Tous les articles par Fanny Barnabé

Call for papers : edited collection “Participatory Culture Wars: Controversy, Conflict and Complicity in Fandom”

CFP: Edited collection “Participatory Culture Wars: Controversy, Conflict and Complicity in Fandom”

Deadline: 31 July, 2021

Edited by Dr Simone Driessen, Bethan Jones, Dr Benjamin Litherland

Presentation

It has become increasingly clear that fandoms and participatory culture are sites of controversy, conflict and even complicity, complicating earlier assessments that sought to celebrate creativity, collegiality, and community. As we continue to make sense of the consequences of web 2.0, the study of fans – the affective bonds, identities, and productive cultures of a highly mediated and networked society – is vital in understanding our current moment, whether expressed in debates about “cancel culture” or ongoing “culture wars”. Fans have had to rethink and reassess their relationships to fan objects, consider their role in reproducing global systems of inequality, and reflect on the meaning of participation in an era that is marked by both moral ambivalence and political earnestness.

Implicitly and explicitly, fannish practices are involved in a variety of key social, political, and cultural issues across the globe. They can be seen in politics, ranging from QAnon’s role in the storming of the US Capitol building, conspiracy theories relating to the covid pandemic, and the continued expansion of the global reactionary and populist right, from Britain to India to Brazil. They can be seen in new cultural terrains produced by networked movements like #MeToo, Black Lives Matter, #OscarsSoWhite, and the accompanying activism and responses as fans come to terms with the crimes, misdemeanors, and disagreements of former faves, like Xiao Zhan, Joss Whedon, or JK Rowling. They are expressed in the strategies and tactics of inter- and intra-fandom conflicts, whether Meghan Markle and the Royal Family or some Chinese fan responses to BTS talking about the Korean war. And, pressingly, fan tourism, collector culture, and the energy use of digital culture all contribute to the ongoing climate crisis.

Scholars of participatory culture can play a key role in assessing many and more of these issues, but they will also have significant and ongoing impact on the way we conceptualize fans, fandoms, and participatory culture. This work builds on developing themes in the field. Ongoing scholarship about racism, sexism, and homophobia in prominent fan spaces is vital (Massanari, 2017; Pande, 2020; Scott, 2019), and Jonathan Gray’s conception of anti-fandom (2003; 2005; 2007) is an important moment in indicating the darker underbelly of fan cultures. Yet scholarship on QAnon and Trump fandom (Reinhardt, forthcoming; Miller, 2020), cancel and commenting culture (Clark, 2020; Ng, 2020; Barnes, 2018), reactionary fandom (Stanfill, 2020), ethical consumption (Wood, Litherland & Reed, 2020; Tyler, 2021) and serial killer fandom (Nacos, 2015; Rico, 2015) pose important questions which cannot be answered simply by reference to anti- or toxic fandom.

This collection brings together some of these authors and perspectives while developing and extending these debates. We are keen to broaden the scope of the issue so that studies of fans of film and television are included alongside studies of music, literary, theatre, sports and politics. And we are especially eager to include case studies beyond the anglophone and global north. We are also interested in the practices of organizations in fan-adjacent areas such as marketing, production, branding and influencer culture. We welcome traditional essays and research papers and non-traditional formats, such as roundtables, interviews, and think-pieces, from people inside and outside of the academy. Topics might include but are not limited to:

  • Conspiracy theories and/as fandom.
  • ‘Culture wars’, intra- and inter-fan conflicts, and other broader disagreements or discontent about the meaning and values of popular cultural texts.
  • The consequences of anti-fandom and toxic fandom.
  • Expressions and practices of ethical consumption, whether via “cancel culture”, commodity activism or similar.
  • The moral economies of fandom, and their consequences for the media and cultural industries.
  • The ethical implications of participation, whether through fan activism, dark fandom or other.
  • The environmental impact of fandom, from NFTs to fan tourism.

