Archives de catégorie : Parutions

Parution: Festivals, Raves Parties, Free Parties, Histoire des rencontres musicales actuelles

FESTIVALS, RAVES PARTIES, FREE PARTIES.
Histoire des rencontres musicales actuelles, en France et à l’étranger.

Nicolas BÉNARD (dir.), Festivals, raves parties, free parties. Histoire des
rencontres musicales actuelles, en France et à l’étranger • Camion Blanc • 2012 •
ISBN : 9782357791640• 642 pages • 36 €.
Les éditions Camion blanc publient Festivals, raves parties, free parties. Histoire des rencontres musicales actuelles, en France et à l’étranger, sous la direction de Nicolas Bénard, chercheur associé au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines.
Depuis Woodstock en 1969, le festival correspond à un temps mythique, il est un événement rituel pour les
amateurs de musiques actuelles, et ce quelle que soit la tribu à laquelle ils se rattachent. Lieu de communion
et de convivialité, théâtre de rencontre et d’échange, rite de passage pour intégrer une subculture, il
représente un moment charnière dans la vie de l’homo culturalis.
2.000 rencontres musicales se déroulent chaque année rien que dans l’hexagone. En ce début de XXIe siècle,
le festival est donc un objet culturel essentiel qui méritait enfin une étude pluridisciplinaire. Les 24 textes qui composent ce livre offrent du monde festivalier contemporain un panorama certes non exhaustif, mais suffisamment composite pour entraîner le lecteur dans un voyage par-delà les frontières géographiques et musicales.
Nicolas Bénard est docteur en histoire, chercheur associé auprès du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (Université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines). Ses recherches portent sur l’histoire des musiques extrêmes. Il est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages sur le sujet, notamment La culture Hard Rock (2008) et Métalorama (2011).

SOMMAIRE
1/ LE FESTIVAL COMME EXPERIENCE
– Charles Calamel, « Une microsociologie du jazz »
– Lisa Diotalevi, « Retour de terrain : Boom festival 2010 »
– Ismaël Ghodbane, « Teknival : apprendre dans l’underground »
– Philippe Gonin, « Un festival à part : Novosonic »
– Roland Labesque, « Pulsations plasticiennes au coeur des free parties »
– Béatrice Mabilon-Bonfils, « Le concert d’un artiste de variétés engagé, Bernard Lavilliers, comme mutation du Politique post-moderne »
– Thierry Morel, « Transformation des villes et des espaces publics lors des festivals »
– Charlotte Poulet, « La pratique locale en partage : un festival de musique traditionnelle irlandaise dans le Donegal »
– Julie Mansion-Vaquié, « Le Reggae Sun Festival : musique et esprit reggae ? »
– Silvina Silva Aras, « La différence fait la fête. Les Fêtes et Festivals dans le quartier parisien de La Goutte d’Or »
– Yvain Von Stebut, « Du collage au mixage : un regard oblique sur la pratique du DJ »

2/ LES MUTATIONS DES RENCONTRES MUSICALES
– Anthony Beauchet, « Drogue et techno : à la croisée des mondes »
– Nicolas Bénard, « Les festivals Hard Rock et Métal en France : histoire d’un rendez-vousmanqué ? »
– Amina Boubia, « Les festivals de musique au Maroc. Fusions artistiques, cultures globales et pratiques locales »
– François Chobeaux, « Interdire, cadrer ou accompagner ? Histoire des présences juvéniles en festivals et des réponses publiques apportées»
– Tamara Dmitrieva, « Les kvartirniki en Russie : phénomène soviétique dans le contexte actuel »
– Laure Ferrand, « Une approche anthropologique des festivals de rock en France et en Europe : une manière alternative de vivre la musique et le rappel d’un Temps mythique »
– Étienne Jardin, « Les premiers festivals de musique à Caen (1844-1877) »
– Nozomi Kondo, « Festivals de rock au Japon »
– Jérémie Kroubo Dagnini, « La genèse de la culture ‘sound system’ jamaïcaine : born ina di ghetto »
– Florian Nigaud, « Le design graphique du festival punk : prélude d’un trouble en Grande-Bretagne (1976-1977) »
– Jean-Philippe Ury-Petesch, « La Thaïlande des festivals : un visage musical du pays du sourire »
– Anne Petiau, « Free parties et teknivals. Dans les marges du marché et de l’état, système de don et de participation »
– Mylenn Zobda-Zebina, « Sound System en Jamaïque, sound system en Martinique, deux réalités bien différentes : histoire, organisation et valeurs »

