Archives de catégorie : Actualités

Conférence de Benoît Peeters à la BNF, 12 novembre 2019

LES CONFÉRENCES LÉOPOLD DELISLE – LA BANDE DESSINÉE ENTRE LA PRESSE ET LE LIVRE (2)
12 nov. 2019

Auditorium Colbert

Les conférences Léopold Delisle offrent à un public de curieux et d’amateurs éclairés des synthèses inédites et érudites sur le thème du livre et des manuscrits. Cette conférence de Benoit Peeters explore, lors de ce second volet sur la bande dessinée entre la presse et le livre, la période de Zig et Puce au roman graphique.

Entrée libre et gratuite

Plus d’informations : https://www.bnf.fr/fr/agenda/les-conferences-leopold-delisle-la-bande-dessinee-entre-la-presse-et-le-livre-2

Concepteurs, conceptions et créations de mondes ludiques

Jeudi 28 novembre 2019

Maison interuniversitaire des sciences de l’homme – Alsace
Allée du Général Rouvillois, 67083 Strasbourg

Les sessions auront lieu en salle des conférences et les pauses dans le hall du bâtiment.

L’inscription est gratuite et obligatoire

Pour vous inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-journee-detude-createurs-et-creations-de-mondes-ludiques-75590911451?ref=enivtefor001&utm_source=eb_email&utm_medium=email&utm_campaign=inviteformalv2&utm_term=eventpage

Programme

08h – 08h30 Accueil – Inscription

08h30 – 09h Mot d’introduction

09h – 11h Première session Processus créatifs et conceptions ludiques

  • Marine Macq (Video game art gallery Pixel Life Stories) : Du concept designer au concept artiste : penser les processus de conception dans la création vidéoludique contemporaine
  • Mireille Pacquet (Université Paris 13) : La conception d’un dispositif d’Escape Room entre effets de lieux et effets “waouh”»
  • Dave Hawey (Université de Montréal) : Voir autrement le développement, le design et le studio de jeu vidéo : la perspective de deux développeuses cofondatrices du studio montréalais Epsilon Games
  • Martin Ringot (Aix Marseille Université) : Architecture actantielle et architecture poétique entre Italo Calvino et les mondes vidéoludiques

11h – 11h30 Pause

11h30 – 12h30 Créations amateurs

  • Pierre-Yves Hurel (Université de Lièges) : Le jeu vidéo en amateur  : la création comme dégustation, le ludème comme prise vidéoludique
  • Floriane Owczarek, Marion Weckerle et Cyril Lacheze (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Game design et appropriation de l’univers par les joueurs dans deux MMORPG

12h30 – 14h Déjeuner

14h – 15h Session plénière – par Vinciane Zabban

15h – 15h30 Pause

15h30 – 16h30 Professionnalisation des mondes ludiques

  • Maxime Besenval (EHESS-Paris) : Sociologie des mobilisations professionnelles et résistances chez les développeurs
  • Victor Potier (Université de Toulouse) : Entrelacements universitaires et industriels : normalisation du jeu et esprit                « start-up »

16h30 – 17h Clôture

«Techno-images. Configurations visuelles et médias (XIXe-XXIe siècles)»

Journée d’études doctorales

5 novembre 2019

4 rue des Irlandais, 75005 Paris, Salle Claude Simon

La journée d’étude « Techno-images » s’interroge sur les images issues des cultures techniques et visuelles de la modernité, dans une perspective de travail héritée de l’archéologie des médias. Elle explore, au travers de huit communications, les pratiques des images institutionnelles, scientifiques, publicitaires, opérationnelles, psychotechniques dans les cultures visuelles, sur une chronologie allant du XIXe au XXIe siècles.

