Parution : Poétique de la sérialité

Matthieu Letourneux, Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et culture médiatique, Paris, Seuil, « Poétique ».

http://www.seuil.com/ouvrage/fictions-a-la-chaine-matthieu-letourneux/9782021320886

De Fantômas à James Bond, du récit policier à la science-fiction, d’Harlequin à la Série noire, la culture populaire moderne obéit à une dynamique sérielle : la production et la réception de l’œuvre sont ressaisies dans un ensemble plus vaste de textes qui en détermine la signification. Profondément liées à la culture médiatique et aux logiques de consommation culturelle, ces formes et ces pratiques fictionnelles sont au cœur de notre modernité, dont elles constituent l’une des expressions principales.

C’est cette « poétique de la sérialité » que l’auteur étudie dans ce passionnant essai, suivant des axes théorique, historique, médiatique et culturel. Insistant sur les spécificités de la communication sérielle et leurs conséquences en termes de choix littéraires, de forme et de signification des œuvres, il montre aussi le rôle des pratiques éditoriales et médiatiques depuis le XIXe siècle dans la littérature de masse et leur retentissement sur l’imaginaire fictionnel contemporain. Continuer la lecture de Parution : Poétique de la sérialité

Appel : Lewis Trondheim

Appel à contributions : Image & Narrative,

numéro spécial sur l’œuvre de Lewis Trondheim

(English version below)

Lewis Trondheim est aujourd’hui en France l’un des auteurs les plus créatifs dans le monde de la bande dessinée. Il a produit plus de 50 livres, seul et en collaboration, abordant presque tous les genres et styles, et dans tous les formats possibles. Il est aussi peut-être l’auteur contemporain de bande dessinée le plus traduit en anglais. De plus, il a été et continue d’être un acteur essentiel dans le renouvellement de l’édition traditionnelle et alternative de la bande dessinée à travers son rôle dans L’Association et au-delà.

Cependant aucun ouvrage académique n’a encore été publié sur son œuvre.

Pour ce numéro spécial, nous cherchons des contributions par des spécialistes de la bande dessinée sur l’œuvre et le rôle de Trondheim, en français ou en anglais. Continuer la lecture de Appel : Lewis Trondheim

Parution : Pardaillan n°3

Le Pardaillan N°3 – Populaire, moi ?

Pour son troisième numéro, Le Pardaillan se propose de retourner la notion de « populaire », pour la lire différemment, désancrée de son domaine habituel. On s’est en effet habitué à considérer l’usage du terme « populaire » comme légitime dans certains champs culturels (le jeu vidéo est populaire), et scandaleux dans d’autres (Rembrandt ne l’est pas) : il ne peut être que fructueux d’essayer de réfléchir en sens inverse…

Sommaire

Editorial : Et on tuera tous les éditos

Les Cahiers Zévaco
– Luce Roudier – Réécriture populaire d’un mythe littéraire : le Don Juan de Michel Zévaco

Dossier : Populaire, moi ?
– Félicité de Rivasson – Paul Féval ou la filiation du populaire. Légendes et conteurs dans les Romans du Mont Saint-Michel.
– Pierre Troullier – Joyce poète : comme une chanson populaire ?
– Gilles Losseroy – Dada à la soupe populaire
– Nicolas Fréry – De toge et de glaive. La référence à Plutarque dans le roman de cape et d’épée.
– Emmanuelle Guittet – Des préférences littéraires au choix des livres : quelles formes populaires de la lecture à l’ère de l’éclectisme des goûts ?
– Isabelle Rachel Casta – « Nous abattrons Robespierre… » Maximilien de Robespierre : une figure populaire… de l’impopularité ?
– Sandrine Caroff-Urfer – Le personnage du duc de Beaufort du XVIIe au XXIe siècle : variations esthétique, éthique et politique de l’idée de « populaire » Continuer la lecture de Parution : Pardaillan n°3

Alice Jacquelin (Université de Limoges)

Mots-clés : Littérature comparée, intermédialité, fictions criminelles, études médiatiques, humanités numériques

Alice Jacquelin est chercheuse postdoctorale dans le cadre du projet européen DETECt (Detecting Transcultural Identity in European Popular Crime Narratives) piloté en France par l’Université de Limoges (http://www.detect-project.eu). Sa thèse Genèse et circulations d’un paradigme culturel populaire en régime médiatique : le cas du Country Noir. France-États-Unis. 1996-2016 a été dirigée par Denis Mellier (Université de Poitiers). Elle porte sur l’émergence médiatique d’un champ culturel contemporain autour de récits criminels ruraux en France et aux États-Unis. Ce nouveau paradigme intermédial appelé « Country Noir » se décline sur différents supports de la culture populaire et industrielle (roman noir, séries télévisées, cinéma, bande dessinée) et charrie des imaginaires politiques proches de l’anarchisme, du libertarisme et de l’écologisme.

