Appel à communications : De l’immersion au cinéma

Colloque international : De l’immersion au cinéma

Université Rennes 118-20 mai 2021
(date limite de l’appel : 11 janvier 2021)

Du 18 au 20 mai 2021 se tiendra le colloque international « De l’immersion au cinéma », sous la direction de Marc Christie, Jean-Baptiste Massuet et Grégory Wallet. Il se déroulera à l’université Rennes 1.

Ce colloque souhaite élargir la réflexion du programme Beauviatech en questionnant une notion, celle d’immersion, à travers l’histoire technique du cinéma et, plus particulièrement, en interrogeant les spécificités liées à l’argentique puis au numérique.

Les communications, d’une durée de 30 minutes, pourront porter sur toutes formes de cinéma (commercial, éducatif, scientifique, documentaire, d’animation, amateur, expérimental…), argentique ou numérique, à partir du moment où la notion d’immersion (mentale comme physique) du spectateur est traitée sous un angle technique.
Les propositions de communications (500-600 mots) accompagnées d’une courte notice biobibliographique de 125 mots environ (nom, institution et publications importantes) sont à envoyer pour le 11 janvier 2021 au plus tard aux adresses suivantes :
jean-baptiste.massuet@univ-rennes2.fr
gregory.wallet@univ-rennes2.fr

Télécharger l’appel à communications

Parution : Les compagnons de Jéhu

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Alexandre Dumas, Les Compagnons de JéhuÉdition d’Anne-Marie Callet-Bianco, Collection Folio classique (n° 6855), Gallimard, 2020. 

Automne 1799 : le Directoire agonise, acculé de toutes parts. À l’est et au sud, des bandes nommées « compagnies de Jéhu » cherchent à financer la contre-révolution royaliste en attaquant les diligences qui transfèrent des fonds. À l’ouest, en Bretagne, la chouannerie renaît, menée par Georges Cadoudal. Un jeune général, Napoléon Bonaparte, revient d’une expédition en Égypte, bien décidé à prendre le pouvoir. Sur cette toile de fond historique se joue un amour impossible entre deux camps opposés : Roland de Montrevel, fidèle inconditionnel de Bonaparte, combat le royaliste Charles de Sainte-Hermine (alias Morgan) qu’aime en secret la propre sœur de Roland, Amélie.

Flamboyante épopée célébrant l’honneur, l’héroïsme et l’amitié, Les Compagnons de Jéhu ressuscite la France d’avant l’Empire, déchirée entre divisions et désir de réconciliation. De ce moment charnière, situé juste avant sa naissance, Dumas fait le volet central d’une trilogie consacrée au Consulat et à l’Empire, qu’il complétera ensuite avec Les Blancs et les Bleus et Le Chevalier de Sainte-Hermine, prouvant que « les poètes savent aussi bien l’histoire que les historiens, – s’ils ne la savent pas mieux ».

Parution : Exploring Seriality on Screen: Audiovisual Narratives in Film and Television

Ariane Hudelet, Anne Crémieux (dir.), Exploring Seriality on Screen: Audiovisual Narratives in Film and Television, Routledge, 2020.

This collective book analyzes seriality as a major phenomenon increasingly connecting audiovisual narratives (cinematic films and television series) in the 20th and 21st centuries. 

The book historicizes and contextualizes the notion of seriality, combining narratological, aesthetic, industrial, philosophical, and political perspectives, showing how seriality as a paradigm informs media convergence and resides at the core of cinema and television history. By associating theoretical considerations and close readings of specific works, as well as diachronic and synchronic approaches, this volume offers a complex panorama of issues related to seriality including audience engagement, intertextuality and transmediality, cultural legitimacy, authorship, and medium specificity in remakes, adaptations, sequels, and reboots. 

Written by a team of international scholars, this book highlights a diversity of methodologies that will be of interest to scholars and doctoral students across disciplinary areas such as media studies, film studies, literature, aesthetics, and cultural studies. It will also interest students attending classes on serial audiovisual narratives and will appeal to fans of the series it addresses, such as Fargo, Twin Peaks, The Hunger Games, Bates Motel, and Sherlock. Continuer la lecture de Parution : Exploring Seriality on Screen: Audiovisual Narratives in Film and Television

Parution : 1839. Daguerre, Talbot et la publication de la photographie. Une anthologie

Steffen Siegel, 1839. Daguerre, Talbot et la publication de la photographie. Une anthologie, Éditions Macula, coll. « Transbordeur », 2020. 

