Appel à contributions : Bandes dessinées hors-champs

Bandes dessinées hors-champs / Comics On the Outside

3-4 juin 2021, Université libre de Bruxelles

« Planche de bande dessinée sauvage », exposition « La bande d’Antoine Marchalot dessinée », FIBD Angoulême, 2020, photographies de Margaux Duseigneur

Dans sa thèse de doctorat La Bande dessinée et son double, Jean-Christophe Menu avance l’idée de « corpus hors-champ de la bande dessinée » pour décrire « tout un corpus d’œuvres relevant […] indéniablement de son domaine mais qu’elle [la bande dessinée] n’intègre pas dans son Histoire, et donc qu’elle ne reconnaît pas comme partie intégrante de son champ » (2011, 432). Ce colloque a pour ambition de se saisir de cette notion de « corpus hors-champ ». Celle-ci est apte à catalyser divers intérêts de recherche et à faire émerger de nouveaux objets d’études jusqu’alors tenus en marge des discours sur la bande dessinée.  

Elargir un corpus

Le hors-champ invite ainsi à élargir un corpus à une série d’objets, d’œuvres, de pratiques situées aux limites et aux marges de ce qui est établi comme champ. Les effets de démarcation, de hiérarchisation et de légitimation liés à la « constitution du champ de la bande dessiné » (Boltanski 1975) sont apparus d’avantage en « demi-teinte » (Maigret 1994), autant que l’unité du champ ne fait plus nécessairement valeur commune. Plutôt que de s’essayer à de vaines tentatives de redéfinir le périmètre d’un champ, ce colloque invite à une acception large et fluctuante de celui-ci, défini par effet de contraste : le « hors-champ » est ici envisagé dans une tension dynamique avec le « champ », les deux termes s’impliquant mutuellement. Ces catégories sont en effet mouvantes ; une œuvre, une pratique, un objet pouvant glisser du champ vers le hors-champ et inversement. La focale choisie et la méthode d’approche participent pleinement de la construction de ce « corpus hors-champ ».

Continuer la lecture de Appel à contributions : Bandes dessinées hors-champs

Parution : Dumas amoureux. Formes et imaginaires de l’Éros dumasien

Julie Anselmini et Claude Schopp (dir.), Dumas amoureux. Formes et imaginaires de l’Éros dumasien, Presses Universitaires de Caen, coll. « Symposia », 2020.

L’Éros proprement amoureux de Dumas, qui le poussa à accumuler sa vie durant conquêtes et maîtresses, est la figure emblématique d’une énergie vitale et d’un désir de littérature et d’action qui n’avaient pas, en tant que tels, fait l’objet d’assez d’attention.

Proposant une « éro-poétique » de l’œuvre dumasienne, l’ouvrage y aborde le désir selon plusieurs directions privilégiées. Il explore le désir amoureux et érotique, sa représentation, sa productivité et sa portée dans les différents genres illustrés par Dumas (théâtre, romans, contes, récits de voyage, autobiographie et écrits intimes, causeries…). Il envisage plus largement le désir comme une origine et un foyer de la création dumasienne, permettant d’en comprendre la fécondité, la variété, mais aussi les modes d’énonciation et de réception. Il s’intéresse enfin aux empreintes du désir chez les descendants biologiques et littéraires de Dumas, et à la façon dont les motifs sentimentaux et l’érotisme façonnent l’imaginaire qui se déploie dans les réécritures, les adaptations ou les suites de ses œuvres, telles que le D’Artagnan amoureux de Nimier.

Table des matières

Parution : Les Publics des scènes musicales en France (xviiie-xxie siècles)

Caroline Giron-Panel, Solveig Serre, Jean-Claude Yon (dir.), Les Publics des scènes musicales en France (XVIIIe-XXIe siècles), Classiques Garnier, coll. Musicologie, 2020. 

L’ambition de cet ouvrage interdisciplinaire est de faire émerger les caractères propres des publics des scènes musicales en France sur le temps long, d’identifier les modalités particulières de l’expérience du spectacle et d’en déterminer les caractéristiques nationales.