Elle est co-commissaire de l’exposition « L’Europe du polar » inaugurée à la BiLiPo (Bibliothèque des Littératures Policières) avec Matthieu Letourneux, Catherine Chauchard et Adrien Frenay sur les circulations médiatiques des fictions criminelles en Europe depuis la fin du XIXe siècle et la cristallisation des imaginaires criminels européens (https://europedupolar.paris.fr). Elle est membre de l’association LPCM et elle a participé aux Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2018 (https://lpcm.hypotheses.org/10874).

Elle a enseigné le roman noir, l’intermédialité et l’Histoire des Idées aux universités de Poitiers et de Versailles-Saint-Quentin et s’est formée aux humanités numériques à l’École d’hiver EnExDi 2019. Elle participe à la diffusion de la recherche sur les fictions policières en tant que modératrice dans des festivals (l’Instant Polar de Dissay, Bruits de Langue de Poitiers), productrice et programmatrice radiophonique (France Inter, France Culture, Radio Libertaire) et critique culturelle (Esprit https://esprit.presse.fr/actualites/alice-jacquelin/seules-les-betes-de-dominik-moll-un-country-noir-42558). En tant que lectrice pour la Série Noire de Gallimard et pour les commissions « Avances sur recettes » et « Aides aux films de genres » du CNC, elle a aussi participé au champ médiatique de la création policière contemporaine.

Thèse

2019. Genèse et circulations d’un paradigme culturel populaire en régime médiatique : le cas du Country Noir. France-États-Unis. 1996-2016.

L’expression « Country Noir », apparue en littérature sous la plume de l’écrivain étatsunien Daniel Woodrell en 1996, a ensuite connu une fortune critique aux États-Unis et en France dans l’interdiscours médiatique. Les critiques littéraires mais aussi les maisons d’édition se sont saisis de cette catégorie pour qualifier toute une production littéraire contemporaine de romans noirs qui se déroulent à la campagne. L’appellation circule ensuite entre la France et les États-Unis, d’un côté à l’autre de l’Atlantique, et migre sur différents supports médiatiques : à partir des années 2009-2010, elle s’applique aussi à des films, des séries télévisées et des bandes dessinées. Notre hypothèse est la suivante : montrer comment les circulations transnationales et intermédiales jouent dans la cristallisation d’un paradigme médiatique populaire et comment le Country Noir se fait le creuset des préoccupations contemporaines sur la fin du monde paysan et rural. À partir d’une analyse sociolittéraire en distant reading de la réception critique, grâce aux humanités numériques, pour circonscrire la nébuleuse Country Noir dans ses pratiques et ses usages, nous examinons ensuite un large corpus textuel et audiovisuel en close reading, retrouvant ainsi « une poétique des fictions industrielles », qu’Irène Langlet appelait de ses vœux. Le Country Noir hérite de deux courants littéraires étatsuniens, le Southern Gothic et le Nature Writing, auxquels il emprunte une esthétique gothique étonnante dans le cadre des fictions criminelles ainsi qu’une idéologie politique libertaire. Car le Country Noir est avant tout un paradigme critique qui déconstruit quelques grands mythes occidentaux comme la croissance, la masculinité et la blancheur. Ces catégories, empruntées aux Cultural Studies, démontrent comment le Country Noir se fait le miroir des imaginaires collectifs du déclin et du déclassement.

Articles et publications

À paraître. « The Glory and Misery of the EUROCOPS/EUROFLICS series (1989-1994). Archeology of a European Cooperation in Crime TV Fiction », revue Academic Quarter.

À paraître. « Genèse et circulations d’un sous-genre populaire en régime médiatique : le cas du ‘country noir’ », Écritures et formats médiatiques, revue Belphégor, en ligne.

À paraître.  « L’enquête empêchée, le tragique dans le country noir contemporain », L’Enquête en Arts et Littérature, PUR, Rennes.

2018. « L’indice policier, une trace indécidable ? », Trace(s), PULIM, Limoges.

2018. « Comment se fier à la parole criminelle ? Les récits troubles des narratueurs chez Ellroy, Banville et Ellis », revue Chameaux n°10, en ligne, https://revuechameaux.org/numeros/mensonge/comment-se-fier-a-la-parole-criminelle-les-recits-troubles-des-narratueurs-chez-ellroy-banville-et-ellis/

2017. « Les teen-movies des années 90 adaptés d’œuvres littéraires ou comment les classiques littéraires peuvent-ils aspirer à la consécration hollywoodienne ? », revue Le Pardaillan n°3, Lille.

