Appel à contributions : Mappemondes sonores au XXIe siècle (EHESS)

Journée d’étude interdisciplinaire Mappemondes sonores au XXIe siècle. Une autre approche des lieux

Vendredi 3 septembre 2021

EHESS (Paris)

Échéance des propositions : 20 juin 2021

Organisée par Noémie Fargier, chercheuse postdoctorale à l’EHESS (CRAL)

Les cartes sonores en ligne utilisent la technologie des web maps pour associer la prise de son d’un lieu à ses coordonnées géographiques, et ainsi apporter des informations sonores sur une localité, dont la carte nous offre un aperçu visuel. Cette pratique de la prise de son en extérieur (dans l’espace naturel ou l’espace public) et cette collecte de sons in situ, communément désignées par le terme de « field recording » [enregistrement de terrain], mais aussi, dans le monde anglophone, par celui de « location sound » [son d’un lieu], sont à la fois liées au développement de l’écologie acoustique initiée par Raymond Murray Schafer et le World Soundscape Project à la fin des années 1960 et à celui de techniques d’enregistrement portatives. Celles-ci ont permis, à partir des années 1970, à quelques passionnés, artistes, techniciens ou chercheurs, de s’aventurer seuls, en dehors des studios, pour enregistrer les sons de leurs environnements proches ou ceux de territoires éloignés, dans des conditions climatiques mettant souvent à rude épreuve leurs équipements. À partir du milieu des années 2000, le développement d’enregistreurs numériques portatifs de bonne qualité permet à des milliers d’individus de se lancer dans des enregistrements de terrain, en toute autonomie. C’est également à cette même période que le champ interdisciplinaire des sound studies a commencé à se développer, ouvrant la voie, au sein des sciences humaines et sociales, des études artistiques et intermédiales, mais aussi de l’architecture et du paysagisme, à une autre approche sensible, introduisant une attention au sonore et à l’écoute venant contrebalancer ou interroger l’hégémonie du visible, et stimulant de nouveaux territoires de recherches et de création.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Mappemondes sonores au XXIe siècle (EHESS)

Appel à contributions : Écrire l’histoire du harcèlement sexuel sur la longue durée (Univ. Versailles Saint-Quentin)

Colloque Écrire l’histoire du harcèlement sexuel sur la longue durée : nommer, dénoncer, représenter, mettre en image ou en musique

9-10 décembre 2021

Université de Versailles-Saint-Quentin

Échéance des propositions : 15 juin 2021

Dans le cadre du projet AVISA, colloque co-dirigé par Armel Dubois-Nayt de l’université de Versailles-Saint-Quentin (DYPAC) et Réjane Vallée de l’université d’Évry Val d’Essonne (Centre Pierre Naville en collaboration avec le SLAM) avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Saclay et le parrainage de la SIEFAR et de la SAGEF. Ce projet entend ouvrir le chantier de l’historicisation sur la longue période du phénomène social qualifié aujourd’hui de harcèlement sexuel en mobilisant la littérature, l’histoire, le cinéma, les arts. Pour une présentation générale, voir le site : https://avisa.huma-num.fr/s/avisa/page/accueil

Appel :

Françoise Héritier s’interrogeait quelque temps avant sa mort sur le moment historique que l’Occident vit sous l’effet de l’affaire Harvey Weinstein, un moment qui semble marquer une rupture de sensibilité sur la question du harcèlement sexuel et qui correspondrait à une libération de la parole des femmes devant les violences qu’elles subissent.

Pour établir la singularité de l’ère post-Weinstein, il apparaît cependant nécessaire de considérer le harcèlement sexuel comme un phénomène historique ayant connu des occurrences antérieures à la post-modernité, une position déjà défendue en 1994 par Carol Bacchi et Jim Jose, qui mettaient en garde contre la tendance à représenter le harcèlement sexuel comme une « découverte » des mouvements féministes actuels (Bacchi & Jose 263). Telle est la dynamique générale du projet AVISA.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Écrire l’histoire du harcèlement sexuel sur la longue durée (Univ. Versailles Saint-Quentin)

La vie d’atelier (neuvième art 2.0)

Neuvième Art 2.0, dossier « La vie d’atelier », avril 2021.