Si la distinction entre « images traditionnelles » (traditionelle bilder) et « images techniques » (technische bilder) est évoquée par le philosophe des médias Vilém Flusser pour décrire l’image photographique – et plus spécifiquement les images produites par des appareils techniques (apparate) – le projet « Techno-images » propose de réfléchir à la notion à la fois complémentaire et concurrentielle de « techno-image », en la replaçant dans le cadre du tournant « techno-culturel » des médias. Dans la continuité des travaux sur la « culture technique » ou « les techniques de la culture » (Kulturtechniken), apparus à partir des années 1990 dans le contexte de la Medienwissenshaft (Kittler, Siegert), notre recherche s’interroge sur les images produites par les instruments techniques et les diverses pratiques qui contribuent à définir une culture donnée. Ce projet étudie aussi les différentes formes de visualisation ou de configuration visuelle, comprises comme techniques culturelles. À cet égard, nous nous proposons de questionner la notion de « techno-image » de manière interdisciplinaire, afin d’ouvrir aux nouveaux horizons de la recherche, qui interprètent les médias comme des réseaux d’opérations, capables de reproduire, déplacer, traiter et refléter les distinctions fondamentales d’une culture.

Programme

Continuer la lecture de «Techno-images. Configurations visuelles et médias (XIXe-XXIe siècles)»

MOOC Science-fiction

Animée par Anne Besson, Simon Bréan, Irène Langlet, Roland Lehoucq et Natacha Vas-Deyres, la session 2 du Mooc Science-Fiction de l’Université d’Artois ouvrira le 7 mai prochain.
Contenus et activités sont ouverts et gratuits.

Pour vous inscrire https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:univartois+35002+session02/about

Et en attendant, (re)découvrez le teaser du MOOC Science-Fiction :

Teaser Mooc SF – Session 2

– ON PART POUR UN NOUVEAU VOYAGE ! – 🚀✨La session 2 du Mooc Science-Fiction par l'Université d'Artois ouvrira le 7 mai prochain ! Les modules seront identiques à ceux de l'an dernier mais nous vous préparons de nouveaux QCMs et activités avec soin :)En attendant l'ouverture des inscriptions, (re)découvrez le teaser de notre MOOC Science-Fiction !

Publiée par MOOC Science-Fiction sur Mardi 12 mars 2019


Journée d’études: Paul-Jacques Bonzon, à l’ombre des séries, des œuvres singulières

Vendredi 15 juin 2018, Université d’Artois
Salle des colloques de la Maison de la Recherche

Organisé par : Christine Prévost et Aurélie Gille Comte-Sponville
Équipe d’accueil n°4028 : « Textes & Cultures »

Paul-Jacques Bonzon : à l’ombre des séries, des œuvres singulières

La partie la plus connue de l’œuvre de l’instituteur-écrivain Paul-Jacques Bonzon a été remise en lumière grâce au colloque « Les Compagnons de la Croix-Rousse : qu’est-ce qu’une série culte ? », organisé en juin 2016 par Anne-Marie Mercier et François Quet à l’université de Lyon et à l’ESPE. L’objectif était alors de contribuer à mieux cerner les caractéristiques d’écriture d’une série pour jeune public amateur d’énigmes policières, à mieux comprendre la réception d’un long succès, dans le contexte des Trente Glorieuses, et jusqu’aux rééditions aujourd’hui. La conclusion de ce colloque, dont les actes sont en cours de publication, avait mis l’accent sur un revers du succès des six compagnons : l’oubli avec le temps des œuvres de Bonzon écrites sans intention de les inscrire dans une série. La journée d’études sera consacrée à ces œuvres, dont Yves Marion a dressé une liste à l’occasion de son travail publié en 2008 sur la vie, l’œuvre, et la carrière de l’auteur : De la Manche à la Drôme : Itinéraire de l’écrivain Paul-Jacques Bonzon, instituteur et romancier pour la jeunesse (Eurocibles).

