Archives de catégorie : LPCM – activités membres

Colloque : Intervalles sériels

COLLOQUE INTERNATIONAL et INTERDISCIPLINAIRE : “Intervalles sériels : Littérature, cinéma, télévision, médias”, 5-6 avril 2019, Montréal

Organisé par Marta Boni, Marcello Vitali-Rosati et Thomas Carrier-Lafleur

VENDREDI 5 AVRIL

Carrefour des arts et des sciences, Salle C-1017-2

8h30 — Accueil des participants
9h00 — Mot d’ouverture
9h15 — André Gaudreault (Université de Montréal) et Philippe Marion (Université catholique de Louvain) : « La mise en série des “séries culturelles” et leurs intervalles »

10h15 — Pause

Histoires de l’intervalle

10h45 — Lynn Kozak (Université McGill) : «Récapitulations iliadiques et la question des “episodes épiques” » 
11h15 — Ugo Dionne (Université de Montréal) : « Comment négocier l’abîme : fins de chapitre, fins de livraisons et conscience intercalaire (XVIIe-XVIIIe) »
11h45 — Matthieu Letourneux (Université Paris-Nanterre) : « Périodicité, cadences et fictions : questions d’intervalles en régime sériel »

Continuer la lecture de Colloque : Intervalles sériels

Appel : euronoir

CFP : EURONOIR : Producers, distributors and audiences of European crime narratives

Colloque du 30 Septembre au 2 Octobre 2019, Aalborg University

Avant le 30 avril : Submissions are welcome as open call papers and pre-constituted panels.
Submit your proposal (max 300 words) to through this website:
https://www.en.cgs.aau.dk/research/conferences/euronoir/abstracts/.

Although a widely popular genre for over a century, crime narratives are presently experiencing an unprecedented popularity all across Europe. In the fields of literature and television, we are witnessing a deluge of episodes and series utilizing crime and violence as a central source of inspiration. Reaching into the shadows of societal construction, these narratives do more than simply fascinate readers and viewers with fantasies of extreme brutality; at best, they express a remarkable tension in social engagement worthy of a critical and scholarly response. More than any other narrative genre, the crime genre has proven able to travel across the European continent and beyond, becoming a vehicle for cultural exchange and debate (Nestingen 2008).

As a result, the generic concept noir is now common among producers, distributors and audiences of crime fiction, and increasingly noir narratives have been located in recognizable places and regions across Europe. Several labels have been coined in order to identify different strands of EURONOIR by means of geographical qualifiers such as Mediterranean, Tartan, Catalan, Nordic etc. (Hansen, Turnbull and Peacock 2018). Besides evoking transborder cultural exchange, crime narratives are today a strategic means in European place branding on local, regional, national and transnational levels of communication.

Continuer la lecture de Appel : euronoir

Appel : Animation et industrie culturelle

“Animation as Cultural Industry? Designing and Making Cartoons”, appel à articles pour la RFSIC (Revue française des sciences de l’information et de la communication n° 18, Sébastien François et Marie Pruvost-Delaspre (dir.) 

Pour le 31 mars 2019

Even though academic interest for the animated medium remains on the fringe of media studies, it seems to have gained much importance during in the last few decades (Crafton, 1982; Pilling, 1997; Lamarre, 2008; Wells, 2012). Following the impetus of the thriving “animation studies” in the English-speaking context and the pioneering work of the Society for Animation Studies (SAS) founded in 1987, scientific research on animation has started to spread across different linguistic areas and countries. Nevertheless, animation as a field of research still appears in a state of dispersal and fragmentation, marked by recurrent tropisms. Indeed, due to their dependence to related scientific projects or events, the works conducted on animation and its multiple formats and techniques have been developed within different disciplinary fields, such as film and media studies, communication studies, history or sociology, but in a certain state of unawareness of one another (Pilling, 1998; Denis, 2011). They also have been mainly focused on aesthetics and contents –and to some extent on reception–, putting aside the practical conditions of the making of animation.

