Archives de catégorie : LPCM – activités membres

Journée : « Nouvelles vulgarisations »

Journée d’études
Les nouvelles formes de la vulgarisation et de l’écriture des savoirs

Vendredi 15 juin 2018
Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, salle 127
Organisation : Anne Isabelle François, Sarah Lécossais

Projet structurant LégiPop (MESHS-Lille Nord de France) : legipop.hypotheses.org

Programme :

Matin
9h Accueil

9h15 Introduction de la journée par Anne Isabelle François et Sarah Lécossais

9h30-11h Séance 1 : Les savoirs en BD
Maxime Hureau (Université de Limoges. EHIC – EA1087) : « La bande dessinée comme forme académique. Réflexions sur Le déploiement de Nick Sousanis »

Sylvain Venayre (Université de Grenoble-Alpes. Laboratoire Universitaire Histoire Cultures Italie Europe – EA 7421) : « Écrire l’histoire en bande dessinée : au-delà de la vulgarisation »

11h15-12h45 Séance 2 : Des goûts et des savoirs à partager
Marie-Lucie Bougon (Université d’Artois. Textes et cultures – EA 4028) : « Les apprenants du MOOC fantasy de l’université d’Artois : réception et retransmission des savoirs »

Anne-Sophie Béliard (Université de Grenoble-Alpes. Laboratoire Pacte – UMR 5194) : « La parole profane dans l’écriture critique : les modalités de production de savoirs sur les séries télévisées » Continuer la lecture de Journée : « Nouvelles vulgarisations »

Appel : « Pardaillan » n°6, « C’est la fin »

Appel à propositions d’articles

Pardaillan n°6 : « C’est la fin »

Appel pour le 15 septembre 2018

Le Pardaillan, revue interdisciplinaire de littératures populaires et cultures médiatiques, consacrera le dossier de son sixième numéro à la fin, en ce qu’elle constitue a priori l’ultime étape de toute œuvre. La fin se pose d’emblée comme paradoxale : point final d’une expérience (de lecture, de visionnage, de jeu…), elle est ce dont on ne cesse de s’approcher tout en redoutant d’y arriver trop vite. Repoussée et désirée tout à la fois, redoublée, multiple ou alternative, surprenante ou banale, prématurée, parfois brutale, et protéiforme, la fin est un lieu stratégique de révélation au sens photographique du terme. Qu’elle soit dénouement, révélation ou maintien en suspens, elle est, invariablement, ce qui termine notre expérience, et à ce titre dispose de modes d’apparition et d’enjeux bien spécifiques.

La fin s’impose, visuellement, dans l’oeuvre qui se termine. Le mot « fin », en dessous de la dernière phrase d’un livre, héritier de la mention explicit liber des moines copistes, vient officialiser l’inévitable. Il peut apparaître également, parfois assorti d’effets spéciaux, à la fin des films et des jeux ; les productions sérielles, quant à elles, optent pour un entre-deux qui signale la fin de l’épisode et la continuation future par le prochain – le fameux « C’est tout pour aujourd’hui » des Shadoks. Au-delà de ce titre final, c’est Continuer la lecture de Appel : « Pardaillan » n°6, « C’est la fin »

Journée : Fiction, imagination, croyance

 

Journée d’étude : « Fiction, imagination, croyance »

14 mai 2018

Université Paris Nanterre, CSLF, Phistem

Salle des conseils, bâtiment Paul Ricœur (L), 4ème étage

 

9h30 – Accueil

9h45 – Alain Vaillant Présentation.

 

Première séance : La fiction littéraire en question(s), entre roman et poésie.