Continuer la lecture de Journée d’études: Paul-Jacques Bonzon, à l’ombre des séries, des œuvres singulières

Publication: Fiction et culture médiatique à la Belle Époque, D. Couégnas

Daniel Couégnas, Fiction et culture médiatique à la Belle Époque dans le magazine Je sais tout (1905-1914)

Enquête et essai, ce livre se focalise sur l’étude des fictions (nouvelles et romans) publiées dans le magazine Je sais tout avant la Première Guerre mondiale, parmi lesquelles les premières aventures d’Arsène Lupin, La Guerre du feu de Rosny, Le Fauteuil hanté de Leroux, Moi et l’Autre, de Jules Claretie…

Créé en 1905 par Pierre Lafitte, Je sais tout affiche un projet « encyclopédique » qui s’estompera à partir de 1914. Il participe de la culture médiatique, s’efforçant d’atteindre, par les procédés du « syncrétisme homogénéisé » (Edgar Morin) le plus large éventail socio-culturel de lecteurs. Miroir brillant de la « Belle » Epoque, il en naturalise les choix idéologiques dominants, les partis pris, les préjugés, les conformismes. Son enthousiasme moderniste pour le dynamisme techno-scientifique des débuts du XXe siècle ne parvient pas à masquer totalement les interrogations, les doutes, les hantises de la bonne conscience occidentale.

Continuer la lecture de Publication: Fiction et culture médiatique à la Belle Époque, D. Couégnas

Journée d’étude: Quand le noir se met au vert : polar, ruralité, écologie

Journée d’étude 2 mai 2018
« Quand le noir se met au vert : polar, ruralité, écologie »
Université de Poitiers / MSHS Salle Mélusine / 10h-17h30h

FORELL B1 et FORELL B3 (« Poétiques de la représentation » & « Esthétiques comparées »)

École doctorale LPAH (« Lettres, pensées, arts, histoire »)

Argument et programme

Depuis son apparition au début des années 1930 aux États-Unis à l’heure de la Prohibition et des crime waves, le genre « noir » n’a cessé de se métamorphoser et de se confronter aux nouvelles problématiques sociales et politiques qu’il rencontrait. D’un genre à l’origine très urbain, il semble aujourd’hui que le polar se déplace vers de nouveaux territoires marginalisés et de nouveaux espaces en danger : l’environnement rural. Tout se passe comme si les espaces naturels venaient sur le devant de la scène policière, notamment à travers le genre du country noir ou du rural noir qui se consolide aux États-Unis et arrive peu à peu dans les régions françaises. Ce ne sont plus Los Angeles ou San Francisco qu’explorent les auteurs américains de polars contemporains, Daniel Woodrell, Tony Hillerman, Larry Brown, Craig Johnson ou encore James Crumley, mais bien des territoires reculés, du Nouveau Mexique au fin fond du Missouri, ainsi que les grands espaces sauvages, dans la tradition du nature writing.

Grâce à la maison d’édition Gallmeister, notamment, ces textes sont traduits et lisibles en France, mais certains auteurs français déplacent, eux aussi, les codes du polar et s’enfoncent dans des régions et campagnes isolées : qu’il s’agisse des Vosges de Nicolas Matthieu (Aux animaux la guerre), la Nièvre de Benoît Minville (Rural Noir) ou la Creuse d’Antonin Varenne (Battues), le noir se glisse chez les oubliés de la mondialisation. Il s’agira, lors de cette journée d’étude internationale, d’interroger le contexte socio-politique conditionnant l’émergence de ce nouveau genre qu’est le polar rural ainsi que les conséquences – en termes d’imaginaire et d’esthétique – qu’implique le déplacement de l’action policière dans des espaces non-urbains.