Continuer la lecture de Appel : Animation et industrie culturelle

Colloque : genre et médias

Colloque « Genre et médias francophones dans l’Europe des années 1940 et 1950 », sous la direction de Delphine Chedaleux, Alain Boillat, Charles-Antoine Courcoux et Jeanne Rohner

Université de Lausanne, 21-22 mars 2919

Ce colloque se propose d’interroger les phénomènes de reconfiguration et d’expansion médiatique des années 1940 et 1950 à l’échelle de l’espace européen francophone et au prisme du genre. Théâtre de reconfigurations sociales et politiques, la Seconde Guerre mondiale constitue un moment de transition médiatique et culturelle. Les années 1940 et 1950 sont par ailleurs marquées par un ensemble de mutations des identités et des rapports de genre. Après les déstabilisations engendrées par la guerre, la reconstruction européenne passe par la promotion d’un modèle familial basé sur une stricte répartition des rôles masculin et féminin. Des travaux d’historiens et historiennes informés par les études sur le genre ont montré le rôle ambivalent des médias dans la production et la diffusion de ces normes, mais aussi dans leur négociation, voire – certes plus rarement – dans leur subversion. Ce colloque propose d’approfondir et d’élargir ces recherches, tant du point de vue des objets étudiés, de l’aire géographique ou culturelle considérée que des méthodes mobilisées.

Programme et résumés des communications : 

Continuer la lecture de Colloque : genre et médias

Appel : cinéma de Science-fiction


TENDANCES ET ÉVOLUTIONS DU CINÉMA DE SCIENCE-FICTION

Appel à contributions pour le dossier n°16 de ReS Futurae, dirigé par Daniel Tron (Université de Tours) et Simon Bréan (Sorbonne Université)

Pour le 12 avril 2019

De Georges Méliès à George Lucas, la science-fiction entretient des rapports complexes avec les récits audiovisuels, le cinéma y tenant longtemps une place prépondérante. Littérature d’« images » autant que d’idées, la SF accompagne et se nourrit des progrès techniques en investissant le cinéma dès 1902, puis la télévision dans les années 40. Outre les aspects techniques et esthétiques inhérents à la production d’images d’un autre monde, les films de SF témoignent aussi de l’évolution des formes narratives qui tiennent autant aux « sources » littéraires – indirectes d’inspiration ou directes dans le cas des adaptations – qu’aux évolutions des conditions de production et de distribution des industries audiovisuelles.  À ce dialogue, longtemps central, entre megatexts littéraire et cinématographique, se sont ajoutées progressivement d’autres déterminations. Actuellement, les tendances et évolutions du cinéma de science-fiction entrent aussi en résonance avec les autres modalités de production audiovisuelle, séries télévisées et expérimentations transmédiatiques. Son étude implique donc de tenir compte des nouvelles spécificités médiatiques en complément de leur rapport au creuset historiquement littéraire du genre, tout en leur conservant leur part indifférenciée dans le genre. Ce sont ces trois orientations que ce dossier aura vocation à repérer, cartographier et analyser, afin d’interroger les modalités contemporaines du cinéma de science-fiction, tant dans son mode de production que ses différents dispositifs.

Continuer la lecture de Appel : cinéma de Science-fiction

Parution : objets et littérature

Objets insignes, objet infâmes de la littérature,
Marie-Eve Thérenty, Adeline Wrona (dir.),
Edition des archives contemporaines, 2019.

Tee-shirt (c) doctorak.co

Balzac Paris est aujourd’hui le nom d’une marque de vêtements vendus en ligne, qui concurrence la ligne plus ancienne intitulée Zadig & Voltaire; on peut offrir à un écolier une trousse ou un cartable à l’effigie du Petit Prince, ou encore, à quelqu’un qu’on connaît vraiment bien, des accessoires intimes inspirés du best-seller Fifty Shades of Grey.

Les objets dérivés de la littérature peuplent notre vie quotidienne; ils identifient des lieux associés à des auteurs, enchantent des gestes ordinaires en leur donnant l’épaisseur de la fiction, ouvrent des opportunités pour se rêver en personnage de roman.