Conférences et communications

À venir (reporté). Cours-conférence « Polar et Ruralité », Bibliothèque francophone multimédia, Limoges, initialement prévu le 31/03/2020. https://bfm.limoges.fr/evenement/polar-et-ruralite

2018. Assises de la Recherche en Culture Populaire et Médiatique, Université de Paris-Nanterre. Communication : « Genèse et circulations d’un sous-genre populaire en régime médiatique : le cas du ‘country noir’ »

2017. Colloque Trace(s) de doctorants de l’ED « Lettres, pensée, arts et histoire », La Rochelle. Communication : « L’indice policier, une trace indécidable ? »

2016. Conférence Noire is the new noir : the Série Noire and the Franco-American detective traditions, Université Américaine de Paris, Paris. Communication : « La mort est dans le pré : Minville et Guittaut, l’avènement d’un country noir à la française ? »

2016. Colloque international et interdisciplinaire de jeunes chercheurs Cannibales !, Centre Littératures, Imaginaire et Sociétés (LIS) de l’Université de Lorraine, Nancy. Communication : « L’hannibalisme, un syndrome de dévoration narrative ? »

2016. Journée d’étude interdisciplinaire Impuretés, Laboratoire Forell de l’Université de Poitiers, Poitiers. Communication : « Impuretés du polar »

2016. Conférence internationale Airport culture(s), Institut of Modern Langage Research of the University of London, Londres. Communication : « How to fall in love in a non-place ? Airports in Three French and American Romantic Comedies »

2016. Colloque international de jeunes chercheurs Mensonge et littérature, Université de Laval, Québec. Communication : « Comment se fier à la parole criminelle ? Les récits troubles des narratueurs chez Ellroy, Banville et Ellis »

2016. Séminaire de jeunes chercheurs Aux confins de l’enquête – séance 1 « Échec de l’enquête », laboratoire ALEF de Rennes 2, Rennes. Communication : « L’enquête empêchée, le tragique dans le country noir contemporain », https://laboalef.hypotheses.org/tag/country-noir

Manifestations scientifiques et diffusion de la recherche

À venir (reporté). Modération de la table ronde « Les femmes dans le polar ». Invitées : Sophie Chabanel, Michèle Pedinielli et Éléna Piacentini, festival L’Instant Polar, Dissay.

2018. Organisation de la journée d’étude Quand le noir se met au vert : polar, ruralité, écologie, Laboratoire Forellis, Université de Poitiers, MHSH, 02/05/2018. Invité.e.s : Anne-Laure Bonvalot, Oliver Gallmeister, Madeleine Mialocq, Anne-Rachel Hermetet, Benoît Tadié, Sébastian Thiltges

2019. Modération de la table ronde « Le polar face à l’Histoire ». Invités : Didier Daenincks, François Muratet, Hugues Pagan, festival L’Instant Polar, Dissay.

2018. Modération de la table ronde « Polar et journalisme : citez vos sources ». Invités : Olivier Truc, Jean Weber, Marc Fernandez, festival L’Instant Polar, Dissay.

2017. Organisation et modération de la table ronde « Quand le noir se met au vert : le polar rural ». Invités : Laurence Biberfeld, Patrick K. Dewdney, Pierric Guittaut, UFR Lettres et Langues, Université de Poitiers.

2017-2018. Productrice des émissions Polar Palace et Les Sorcières de Paname, Radio Libertaire, FM 89,4.

2013-2017. Attachée de production, France Inter et France Culture et productrice du documentaire radiophonique « Les deux Christian de Gardanne », Les Pieds Sur Terre, Sonia Kronlund, France Culture, 04/03/2014, 26 min

Appel : Révoltes en fiction

Le Pardaillon, numéro spécial, « Révoltes en fiction »

Appel à propositions d’articles, pour le 28 février 2018

Le 8 août 2018 sera le centenaire de la mort de Michel Zévaco, emporté par une maladie d’estomac à Eaubonne, où il est enterré. A cette occasion, le Centre International Michel Zévaco souhaite publier un numéro hors-série de sa revue Le Pardaillan. Ce numéro-hommage aura pour thématique l’une des dimensions les plus importantes de la vie de Zévaco, la révolte : militant libertaire farouche, après avoir été militaire indiscipliné et enseignant révoqué, Zévaco fait de ses romans le lieu d’expression de héros au cœur bouillant, en révolte perpétuelle contre l’ordre des choses.

A la fois action (lorsqu’elle est, au sens large, refus d’obéir, mouvement de rébellion) et sentiment (agitation intérieure se traduisant par une opposition), la révolte correspond à une très large palette de comportements, de la désobéissance civile à la mutinerie, voire à l’insurrection. En tant qu’expression spontanée d’un mouvement de liberté, elle suppose également une dimension Continuer la lecture de Appel : Révoltes en fiction