des millions de téléspectateurs devant leur écran.

Dans cet ouvrage, l’auteur entreprend, pour la première fois, une étude historique des programmes de télévision qui donnent à voir – et inventent- le patrimoine depuis les années 1950. Le traitement télévisuel du patrimoine s’est diversifié avec le temps – des programmes touristiques et culturels aux magazines de société et pour enfants. Objet de prestige, il est devenu de plus en plus banalisé, loin des mobilisations et indignations que sa sauvegarde pouvait susciter autrefois, et dont la télévision a été un acteur central.
Cette plongée à travers l’histoire du patrimoine au petit écran, de l’émission Chefs-d’oeuvre en péril au programme Des Racines et des ailes est aussi une promenade à travers la France, représentée à travers le mode de la carte postale et d’une histoire glorifiée. Le patrimoine devient ainsi un objet de réconfort et de fierté.

À propos de l’auteur
Thibault Le Hégarat est docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’Histoire Culturelle des Société Contemporaines de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Il mène des recherches sur l’histoire de la télévision française et sur les représentations du passé dans les contenus médiatiques.

Journée : Jacques Spitz

Lectures plurielles de Jacques Spitz

Le jeudi 21 mars 2019 à partir de 9h15 à la Station Ausone , Librairie Mollat, Bordeaux.

Une journée d’études organisée par Natacha Vas-Deyres (Université Bordeaux Montaigne), François Ouellet et Patrick Guay (UCAQ).

Pour la première fois, une journée d’études va explorer l’œuvre globale de Jacques Spitz (1896-1963), « père égaré » de la science-fiction française, l’auteur d’une précieuse œuvre romanesque, d’un imposant journal personnel et d’une production toujours inédite.

Voici la vision globale d’une figure trop longtemps tenue dans une injuste méconnaissance aussi bien par le grand public que par l’université. Nous souhaitons fournir un portrait de l’homme et replacer l’écrivain dans le contexte littéraire où s’est construit son rapport trouble au genre qui allait devenir la science-fiction.

Plusieurs écrivains et spécialistes sont invités pour l’occasion, à savoir Serge Lehman, Claude Ecken, Joseph Altairac et Jean-Luc Rivera.

télécharger le programme complet.

Parution : Hector Malot

Cahiers Robinson n°45, 2019/1 : Hector Malot, l’écrivain instituteur

Hector Malot fut le premier romancier véritablement « naturaliste » avant de se tourner vers une littérature plus facile mais fortement engagée, notamment en faveur de la République et de l’école laïque.
C’est cet engagement qui est étudié ici, dans l’œuvre mais aussi dans la vie familiale.
Des documents inédits témoignent notamment de cette instruction à la maison. Ce numéro présente d’autres inédits,
des textes inattendus du poète oulipien Jean Queval,
qui avait déjà perçu cette dimension d’un écrivain adepte entre autres de la « leçon de choses »

SOMMAIRE

Claude Lelièvre
Le contexte historique de l’école au temps de Malot

Jean-Paul Delahaye
Séduction ou la question laïque au cœur de l’actualité

Continuer la lecture de Parution : Hector Malot

Appel : euronoir

CFP : EURONOIR : Producers, distributors and audiences of European crime narratives

Colloque du 30 Septembre au 2 Octobre 2019, Aalborg University

Avant le 30 avril : Submissions are welcome as open call papers and pre-constituted panels.
Submit your proposal (max 300 words) to through this website:
https://www.en.cgs.aau.dk/research/conferences/euronoir/abstracts/.

Although a widely popular genre for over a century, crime narratives are presently experiencing an unprecedented popularity all across Europe. In the fields of literature and television, we are witnessing a deluge of episodes and series utilizing crime and violence as a central source of inspiration. Reaching into the shadows of societal construction, these narratives do more than simply fascinate readers and viewers with fantasies of extreme brutality; at best, they express a remarkable tension in social engagement worthy of a critical and scholarly response. More than any other narrative genre, the crime genre has proven able to travel across the European continent and beyond, becoming a vehicle for cultural exchange and debate (Nestingen 2008).

As a result, the generic concept noir is now common among producers, distributors and audiences of crime fiction, and increasingly noir narratives have been located in recognizable places and regions across Europe. Several labels have been coined in order to identify different strands of EURONOIR by means of geographical qualifiers such as Mediterranean, Tartan, Catalan, Nordic etc. (Hansen, Turnbull and Peacock 2018). Besides evoking transborder cultural exchange, crime narratives are today a strategic means in European place branding on local, regional, national and transnational levels of communication.