Caroline Giron-Panel est professeure agrégée, en poste au Gymnase Jean Sturm (Strasbourg), chargée de cours à l’Université de Strasbourg (L3 et L1) et chercheuse associée au CMBV (CESR – UMR 7323), membre de l’EA 3624 –Centre Jean Mabillon (École nationale des Chartes).

Solveig Serre est chargée de recherche au CNRS (CESR, UMR 7323), et chargée de cours à l’École Polytechnique, département SHS. Elle est Responsable de l’ANR jeune chercheur PIND (Punk is not dead : Pour une histoire de la scène punk en France, 1976-2016).

Jean-Claude Yon est directeur d’études cumulant à l’EPHE, section des sciences historiques et philologiques, titulaire de la chaire d’histoire des spectacles à l’époque contemporaine, Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) de l’UVSQ. 

Table des matières

Bon de commande

Appel à propositions : Trans Identities in the French media

Edited volume: “Trans Identities in the French media”

As a preamble to this call for abstracts, we want to specify that we are using the terms “transgender” and “trans identities” as umbrella terms for people whose gender identity and/or gender expression differs from what is typically associated with the sex they were assigned at birth. Our use of “transgender” or “trans identities” thus encompasses a variety of experiences within and outside the gender binary, and a range of expressions, as trans individuals pursue many different options (medical changes, clothing, make-up, etc.) to bring their appearances into alignment with their gender identity, or may choose not to.

“Transsexualité, transidentité: un tabou français?” (“Transsexuality, transidentity: a French taboo?1): such was the title chosen by the online French news magazine France Info for an article published in 2015 that discussed the lack of visibility and biases transgender people still experience in French society. Indeed, the production of images and narratives about transgender people in a French context is a complex process that demands to be further analyzed. On the one hand, there has been an increasing visibility of trans individuals in film and TV in recent years. TV documentaries such as Devenir il ou elle (Lorène Debaisieux, 2017) and Être fille ou garçon: Le Dilemme des transgenres (Clarisse Verrier, 2017) follow the lives of adolescents as they transition into their authentic gender; director Sébastien Lifshitz dedicated a documentary to one of France’s first individuals to have undergone gender confirmation surgery with Bambi (2013), and he hired a transgender actress to play the main character in his film Wild Side (2004). However, transgender actors and actresses still remain painfully underrepresented in the French media, with most transgender characters being played by cisgender actors or actresses (Vincent Perez in Ceux qui m’aiment prendront le train (1998), Fanny Ardant in Lola Pater(2017), Claire Nebout in the short-lived TV series Louis(e) (2017), to name a few). From a societal perspective, the fact remains that the number of transphobic acts in France has continued to increase over the past years2. Moreover, the predominance of the French nation state weighs heavily on the recognition of trans identities in order to produce a narrative that avoids any kind of communautarisme, such that trans identities are integrated within the republican values of the country to appear less “frightening” to the general public. As noted by Todd W. Reeser, this has a direct impact on the way trans identities are portrayed in the media: “in journalistic prose, trans narratives, documentaries, and TV programs, transgender subjects are frequently defined through nation-based discourses, institutions, and state-sanctioned forms of power […]” (Reeser, 4)3Continuer la lecture de Appel à propositions : Trans Identities in the French media

  1.  Source: https://www.francetvinfo.fr/societe/transsexualite-transidentite-un-tabou-francais_891103.html []
  2. The number of homophobic and trans-phobic acts officially counted in France in 2016 rose by almost 20% (source: https://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-actes-homophobes-et-transphobes-ont-augmente-de-presque-20-en-2016_1906740.html) []
  3.  Reeser, Todd W. “TransFrance”, L’Esprit créateur 53 (1), Spring 2013, pp.4-14. []

Parution : Féérie n°16, Le conte, les mythes antiques, la Bible

Pierre-Emmanuel Moog et de Jean-Paul Sermain (dir.), Fééries n° 16, « Le conte, les mythes antiques, la Bible », 2020. 

Ce numéro est ligne et en libre accès sur Open Edition Journals.   

