Archives de catégorie : LPCM – activités membres

Appel à thèse: la ville dans la climate fiction

PARVIS (I-Site FUTURE) — thèse financée : « La ville dans les fictions climatiques »

Appel à candidatures

Le projet « PARVIS – PARoles de VilleS » lance un appel à candidatures pour une thèse financée en littératures et études culturelles contemporaines. Le sujet éclairera la question de la ville dans les fictions climatiques.

Les candidat·e·s proposeront un sujet qui permet à la fois une vue d’ensemble substantielle de la fiction climatique actuelle, dans tous ses sous-genres, et une interprétation ciblée des problématiques urbaines en son sein. Cette thèse doit en effet s’insérer dans le programme de recherche « Paroles de Villes — PARVIS » de l’I-Site FUTURE, à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM). Le programme étudiera les représentations de la ville future, pour identifier les facettes des imaginaires futuristes urbains, notamment en matière de changement climatique. L’objectif est de clarifier, non seulement l’imaginaire des villes du futur, mais le sentiment futuriste des habitants des villes reflété dans les médias et dans les discours des décideurs, afin de mesurer leur liaison ou, au contraire, leur décorrélation. Le projet mènera cette confrontation en décloisonnant des types de discours contrastés (science-fiction, littératures générales et populaires, cultures médiatiques, discours sociaux). La recherche doctorale devra dialoguer avec tous les groupes de travail du projet (https://parvis.hypotheses.org/). Une contextualisation multimédiatique sera donc indispensable, même si le coeur de la recherche portera sur les supports littéraires.

La thèse devra mettre en perspective le courant littéraire se développant actuellement autour de la « climate fiction » (« cli-fi », fiction climatique). Il s’agira d’en interroger les caractéristiques interdisciplinaires, à la croisée de la littérature, des sciences humaines et des sciences exactes, pour identifier selon quels procédés et avec quelle pertinence les récits de fiction parviennent à susciter des représentations liées aux changements climatiques, dans un registre utopique, dystopique ou apocalyptique. La détermination précise du sujet pourra être affinée après concertation avec la directrice de thèse. On précise ici seulement quelques grandes orientations dégagées par des travaux pionniers (voir indications bibliographiques).

On pourra s’inscrire, par exemple (mais sans nulle exclusive), dans les perspectives ouvertes par les études rassemblées dans le n°136 de Science Fiction Studies, partenaire du projet, et replacer la littérature, notamment de SF, dans un contexte culturel qui engage toutes les sciences de l’homme, du vivant et de la matière. Des formes différentes (description, allégorie, modèle abstrait, matérialité immanente, apocalypse lente…) impliquent-elles des régimes de compréhension différents ? Que se passe-t-il lorsque la science-fiction se superpose à la crise climatique : les événements frappants du thriller ou le rythme plus lent de la longue durée soigneusement réfléchie (planet opera) ? Comment le climat apparaît-il selon ces différentes formes : en avant-plan ou en arrière-plan, en levier narratif ou en socle du monde fictif ? Quels sont les auteurs et les oeuvres qui formeraient une culture littéraire de la crise climatique ? Peut-on imaginer un lien entre l’estrangement cognitif propre à la science-fiction et la défamiliarisation entraînée par des néologismes tels que l’Anthropocène, les hyperobjets, le nécrocapitalisme ? Les intersections entre littérature, science-fiction et crise climatique en termes historiques, critiques et théoriques invitent à varier les sous-genres (cli-fi, petrofiction, slipstream, afrofuturisme) et les périmètres de contextualisation. Par exemple, à la lumière du régime énergétique : quelles différences y a-t-il entre les figurations de la crise du charbon et les représentations du désastre nucléaire ? Comment notre utilisation de l’énergie affecte-t-elle la portée de l’écriture ?

Les grandes orientations du projet PARVIS, consultables en ligne, permettront aux candidat·e·s de se positionner clairement dans l’équipe.

Indications bibliographiques

Science Fiction Studies, dossier spécial « Climate Crisis », n°136, novembre 2018.

Canavan Gerry,  Robinson Kim Stanley, Green Planets: Ecology and Science Fiction, Wesleyan University Press, 2014.

