Archives de catégorie : Parutions

Genres en série n°7: « Les écrits de la réception »

« Les écrits de la réception: pratiques textuelles des publics médiatiques » (Genre en séries: cinéma, télévision, médias, n°7)

Sous la direction de Sébastien François et Thomas Pillard, cette nouvelle livraison de la revue Genre en séries rassemble des travaux qui prennent pour objet les pratiques textuelles des publics médiatiques et qui mobilisent, de différentes façons, le prisme du genre (gender) pour sa capacité à éclairer tant les contenus consommés que les discours suscités.
L’intégralité du numéro est librement accessible en ligne: http://genreenseries.weebly.com/numeacutero-7.html

Continuer la lecture de Genres en série n°7: « Les écrits de la réception »

Parution : Narration et jeu vidéo

Sciences du jeu n°9

Du ludique au narratif. Enjeux narratologiques des jeux vidéo

https://journals.openedition.org/sdj/894

Extrait de la présentation du dossier par Sébastien Genvo :

Parler de narration lorsque l’on parle de jeu incite généralement à raconter l’histoire de la constitution du champ des game studies ou de l’émergence d’une discipline qui serait consacrée à l’étude du jeu, la ludologie. Il est alors usuel de rappeler le rejet du « paradigme narratif » qui a prévalu lors de ces deux moments, formalisé par exemple par Gonzalo Frasca dans un texte intitulé « Simulation versus Narrative : introduction to ludology » (Frasca, 2003) ou encore par Jesper Juul dans le premier numéro de la revue en ligne Game Studies (2001). Rappelons en effet que l’utilisation de notions issues de la narratologie a prévalu lorsqu’il s’agissait de mener les premières recherches sur les jeux vidéo comme forme d’expression fictionnelle, notamment à travers l’ouvrage Hamlet on the Holodeck : The Future of Narrative in Cyberspace de Janet Murray (1997), portant sur les nouvelles formes de fiction à venir. En étant rapproché du cinéma, du théâtre et de la littérature, le jeu vidéo se trouvait alors inclus dans un ensemble plus large lui permettant d’être davantage accepté sur le plan institutionnel.

Parution : Res Futurae « Maurice Renard »

Res Futurae n°11, 2018 : « Maurice Renard »

https://journals.openedition.org/resf/

Sous la direction de Émilie Pézard et Hugues Chabot

Considéré comme un « Wells français », Maurice Renard (1875-1939) occupe une place cruciale dans l’histoire de l’anticipation française, tant par son œuvre de fiction que par la réflexion théorique qu’il a menée sur le genre. Le « merveilleux logique », rebaptisé ensuite « merveilleux scientifique » puis « roman d’hypothèse » s’est vu ainsi défini dans plusieurs articles fondateurs et illustré dans des romans et des nouvelles, comme Le Docteur Lerne, sous-dieuLe Péril bleuLes Mains d’Orlac, L’Homme truqué, Un homme chez les microbes, « Le professeur Krantz », Le Maître de la lumière.

Publication: Fiction et culture médiatique à la Belle Époque, D. Couégnas

Daniel Couégnas, Fiction et culture médiatique à la Belle Époque dans le magazine Je sais tout (1905-1914)

Enquête et essai, ce livre se focalise sur l’étude des fictions (nouvelles et romans) publiées dans le magazine Je sais tout avant la Première Guerre mondiale, parmi lesquelles les premières aventures d’Arsène Lupin, La Guerre du feu de Rosny, Le Fauteuil hanté de Leroux, Moi et l’Autre, de Jules Claretie…

Créé en 1905 par Pierre Lafitte, Je sais tout affiche un projet « encyclopédique » qui s’estompera à partir de 1914. Il participe de la culture médiatique, s’efforçant d’atteindre, par les procédés du « syncrétisme homogénéisé » (Edgar Morin) le plus large éventail socio-culturel de lecteurs. Miroir brillant de la « Belle » Epoque, il en naturalise les choix idéologiques dominants, les partis pris, les préjugés, les conformismes. Son enthousiasme moderniste pour le dynamisme techno-scientifique des débuts du XXe siècle ne parvient pas à masquer totalement les interrogations, les doutes, les hantises de la bonne conscience occidentale.

Continuer la lecture de Publication: Fiction et culture médiatique à la Belle Époque, D. Couégnas

Parution : Kaamelott et l’histoire

Kaamelott, un livre d’histoire, Justine Breton et Florian Besson (dir.), éditions Vendémiaire, 2018

 

Le Graal pourrait-il être un bocal à anchois ? Comment Perceval connaît-il la Poétique d’Aristote ? Merlin tient-il du démon ou de la pucelle ? Les règles du sloubi seraient-elles inspirées de celles du trut ? Les dragons étaient-ils des anguilles ? Recrutait-on les chevaliers à la taverne ? Pourquoi le casque du Viking est-il cornu ? S’est-on rendu compte à Kaamelott que l’empire romain avait pris fin ?