Trois éclairages sur l’histoire, la vie, le fonctionnement de quelques-uns des ateliers partagés par des auteurs de bande dessinée contemporains, à Paris, Angoulême et ailleurs. Les témoignages des intéressés se croisent avec le regard du sociologue.

Parution : Modulations. Dans la guerre froide – la révolte et son double. Rock, soul, reggae et autres musiques (collectif)

Modulations. Dans la guerre froide – la révolte et son double. Rock, soul, reggae et autres musiques, ouvrage collectif, traduit de l’anglais par Pauline Bruchet et Benjamin Fau, Allia, 2021. 

“En intégrant dans leur musique les bruits de la ville, en trafiquant le cœur de leurs machines, en plongeant tête la première dans des univers mystérieux, en réactivant des rituels oubliés et en s’imaginant de nouvelles identités, ces musiciens se sont ouverts à l’idée que la machine, supposée nous déshumaniser, peut très bien, en réalité, nous rendre plus humains.”

Si vous cherchez un point commun entre Daft Punk et Karlheinz Stockhausen, Giorgio Moroder et Aphex Twin, Public Enemy et Brian Eno, n’allez pas plus loin : ils font tous partie de la plus grande aventure musicale de la fin du XXe siècle (et du début de ce siècle), celle des musiques électroniques. Du futurisme italien jusqu’aux travaux de déconstruction sonore des musiciens de house ou de downtempo, depuis les montages de bandes magnétiques des précurseurs de la musique concrète jusqu’à l’extrémisme brutal du gabber et la douceur ouatée de l’ambiant, en passant par les fulgurances des pionniers de la musique hip-hop et les visions électro-funk des inventeurs de la techno de Detroit, Modulations est la première histoire raisonnée de ces musiques publiée en France. Chaque chapitre, rédigé par un spécialiste, à la fois amoureux sonique et critique érudit, couvre une période de leur développement ou une branche de leur activité créative. Des annexes complètent le panorama en s’attardant sur les sous-genres les plus importants et les styles connexes, tandis que des transcriptions d’interviews donnent la parole aux acteurs eux-mêmes. S’adressant au néophyte autant qu’à l’amateur éclairé, Modulations offre au lecteur les clefs pour comprendre le texte et le contexte d’une musique qui a révolutionné notre approche tant de la composition que de l’écoute musicale, en réconciliant avant-garde et grand public.

Sommaire

Parution : S’adresser à tous. Théâtre et industrie culturelle (Diane Scott)

Diane Scott, S’adresser à tous. Théâtre et industrie culturelleAmsterdam Editions, 2021. 

L’industrie culturelle contient une nouvelle idée de peuple : le public, qui s’offre en effet comme une réinvention du populaire et s’impose par ses chiffres inouïs. Ne manque-t-on pas pourtant une dimension de la question culturelle, voire sa vérité, à penser que plaire au plus grand nombre, c’est s’adresser à tous ? S’adresser à tous fut la visée du théâtre du peuple et de ses avatars modernes – théâtre civique, populaire, public, etc. Le théâtre, à partir de la Révolution française, propose une articulation entre art et politique qui fait de la scène l’un des lieux privilégiés de la construction du peuple. C’est cette exigence qui porte aujourd’hui le nom de culture. Cet essai tente de faire l’analyse et la généalogie des termes qui structurent le discours du théâtre et la construction de son mythe moderne. On y trouvera une issue aux impasses du « théâtre politique » actuel. On y lira surtout les grands énoncés et les scansions propres à notre pensée contemporaine de la culture.

Diane Scott est l’auteure de Carnet critique, Avignon 2009 (L’Harmattan, 2010) et de Ruine. Invention d’un objet critique (Amsterdam, 2019). Elle est la rédactrice en chef de Revue Incise, publiée par le Théâtre de Gennevilliers. Elle exerce la psychanalyse à Paris.

Parution : 21st Century Retro: Mad Men and 1960s America in Film and Television (Debarchana Baruah)

Debarchana Baruah, 21st Century Retro: Mad Men and 1960s America in Film and Television, transcript-Verlag, 2021. 