Contact éditeur : contact@camionblanc.com Tel 03 83 23 04 23

Parution: David Platten, The Pleasures of Crime. Reading Modern French Crime Fiction.

The Pleasures of Crime.
Reading Modern French Crime Fiction.

Platten, David
Amsterdam/New York, NY, 2011, 269 pp.
Pb: 978-90-420-3429-7
€ 54 / US$ 73

For 150 years the French public and literati have enjoyed a love affair with crime fiction. This book investigates the nature of this relationship and how through periods of dramatic social and political change in France it has flourished. It challenges the conventional view of a popular genre feeding a niche market, depicting crime fiction instead as a field of creative endeavour, which has gradually matured into one of considerable literary fertility. By inviting us to share secrets and crack codes, creating suspense and (at times) not shirking from presenting horrific events in graphic language, the crime story brings into play the intellect and emotions of its readership. This book explores both this intrinsic literary value of the crime novel and its extrinsic witness to historical events and cultural trends, arguing that these apparently distinct aspects are in fact dynamic, interrelated parts of the same whole. This blend of cultural history with literary analysis allows for the discussion of themes such as politics, memory, the urban environment and youth cultures, mixed with case studies of major French crime writers, including Gaston Leroux, Georges Simenon, Jean-Patrick Manchette, Daniel Pennac and Fred Vargas.


Contents
Acknowledgements
Introduction
‘Black’ Markets: the Emergence of the Genre in France
Profusion and Profundity: Simenon and the Paradox of the Crime Novel
Framing the Noir: The Individual in Society
The Aesthetics of Commitment
The Scene of the Crime
Shades of Noir: Modern and Contemporary French Crime Fiction
‘Une Nouvelle Nouvelle Classe d’Âge’: Youth Culture and the Roman Noir
Mapping Minds and Figuring Plots: the Novels of Fred Vargas
Conclusion
Bibliography
Index


David Platten is Professor of Modern French Studies at the University of Leeds. He has published on a wide range of modern French writers, including Michel Tournier, Philippe Djian, Jorge Semprun and Jules Verne. A scholar and fan of French detective and crime fiction, he has recently produced studies of the literary thriller and of the links between the media and politics in the contemporary crime novel. He is now working on an analysis of reading pleasure and has begun a new project on cultural representations of sport and sporting figures in France.

Parution: Jules Verne & Cie, Bulletin du Club Verne, n°1.



Jules Verne & Cie  N° 1

(Collectif)
L’Asie mystérieuse
Un volume broché, 14 × 20 cm, 200 pages (avec un cahier couleurs) — octobre 2011
ISBN 978-2-912349-49-1 — Prix public 20.00 €

http://www.fictionbis.com/encrage/pages/index.php


Notre intention est de replacer Jules Verne dans sa compagnie, bonne ou mauvaise, et relire ses romans dans une perspective qui les relativise et les enrichit. Tel est le but de Jules Verne & Cie qui, rappelons-le, est un supplément de la revue Le Rocambole.

Ce dossier sur « L’Asie mystérieuse » dont le sujet a été proposé par Laurence Sudret, apporte divers éclairages sur les représentations de l’Asie au sens large. Il ne propose pas d’article synthétique sur la vision que présentent ces romanciers du XIXe siècle. En effet, chacune des contributions fait apparaître des positions personnelles dues à des différences de génération, aux contraintes de certaines publications, voire à un engagement idéologique.