Traducteurs : Jean-François Caro, Jean Torrent, Sophie Yersin Legrand
 

Paris, 7 janvier 1839. L’homme politique et célèbre scientifique François Arago fait une communication devant l’Académie des sciences à propos d’un nouveau procédé, inventé par Louis Daguerre, qui permet de fixer les images se formant au foyer d’une chambre obscure. Immédiatement, le monde tend l’oreille et en quelques jours, avant que quiconque ait eu l’occasion de voir un daguerréotype, la nouvelle selon laquelle la science permet désormais de reproduire la nature se répand d’un bout à l’autre de l’Europe et atteint l’Amérique. Pris de vitesse, William Henry Fox Talbot qui, en Grande-Bretagne, a produit ses premiers « dessins photogéniques » quelques années auparavant, s’empresse alors de rendre son procédé public. À partir de cette date, de nombreux acteurs, qu’ils soient savants, journalistes, artistes ou voyageurs, contribuent à inventer des métaphores, établir des comparaisons, forger des concepts et élaborer des raisonnements – en bref à instituer les canons et les cadres de référence du discours sur la photographie. 

Cette anthologie se concentre sur les écrits provenant des deux pays d’origine des premiers procédés photographiques, la France et la Grande-Bretagne, et rédigés en cette année 1839 ou juste avant. Des textes parus dans l’espace germanophone et aux États-Unis les complètent, attestant ainsi la rapide diffusion de la photographie et de son discours. Le lecteur découvre la profusion des motifs et des intérêts, des attentes et des promesses, des espoirs et des craintes qui se sont attachés à ce nouveau médium au moment de sa révélation au public.

Steffen Siegel est professeur de théorie et d’histoire de la photographie depuis 2015 à la Folkwang Universität der Künste d’Essen. Pendant l’année 2019/2020, il est Ailsa Mellon Bruce senior fellow à la National Gallery of Art de Washington, D.C. Parmi ses nombreuses publications, citons : Fotogeschichte aus dem Geist des Fotobuchs, Göttingen, 2019 ; Gegenbilder. Counter-Images, Vienne, 2016.

Appel à propositions : La Fabrique de Noël

La Fabrique de Noël

Journée d’études organisée à l’université Paris Nanterre le 1er décembre 2021

Avec la parution, en novembre 2020, des Vraies lettres inventées de l’Oulipo au Père Noël, “81 textes poétiques légers ou sérieux, autour du thème du Père Noël, imaginant les lettres qu’auraient pu lui écrire Brigitte Bardot, le capitaine Achab ou encore Sherlock Holmes”, la Littérature semble remettre à l’honneur, en la détournant, une figure laissée depuis longtemps aux mains du marketing et de la publicité.

Pourtant, à chaque mois de décembre, quand bûches, dindes, sapins et guirlandes clignotantes envahissent nos existences, ce n’est pas seulement l’hyperconsumérisme qui triomphe, mais une fiction littéraire. S’il est possible de faire remonter la tradition des cadeaux de Noël aux paganismes de l’Antiquité, c’est en effet dans la littérature du début du XIXe siècle que naît véritablement le Père Noël. Et c’est dans cette même littérature que se forment les scènes topiques dont se pare aujourd’hui toute histoire de Noël, du film au roman policier, en passant par les fameux épisodes spéciaux des séries TV.

En dépit de cette origine livresque, il existe peu d’études littéraires d’envergure sur le thème, tandis que l’anthropologie, la sociologie, l’histoire des religions se sont déjà beaucoup intéressées au sujet.

La littérature, et plus généralement les objets culturels, ont participé à la diffusion d’un imaginaire de Noël en partie laïcisé. Lors de cette journée, il s’agira de déconstruire cette fiction littéraire afin de révéler les mécanismes par lesquels elle flatte notre amour de la fable.