Please send an abstract of 300 words, along with a short author biography of 150 words to participatoryculturewars@gmail.com by 31 July 2021. Please also address any queries to this email address.

 

 

Séminaire Numapresse : « Couper/coller. Les journaux voleurs au XIXe siècle »

Séminaire Numapresse « Couper/coller. Les journaux voleurs au XIXe siècle »

 

17 mai 2021 de 14h30 à 17h

En ligne :  meet.google.com/sqr-macb-fmy

La séance est en accès libre, sans inscription.

Présentation

Les pratiques de copier-coller et de rééditorialisation, si massives dans la presse d’aujourd’hui, existent probablement dès les origines du journalisme. Au XIXe siècle, les journaux dits reproducteurs ou voleurs systématisent la rédaction aux ciseaux et développent toute une économie du recopiage qui prospère dans les zones grises de la loi.

Un groupe de travail de Numapresse, dirigé par Stéphanie Dord-Crouslé et Sarah Mombert, se penche sur ces périodiques prédateurs, leurs pratiques professionnelles, leur modèle industriel et les aspects juridiques de leur activité. Les outils numériques sont d’une grande utilité pour mettre au jour et analyser ces cas particuliers de viralité du texte journalistique. La séance du séminaire Numapresse du 17 mai, qui se tiendra à distance, sera consacrée à la présentation de ce chantier en cours.

Programme

14 h 30. Stéphanie Dord-Crouslé et Sarah Mombert. Les journaux voleurs, présentation générale.

15 h. Amélie Chabrier, sur l’actualité et sa lecture dans les journaux voleurs

15 h 20. Pierre-Carl Langlais et Nejma Omari, sur les genres d’articles dans les journaux voleurs

15 h 40. Blandine Lefèvre, sur la réénonciation dans les journaux voleurs

16 h. Nicolas Bianchi, sur le discours auto-promotionnel du vol dans les journaux voleurs

 

Parution : Nous nous reverrons aux barricades. Les feuilletons des journaux de Proudhon (1848-1850) (Vittorio Frigerio)

Vittorio Frigerio, Nous nous reverrons aux barricades. Les feuilletons des journaux de Proudhon (1848-1850), UGA Éditions, Collection « Bibliothèque stendhalienne et romantique »

Histoire ou fiction ? Qui dit la vérité ? Parcours croisés de romanciers et d’historiens atour des barricades de juin 1832.

À propos de l’ouvrage

Considéré d’habitude comme le « père » de l’anarchisme français, Pierre-Joseph Proudhon entretient un rapport ambivalent avec la création littéraire. Cet essai retrace tout d’abord la relation de Proudhon à la littérature, telle qu’elle apparaît à travers ses ouvrages. Il analyse ensuite les discours tenus dans ses quatre journaux sur les triomphes du roman-feuilleton, visant la conception d’un feuilleton révolutionnaire capable de diffuser auprès du lectorat populaire, par le biais de la fiction, les idées et les théories qui aideront à son affranchissement.

L’auteur

Vittorio Frigerio est professeur émérite de l’Université Dalhousie (Halifax, Canada). Il est Directeur de publication de la revue en ligne Belphégor et a été pendant dix-huit ans rédacteur en chef de la revue Dalhousie French Studies.

La collection « Bibliothèque stendhalienne et romantique »

Approfondir la connaissance de l’œuvre de Stendhal est l’un des objectifs principaux d’une collection née dans une université qui a porté son nom et lui consacre des travaux depuis plusieurs décennies.

 

UGA Éditions

UGA Éditions est la maison d’édition pluridisciplinaire de l’Université Grenoble Alpes, signe fort de son engagement dans sa mission de diffusion de la recherche et des savoirs. Pour faire face aux défis liés aux mutations de l’édition universitaire, UGA Éditions développe de nouveaux supports, de nouvelles thématiques, et ouvre son catalogue à un lectorat plus large tout en assurant l’excellence scientifique de ses publications. 