Modérateur : Alain Vaillant

10h – Judith Lyon-Caen (EHESS)

Perturbation (de l’) imaginaire : La fiction et ses lectures au milieu du XIXe siècle. Continuer la lecture de Journée : Fiction, imagination, croyance

Colloque : « Fantasy et Histoire(s) »

Colloque des Imaginales : « Fantasy et Histoire(s) »

Epinal, Parc du Cours, dans le Magic Mirror « Salon perdu »

22-23 mai 2018

 

Direction scientifique : Anne Besson (Université d’Artois), Christian Chelebourg (Université de Lorraine), Stéphanie Nicot (directrice artistique des Imaginales), Natacha Vas-Deyres (Université de Bordeaux-Montaigne)

Comité d’organisation : Stéphane Wieser (directeur du Festival des Imaginales d’Epinal), en association avec le Comité d’Histoire régionale – Région Grand Est (Vianney Muller) et les IME (Jacques Oréfice)

Programme

Mardi 22 mai

9h : Accueil

9h15 : mot de bienvenue

Séance 1 : Pensées de l’histoire en fantasy

9h30 Viviane Bergue, « Primhistoire, temporalité cyclique et chronologie linéaire : le temps de la Fantasy »

10h Maureen Attali, « La fantasy comme nouveau mythe : la question du statut et de l’exploitation de la littérature en histoire à partir de l’exemple du roman Lavinia d’Ursula K. Le Guin »

10h30 : pause

Séance 2 : Des univers inscrits dans le temps Continuer la lecture de Colloque : « Fantasy et Histoire(s) »

Séminaire LPCM : Imaginaire enfantin

Séance du séminaire du Phistem-LPCM « Cultures de l’imagination »  

Vendredi 6 avril, de 14h à 17h, en salle des conseils (bâtiment L, 4e étage, salle L436)  :

Sébastien François (université Paris 13), « Les fabricants de l’imaginaire enfantin : regards croisés sur la production des objets et des médias de l’enfance ».

Image (c) Catherine Rondeau

 

Parution : Cahiers Robinson n°43

Cahiers Robinson n°43

« Soigner, guérir, occire… en littérature de jeunesse » , Isabelle-Rachel Casta (dir.), Arras, 2018.

SOMMAIRE

Isabelle-Rachel Casta  : Médecins, Guérisseurs, Thaumaturges : Soigner, guérir ou occire… en littérature de jeuness

Thierry Jandrok : Fictions médicales et adolescence du désir

Guillaume Sioly  : Guérir l’humanité ou guérir de l’humanité :la médecine engendre-t-elle des monstres ?

Christiane Connan-Pintado  : À la recherche des « princesses de science » en littérature de jeunesse, Docteures, savantes et/ou sorcières

Gérald Préher & Tanya Tromble  : Se sentir plus libre? Les pouvoirs de la médecine dans Un endroit où se cacher de Joyce Carol Oates Continuer la lecture de Parution : Cahiers Robinson n°43

Appel : Centenaire de Zévaco

Journée du Centenaire Zévaco

Appel à communications, pour le 15 juin 2018

Le 8 août 2018 sera le centenaire de la mort de Michel Zévaco, emporté par une maladie d’estomac à Eaubonne, où il est enterré. A cette occasion, le Centre International Michel Zévaco organise une journée d’étude consacrée à l’écrivain, en collaboration avec le CSLF, l’Université Paris Nanterre et l’Université de Lleida. Cette journée vient compléter la parution, prévue pour octobre 2018, d’un hors-série de la revue Le Pardaillan, numéro-hommage qui a pour thématique l’une des dimensions les plus importantes de la vie de Zévaco, la révolte et sa mise en fiction.

Journaliste à la plume acérée, militant farouchement engagé, et romancier à succès, grand maître du roman de cape et d’épée, Zévaco est emblématique de la littérature de son époque. Ses romans, célébrés par Jean-Paul Sartre ou François Le Lionnais, ont fait rêver des générations, et ont été adaptés au cinéma (avec Jean Marais et Gérard Barray dans les rôles-titres) mais aussi à la radio, en bande-dessinée, ou encore en opérette. C’est dans la deuxième moitié du XXe siècle qu’il tombe dans un oubli relatif, sans doute partiellement dû à la désaffection du genre de cape et d’épée, et à la permanence de l’aura d’Alexandre Dumas.

L’un des objectifs de cette journée d’étude est donc de remettre à l’honneur ce romancier injustement oublié, et de faire le point sur Continuer la lecture de Appel : Centenaire de Zévaco

Parution : lecteurs et périodiques

Les voix du lecteur dans la presse française au XIXe siècle

Elina Absalyamova, Valérie Stiénon (dir.)