Les propositions de communication pourront s’inscrire dans l’un ou plusieurs des axes suivants. Les analyses inter- ou transmédiales qui s’inscrivent dans une démarche comparatiste seront particulièrement les bienvenues (cinéma, séries, musique, chanson, jeux vidéo,…).

Continuer la lecture de Appel à propositions : La Fabrique de Noël

Parution : Screening Twentieth Century in Europe. Television, History, Memory

Ib Bondebjerg, Screening Twentieth Century Europe. Television, History, Memory, Palgrave Macmillan, 2020. 

This book offers a comparative study of historical television genres in Europe, with a special focus on Germany and Great Britain and their way of narrating twentieth century European history. The book analyses our common European past and memory through central historical television narratives. Each chapter looks at how historical TV genres, fictional and documentary, have dealt with the most salient and defining periods, events and changes in the twentieth century— an age of extremes. Bondebjerg offers unique theoretical and analytical insight into the role of television in mediating and shaping the past. The book explores television’s creation of transnational cultural encounters across Europe in relation to our common and national past. The book addresses how television has influenced our understanding of history, collective memory and public debate over the twentieth century. It is fundamentally a book about the importance of the past in present day Europe and the centrality of media for transnational understanding.

Ib Bondebjerg is Professor Emeritus in the Department of Communication at the University of Copenhagen, Denmark. He co-directed the research projects Changing Media – Changing Europe (2000-2004) and Mediating Cultural Encounters through European Screens (2013-2016). His recent books include Engaging with Reality: Documentary and Globalisation (2014), European Cinema and Television: Cultural Policy and Everyday Life (co-ed. 2015), and Transnational European Television Drama: Production, Genres and Audiences (co-auth. 2017).

Parution : La littérature de jeunesse par ses textes

Bénédicte Milland-Bove et Marie Sorel, La littérature de jeunesse par ses textes, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2020. 

Le présent manuel propose une immersion en littérature de jeunesse – univers bien moins lisse et rassurant qu’il n’y paraît. À travers des extraits de genres, d’époques et d’aires géographiques variés, il offre des repères contextuels, des outils théoriques et des pistes méthodologiques pour analyser les textes de littérature de jeunesse. 

L’étude à la loupe de « classiques » et de textes moins connus, du XVIIIe siècle à nos jours, met en évidence les évolutions, les spécificités et les visées (éducatives, morales, récréatives, esthétiques) de la littérature de jeunesse. À qui est destiné le texte de jeunesse ? Sur quelles conceptions de l’enfance et de l’adolescence repose-t-il ? Quelles normes et quels stéréotypes contribue-t-il à véhiculer ou à bousculer ? En quoi les choix éditoriaux et traductifs orientent-ils sa réception ? Quels liens entretient-il avec les textes de littérature dite générale ? 

Cet ouvrage collectif, par ses approches diversifiées (littérature, linguistique, études de genre, didactique, génétique, traductologie…) prouve que le texte de jeunesse, loin d’être en marge de la littérature, mérite d’être analysé comme un texte à part entière. Les 26 analyses du manuel procèdent par étapes clairement balisées. Les enjeux et les dates clés de la littérature de jeunesse sont rappelés dans l’introduction. Un index notionnel facilite la navigation d’un texte à un autre. Un encadré bibliographique, à la fin de chaque analyse, propose des prolongements pour explorer une œuvre ou une thématique et élargir la réflexion à d’autres arts. Continuer la lecture de Parution : La littérature de jeunesse par ses textes

Parution : Documenting Trauma in Comics: Traumatic Pasts, Embodied Histories, and Graphic Reportage

Dominic Davies, Candida Rifkinf (eds.), Documenting Trauma in Comics: Traumatic Pasts, Embodied Histories, and Graphic Reportage, Palgrave Macmillan, 2020. 

Why are so many contemporary comics and graphic narratives written as memoirs or documentaries of traumatic events? Is there a specific relationship between the comics form and the documentation and reportage of trauma? How do the interpretive demands made on comics readers shape their relationships with traumatic events? And how does comics’ documentation of traumatic pasts operate across national borders and in different cultural, political, and politicised contexts? 