Continuer la lecture de Parution : Nous nous reverrons aux barricades. Les feuilletons des journaux de Proudhon (1848-1850) (Vittorio Frigerio)

Journée d’étude : Faire réseau autour des archives du web, usages et opportunités (journée de lancement du projet ResPaDon)

Journée d’étude « Faire réseau autour des archives du web, usages et opportunités : journée de lancement du projet ResPaDon »

Lundi 17 mai 2021 de 9h à 17h30

En ligne, sur inscription

Organisé dans le cadre du projet ResPaDon (Réseau de Partenaires pour l’analyse et l’exploration de données numériques).

Celui-ci vise à développer et à diversifier les usages par les chercheurs des archives du web collectées et conservées par la Bibliothèque nationale de France : développement des pratiques de recherche, de nouvelles approches autour des archives du web, de nouvelles formes d’exploitation. Associant chercheurs et professionnels de l’information scientifique et technique, le projet se construit autour d’un réseau de partenaires et se compose d’une étude sur les usages et de plusieurs expérimentations et de temps d’échanges.

Présentation

Dans un format entièrement virtuel, la journée de lancement a pour objectif d’engager la construction d’une communauté d’acteurs autour du projet et de ses différentes phases. Elle permettra de dresser l’état des lieux de la constitution des archives du web et de leurs usages et d’explorer de nouvelles potentialités de recherche autour des archives du web. Elle sera également l’occasion pour tous les acteurs de découvrir le projet ResPaDon et de s’inscrire dans le réseau en cours de création.

Vous êtes chercheur ou chercheuse : vos pratiques de recherche vous ont déjà rendu familiers des archives du web ? Vous souhaitez découvrir ces corpus et voir comment les utiliser dans le cadre de vos recherches ? Cette journée vous permettra de participer à des premiers échanges sur les usages des archives du web, qui se poursuivront ensuite dans le cours du projet.

Vous êtes professionnels de l’information scientifique : cette journée vous permettra de découvrir le projet ResPaDon et la place que peuvent y tenir les professionnels de l’information et des bibliothèques, et de vous inscrire dans la démarche en cours.

Programme

9h15 : Ouverture de la journée par Julien Roche, directeur du Service Commun de Documentation de l’Université de Lille

9h25 : Session 1. Les archives du web : perspectives croisées pour un état des lieux. Interventions d’Olga Holownia (International Internet Préservation Consortium) et Benoît Tuleu (Bibliothèque nationale de France)

10h30 : Pause

11h : Session 2. Les usages des archives du web dans la recherche : quelques exemples. Animation par Laurence Favier (ULR GERiiCO, Université de Lille)Cette session sera composée de présentation de travaux de chercheurs de différentes disciplines ayant mobilisé les archives du web dans leurs travaux. Elle sera suivie d’un échange sur les possibilités ouvertes par les archives du web et les limites actuelles à leur utilisation.Interventions :Christian Bonah(Université de Strasbourg) – Créer des archives web avec la BnF et l’INA dans le cadre d’un projet de recherche : l’exemple de Bodycapital Fabienne Greffet (Université de Lorraine) – De la démocratie en numérique. L’analyse des activités affiliées aux candidats à l’élection présidentielle française de 2002 à 2017 à partir des archives du webEmmanuel Cartier(Université Sorbonne Paris Nord) – Détecter et suivre les évolutions lexicales dans les archives du web : le projet NéonauteSophie Gebeil (Aix-Marseille Université) – Les archives du Web comme source pour une histoire des pratiques mémorielles depuis les années 2000.

12h30 : Pause déjeuner

13h45 : Présentation du projet ResPaDon par Emmanuelle Bermès (Bibliothèque nationale de France) et Marie-Madeleine Géroudet(Université de Lille), coordinatrices du projet

14h : Session 3. Une approche transversale sur les usages des archives du web. Niels Brugger (Université d’Aarhus) – « Studying web archives across borders: the case of the WARCnet network”.