Comment comprendre cet univers proliférant et hétérogène, qui donne corps à la littérature? Faut-il y voir le triomphe du marché et du matérialisme, dégradant en pratique commerciale cet art immatériel qu’est la création littéraire? Ou bien plutôt une forme d’appropriation oblique, qui témoigne de la survie du livre et de l’auteur, au-delà de leurs univers d’origine?

Telles sont les questions auxquelles répond cet ouvrage, à travers quinze contributions qui interrogent des cas très diversifiés de dérivation littéraire, de la statue au carnet griffé, en passant par les parcs à thèmes. Tantôt insignes, tantôt infâmes, ces objets permettent d’analyser les processus par lesquels la littérature, dans une dynamique de transformation permanente, devient une forme de vie.

Continuer la lecture de Parution : objets et littérature

Parution : Edogawa ranpo

Edogawa Rampo, les méandres du roman policier au Japon
Sous la direction de Gérald Peloux et Cécile Sakai, éditions du Lézard Noir, 2019.

Avec les contributions de Pierre Bayard, Mathieu Capel, Sari Kawana, Natsuo Kirino et Miyako Slocombe

Ce recueil présente pour la première fois en France la vie et l’œuvre d’Edogawa Ranpo (1894-1965), pionnier du roman policier au Japon. Les amateurs des nombreux récits traduits – La Proie et l’ombreLa ChenilleLe Démon de l’île solitaire – trouveront ici des réponses à leur curiosité : une biographie détaillée, des études sur sa réception, l’analyse de ses liens avec le monde de l’image, du cinéma et du manga, un hommage de l’écrivaine Kirino Natsuo, et cinq essais inédits des années 1930. Autant de clés pour comprendre cette œuvre originale, étrange et envoûtante, qui s’est déployée au Japon dans le lointain sillage d’Edgar Allan Poe.

Lire le sommaire et la préface : Ranpo_extrait

 

Parution : SF et jeu vidéo

Res Futurae n°12 : JEUX VIDÉO ET SCIENCE-FICTION, sous la direction de Julie Delbouille, Björn-Olav Dozo et Lison Jousten

Image du jeu >observer_  , studio Bloober Team, 2017.

Voir le sommaire complet sur le site de la revue.

Lorsque Spacewar, considéré comme un des premiers jeux vidéo, voit le jour en 1962 dans les salles du Massachussets Institute of Technology, il marque le début d’une longue relation entre ce médium et la science-fiction. La thématique spatiale que ce précurseur exploite traverse encore une grande partie de la production vidéoludique. De l’émergence de cette culture hacker dans les années 1960 à la production actuelle, le jeu vidéo a constamment puisé dans les ressorts propres à la science-fiction. Ce numéro de Res Futurae entend interroger le lien intime qui unit le jeu vidéo à la science-fiction depuis des angles variés et selon une approche interdisciplinaire, en sollicitant des textes proposant une réflexion théorique ou analytique.

Appel : Essai médiatique

Appel à communications : L’essai médiatique

Colloque international, Marne-la-Vallée, 25-27 novembre 2019

Organisatrices : Irène Langlet, EA 4120 LISAA, Université Paris Est Marne-la-Vallée UPEM et Chloé Ouaked, EA 1087 EHIC, université de Limoges.

Le programme « Essai médiatique », soutenu par l’EA EHIC (axe 3) de Limoges, a comporté un séminaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Limoges, de 2016 à 2018 (voir http://essaimedia.hypotheses.org). Quatre universités s’associent pour organiser le colloque final d’où sera tiré un livre synthétique : UPEM, Université de Limoges, Université de Bologne et Université Catholique de Louvain-la-Neuve (UCL).

Les propositions de communication (20-30 lignes accompagnées d’une courte notice bio-bibliographique) seront à envoyer pour le 15 février 2019 à I. Langlet irene.langlet@u-pem.fr et C. Ouaked chloe.ouaked@unilim.fr.