Chelebourg Christian, Les écofictions. Mythologies de la fin du monde, Les Impressions Nouvelles, 2012

Chelebourg Christian (ed), Ecofictions & Cli-Fi, Presses universitaires de Lorraine, 2019 [actes de colloque]

Mehnert Antonia, Climate Change Fictions : Representations of Global Warming in American Literature, Palgrave MacMillan, 2016.

Trexler Adam, Anthropocene Fictions : The Novel in a Time of Climate Change, University of Virginia Press, 2015.

Streeby Shelley, Imagining the Future in a Time of Climate Change, University of California Press, 2018.

 

Profil attendu

Le poste de doctorant·e est mis au concours avec une prise de fonction au 1er septembre 2019 (date négociable) et pour une durée de financement de 3 ans. Le contenu précis de la thèse pourra s’adapter au profil du candidat, dans le respect des grandes orientations précisées dans ce document.

Dans les cas d’interdisciplinarité, une attention particulière sera apportée à l’accompagnement de la thèse, pour une reconnaissance des travaux dans le(s) section(s) CNU impliquées (co-direction, comités de suivi de thèse, notamment).

Les candidat·e·s doivent avoir obtenu, ou être en voie de valider (au plus tard à la prise de fonction), un diplôme de Master ou équivalent, dans les disciplines suivantes : littérature française, francophone ou comparée ; disciplines du projet PARVIS, ou susceptibles d’être pertinentes dans les thématiques de celui-ci : environnement, écologie, arts-sciences, sociologie, histoire, études culturelles, architecture, géographie, urbanisme, etc.

Les candidat·e·s issu·e·s de disciplines non littéraires veilleront à clarifier dans leur dossier leurs compétences d’analyse et de commentaire (formation et/ou intérêts dans les domaines littéraires). Il·elle·s doivent, en tout état de cause, être intéressé·e·s par l’idée de mener leur recherche dans un environnement de recherche interdisciplinaire, être prêts à élaborer une thèse dans le cadre du programme PARVIS et avoir de solides compétences en langue française (niveau C1 minimum), ainsi qu’en anglais.

Modalités de candidature

Le dossier doit être envoyé en un seul fichier PDF paginé, jusqu’au 8 juillet 2019, à

Irène Langlet : irene.langlet@u-pem.fr

Il comportera, dans cet ordre,

  • un CV,
  • une lettre de motivation,
  • une esquisse du projet de thèse (10 pages maximum),
  • une présentation brève du projet de thèse (1 page recto)
  • deux lettres de recommandation

  • une copie d’une pièce d’identité et des diplômes,
  • le ou les mémoire(s) de Master

Les entretiens de sélection des candidats retenus auront lieu à Marne-la-Vallée ou par visioconférence le 11 juillet 2019.

Renseignements et contact

Irène Langlet : irene.langlet@u-pem.fr

Continuer la lecture de Appel à thèse: la ville dans la climate fiction

POST-DOC DETECt (2019)

English below

L’université de Limoges recrute au 1er novembre 2019 un chercheur / une chercheuse postdoctorale  pour le projet DETECt: « Detecting Transcultural Identity in European Popular Crime Narratives », lauréat de  l’appel «  Understanding Europe – Promoting the european public and cultural space » du Programme H2020 de l’Union européenne.

Ce contrat pourra courir jusqu’au mois de juillet 2021, date de clôture officielle du projet. Continuer la lecture de POST-DOC DETECt (2019)

Parution : “Belphégor : Legipop”

https://journals.openedition.org/belphegor/1450

Anne Besson, Anne Isabelle François, Sarah Lécossais, Matthieu Letourneux et Anne-Gaëlle Weber

Dossier « Mutations des légitimités dans les productions culturelles contemporaines »

  • Anne-Gaëlle Weber

Formes de l’érudition littéraire au XIXe siècle

  • Juliette Mascart et Rémy Arcemisbéhère

Le dilettante et l’érudit : du discours académique à la critique romantique du savoir (Stendhal, Nerval)

  • Cédric Hannedouche

De La Gazette des Études Lupiniennes à L’Aiguille Preuve : 50 ans de bulletins d’érudition populaire

  • Simon Bréan et Irène Langlet

Le chercheur face au fandom de SF : retour sur le fil M

Continuer la lecture de Parution : “Belphégor : Legipop”

Colloque : dumas amoureux

Colloque international “Dumas amoureux. Formes et imaginaires de l’éros dumasien” (19-26 août, Cerisy-la-Salle)

Organisateurs: J. Anselmini, C. Schopp

L’Éros proprement amoureux de Dumas, qui le poussa à accumuler sa vie durant conquêtes et maîtresses, est la figure emblématique d’une énergie vitale et d’un désir de littérature et d’action qui n’a pas, en tant que tel, fait l’objet d’une suffisante attention.