 

14h45 : Session 4. Trois rendez-vous thématiques en parallèle

  • Littératures numériques et expression de soi durant le confinement. Le confinement, parce qu’il a pu laisser du temps et parce qu’il a été vécu chez soi de manière connecté, a constitué une expérience inédite de créativité instantanée sur le web mais aussi d’injonction à la créativité. Animateur : Alexandre Faye (BnF). Intervenants : Valérie Beaudouin (Télécom ParisTech), Christian Cote (Université Lyon 3) et Christine Genin (Bibliothèque nationale de France) témoigneront de leurs regards portés sur ce moment particulier et de leurs propres expériences de collecte, d’archivage et de constitution de corpus.
  • Quelle place pour le web dans les études sur le jeu vidéo ? Le jeu vidéo est désormais un sujet d’étude à part entière, qui intéresse de plus en plus de chercheur(e)s. En plus des titres déposés à la Bibliothèque nationale de France au titre du dépôt légal, le web constitue une source indispensable pour l’analyse de ces documents multimédias. Plusieurs universitaires spécialistes de ces sujets évoqueront leurs pratiques et leur utilisation d’internet dans leurs travaux autour du jeu vidéo.Animateur : David Benoist (BnF). Intervenants : Fanny Barnabé (Université de Liège), Simon Dor & Hugo Montembault (Université de Montréal), Julian Alvarez (INSPE Lille).
  • Conduire des recherches à partir du web vivant ou comment faire face à la volatilité des contenus sur le web. Le passage d’un web basé sur le document à un web reposant sur le flux ne fait qu’accroître la problématique de la volatilité des contenus sur le web. Ce rendez-vous thématique propose des exemples de méthodes et d’outils mobilisés dans le cadre de recherches portant sur des corpus web et nécessitant des stratégies d’archivage face à la nature évanescente du web contemporain.Animatrices : Audrey Baneyx (medialab, SciencesPo) et Eléonora Moiraghi (DRIS, SciencesPo). Interventions : Tommaso Venturini (CIS, CNRS) – D’un Web des documents à un Web de flux : l’oralité secondaire des médias numériques ; Benjamin Ooghe-Tabanou (médialab, Sciences Po) – Méthodes, outils et limites pour collecter et analyser le web et les réseaux sociaux ; Guillaume Levrier (CEVIPOF, Sciences Po) – Des communautés militantes en ligne qui disparaissent : cartographier le web mourant ; Gersende Blanchard (ULR GERiiCO) – Retour d’expériences de recherches menées sur le web vivant: quels défis et quels enseignements.

16h : Pause

16h30 : Table ronde : comment faire réseau autour des archives du web ? Intervenants : Emmanuelle Bermès (Bibliothèque nationale de France), Dominique Cardon (medialab, Sciences Po), Stéphanie Groudiev (Campus Condorcet), Valérie Schafer (Université du Luxembourg)

Animation et mot de conclusion : Gildas Illien (MNHN)

Informations pratiques

Ouverture des inscriptions : début avril 2021  (nombre de places limité)

Inscriptions > ici

En savoir plus sur le projet ResPaDon > ici

Contact : respadon@univ-lille.fr

S’informer sur le projet en s’abonnant à la liste de diffusion du projet : https://groupes.renater.fr/sympa/info/respadon 

Online seminar : Mediated Intimacy – para-social relationships with game characters (Joleen Blom)

Game studies seminar : « Mediated Intimacy: para-social relationships with game characters«  (Joleen Blom, Tampere University)

5th of May at 5pm GMT+2

Online : meet.google.com/kzr-nfsw-qnk 

Organized by the Centre of Excellence in Game Culture Studies at Tampere University

Presentation

Why do we create intimate connections with fictional characters? And how do games let us create relationships with these figures? In an increasingly technological world, Joleen explores and reflects on what games and related playful technology do to stimulate para-social relations with characters, and what it means for our understanding of intimacy.
 