Argument: l’essai médiatique

De la forme inventée par Montaigne, l’histoire culturelle a fait naître une espèce littéraire qui se présente souvent comme un anti-genre, libre, critique, personnel, et dont on approche bien l’esprit quand on considère ces trois caractères comme en interaction continue, dans toutes les combinaisons : l’essai sera libre parce que critique, personnel donc libre, critique parce que personnel, libre donc critique… Cette intime interaction caractérise mieux l’essai qu’une définition comme « genre littéraire », qui restera toujours paradoxale avec un « anti-genre » revendiqué. Longtemps réservé au livre, le terme d’essai a migré vers d’autres supports et d’autres systèmes de signes : l’essai photographique, l’essai filmique, l’essai numérique, l’essai dessiné… Par « essai médiatique », nous entendons ainsi, avant tout, toute forme essayiste qui ne peut se comprendre sans tenir compte précisément de son support et du régime sémiotique impliqué, dans le vaste écosystème intermédial qui caractérise la culture contemporaine depuis plus d’un siècle.

Dans un deuxième sens, nous comprenons l’essai « médiatique » comme l’essai à succès, l’essai grand public, l’essai relayé par les mass-médias. En résistant à la tendance qui consiste à exclure du genre essayiste cette « pensée par gros concepts, aussi gros que des dents creuses » (Deleuze), il s’agit d’examiner sans a priori élitiste cette production d’essais de grande consommation, et de mesurer finement leur rapport à l’essai distingué, légitimé. Dans cette perspective, on pourra notamment s’interroger sur l’articulation entre l’essai et le type d’émotion qui lui est associé en examinant par exemple la récurrence de l’affect mélancolique dans la production auteuriste.

Continuer la lecture de Appel : Essai médiatique

Appel : archives et collections médiatiques

Raiders of the Lost Archives.Penser la culture médiatique à l’aune des archives et des collections

Colloque organisé dans le cadre du congrès de l’Association francophone pour le savoir, du 27 au 31 mai 2019, à l’Université du Québec en Outaouais.

Réponses attendues pour le 5 janvier 2019.

La question des archives est au centre des préoccupations de nombreux chercheurs à l’heure actuelle et c’est à travers les archives que, de plus en plus souvent, l’histoire des pratiques culturelles est relue à nouveaux frais. Suivant cette tendance, de récents travaux interrogent, consolident et exploitent la relation qui existe entre le patrimoine conservé dans les archives ou les collections et la culture médiatique (ainsi désignée pour élargir le spectre de la culture « populaire » à l’ensemble de la population consommatrice de culture).

En outre, si elle fait rarement l’objet de dépôts majeurs dans les grandes institutions, la culture médiatique se trouve au cœur d’un nombre croissant de collections et de fonds d’archives spécialisés dans le monde francophone (la Bédéthèque de l’Université du Québec en Outaouais, la Bibliothèque des littératures policières à Paris, le Labopop de l’Université du Québec à Montréal, entre autres). Plusieurs collections privées, s’exposant parfois sur l’Internet, pallient aussi les lacunes des institutions officielles. Tommy Gaudet, à travers l’organisme qu’il a fondé, Douteux.org, s’affaire par exemple à l’archivage, à la collection et à la diffusion de produits culturels et médiatiques québécois « différents, curieux, nostalgiques et oubliés » (http://douteux.org). Quant à lui, Jean Layette entretient un blogue répertoriant l’ensemble des numéros de la série de romans en fascicules des Aventures étranges de l’Agent IXE-13, l’as des espions canadiens. L’examen de pareils cas promet donc de combler un vide dans les connaissances sur les lieux de conservation de la culture médiatique ainsi que sur les collections et les fonds qui lui sont dédiés.

Ce colloque réunira chercheurs et archivistes pour réfléchir à la relation en histoire culturelle entre les archives, les collections de médias et la culture médiatique. Résolument interdisciplinaire, il fera se rencontrer archivistes et chercheurs habitués du travail en archives, et envisagera la culture médiatique dans la diversité et la continuité de ses formes : cinéma, radio, chanson, BD, théâtre, roman, jeu vidéo, etc.

Trois axes de réflexion sont proposés :

Continuer la lecture de Appel : archives et collections médiatiques