Numerous contemporary televisual productions revisit the past but direct their energies towards history’s non-events and anti-heroic subjectivities. Debarchana Baruah offers a vocabulary to discuss these, using Mad Men as a primary case study and supplementing the analysis with other examples from the US and around the world. She takes a fundamentally interdisciplinary approach to studying film and television, drawing from history, memory, and nostalgia discourses, and layering them with theories of intertextuality, paratexts, and actor-networks. The book’s compositions style invites discussions from scholars of various fields, as well as those who are simply fans of history or of Mad Men.

Debarchana Baruah is a cultural theorist at the American Studies department, University of Tübingen. She completed her doctoral studies at the Heidelberg Center for American Studies, Heidelberg University and received her B.A., M.A., and M.Phil. degrees in English Literature from the University of Delhi. She is interested in US popular cultures, film and television, memory cultures, food cultures, and immigration histories.

Aurore Courte (Université Catholique de Louvain, Belgique)

Aurore Courte 

Doctorante – analyse des médias 

Parcours académique 

  • Licence en philosophie (distinction) – UCL – (2002). Mémoire : Aristote et le destin. Entre conscience tragique et tension vers l’action : un plaidoyer humaniste. 
  • Agrégation d’enseignement secondaire supérieur – UCL – (2002) 
  • Masters en information et communications Option : Analyse des Médias (grande distinction) – UCL – (2006). Mémoire : South Park et la morale 

Thèse en cours auprès de M. Lits et S. Sépulchre à l’UCLouvain. 

  • Analyse de séries télévisées sur le rapport entre individu et société. 
  • Lien entre investigation philosophique et analyse de fictions. 
  • Représentation contemporaine de l’individualité. 

Publications 

  • « South Park et la morale », in Recherches en communication, n°25, 2006 
  • « La crise en dérision », in Médiatiques, n°48, 2012 

Contact :  aurore.courte@uclouvain.be 

Journée d’étude : Des expériences au rabais ? Esthétique des arts discrédités (Sorbonne Université, en ligne)

Journée d’étude : Des expériences au rabais ? Esthétique des arts discrédités

3 mai 2021, 9h-17h, en ligne

Organisée par Thomas Mercier-Bellevue et Thomas Morisset

EA 3552 – Métaphysique : histoire, transformations, actualités / Centre-Victor Basch

Journée d’étude en ligne, via Zoom.

ID de réunion : 930 1778 6786

Mot de passe : viT29x

L’esthétique philosophique, telle qu’elle s’est constituée aux XVIIème et XVIIIème siècles, avait pour vocation de parler du sentiment esthétique en général. Mais il n’en reste pas moins qu’elle s’est développée en prenant pour paradigme des arts particuliers : les arts majeurs, savants, légitimes. Nous sommes encore tributaires de ces conceptions classiques qui tendent à identifier certaines pratiques et arts comme impropres à provoquer une expérience proprement esthétique : l’érotisme, le jeu, l’effort physique, la consommation, ou la participation seraient autant de traits réputés pour leur incompatibilité avec une attitude désintéressée que rien ne devrait venir troubler. Or, un tel paradigme minore le fait que l’attitude esthétique est avant tout un mode d’être au monde – attentionnel, émotionnel, cognitif – qui peut advenir dans de multiples contextes que le canon traditionnel des arts ne saurait épuiser.

Continuer la lecture de Journée d’étude : Des expériences au rabais ? Esthétique des arts discrédités (Sorbonne Université, en ligne)

Parution : Policiers romantiques (André-Marc Aymé)

André-Marc Aymé, Policiers romantiques. Anthologie des premiers héros policiers, L’Harmattan, coll. « Noir », 2021.

Policiers romantiques réunit des enquêtes des premiers héros policiers de fiction.
Au début du XIXe siècle, en matière de justice, ce sont plutôt des personnages criminels qui sont à l’honneur. Mais quelques auteurs populaires _ anglais _ vont oser donner à un policier le rôle principal. Les voici, ces premiers héros policiers, des types ordinaires avec un métier et des aventures hors-normes, en contact avec toutes les classes sociales, risquant leur vie pour la bonne cause, la protection de la société, l’arrestation des hors-la-loi. Les voici réunis ici, enquêtant, poursuivant, déguisés ou infiltrés, jouant des poings ou des armes, à Londres ou à Paris, héros modernes avant l’heure.

André-Marc Aymé, né en 1959 à Niort, se présente comme archéologue du polar. Policiers romantiques est le premier volume d’une série présentant le résultat de ses fouilles.