Ce colloque — le premier qui, à la veille des cent cinquante ans de la mort de l’écrivain, le fera entrer à Cerisy — vise ainsi à explorer l’Éros dumasien dans ses divers aspects et ses multiples enjeux, selon trois directions privilégiées. D’abord, le désir amoureux et érotique, sa représentation, sa productivité et sa portée dans les différents genres illustrés par Dumas (théâtre, romans, contes, récits de voyages, autobiographie, causeries, etc.). Ensuite, et plus largement, le désir comme origine et foyer de la création dumasienne, et tel qu’il permet d’en comprendre la fécondité, la variété, mais aussi les modes d’énonciation et de réception. Enfin, les empreintes du désir chez les descendants (biologiques et littéraires) de Dumas; comment les motifs sentimentaux et l’érotisme façonnent l’imaginaire dumasien, manifesté et fantasmé par les réécritures, les adaptations ou les suites de ses œuvres (comme le D’Artagnan amoureux de Roger Nimier, auquel le titre du colloque adresse un clin d’œil).

Cette rencontre, qui réunira les meilleurs spécialistes du sujet, s’ouvrira à tous les lecteurs amoureux de Dumas.

Retrouvez le programme et toutes les informations utiles au lien suivant: https://cerisy-colloques.fr/dumas2019/

CALENDRIER PROVISOIRE :

Lundi 19 août
Après-midi
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée
Présentation du Centre, des colloques et des participants

Mardi 20 août
Matin
AUX ORIGINES
Julie ANSELMINI & Claude SCHOPP : Introduction
Claude SCHOPP : Les deux amours d’Alexandre Dumas

Continuer la lecture de Colloque : dumas amoureux

Parution : Verne médiatique

Guillaume Pinson et Maxime Prévost (dir.), Jules Verne et la culture médiatique. De la presse du XIXe siècle au steampunk, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. «Littérature et imaginaire contemporain», 2019.

Textes de Claire Barel-Moisan, Thomas Carrier-Lafleur, Pascal Durand, Gérard Fabre, Nicolas Gauthier, Guillaume Pinson, Maxime Prévost, Jean Rime, Mélodie Simard-Houde, Bounthavy Suvilay et Jean-Christophe Valtat.

https://www.pulaval.com/produit/jules-verne-et-la-culture-mediatique-de-la-presse-du-xixe-siecle-au-steampunk

MOOC Science-fiction

Animée par Anne Besson, Simon Bréan, Irène Langlet, Roland Lehoucq et Natacha Vas-Deyres, la session 2 du Mooc Science-Fiction de l’Université d’Artois ouvrira le 7 mai prochain.
Contenus et activités sont ouverts et gratuits.

Pour vous inscrire https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:univartois+35002+session02/about

Et en attendant, (re)découvrez le teaser du MOOC Science-Fiction :

Teaser Mooc SF – Session 2

– ON PART POUR UN NOUVEAU VOYAGE ! – 🚀✨La session 2 du Mooc Science-Fiction par l'Université d'Artois ouvrira le 7 mai prochain ! Les modules seront identiques à ceux de l'an dernier mais nous vous préparons de nouveaux QCMs et activités avec soin :)En attendant l'ouverture des inscriptions, (re)découvrez le teaser de notre MOOC Science-Fiction !