10h-10h30 : Accueil

10h30-10h45 : Ouverture

Le country noir, genèses d’un genre

10h45-11h15 Continuer la lecture de Journée d’étude: Quand le noir se met au vert : polar, ruralité, écologie

Table ronde : Cinéma bis

Table ronde  : « Que faire du cinéma « bis » et d’exploitation ? Lieux et objets de culte en contexte numérique » 

Organisée dans le cadre de la 3e semaine des Arts & Médias de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 le jeudi 15 mars 2018 de 14h à 16h, Centre Censier, Amphi D02

Présentation

Depuis son essor dans les années 1960, le cinéma « bis » et d’exploitation se caractérise d’abord par une économie créative particulière : faible budget, caractère commercial et populaire assumés, représentations transgressives de la violence et de la sexualité. Loin de se réduire à un mode de production et à des contenus esthétiques, cet univers hétéroclite et foisonnant renvoie également à des pratiques cinéphiles intimement liées aux lieux (salles de quartier, boutiques et vidéoclubs) et aux objets (fanzines, cassettes vidéo) qui ont participé à l’édification de sa mémoire culturelle.

Dans un contexte de dématérialisation engagée par la démocratisation du numérique et de l’Internet, où l’on peut observer à la fois un repli du marché vidéo et de la presse spécialisée, les dernières décennies ont vu la disparition successive de certains vecteurs « traditionnels » de ce secteur de l’industrie cinématographique et de cette cinéphilie. On constate cependant depuis les années 2000, et de manière plus nette encore depuis les années 2010, une résurgence remarquable de ce continent cinématographique, marquée tout d’abord par la revitalisation de pratiques anciennes (comme dans le cas du fanzine, qui a trouvé un nouveau souffle à l’ère numérique) et leur appropriation par de nouveaux publics. Parallèlement à ce phénomène, les modes de transmission et de patrimonialisation du cinéma d’exploitation Continuer la lecture de Table ronde : Cinéma bis

Exposition : “Les deux orphelines”

Exposition

Des Deux Orphelines aux Deux Orphelines Vampires.Variations autour d’un mélodrame

Du 18 septembre au 20 octobre 2017

Bibliothèque des lettres et sciences humaines de l’Université de Montréal, Pavillon Samuel-Bronfman, 3000 rue Jean Brillant.

Contact : berengere.vachonfrance@umontreal.ca

Les Deux orphelines est un mélodrame en cinq actes et huit tableaux de deux auteurs dramatiques français, Adolphe d’Ennery et Eugène Cormon, créé le 29 janvier 1874 au Théâtre de la Porte-Saint-Martin à Paris.

La pièce met en scène Louise et Henriette, deux jeunes orphelines qui, à la veille de la Révolution Française, viennent à Paris pour Continuer la lecture de Exposition : “Les deux orphelines”

“Spruzzi di China”

Cinque incontri operativi con 6 maestri  del fumetto italiano,

dal 4 marzo al 31 marzo 2017.

sabato 4 marzo 2017, Mauro Marchesi (illustratore-disegnatore), Une vie de Philip K. Dick: come la vita del più grande narratore di fantascienza del Novecento può essere narrata con la tavoletta grafica per disegnare;

 sabato 11 marzo 2017, Gabriele Ba (sceneggiatore BeccoGiallo), Don Milani. Bestie uomini e Dio: sceneggiare una biografia; Francesco Testi (sceneggiatore Sergio Bonelli Editore),Tex color: Amici per la morte: prove di sceneggiatura per il più amato eroe di carta;

 sabato 18 marzo 2017, Paolo Bacilieri (autore-fumettaro), Bonelli & No: percorsi grafici e narrativi a confronto;

 sabato 25 marzo2017, Roberto Bonadimani (autore-fumettaro), Incubo Hynn Phaer : inventare, disegnare costruire pianeti

 venerdì 31 marzo,  ore 18, Antonio Serra (sceneggiatore e redattore Bonelli), Da Nathan Never a Greystorm: come creare un personaggio seriale.

Gli incontri si svolgeranno  nel territorio negrarese, presso la Cantina LAVARINI di  Arbizzano di Negrar

Continuer la lecture de “Spruzzi di China”