Tous les articles par Sarah Mallah

Appel à contributions : La vedette et ses plumes : presse, littérature et célébrité (revue Sur le journalisme)

La vedette et ses plumes : presse, littérature et célébrité

Revue Sur le journalisme

Belgique

Date d’échéance : 15 mai 2024

Texte de l’appel :

Revue internationale en libre accès avec comité de lecture, publiée en version numérique et imprimée

https://revue.surlejournalisme.com/

Éditeurs et éditrice du numéro spécial :

Adrien Rannaud, Université de Toronto, Canada

Mélodie Simard-Houde, Université du Québec à Trois-Rivières, Canada

Yuri Cerqueira dos Anjos, Victoria University of Wellington, Nouvelle-Zélande

Selon Antoine Lilti (2014), la culture de la célébrité moderne apparaîtrait en Europe dès la seconde moitié du XVIIIe siècle sous le coup d’une première révolution médiatique. Dans cette perspective, l’histoire de la célébrité serait indissociable de celle de la presse, plus encore à partir du XIXe siècle, qui constitue le cadre de réalisation de ce qu’on nomme, dans l’espace francophone européen, la « civilisation du journal » (Kalifa et al., 2011). On sait que les quotidiens, revues et autres périodiques alimentent dès la décennie 1830 un régime de l’actualité reposant, du côté des journalistes, sur l’observation du monde contemporain, la collecte de « choses vues », et, du côté des personnes médiatisées, sur la visibilité des individus (Heinich, 2012). Dans ce système, les figures publiques issues du monde de la littérature occupent une place clé tant à titre de collaborateurs de la presse (Thérenty, 2007), et donc de figures médiatrices, que de célébrités dont on commente et expose la vie. Continuer la lecture de Appel à contributions : La vedette et ses plumes : presse, littérature et célébrité (revue Sur le journalisme)

Appel à communications : Adolescences romanesques. La génération des Six Compagnons, 1960-1980 (Caen)

Adolescences romanesques. La génération des Six Compagnons (1960-1980)

20-21 novembre 2024

Université de Caen Normandie INSPE

Date d’échéance : 20 juin 2024

Colloque organisé par Christiane Connan-Pintado, Stéphanie Lemarchand et Anne Schneider.

Texte de l’appel : 

[I]l n’est pas possible d’écrire pour la jeunesse, si, en même temps, on ne s’efforce pas d’écrire sur la jeunesse. Georges G.-Toudouze

À mi-chemin de la guerre et du nouveau millénaire, dans le contexte politique, social et économique favorable des « Trente Glorieuses », l’édition pour la jeunesse connaît en France un essor remarquable (Piquard, 2004). Tel est l’empan temporel que nous proposons de cerner afin d’observer les romans publiés en France pour et sur l’adolescence au cours des années 1960-1980. L’expansion de cette littérature a été amorcée au cours de la décennie précédente : l’importation de séries américaines et britanniques à succès et le développement des différentes collections de G. P. (pour Général Publicité, maison d’édition pour la jeunesse essentielle des années 1940-1980) et de Hachette ont modifié sensiblement le paysage éditorial, les éditeurs invitant leurs auteurs à proposer des fictions de leur cru. Continuer la lecture de Appel à communications : Adolescences romanesques. La génération des Six Compagnons, 1960-1980 (Caen)

Appel à communications : Poésie & Instagram : poétique et politique d’un espace de création numérique (Paris)

Poésie & Instagram : poétique et politique d’un espace de création numérique

3 mai 2024

Paris

Date d’échéance : 4 mars 2024

Journée d’étude et de création organisée par Camille Bloomfield (Université Paris-Cité, CERILAC), Caroline Giraud (instapoétesse), Liza Hammar (Université du Québec à Montréal), et Marc Jahjah (Université de Nantes).

Texte de l’appel :

La poésie bénéficie actuellement, comme l’ont remarqué plusieurs critiques et journalistes, d’un spectaculaire retour en grâce auprès des jeunes générations. Ce regain d’intérêt semble s’expliquer en partie par une recrudescence des pratiques créatives sur le web, plus particulièrement sur les réseaux sociaux, qui offrent nombre d’outils facilitant notamment un aspect visuel soigné et des productions multimédia complexes (texte, image et son souvent en dialogue), tout en ayant l’avantage d’être moins intimidantes que le papier. La littérature numérique, longtemps réservée à des créateurs et des créatrices ayant un niveau élevé de maîtrise des technologies, est ainsi, depuis une quinzaine d’années, accessible à toute personne dotée d’un smartphone, ce que Leonardo Flores a identifié comme étant la marque de la troisième génération de la « littérature numérique ». Continuer la lecture de Appel à communications : Poésie & Instagram : poétique et politique d’un espace de création numérique (Paris)

Appel à contributions : L’Élaborée, n°2 : “Ma(r)ge(s)”

L’Élaborée, n°2 : “Ma(r)ge(s)”

Rennes

Date d’échéance : 13 mars 2024

Texte de l’appel :

Ce deuxième numéro de la revue L’ELaborée mêlera recherche et création. Nous souhaitons pour ce second numéro proposer un format hybride, qui comportera quatre créations originales, et huit articles. Pour les créations, nous souhaitons avoir une nouvelle de fiction, de la poésie, une création visuelle, et une illustration. Les contributeurices sont à définir, nous les contacterons directement, sans appel à communication de ce côté. Étant chercheur·euse·s en histoire et en littérature, nous ne nous sentons en effet pas légitimes à répondre à un appel à communications de ce côté.