La série télévisée Kaamelott qui met en scène le roi Arthur et les chevaliers de la Table Ronde a marqué le public par son humour décapant, ses personnages loufoques et ses répliques devenues cultes. Mais faut-il prendre au sérieux la façon dont elle réécrit aussi bien la légende arthurienne qu’une période historique charnière, entre Antiquité tardive et Moyen Âge ? C’est le pari qu’a fait une équipe de jeunes chercheurs : montrer que, au-delà des anachronismes qui font toute la saveur de la série, Kaamelott produit un discours riche d’enseignement. Tant il est vrai que chaque génération réactualise ses mythes, les parodiant ou les réinventant Continuer la lecture de Parution : Kaamelott et l’histoire

Parution : Cahiers Robinson n°43

Cahiers Robinson n°43

« Soigner, guérir, occire… en littérature de jeunesse » , Isabelle-Rachel Casta (dir.), Arras, 2018.

SOMMAIRE

Isabelle-Rachel Casta  : Médecins, Guérisseurs, Thaumaturges : Soigner, guérir ou occire… en littérature de jeuness

Thierry Jandrok : Fictions médicales et adolescence du désir

Guillaume Sioly  : Guérir l’humanité ou guérir de l’humanité :la médecine engendre-t-elle des monstres ?

Christiane Connan-Pintado  : À la recherche des « princesses de science » en littérature de jeunesse, Docteures, savantes et/ou sorcières

Gérald Préher & Tanya Tromble  : Se sentir plus libre? Les pouvoirs de la médecine dans Un endroit où se cacher de Joyce Carol Oates Continuer la lecture de Parution : Cahiers Robinson n°43

Parution : Personnages de TV

Télévision n°9, 2018, « Troubles personnages », CNRS Editions

 

« Depuis quelque temps déjà, le héros sériel a perdu de sa superbe : il est devenu  »multiple », problématique, parfois breaking bad, protagoniste de récits aux valeurs de plus en plus mal définies. Mais voici qu’il se dédouble, se multiplie, se cache dans des identités d’emprunt et prolifère, dans un mouvement de cross over généralisé, au point parfois de rompre le contrat de conformité entre lui et l’acteur qui l’incarne et qui, d’ordinaire, lui collait à la peau

Les contours du personnage se troublent en même temps que le trouble envahit le spectateur. Comment définir aujourd’hui les métamorphoses de ces êtres de fiction ? Et quels en sont les retentissements sur notre attachement aux séries ?

Professeur émérite à la Sorbonne nouvelle-Paris III, sémiologue, fondateur du Centre d’Études sur les Images et les Sons médiatiques, François Jost est l’auteur de nombreux livres sur l’image et les médias, dont Les Nouveaux Méchants. Quand les séries américaines font bouger les lignes du Bien et du Mal (2015). »

 

Parution : Tim Burton

Tim Burton, a Cinema of Transformations

Gilles Menegaldo (dir.) 

PULM (collection « Profils américains »)

 

Table des matières

Introduction (Gilles Menegaldo)

1) Origins and Cultural Heritage

Bérénice Bonhomme: “Draw me a monster”: the dynamics of drawing in Tim Burton’s creative process

Florence Chéron: Tim Burton’s Early Films: Cinematographic Work Roots Continuer la lecture de Parution : Tim Burton

Parution : lecteurs et périodiques

Les voix du lecteur dans la presse française au XIXe siècle

Elina Absalyamova, Valérie Stiénon (dir.)

Presses universitaires de Limoges, 2018

 

Ce volume propose une réflexion collective sur un aspect de la communication médiatique jusqu’ici peu considéré : la présence des voix des lecteurs, authentiques ou inventées, dans les pages des périodiques au XIXe siècle.

L’époque constitue un moment majeur de réorganisation des lectorats, avec l’émergence de l’ère médiatique, l’apparition de nouveaux publics et la structuration d’un espace social initialement surveillé par les autorités. Entre la visibilité d’interlocuteurs-vedettes donnée à certaines personnalités comme Eugène Sue, Alexandre Dumas ou Timothée Trimm et l’invention de genres d’écriture inspirés de la causerie, de la chronique, de la correspondance et du courrier du cœur, les paroles des lecteurs accompagnent significativement les transformations de la presse jusqu’à la Grande Guerre.

Les contributions réunies ici explorent ce sujet sous des angles complémentaires, tantôt de manière transversale dans les discours et les thématiques, tantôt grâce à des études de cas choisies pour leur représentativité. L’ensemble met au jour des pratiques professionnelles ou individuelles, trace des repères chronologiques et convoque des méthodes d’analyse utiles pour rendre compte d’un siècle où l’interactivité médiatique, si elle n’est pas encore conceptualisée, initie néanmoins une vision de l’espace public qui prépare activement la culture transmédiatique contemporaine.

Sommaire

– Introduction. Pour une étude des voix du lecteur en régime médiatique (Elina Absalyamova & Valérie Stiénon) Continuer la lecture de Parution : lecteurs et périodiques