Continuer la lecture de Appel : euronoir

Parution : écrire une série TV

Florent Favard, Écrire une série TV. La promesse d’un dénouement, Tours, PUFR “Serial”, 2019.

Présentation de l’éditeur : Les séries télévisées sont aujourd’hui plus fascinantes que jamais, capables de déployer des intrigues au long cours et des mondes fictionnels denses et sans limites. Ce livre explore les évolutions narratives qui ont façonné les oeuvres contemporaines, et cherche à percer les secrets de l’écriture des séries les plus feuilletonnantes. Comment une série peut-elle tenir sur la durée ? De quelles façons s’organisent les multiples fils de l’intrigue ? Comment les scénaristes parviennent à jongler entre improvisation et planification du récit ? Au-delà des débuts souvent hésitants et des fins difficiles à prévoir, c’est toute l’immensité de ces oeuvres hors-normes qui est analysée ici en détails.

Parution : Ecrivains ouvriers

Bettina R. Lerner, Inventing the Popular: Working-Class Literature and Culture in Nineteenth-Century France , Routledge, “Studies in 19th century literature”, 2018

Inventing the Popular: Working-Class Literature and Culture in Nineteenth-Century France explores texts written, published and disseminated by a politically and socially active group of working-class writers during the first half of the nineteenth century. Through a network of exchanges featuring newspapers, poems and prose fiction, these writers embraced a vision of popular culture that represented a clear departure from more traditional oral and printed forms of popular expression; at the same time, their writing strategically resisted nascent forms of mass culture, including the daily press and the serial novel. Coming into writing at a time when Romanticism had expanded beyond the borders of the lyric je, these poets explored the social dimensions of connectivity and social relation finding interlocutors and supporters in the likes of Pierre-Jean de Béranger, Alphonse de Lamartine, George Sand and Eugène Sue. The relationships they developed among themselves and the major figures of an increasingly socially-oriented Romanticism were as rich with emancipatory promise as well as with reactionary temptation. They constitute an extensive archive of everyday life and utopian anticipation that reframe social romanticism as a revelatory if problematic model of engaged writing.

Image : page de titre de Pierre Vinçard, Les Ouvriers de Paris. Alimentation, Gosselin, 1863.

Appel : Animation et industrie culturelle

“Animation as Cultural Industry? Designing and Making Cartoons”, appel à articles pour la RFSIC (Revue française des sciences de l’information et de la communication n° 18, Sébastien François et Marie Pruvost-Delaspre (dir.) 

Pour le 31 mars 2019

Even though academic interest for the animated medium remains on the fringe of media studies, it seems to have gained much importance during in the last few decades (Crafton, 1982; Pilling, 1997; Lamarre, 2008; Wells, 2012). Following the impetus of the thriving “animation studies” in the English-speaking context and the pioneering work of the Society for Animation Studies (SAS) founded in 1987, scientific research on animation has started to spread across different linguistic areas and countries. Nevertheless, animation as a field of research still appears in a state of dispersal and fragmentation, marked by recurrent tropisms. Indeed, due to their dependence to related scientific projects or events, the works conducted on animation and its multiple formats and techniques have been developed within different disciplinary fields, such as film and media studies, communication studies, history or sociology, but in a certain state of unawareness of one another (Pilling, 1998; Denis, 2011). They also have been mainly focused on aesthetics and contents –and to some extent on reception–, putting aside the practical conditions of the making of animation.

Continuer la lecture de Appel : Animation et industrie culturelle

Colloque : genre et médias

Colloque « Genre et médias francophones dans l’Europe des années 1940 et 1950 », sous la direction de Delphine Chedaleux, Alain Boillat, Charles-Antoine Courcoux et Jeanne Rohner

Université de Lausanne, 21-22 mars 2919

Ce colloque se propose d’interroger les phénomènes de reconfiguration et d’expansion médiatique des années 1940 et 1950 à l’échelle de l’espace européen francophone et au prisme du genre. Théâtre de reconfigurations sociales et politiques, la Seconde Guerre mondiale constitue un moment de transition médiatique et culturelle. Les années 1940 et 1950 sont par ailleurs marquées par un ensemble de mutations des identités et des rapports de genre. Après les déstabilisations engendrées par la guerre, la reconstruction européenne passe par la promotion d’un modèle familial basé sur une stricte répartition des rôles masculin et féminin. Des travaux d’historiens et historiennes informés par les études sur le genre ont montré le rôle ambivalent des médias dans la production et la diffusion de ces normes, mais aussi dans leur négociation, voire – certes plus rarement – dans leur subversion. Ce colloque propose d’approfondir et d’élargir ces recherches, tant du point de vue des objets étudiés, de l’aire géographique ou culturelle considérée que des méthodes mobilisées.