Mais des points communs apparaissent, tel la question de la documentation  : ni Verne, ni Le Faure, ni Paul d’Ivoi, ni Pierre Maël ne sont allés en Asie et leur documentation est de seconde main. Quant à Louis Jacolliot qui passe pour un spécialiste de la civilisation indienne, on verra qu’il faut relativiser le sérieux de ses connaissances.

Parution: Jean Perrot, Du Jeu des enfants et des livres à l'heure de la mondialisation

DU JEU, DES ENFANTS ET DES LIVRES

à l’heure de la mondialisation
Jean Perrot

collection Bibliothèques, Éditions du Cercle de la Librairie, 2011, 448 pages, 34€

Albums, livres animés et pop-ups, fruits des nouvelles technologies, offrent des interactions inédites entre textes et images et associent désormais, sans retenue, apprentissage et divertissement. Bilan des études sur le livre pour la jeunesse : rôle et place du livre au temps de la vidéosphère, séductions du livre-objet, nouvelles formes littéraires, kaléidoscopes du roman mondialisé.

Parution: Natacha Levet, Sherlock Holmes, De Baker Street au grand écran

Une nouvelle publication directement issue du programme EPOP, notamment de son musée virtuel:
SHERLOCK HOLMES
De Baker Street au grand écran

Natacha Levet
Autrement, Hors Collection
Janvier 2012
19.00€
9782746715530
Né de l’imagination d’Arthur Conan Doyle en 1887, le locataire du 221b Baker Street est devenu une figure mythique tant le personnage a connu de transformations et d’avatars littéraire, hantant le théâtre, la BD et les jeux vidéos. Surhomme détective, il représente l’avènement de l’enquêteur scientifique, dans un genre littéraire, le policier, alors en plein essor. Figure mythique, ce héros typiquement britannique suscite un engouement mondial et est perçu comme une personne réelle par nombre de lecteurs. Comment des exploits parviennent à écraser et évincer son créateur, devenu le simple agent littéraire du Dr Watson ? Qu’est-ce que la science de l’holmésologie ? Quel rôle a joue l’effet Watson dans ce succès ? Et en quoi le Dr House en est-il un avatar contemporain ?

Fantômas et l'Européenne du crime

L’exposition virtuelle “Fantômas et l’Européenne du crime” est en ligne. Fruit d’une collaboration entre l’équipe “Littérature populaire et culture médiatique” (EA 1087) de Limoges et l’agence Pixight,directement issue du programme EPOP (comme le musée virtuel), elle propose de découvrir les différents visages et les multiples identités qu’ont pu emprunter le “Maître de l’Effroi” et ses épigones au XXe siècle.

Parution: Peter Pan, Belphégor, vol. X, num. 3, décembre 2011

http://etc.dal.ca/belphegor/vol10_no3/fr/main_fr.html

Peter Pan

Belphégor

Vol. X, No. 3, décembre 2011

PETER PAN

http://etc.dal.ca/belphegor/vol10_no3/fr/main_fr.html



INTRODUCTION

Franck Thibault
Peter Pan n’aura jamais-jamais cent ans
A propos des mythes et du pot-au-feu, des crocodiles et des fantômes, des fées et des voitures à moteur

ARTICLES

Monique Chassagnol
De Black Lake Island à Neverland

Monique Chassagnol
Multiples et multiplications dans Peter Pan

J.M. Barrie : Traduction de Céline-Albin Faivre Les masques de Jacobus Hook Partie I/II :
Le Capitaine Hook à Eton
ou Le Solitaire

Céline-Albin Faivre
Les masques de Jacobus Hook Partie II/II :
La moitié qui écrivait de la main gauche…
ou Généalogie du vilain nommé Jas. Hook
POSTFACE AU DISCOURS CAPITAINE HOOK À ETON