En ce qui concerne l’aspect recherche, nous ouvrons un appel à communications qui visera à sélectionner huit articles. Ces derniers seront publiés sous deux formats : un format « traditionnel » sur notre carnet Hypothèses ; et un format court (environ trois pages) qui sera publié dans une version papier. Continuer la lecture de Appel à contributions : L’Élaborée, n°2 : “Ma(r)ge(s)”

Appel à communications : La mer dans la littérature jeunesse. Enjeux politiques, écologiques et éducatifs (Amiens)

La mer dans la littérature jeunesse : Enjeux politiques, écologiques et éducatifs

4 et 5 décembre 2024

Université de Picardie Jules Verne, La Citadelle, Amiens

Date d’échéance : 1er juin 2024

Colloque organisé par Noëlle Benhamou (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CERCCL), Zoé Commère (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF), Anne Delbrayelle (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF), et Béatrice Finet (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF).

Texte de l’appel : 

Les souvenirs émus d’écrivains rappelant leurs lectures d’enfance en témoignent : la mer fait rêver les jeunes lecteurs de longue date, comme le montrent le récit que fait Vallès de sa lecture de Robinson Crusoé au chapitre XI de L’Enfant[1] ou la parodie des romans maritimes verniens restituée par Sartre dans Les Mots[2]. Qu’il s’agisse de textes écrits pour de jeunes lecteurs, d’œuvres appropriées par elle ou adaptés à son profit par l’école ou par les éditeurs, les récits mettant en scène l’espace maritime sont anciens, nombreux et variés : Les Voyages de Sindbad le marin, Les Aventures de Télémaque, celles de Gulliver, d’Énée, d’Ulysse dans un premier temps[3]. La découverte du nouveau continent et les explorations maritimes qui l’accompagnent vont ensuite donner naissance aux robinsonnades, aux histoires de pirates et autres récits d’aventures en mer[4]. Continuer la lecture de Appel à communications : La mer dans la littérature jeunesse. Enjeux politiques, écologiques et éducatifs (Amiens)

Appel à contributions : Savants fous, machines extraordinaires et créatures (revue Imagin(r)s)

Savants fous, machines extraordinaires et créatures

University of Malta

Revue Imagin(r)s. Revue des littératures utopiques, dystopiques et uchroniques, n° 2

Date d’échéance : 30 juin 2024

Texte de l’appel :

Qu’il s’agisse de créatures qui leur soient soumises ou qui leur échappent ou de machines destinées à améliorer le sort de l’humanité ou à détruire la planète, les créations des savants aussi fous que géniaux alimentent de longue date les littératures de l’imaginaire. Alors que le premier numéro de la revue est sous presse, nous lançons un appel pour ce second numéro. Une invite à se replonger dans les littératures populaires, les oeuvres de Jules Verne, d’Edgar Allan Poe, de Robert Louis Stevenson, de Herbert George Wells, mais aussi de H.P. Lovecraft, William Gibson, Johann Héliot, Xavier Mauméjean… Créations, créatures, créateurs, modes de fabrication, desseins… tous les asepcts de cette vaste problématique pourront être envisagés.

Publiée sous l’égide des Editions Traverse(s), la revue Imagin(r)s a pour finalité de publier des articles inédits dédiés aux littératures de l’imaginaire, appréhendées dans toutes les composantes de leur diversité, dans des numéros thématiques et des varia. Elle se veut lieu de rencontre entre chercheurs en littérature, en histoire, en anthropologie, en cinéma, en bande-dessinée, en art numérique, etc. mais aussi entre romanciers, nouvellistes, illustrateurs, graphistes, dessinateurs… Continuer la lecture de Appel à contributions : Savants fous, machines extraordinaires et créatures (revue Imagin(r)s)

Appel à communications : L’autotraduction dans l’édition pour l’enfance et la jeunesse / Self-translation in children’s and young adult books

L’autotraduction dans l’édition pour l’enfance et la jeunesse / Self-translation in children’s and young adult books

Colloque international 13-14 février 2025

Padoue

Date d’échéance : 8 juin 2024

Texte de l’appel : 

Les propositions de communication devront être déposées sur le site du colloque https://youngselftrans.sciencesconf.org/

Les langues de communication prévues seront le français, l’italien, l’espagnol et l’anglais.