Dr Joleen Blom is a postdoctoral researcher at the Centre of Excellence in Game Culture Studies at Tampere University, where she just started her project ‘Mediated Intimacy’ on para-social relationships with game characters. She received her Ph.D. in 2020 at the IT University of Copenhagen for which she wrote a dissertation on transmedia- and game characters.

Séminaire : INPUT, POKE & SAVE (Yannick Rochat et Pierre-Yves Hurel)

Séminaire international INPUT, POKE & SAVEÉtude de plateformes et histoire des jeux vidéo

Tous les premiers jeudis du mois à 15h (Paris, Liège, Lausanne), 9h (Montréal)

En ligne (Discord)

Organisation : Yannick Rochat (GameLab UNIL-EPFL) et Pierre-Yves Hurel (Liège Game Lab)

Présentation

Dans leur ouvrage de 2007 consacré à l’Atari VCS, Racing the Beam, Nick Montfort et Ian Bogost décrivent cette console de jeu selon plusieurs angles (économique, électronique, logiciel, culturel, pratique, etc.) et passent en revue une série de jeux vidéo propres au support pour mettre en évidence ces différentes approches. Ils invitent à s’intéresser à une plateforme, soit l’association d’un hardware et de son écosystème de logiciels, d’utilisateurs, d’utilisatrices, et de pratiques culturelles associées (détournements, presse spécialisée, etc.). Ce type de recherche invite à comprendre l’existence et le sens de ces objets faisant interface entre des publics, des logiciels et des pratiques, en les inscrivant dans des contextes larges ou longs, que ce soit géographiquement, temporellement, ou humainement. Entre ses débuts et aujourd’hui, ce domaine d’étude s’est montré particulièrement dynamique (Montfort 2018), pertinent au-delà du seul domaine vidéoludique (Mailland et Driscoll 2017), et capable de donner à penser conjointement des outils et les usages – parfois inattendus – qui en sont faits (Custodio 2020). Évidemment, de nombreux travaux publiés hors de la collection « Platform Studies » des MIT Press doivent être considérés également (Stamm 2009, Tobin 2015, Nicoll 2019). Continuer la lecture de Séminaire : INPUT, POKE & SAVE (Yannick Rochat et Pierre-Yves Hurel)

Appel à participation : Complexity Jam

Complexity Jam – Addressing complexity with games and interactive digital narratives

21st-28th May, 2021

Online

Game Jam organized in the context of the INDCOR COST action – Interactive Narrative Design for Complexity Representations

Topic: Post-Pandemic Education

Presentation

Bring your ideas and create a game that supports fun and engaging post-pandemic learning for students!

Join us if you are a game developer, artist, graphic designer, musician, narrative designer, writer or just simply interested in making video games or other interactive digital narratives. Continuer la lecture de Appel à participation : Complexity Jam

Colloque : Humanistica 2021

Colloque Humanistica 2021

10-12 mai

En ligne

Organisé par : Maison des sciences de l’homme en Bretagne, Université Rennes 2, SCD Rennes 2, URFIST Bretagne Pays de la Loire, Champs libres / musée de Bretagne et INRIA.

Partenaires: Huma-Num et RnMSH.

Présentation

Humanistica, l’association francophone des humanités numériques créée en 2014, a organisé en 2020 son premier colloque, dont on peut consulter en ligne les archives. La seconde édition de cette manifestation se déroule en ligne depuis Rennes à l’invitation de la MSHB du 10 au 12 mai 2021. Continuer la lecture de Colloque : Humanistica 2021

Séminaire : Stars, Myths and Politics (L. Cortade, New York Univ., Paris)

Intensive seminar : “Stars, Myths and Politics”

June 8-18 2021

NYU Paris – 57 boulevard Saint-Germain, Paris 5e

Instructor: Prof. Ludovic Cortade (New York University)

This intensive seminar (4 to 5 hours per day) is open to graduate students and scholars with an interest in French cinema and theory. Discussions are conducted in English. 