Les contes dits merveilleux partagent avec les mythes gréco-romains et la Bible hébraïco-chrétienne l’intervention courante du surnaturel dans leurs récits. Peut-on pour autant les considérer de manière identique comme des littératures merveilleuses ? Qu’elles soient ou non en filiation les unes aux autres, comme certains le pensent, ces littératures sont parcourues de motifs communs, quoique reconfigurés, et s’échangent des personnages types, dont les rôles narratifs évoluent. Leurs enjeux poétiques sont similaires, en raison notamment de leur forme courte. À travers huit études, ce numéro de Fééries vise à multiplier les points de vue, les études de cas, pour rapprocher les textes et les procédés d’analyse. Il ne s’agit pas pour autant de réduire les textes sacrés de la Bible ou les textes mythologiques à des contes merveilleux, ou de nier la spécificité de chacun de ces genres qui se présentent d’emblée comme plus ou moins véridiques. Mais nous pensons que la confrontation des récits par‑delà les genres stricts peut les éclairer mutuellement de manière bénéfique. Continuer la lecture de Parution : Féérie n°16, Le conte, les mythes antiques, la Bible

Parution : Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania, n° 25/2020 : « Urban culture »

Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania (CP), n°25/2020 : « Urban Culture »

ALMA MATER Publishing House, “Vasile Alecsandri” University of Bacău, 2020.

Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania (CP) is a peer-reviewed annual journal, issued by the Faculty of Letters, “Vasile Alecsandri” University of Bacau, Romania, and published by “Alma Mater“ Publishing House. With an established tradition in the field of cultural and literary studies in Romania, CP disseminates scholarly research findings, innovations and reflections.

The authors of the articles comprised in issue 25/2020 point at the enduring or emerging symbolic meanings and cultural practices associated with physical landscape and social cityscapes. Moreover, they encompass specific aspects of linguistic landscapes along with emotional and spiritual scapes. Continuer la lecture de Parution : Cultural Perspectives. Journal for Literary and British Cultural Studies in Romania, n° 25/2020 : « Urban culture »

Parution : Les métamorphoses de la grandeur. Imaginaire social et célébrité au Québec

Alex Gagnon, Les métamorphoses de la grandeur. Imaginaire social et célébrité au Québec (de Louis Cyr à Dédé Fortin), Presses de l’Université de Montréal, coll. Socius, 2020. 

En mai 2000, à Montréal, le chanteur André « Dédé » Fortin s’enlève la vie et laisse dans le deuil une collectivité affligée. Un an plus tard, le commandant Robert Piché fait atterrir aux Açores un avion en panne, arrachant à une mort certaine quelques centaines de passagers. À l’été 2005, la criminelle Karla Homolka sort de prison et plonge dans la peur la région montréalaise. Au même moment, une biographie de Louis Cyr ravive la gloire du célèbre athlète du XIXe siècle.

Le « génie », le « héros », le « monstre » et le « champion » : ce livre retrace l’histoire de ces quatre figures de la grandeur dans l’imaginaire social québécois des dernières décennies. Leur vie dans l’espace public de notre société met en jeu des systèmes complexes de pratiques et de représentations collectives ; ce n’est pas l’affaire du biographe, mais celle de l’histoire culturelle, des études littéraires et des sciences sociales.

Aussi loin de la glorification que de la dénonciation, cet ouvrage cherche à restituer, pour les comprendre, les logiques collectives qui gouvernent, dans la société contemporaine et dans la québécoise en particulier, les mécanismes d’élaboration de la célébrité et de la grandeur. Rédigé dans une prose à la fois vivante et savante, il contribue à éclairer, plus largement, les dynamiques constitutives de l’imaginaire et de son histoire, l’étude des figures autour desquelles se rassemble une collectivité donnant au chercheur un accès intime à ce qu’elle pense, éprouve et sent, bref à tout ce qui fait et refait, à chaque moment de son existence, la vie d’une société et d’une culture. Continuer la lecture de Parution : Les métamorphoses de la grandeur. Imaginaire social et célébrité au Québec