Presses universitaires de Limoges, 2018

 

Ce volume propose une réflexion collective sur un aspect de la communication médiatique jusqu’ici peu considéré : la présence des voix des lecteurs, authentiques ou inventées, dans les pages des périodiques au XIXe siècle.

L’époque constitue un moment majeur de réorganisation des lectorats, avec l’émergence de l’ère médiatique, l’apparition de nouveaux publics et la structuration d’un espace social initialement surveillé par les autorités. Entre la visibilité d’interlocuteurs-vedettes donnée à certaines personnalités comme Eugène Sue, Alexandre Dumas ou Timothée Trimm et l’invention de genres d’écriture inspirés de la causerie, de la chronique, de la correspondance et du courrier du cœur, les paroles des lecteurs accompagnent significativement les transformations de la presse jusqu’à la Grande Guerre.

Les contributions réunies ici explorent ce sujet sous des angles complémentaires, tantôt de manière transversale dans les discours et les thématiques, tantôt grâce à des études de cas choisies pour leur représentativité. L’ensemble met au jour des pratiques professionnelles ou individuelles, trace des repères chronologiques et convoque des méthodes d’analyse utiles pour rendre compte d’un siècle où l’interactivité médiatique, si elle n’est pas encore conceptualisée, initie néanmoins une vision de l’espace public qui prépare activement la culture transmédiatique contemporaine.

Sommaire

– Introduction. Pour une étude des voix du lecteur en régime médiatique (Elina Absalyamova & Valérie Stiénon) Continuer la lecture de Parution : lecteurs et périodiques

Journée « (Dé)construire la légitimité »

Journée d’études « (Dé)construire la légitimité »

Vendredi 16 mars 2018, MESHS Lille-Nord de France, Salle  2

 


Projet structurant LégiPop : 
legipop.hypotheses.org

Organisation : Anne Besson, Matthieu Letourneux et Laura Muller-Thoma

***

PROGRAMME

Matin

9h : accueil

9h15 : Introduction de la journée par Matthieu Letourneux

9h30-10h30 : Séance 1, Légitimités en crise

Hervé Glévarec (CNRS/Dauphine) : « Légitimité, reconnaissance et désirabilité des biens artistiques : fondements contemporains des rapports à la culture artistique »

Eric Maigret (Paris III-Sorbonne nouvelle) : « Les enjeux de la postlégitimité culturelle : l’exemple de la culture BD »

11h-12h : Séance 2, Publics et marchés

Diana Holmes (Leeds) : « Une littérature illégitime : le “middlebrow” » Continuer la lecture de Journée « (Dé)construire la légitimité »

Parution : Dumas et ses mythes

Maxime Prévost, Alexandre Dumas, mythographe et mythologue, l’aventure extérieure

Honoré Champion « Romantisme et modernité », 2018

Le Vicomte de Bragelonne de Alexandre Dumas, estampe pour le roman feuilleton 1861 © Gallica-BNF

Comme Victor Hugo et Charles Dickens, Alexandre Dumas est un écrivain dont une partie de l’oeuvre s’est implantée durablement dans l’imaginaire collectif, se révélant porteuse de mythologies modernes. Cet ouvrage se questionne sur la survie de ses deux fictions fondatrices : en quoi le cycle des Mousquetaires et Le Comte de Monte-Cristo sont-ils révélateurs d’inquiétudes et d’aspirations collectives, hier comme aujourd’hui ?

À quelles conditions et selon quelles modalités des fictions peuvent-elles s’affranchir de leur créateur et de leur contexte pour accéder à une forme d’intemporalité ? La première partie de cet ouvrage, « Alexandre Dumas mythographe », s’intéresse aux années pendant lesquelles Dumas s’impose comme le roi du roman-feuilleton français et parvient à créer des mythologies modernes. La seconde, « Alexandre Dumas mythologue », à un auteur qui, progressivement, constate que son heure de gloire est passée et que certains de ses personnages sont destinés à lui survivre. Continuer la lecture de Parution : Dumas et ses mythes