Presentation

 Myths are incarnated by actors on the screen. Movie stars like Charlie Chaplin, Brigitte Bardot, Jean Gabin, Greta Gardo, Marlon Brando or Catherine Deneuve form idealized images. To study the stars and the myths of cinema is, therefore, to analyze the way in which films generate and reflect a “collective instinct” (André Malraux) validated by the public.

Cinematic myths are the product of a sociological context: as André Bazin put it, every film is a “social documentary” revealing our beliefs, our aspirations, and our dreams throughout history. In this seminar, participants will discuss myths in cinema as the main entry point to politics and history. Students will analyze film form, narratives, aesthetics and critical texts through the lens of models of nation, class, ethnicity and gender in French society.

In light of landmark films and key theoretical texts, students and auditors will analyze how the first generation of French directors and film critics (Canudo, Delluc, Malraux, Bazin, Morin) laid the foundations of the mythical function of cinema.

Participants will also discuss how the birth of a new generation of French actors, directors and theorists in the second half of the 20th century debunked the collective beliefs and the ideology underlying stardom. Barthes’s “mythologies,” Brecht’s “distancing,” Godard’s iconoclasm and the Marxist stance of the Cahiers du cinéma film critics all called into question the “mythical” representations of nation, class, gender and ethnicity in French cinema.

The moviegoers and the citizens of France then ushered in an “age of suspicion,” which was twofold: the desacralization of the film industry brought on by the advent of television and the dissemination of stardom through social media went hand in hand with the crisis of collective beliefs and confidence that characterized politics in France at the end of the 20th century. The dusk of stardom paved the way for nostalgic intertextuality, pastiche and irony.

Theorists, directors and films discussed in the seminar include (by alphabetical order): Louis Aragon, Antonin Artaud, Roland Barthes, André Bazin, Walter Benjamin, Bertolt Brecht, Riciotto Canudo, Louis Delluc, Jean Epstein, Hegel, André Malraux, Marcel Mauss, Edgar Morin, Paul Valéry.

About the instructor

Ludovic Cortade is Associate Professor in the Department of French Literature, Thought and Culture and an Associate faculty in the Department of Cinema Studies (Tisch School of the Arts) at New York University. Cortade is the author of Cinéma de l’immobilité : style, politique, réception and Antonin Artaud – la Virtualité incarnée. His research fields include : History, Aesthetics, Theory of French Cinema ; French Literature and Film ; Politics of Film ; Cinematic Representations of Space. His articles and book chapters focus on Godard, Truffaut, Renoir, Malle, Leiris, Epstein and Bazin.

Contact

lc104@nyu.edu

Continuer la lecture de Séminaire : Stars, Myths and Politics (L. Cortade, New York Univ., Paris)

Colloque : La médiation autour du livre de jeunesse en Europe au XXIe siècle (3e Biennale de littérature de jeunesse, BnF)

Colloque international : La médiation autour du livre de jeunesse en Europe au XXIème siècle

Troisième Biennale de la littérature de jeunesse (Master de littérature de jeunesse de l’INSPE de l’Académie de Versailles -laboratoire EMA / BnF / CNLJ)

16 et 17 juin 2021

BnF et site universitaire de Gennevilliers

Organisé par Marion Caliyannis

Présentation

En 2021, la Bibliothèque nationale de France/Centre national de la littérature pour la jeunesse s’associe avec le Master Littérature de jeunesse de l’université CY Cergy Paris pour la Troisième Biennale de la littérature pour la jeunesse. Cette rencontre permettra aux chercheurs et aux acteurs professionnels (bibliothécaires, éditeurs, libraires, enseignants, associations…) d’articuler leur réflexion autour des pratiques de médiation qui rendent accessibles aux jeunes lecteurs les objets culturels, sous forme papier ou numérique.

Entrée gratuite sur inscription Continuer la lecture de Colloque : La médiation autour du livre de jeunesse en Europe au XXIe siècle (3e Biennale de littérature de jeunesse, BnF)