Date limite d’envoi des propositions de communication : 8 juin 2024

Notification des réponses aux auteurs : 15 juillet 2024

Pour lire l’appel à communications et pour avoir plus d’information, veuillez consulter le site officiel du colloque à l’adresse https://youngselftrans.sciencesconf.org/ Continuer la lecture de Appel à communications : L’autotraduction dans l’édition pour l’enfance et la jeunesse / Self-translation in children’s and young adult books

Appel à communications : Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique

Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique

13-15 février 2025

Nîmes

Date d’échéance : 14 juin 2024

Texte de l’appel :

Qui n’a pas frémi lorsque Maximus retire son casque devant le cruel empereur Commode ? Qui n’a pas ri des jeux de mots d’un Astérix en Égypte ou en Chine ? Qui n’a pas compati aux malheurs de Katniss Everdeen, jetée dans la terrible arène du Capitole ?

Depuis une vingtaine d’années, se multiplient films et séries dont l’action se déroule, au moins en partie, dans une Antiquité plus ou moins imaginaire. Ils contribuent à réinventer un genre cinématographique que beaucoup donnaient pour disparu depuis les années 60 : le péplum. Souvent désignés comme des « post-péplums » (Aknin 2009) ou des « néo-péplums » (De Baecque 2013), ces productions ont renouvelé la présence de l’Antiquité au cinéma et sont aujourd’hui l’un des principaux lieux où se fabriquent les imaginaires de l’histoire antique.

C’est sur cette nouvelle vague de péplums que ce colloque se propose de revenir, pour interroger les renouvellements d’un genre plus que jamais transmédiatique, qui s’écrit désormais aussi bien au cinéma que dans des séries, des bandes dessinées, des romans, des jeux vidéo, bravant les frontières des genres comme des siècles. Continuer la lecture de Appel à communications : Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique

Appel à contributions : Monstres et monstruosités (revue Dialogues francophones)

Monstres et monstruosités

Dialogues francophones, n° 28/ 2024

Centre d’études francophones, Université de l’Ouest de Timisoara, Roumanie

Date d’échéance : 1er juin 2024

Texte de l’appel : 

Apparentée à l’extraordinaire, à l’étranger, à l’inexplicable, à l’indicible, la question des monstres et des monstruosités a toujours fasciné et intrigué l’individu en stimulant son imaginaire. Depuis l’Antiquité, les auteurs ont consacré des volets conséquents de leurs écrits à des créatures hors-normes – l’autre des humains – et à leurs errements. De nombreuses œuvres littéraires sont peuplées de personnages ténébreux qui inspirent de la crainte et de l’indignation à cause de leurs actes cruels commis (in)volontairement ou de la transgression des normes et des codes de bienséance imposés par la société. Le Sphinx, le Cerbère, le Minotaure, le Cyclope, la Méduse, la Sirène, les Géants dans la mythologie grecque ; le vampire ou le zombi dans la littérature baroque et fantastique ; les créatures surhumaines de la littérature de science-fiction ; les criminels, les violeurs, les personnages corrompus du roman noir et autres figures de l’autorité oppressive (dictateurs, kidnappeurs) des fictions modernes et ultracontemporaines ne seraient que quelques exemples de “monstres” inoubliables qui, à travers le temps, ont envoûté un lectorat jeune ou adulte. Les contes populaires dont on retrouve les traces dans la fiction foisonnent eux aussi en ogres, loups et autres animaux prédateurs, elfes, sorcières, etc. Continuer la lecture de Appel à contributions : Monstres et monstruosités (revue Dialogues francophones)

Appel à communications : Atelier “Super-(em)pouvoir(ment) : culture comics, grands pouvoirs… grandes responsabilités ?” (Aix-en-Provence)

Atelier “Super-(em)pouvoir(ment) : culture comics, grands pouvoirs… grandes responsabilités ?”

21-24 mai 2024

Aix-Marseille Université

Date d’échéance : 20 février 2024

55e Congrès de l’Association Française d’Études Américaines “Power & Empowerement”, organisé par Savinien Capy (ELICO, Université Lyon 2) et Charles Joseph (3L.AM, Le Mans Université).

Texte de l’appel : 

Représentant la majorité des ventes de comic books aux États-Unis, les super-héros sont devenus des figures emblématiques de la culture populaire tant dans le pays qu’à l’international, succès relancé depuis le début des années 2000 avec la déferlante de leurs adaptations cinématographiques et sérielles. De par la place centrale qu’ils occupent dans l’imaginaire collectif, autant que par les arcs narratifs de leurs intrigues, les questions de pouvoir et d’empouvoirement surgissent. Parce qu’ils s’articulent autour de personnages dotés de capacités extra-ordinaires, le concept de « pouvoir » fait partie de l’ADN narratif des produits que sont les comic books. Ces derniers permettent également d’interroger comment les concepts de pouvoir, de prise de pouvoir, d’accès au(x) pouvoir(s), de rapport de pouvoir, etc. sont représentés dans un médium naturellement enclin à se plier aux goûts du public, et se voulant miroir des représentations mentales d’une majorité de la population. Continuer la lecture de Appel à communications : Atelier “Super-(em)pouvoir(ment) : culture comics, grands pouvoirs… grandes responsabilités ?” (Aix-en-Provence)