Parution : Ecrivains ouvriers

Bettina R. Lerner, Inventing the Popular: Working-Class Literature and Culture in Nineteenth-Century France , Routledge, « Studies in 19th century literature », 2018

Inventing the Popular: Working-Class Literature and Culture in Nineteenth-Century France explores texts written, published and disseminated by a politically and socially active group of working-class writers during the first half of the nineteenth century. Through a network of exchanges featuring newspapers, poems and prose fiction, these writers embraced a vision of popular culture that represented a clear departure from more traditional oral and printed forms of popular expression; at the same time, their writing strategically resisted nascent forms of mass culture, including the daily press and the serial novel. Coming into writing at a time when Romanticism had expanded beyond the borders of the lyric je, these poets explored the social dimensions of connectivity and social relation finding interlocutors and supporters in the likes of Pierre-Jean de Béranger, Alphonse de Lamartine, George Sand and Eugène Sue. The relationships they developed among themselves and the major figures of an increasingly socially-oriented Romanticism were as rich with emancipatory promise as well as with reactionary temptation. They constitute an extensive archive of everyday life and utopian anticipation that reframe social romanticism as a revelatory if problematic model of engaged writing.

Image : page de titre de Pierre Vinçard, Les Ouvriers de Paris. Alimentation, Gosselin, 1863.

Appel : Animation et industrie culturelle

« Animation as Cultural Industry? Designing and Making Cartoons », appel à articles pour la RFSIC (Revue française des sciences de l’information et de la communication n° 18, Sébastien François et Marie Pruvost-Delaspre (dir.) 

Pour le 31 mars 2019

Even though academic interest for the animated medium remains on the fringe of media studies, it seems to have gained much importance during in the last few decades (Crafton, 1982; Pilling, 1997; Lamarre, 2008; Wells, 2012). Following the impetus of the thriving “animation studies” in the English-speaking context and the pioneering work of the Society for Animation Studies (SAS) founded in 1987, scientific research on animation has started to spread across different linguistic areas and countries. Nevertheless, animation as a field of research still appears in a state of dispersal and fragmentation, marked by recurrent tropisms. Indeed, due to their dependence to related scientific projects or events, the works conducted on animation and its multiple formats and techniques have been developed within different disciplinary fields, such as film and media studies, communication studies, history or sociology, but in a certain state of unawareness of one another (Pilling, 1998; Denis, 2011). They also have been mainly focused on aesthetics and contents –and to some extent on reception–, putting aside the practical conditions of the making of animation.

Continuer la lecture de Appel : Animation et industrie culturelle

Colloque : genre et médias

Colloque « Genre et médias francophones dans l’Europe des années 1940 et 1950 », sous la direction de Delphine Chedaleux, Alain Boillat, Charles-Antoine Courcoux et Jeanne Rohner

Université de Lausanne, 21-22 mars 2919

Ce colloque se propose d’interroger les phénomènes de reconfiguration et d’expansion médiatique des années 1940 et 1950 à l’échelle de l’espace européen francophone et au prisme du genre. Théâtre de reconfigurations sociales et politiques, la Seconde Guerre mondiale constitue un moment de transition médiatique et culturelle. Les années 1940 et 1950 sont par ailleurs marquées par un ensemble de mutations des identités et des rapports de genre. Après les déstabilisations engendrées par la guerre, la reconstruction européenne passe par la promotion d’un modèle familial basé sur une stricte répartition des rôles masculin et féminin. Des travaux d’historiens et historiennes informés par les études sur le genre ont montré le rôle ambivalent des médias dans la production et la diffusion de ces normes, mais aussi dans leur négociation, voire – certes plus rarement – dans leur subversion. Ce colloque propose d’approfondir et d’élargir ces recherches, tant du point de vue des objets étudiés, de l’aire géographique ou culturelle considérée que des méthodes mobilisées.

Programme et résumés des communications : 

Continuer la lecture de Colloque : genre et médias

Appel : cinéma de Science-fiction


TENDANCES ET ÉVOLUTIONS DU CINÉMA DE SCIENCE-FICTION

Appel à contributions pour le dossier n°16 de ReS Futurae, dirigé par Daniel Tron (Université de Tours) et Simon Bréan (Sorbonne Université)