Caroline Orbann
De Kensington Gardens à Neverland : Peter Pan et ses territoires

Amélie Maxwell
Le mythe de Peter Pan ou l’angoisse du temps qui passe

Alfonso Muñoz Corcuera
La doble dimensión trágica de Barrie y Peter Pan

Isabelle Cani
Dorian Gray, Dracula, Peter Pan : trois refus de la modernité

François Fièvre
Réenchanter le monde : Barrie lu par Rackham

Charlotte Wensierski
Theatrical aspects in the cinematographic adaptations of Peter Pan:
reminders of the initial form of the story

COMPTES RENDUS

Julie Anselmini
Vittorio Frigerio, Dumas l’irrégulier, Limoges, PULIM, 2011, 191 p.
ISBN:978-2-84287-546-6

François-Xavier Eygun
Clermont, Philippe, Huftier, Arnaud, Pottier, Jean-Michel. Un seul monde. Relectures de Rosny aîné. Presses Universitaires de Valenciennes, 2010, 350p. ISBN: 978-2-905725-37-0

Vittorio Frigerio
Fictions populaires. Études réunies par Nicolas Cremona, Bernard Gendrel et Patrick Moran. Paris : Classiques Garnier, 2011. ISBN:
978-2-8124-0263-0

Vittorio Frigerio
Mazumdar, Shaswati. Insurgent Sepoys. Europe views the Revolt of 1857.
New Delhi: Routledge, 2011. 305 p. ISBN: 978-0-415-59799-9

Vittorio Frigerio
Salgari, Emilio. Il Ciclo del Corsaro Nero. Introduzione di Luciano Curreri. Torino: Einaudi, 2011. ISBN: 978-88-06-20721-2

Vittorio Frigerio
Vercors. 21 recettes pratiques de mort violente. Rome : Portaparole, 2010. ISBN: 978-88-89-42178-9 Vercors. Le mariage de Monsieur Lakonik. Rome : Portaparole BD, 2011.
ISBN: 978-88-89-42185-7
Vercors. Frisemouche fait de l’auto. Rome : Portaparole, 2011. ISBN :
978-88-89-42184-0

Amy J. Ransom
Sophie Beaulé. Jean-Louis Trudel. Québec : Les Éditions David, 2008.
Voix didactiques 7. 384 pages. ISBN : 978-2-89597-092-7.

Sophie Beaulé
Besson, Anne et Évelyne Jacquelin (dir.). Le Merveilleux entre mythe et littérature. Arras  : Artois Presses Université, coll. “Études littéraires”, 2010. 334 p. ISBN 978-28-48-32119-6

Adolfo Fattori
Emily E. Auger: Infinita fertilità del Mito, oscuro nutrimento del Moderno Emily E. Auger. Tech- Noir Film. A theory of the Development of Popular Genres. Bristol, U.K. / Chicago, USA: Intellect, 2011. 492 p.
ISBN: 978-1-84150-424-7

Belphégor: http://etc.dal.ca/belphegor/

Parution : Adrienne Boutang et Célia Sauvage, Les Teen movies

Parution chez Vrin coll. “Philosophie et cinéma”.

Héritiers des films d’exploitation des années 1950, jouant sur la fascination que suscite de longue date la figure de l’adolescent, les teen movies, ensemble d’oeuvres hétéroclites où voisinent de franches comédies et des films d’auteur, ont pris leur essor dans les années 1980, se déployant en une multiplicité de sous-genres.
C’est cette diversité générique que cet ouvrage va interroger, pour dégager un univers et des valeurs communes, cimentés par la volonté d’élaborer un territoire autonome, à l’abri des intrusions adultes. Car les teen movies, à l’image de la période transitoire et élastique qu’ils reflètent et reconstruisent, se font l’écho du regard d’une société sur son adolescence, entre légèreté, absence de responsabilités, et potentialités dramatiques.