The sixteen chapters and three comics included in Documenting Trauma in Comics set out to answer exactly these questions. Drawing on a range of historically and geographically expansive examples, the contributors bring their different perspectives to bear on the tangled and often fraught intersections between trauma studies, comics studies, and theories of documentary practices and processes. The result is a collection that shows how comics is not simply related to trauma, but a generative force that has become central to its remembrance, documentation, and study.

Appel à communications : La longue vie des imprimés éphémères

Premier congrès international: « La longue vie des imprimés éphémères »

5-7 mai 2022, Genève

Première circulaire – Appel à communications

(English version below)

La production d’imprimés éphémères et bon marché des siècles passés mérite d’être étudiée avec attention non seulement à cause de l’ampleur de ses tirages, mais aussi pour la diversité de ses contenus et pour les informations précieuses qu’elle apporte dans de nombreux domaines, notamment la culture populaire, la circulation des idées et l’histoire du livre. Souvent désignée par son statut de transport et de vente, elle est apparue conjointement à l’invention de l’imprimerie et l’a accompagnée jusqu’à des époques très récentes. Si les textes et récits publiés sous la forme d’éphémères imprimés survivent encore à certains endroits du globe, ils font désormais partie d’un passé révolu en Europe : la disparition d’une activité éditoriale traditionnelle, allant de pair avec la perte des objets imprimés eux-mêmes, nous pousse à leur étude et nous oblige à la conservation d’une mémoire qui se perd.

Genève, ville importante pour l’histoire de l’imprimerie européenne, est également le lieu de conservation de plusieurs collections de feuillets francophones et anglophones, de pliegos de cordel espagnols et d’imprimés brésiliens. Ce congrès se propose de faire connaître la richesse de ces fonds, de faire le point sur la recherche actuellement menée en Europe occidentale et d’aborder cette production sous un angle transnational avec un spectre chronologique large. Continuer la lecture de Appel à communications : La longue vie des imprimés éphémères

Parution : Pages de pub. Anthologie documentaire

Myriam Boucharenc & David Martens (dir.), Pages de pub. Anthologie documentaire, dans Histoires littéraires, n° 82, 2020.

Depuis ce numéro 82, la revue Histoires littéraires prend l’initiative de proposer, à raison d’une livraison par an, des anthologies documentaires fondées sur le principe suivant : un sujet, un ou deux coordinateurs ou curateurs d’anthologie, et vingt-cinq auteurs présentant vingt-cinq documents, chacun en une seule page, en vis-à-vis du document présenté. 

L’objectif de ce format, inusité dans la recherche en littérature (et dans de nombreuses revues d’études littéraires), consiste à offrir une vision d’ensemble, non arrêtée, d’un sujet déterminé, dans sa diversité et en faisant une belle place aux découvertes intempestives qu’elles peuvent engendrer. Ces anthologies se donneront en somme pour finalité de proposer aux lecteurs et aux lectrices de la revue des ensembles qui s’apparenteront à des expositions de nature livresque et qui revêtiront la forme de cabinets de curiosités, destinés au divertissement aussi bien qu’à la recherche.

La prochaine anthologie documentaire de ce type sera publiée dans le numéro 86. Son sujet ? Il reste top secret pour l’instant. En attendant, voici quelques mots de présentation concernant celle que nous venons de publier.​

Pages de pub. anthologie documentaire préparée par Myriam Boucharenc & David Martens

25 auteurs de « 7 à 77 ans », universitaires, professionnels ou artistes, ayant participé de très près ou d’un peu plus loin aux travaux de l’ANR LITTéPUB ont bénéficié, pour ce numéro d’Histoires littéraires, d’une carte blanche consistant en un petit exercice d’admiration. Selon la formule que cette livraison de la revue inaugure, la consigne était la suivante : dans le domaine francophone, du XIXe siècle à nos jours, choisir un dispositif promotionnel liant la littérature et la publicité qui a retenu votre attention, suscité votre curiosité ou votre perplexité et le commenter librement en une page et un titre. Continuer la lecture de Parution : Pages de pub. Anthologie documentaire