Programme et résumés des communications : 

Continuer la lecture de Colloque : genre et médias

Appel : cinéma de Science-fiction


TENDANCES ET ÉVOLUTIONS DU CINÉMA DE SCIENCE-FICTION

Appel à contributions pour le dossier n°16 de ReS Futurae, dirigé par Daniel Tron (Université de Tours) et Simon Bréan (Sorbonne Université)

Pour le 12 avril 2019

De Georges Méliès à George Lucas, la science-fiction entretient des rapports complexes avec les récits audiovisuels, le cinéma y tenant longtemps une place prépondérante. Littérature d’« images » autant que d’idées, la SF accompagne et se nourrit des progrès techniques en investissant le cinéma dès 1902, puis la télévision dans les années 40. Outre les aspects techniques et esthétiques inhérents à la production d’images d’un autre monde, les films de SF témoignent aussi de l’évolution des formes narratives qui tiennent autant aux « sources » littéraires – indirectes d’inspiration ou directes dans le cas des adaptations – qu’aux évolutions des conditions de production et de distribution des industries audiovisuelles.  À ce dialogue, longtemps central, entre megatexts littéraire et cinématographique, se sont ajoutées progressivement d’autres déterminations. Actuellement, les tendances et évolutions du cinéma de science-fiction entrent aussi en résonance avec les autres modalités de production audiovisuelle, séries télévisées et expérimentations transmédiatiques. Son étude implique donc de tenir compte des nouvelles spécificités médiatiques en complément de leur rapport au creuset historiquement littéraire du genre, tout en leur conservant leur part indifférenciée dans le genre. Ce sont ces trois orientations que ce dossier aura vocation à repérer, cartographier et analyser, afin d’interroger les modalités contemporaines du cinéma de science-fiction, tant dans son mode de production que ses différents dispositifs.

Continuer la lecture de Appel : cinéma de Science-fiction

Parution : objets et littérature

Objets insignes, objet infâmes de la littérature,
Marie-Eve Thérenty, Adeline Wrona (dir.),
Edition des archives contemporaines, 2019.

Tee-shirt (c) doctorak.co

Balzac Paris est aujourd’hui le nom d’une marque de vêtements vendus en ligne, qui concurrence la ligne plus ancienne intitulée Zadig & Voltaire; on peut offrir à un écolier une trousse ou un cartable à l’effigie du Petit Prince, ou encore, à quelqu’un qu’on connaît vraiment bien, des accessoires intimes inspirés du best-seller Fifty Shades of Grey.

Les objets dérivés de la littérature peuplent notre vie quotidienne; ils identifient des lieux associés à des auteurs, enchantent des gestes ordinaires en leur donnant l’épaisseur de la fiction, ouvrent des opportunités pour se rêver en personnage de roman.

Comment comprendre cet univers proliférant et hétérogène, qui donne corps à la littérature? Faut-il y voir le triomphe du marché et du matérialisme, dégradant en pratique commerciale cet art immatériel qu’est la création littéraire? Ou bien plutôt une forme d’appropriation oblique, qui témoigne de la survie du livre et de l’auteur, au-delà de leurs univers d’origine?

Telles sont les questions auxquelles répond cet ouvrage, à travers quinze contributions qui interrogent des cas très diversifiés de dérivation littéraire, de la statue au carnet griffé, en passant par les parcs à thèmes. Tantôt insignes, tantôt infâmes, ces objets permettent d’analyser les processus par lesquels la littérature, dans une dynamique de transformation permanente, devient une forme de vie.

Continuer la lecture de Parution : objets et littérature

Association internationale des chercheurs en « Littératures populaires et culture médiatique » / International Research Association in Popular Literature and Media Culture