Publiée par MOOC Science-Fiction sur Mardi 12 mars 2019


colloque : Transmédia et réel

Colloque international

Le transmédia à l’épreuve du réel

20-21 mai 2019

Louvain-la-Neuve (Belgique)

Université catholique de Louvain et Université de Namur

Groupe Interdisciplinaire de Recherche sur les Cultures et les Arts en Mouvement (Gircam) // Observatoire de Recherche sur les Médias et le journalisme (ORM) // Centre de Recherche Information, Droit et Société (CRIDS)

Jour 1 – 20 mai 2019

9h30 : Accueil

9h45 : Introduction du colloque

10h-11h : Conférence d’ouverture de Renira Rampazzo Gambarato (Jönköping University, Suède), Transmedia Journalism

Présidence de séance : Marie Vanoost

11h-12h : Panel TRANSMÉDIA & PHOTOGRAPHIE

Présidence de séance : Olivier Standaert

Sébastien Fevry (Université de Louvain), Revisiter l’énonciation documentaire en mode transmédia. Le cas de Rester vivants (2017) de Pauline Beugnies

Continuer la lecture de colloque : Transmédia et réel

Parution : Jeu de rôles

Le Jeu de rôle sur table, un laboratoire de l’imaginaire, sous la direction de Danièle André et Alban Quadrat, Paris, Carrefour des Lettres Modernes n°7, Classiques Garnier, 2019.

Contributeurs: André (Danièle), Bianquis (Jérôme), Caïra (Olivier), Canteloube (Xavier de), Cuvelier (Pierre), Dang Ngoc Chan (Christophe), David (Coralie), Guyot (Matthias), Hemery (Matthieu), Larre (Jérôme), Munier (Thomas), Périer (Isabelle), Peyron (David), Quadrat (Alban), Richard-Davoust (Anne), Sintes (Frédéric), Stijve (Sanne), Wauthoz (Bastien)

Résumé : Cet ouvrage pose les jalons d’une réflexion universitaire française sur le jeu de rôle sur table. Il revient tout d’abord sur ses origines, son évolution et sa réception par le public avant de se consacrer au game-design, à la création et conception d’un jeu de rôle et à ses pratiques et usages.

Appel : “Comics and graphic novels”


Vittorio Frigerio dirigera un numéro thématique de la revue américaine Paradoxa sur la BD et le roman graphique. Les propositions sont à soumettre en anglais pour le 1er septembre 2019.

American histories of comics have traditionally highlighted what they deem the indisputable U.S. birthplace of this mass-culture phenomenon, pointing to Richard F. Outcault’s Yellow Kid (1895) as the first comic ever produced. Alternately, the European view tends to favor the creation of this ever-popular medium by Swiss author Rodolphe Töppfer, with his Les Amours de monsieur Vieux Bois (1827 – first published in 1837) and highlights the importance of early works such as German author Wilhelm Bush’s Max und Moritz (1865).

A similar, apparently irreducible dichotomy has appeared concerning the origin of the “graphic novel.” American critics consider Will Eisner’s A Contract with God (1978) as the first graphic novel ever produced, while European historians point to Hugo Pratt’s La Ballata del mare salato (1967 – although its influence is said to be felt primarily after its translation into French in 1975). And it is not unusual to see credit for the origin of the graphic novel given to the Argentinian El Eternauta, by Héctor Germán Oesterheld and Francisco Solano López (1957).

Continuer la lecture de Appel : “Comics and graphic novels”

Parution : YA et fantômes

Ecritures jeunesse n°2, Revue des Lettres modernes, 2019/2, Garnier : « Quand la mort n’est pas une fin. Young adult et fantômes », dirigé par Isabelle-Rachel Casta.

Anne Besson, « “Forever young” ? La mortalité comme issue heureuse dans la fantasy jeunesse contemporaine »

Lucie Groetzinger, « “Bébé veut manger maman”. Dialectique de l’enfant en territoire zombie »

Apolline Lehman, « “Dis, quand on est mort, c’est pour la vie ?” Représentations thanatologiques dans les classiques
d’animation Disney »

Hélène Weiss, « Être ou ne pas être un fantôme. Tom’s Midnight Garden ou de quelques codes en littérature de jeunesse ».

Luce Roudier, « L’immortalité, “grain de sable dans l’univers”. Fantaisie autour du cycle de Ji »

Valérie Tritter, « Vertiges et fantasmes d’immortalité. L’Ève
future, première intelligence artificielle »

Mathieu Pierre, « “La mort est ton cadeau”. Des fantômes et des esprits dans la série télévisée fantastique »

Thierry Jandrok, « Thaumaturges, golems et autres automates”

Guillaume Sioly, « Orphée et les reflets. Chagrin et chimères »

Isabelle Rachel Casta, « Kieren, Victor, Jill, Lily… “sans” les autres. “Dans les Jardins d’Israël il ne faisait jamais nuit” »