Pour le 12 avril 2019

De Georges Méliès à George Lucas, la science-fiction entretient des rapports complexes avec les récits audiovisuels, le cinéma y tenant longtemps une place prépondérante. Littérature d’« images » autant que d’idées, la SF accompagne et se nourrit des progrès techniques en investissant le cinéma dès 1902, puis la télévision dans les années 40. Outre les aspects techniques et esthétiques inhérents à la production d’images d’un autre monde, les films de SF témoignent aussi de l’évolution des formes narratives qui tiennent autant aux « sources » littéraires – indirectes d’inspiration ou directes dans le cas des adaptations – qu’aux évolutions des conditions de production et de distribution des industries audiovisuelles.  À ce dialogue, longtemps central, entre megatexts littéraire et cinématographique, se sont ajoutées progressivement d’autres déterminations. Actuellement, les tendances et évolutions du cinéma de science-fiction entrent aussi en résonance avec les autres modalités de production audiovisuelle, séries télévisées et expérimentations transmédiatiques. Son étude implique donc de tenir compte des nouvelles spécificités médiatiques en complément de leur rapport au creuset historiquement littéraire du genre, tout en leur conservant leur part indifférenciée dans le genre. Ce sont ces trois orientations que ce dossier aura vocation à repérer, cartographier et analyser, afin d’interroger les modalités contemporaines du cinéma de science-fiction, tant dans son mode de production que ses différents dispositifs.

Continuer la lecture de Appel : cinéma de Science-fiction

Parution : objets et littérature

Objets insignes, objet infâmes de la littérature,
Marie-Eve Thérenty, Adeline Wrona (dir.),
Edition des archives contemporaines, 2019.

Tee-shirt (c) doctorak.co

Balzac Paris est aujourd’hui le nom d’une marque de vêtements vendus en ligne, qui concurrence la ligne plus ancienne intitulée Zadig & Voltaire; on peut offrir à un écolier une trousse ou un cartable à l’effigie du Petit Prince, ou encore, à quelqu’un qu’on connaît vraiment bien, des accessoires intimes inspirés du best-seller Fifty Shades of Grey.

Les objets dérivés de la littérature peuplent notre vie quotidienne; ils identifient des lieux associés à des auteurs, enchantent des gestes ordinaires en leur donnant l’épaisseur de la fiction, ouvrent des opportunités pour se rêver en personnage de roman.

Comment comprendre cet univers proliférant et hétérogène, qui donne corps à la littérature? Faut-il y voir le triomphe du marché et du matérialisme, dégradant en pratique commerciale cet art immatériel qu’est la création littéraire? Ou bien plutôt une forme d’appropriation oblique, qui témoigne de la survie du livre et de l’auteur, au-delà de leurs univers d’origine?

Telles sont les questions auxquelles répond cet ouvrage, à travers quinze contributions qui interrogent des cas très diversifiés de dérivation littéraire, de la statue au carnet griffé, en passant par les parcs à thèmes. Tantôt insignes, tantôt infâmes, ces objets permettent d’analyser les processus par lesquels la littérature, dans une dynamique de transformation permanente, devient une forme de vie.

Continuer la lecture de Parution : objets et littérature

Appel : Séries jeunesse et adaptation

APPEL À COMMUNICATIONS / CALL FOR PAPERS
Colloque international du GUEST Normandie : « Adaptations en séries télévisées anglophones des romans pour la jeunesse »

Université de Rouen Normandie, 5-6 septembre 2019

Réponses attendues avant le 19 mai 2019

Image : titre de la série TV Netflix (2017-2019) adaptée de la série romanesque du même nom de Lemony Snicket (en français Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire)

Dans le cadre du projet « Séries télévisées : enjeux de genre, relations avec les autres arts et valorisations numériques », l’équipe de GUEST saison 2 organise les 5 et 6 septembre 2019, en partenariat avec l’ÉRIAC (Équipe de Recherche Interdisciplinaire sur les Aires Culturelles), un colloque sur les adaptations anglo-saxonnes en séries télévisées de romans pour la jeunesse.

Les adaptations de fiction pour la jeunesse en séries télévisées existent depuis fort longtemps, en particulier dans le monde anglo-saxon (The Famous Five, ITV, 1978-9, The Chronicles of Narnia, BBC, 1988-90, The Borrowers, BBC 2, 1992…), s’inscrivant logiquement dans la continuité de l’existence ancienne de pratiques sérielles dans cette littérature. Ce « principe de prolifération des récits qui se déclinent d’un média à l’autre » prolongeant la tendance traditionnelle de l’édition pour la jeunesse à créer des « produits médiatiques hybrides », livres-jouets ou livres-CD et autres objets dérivés (Letourneux 2011 : § 5) contribue lui-même à renforcer la visibilité des œuvres originales.

Continuer la lecture de Appel : Séries jeunesse et adaptation