Adrienne Boutang et Célia Sauvage sont chercheuses à L’Institut
de recherche en cinéma et audiovisuel. Normalienne et agrégée
de lettres, Adrienne Boutang travaille sur le cinéma américain
contemporain. Les recherches de Célia Sauvage portent sur le
cinéma indépendant américain.

Parution: Olivier Caïra, définir la fiction.

Olivier Caïra, Définir la fiction. Du roman au jeu d’échecs

Préface de Jean-Marie Schaeffer

Paris : Editions de l’EHESS, coll. “En temps & lieux”, 2011.

264 p.

EAN 9782713222931

Du canular au roman historique, en passant par les jeux de rôle ou les séries TV, Olivier Caïra décortique des exemples singuliers de fiction, appelle à ouvrir cette notion trop souvent réduite au littéraire, et interroge le lien fiction et vérité.

“Pour vous, qu’est ce que la fiction ? ” À l’origine de cette étude, telle était la question posée par Olivier Caïra à quelques personnes de son entourage. Loin de tout poncif, les réponses recueillies furent aussi nombreuses que déconcertantes : sudoku, exercice de mathématiques, jeu d’échecs, jeu de rôle, série télévisée… Très vite, se dessina dans l’esprit du sociologue un territoire complexe des oeuvres et des expériences de fiction, lequel allait bientôt donner lieu à une odyssée à travers les sciences sociales, en quête de l’objet « fiction ». S’engageant résolument contre toute approche monodisciplinaire, qu’elle soit littéraire ou philosophique, l’auteur appelle donc à ouvrir la notion pour y inclure des phénomènes que la plupart des théories classiques ont jusque-là négligé, notamment les jeux de simulation et les énoncés logico-mathématiques. En multipliant les exemples singuliers, les expériences ambiguës et les cas contestés de fictionnalité, c’est l’inscription de la fiction dans le réel qui apparaît plus clairement. Souvent à l’origine de vives controverses, les canulars tels que la fausse indépendance de la Flandre déclarée dans une émission télévisée, l’autofiction dans le roman français contemporain ou l’exploitation du réel dans les films d’Hollywood permettent de mieux cerner ce qui nous attire et nous intrigue dans l’univers de la fiction.Par son approche originale, Olivier Caïra tient compte du point de vue des producteurs de fiction comme de celui des publics et réinterroge le lien entre fiction et vérité.

SOMMAIRE
Préface, de Jean-Marie Schaeffer
Introduction
Chapitre premier – La fiction en débat
Une controverse dense mais lacunaire
« Faire sans… » : en quête d’une définition parcimonieuse
Chapitre 2 – Dualisme de la communication documentaire
Versions et points nodaux
Le recoupement des versions comme antidote au panfictionnalisme
La pensée axiomatique
Dérivation et isomorphisme : formes internes et externes de la preuve
Chapitre 3 – Définition et corollaires
Pour une pragmatique réformée
Définition absolue, applications relatives
Conséquences formelles
Conséquences ontologiques
Chapitre 4 – Hybrides et faux amis
Des fictions ancrées dans la réalité
La fiction dans l’activité académique
Gradients d’irréalité
En deçà et au-delà du narratif
Chapitre 5 – Des cadres à la fictionnalité incertaine
Polémiques radiophoniques et télévisuelles
Jeux en ligne : une fictionnalité de masse
Chapitre 6 – La fiction comme zone de non-droit
« Toute ressemblance… » : le disclaimer hollywoodien
Pays perdu : entre fiction à clé et respect de la vie privée
Conclusion
Annexes – Index (auteurs cités, oeuvres littéraires et des bandes dessinées, films, oeuvres télévisuelles, jeux) – Bibliographie

Parution: Interférences n°7 – Croisées de la fiction. Journalisme et littérature

Interférences n°7

http://www.interferenceslitteraires.be/nr7

Croisées de la fiction.

Journalisme et littérature

dir. M. Boucharenc, D. Martens & L. van Nuijs