Tous les articles par Anaïs Goudmand

Docteure en sciences du littéraire Première assistante École de Français Langue Étrangère Université de Lausanne

Parution : « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37 (Assises LPCM 2018)

Rémi Cayatte & Anaïs Goudmand (dir.), 2020, « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37.

Ce numéro des Cahiers de Narratologie réunit des articles issus d’une partie des interventions qui ont eu lieu lors des premières Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques, organisées à l’initiative de l’Association internationale des chercheurs en littératures populaires et culture médiatique, du 11 au 13 octobre 2018 à l’Université Paris Nanterre et à l’Université Paris Sorbonne.  Suivant le principe d’une publication multi-support, il sera suivi par des dossiers à paraître dans diverses revues (Belphégor, Le Pardaillan, Sciences du jeu…).

Les articles réunis ici ont pour objectif commun d’aborder les fictions non pas à l’échelle d’un seul média, mais à l’échelle de l’écologie médiatique au sein de laquelle elles s’inscrivent. Tout en adoptant des perspectives différentes (diachroniques, historiques, économiques, conceptuelles), ils s’inscrivent dans une approche transmédiale en abordant différentes comparaisons entre des objets médiatiquement hétérogènes pour en faire ressortir les multiples points de contact sur le plan narratologique. Continuer la lecture de Parution : « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37 (Assises LPCM 2018)

Benoît Glaude (Université de Gand, Université Catholique de Louvain, Belgique)

Benoît Glaude est chercheur à l’Université de Gand et Chargé de cours invité à l’UCLouvain, en Belgique. Après sa thèse en langues et lettres, consacrée aux dialogues de bande dessinées, il a effectué un mandat postdoctoral du FNRS à l’UCLouvain pendant lequel il a travaillé sur les novellisations. Il réalise actuellement un deuxième postdoctorat à l’Université de Gand, en menant ses recherches – consacrées aux médiations littéraires de la bande dessinée, adaptée en romans, audiolivres, romans pour la jeunesse, etc. – à travers une importante collection de magazines de bande dessinée acquise par l’UGent. Il a publié plusieurs ouvrages sur la bande dessinée francophone, ainsi qu’un volume collectif sur les novellisations pour la jeunesse.

Appel à participation créative : Au-delà des deux solitudes dans le monde canadien des BD : La communication entre la BD canadienne et les comics canadiens

En 1945, Hugh MacLennan, Canadien-Montréalais anglophone, publie son deuxième roman intitulé Two Solitudes. Ce livre remporte un énorme succès et l’expression « 2 solitudes » en français et en anglais a rapidement pris racine dans la culture canadienne pour traduire le manque de communication entre les 2 communautés linguistiques, francophone et anglophone. Ce manque était réel tant dans la vie quotidienne et ordinaire que dans la vie culturelle. Ainsi la littérature en français n’était que rarement lue ou traduite par des anglophones ou influencée par la littérature canadienne anglophone, et réciproquement.
 
L’histoire des comics canadiens et des bandes dessinées québécoises (BDQ) ne fait pas exception. Les deux volets de la production nationale se sont développés de façon parallèle sans vraiment tisser de liens ou de ponts. De plus, même si la production de BD et comics des Premières Nations en langues européennes ou en langues autochtones est plus récente, elle est souvent ignorée par les deux autres traditions.
 
Par cet Appel à participation, nous proposons à des artistes professionnels, artistes amateurs et artistes en herbe (étudiants en arts graphiques, …) de nous envoyer une bande dessinée-strip, d’au minimum 3 cases au maximum d’une page (papier ou numérique), qui met en scène de manière humoristique, dramatique ou tragique, les relations entre les bandes dessinées franco-canadiennes, anglo-canadiennes et/ou autochtones.
 
Les 10 gagnant.e.s du concours recevront un prix (le premier de 1000$, le deuxième, 500$, et les suivants de 250$) et verront leur création exposée dans un lieu public officiel (musée, université, …) dans diverses villes canadiennes pendant un mois en 2021.
 
Soumission des BD créées : 20/12/2020
 
Annonce des gagnants : 20/01/2021
 
Les oeuvres lauréates seront exposées : Alberta 06/2021 (pendant le Congrès des Sciences humaines); Saskatchewan 09/2021; Manitoba 10/2021; Québec 11/2021; Ontario 12/ 2021; Maritimes 01/2022.
 
Pour plus d’informations : 
 
 

Parution : « L’ARABE » COLONISÉ DANS LE THÉÂTRE FRANÇAIS De la conquête de l’Algérie aux grandes expositions coloniales (1830-1931)

Amélie Gregório, 2020, « L’Arabe » colonisé dans le théâtre français. De la conquête de l’Algérie aux grandes expositions coloniales (1830-1931), Presses Universitaires de Lyon, « Théâtre et société » 

Négligé par la critique postcoloniale, le théâtre, dans ses formes variées, et notamment populaires, a pourtant largement accompagné la colonisation française de l’Afrique du Nord et la formation d’un esprit colonial, depuis le débarquement des troupes françaises en Algérie en 1830 jusqu’au grand rendez-vous impérialiste que fut l’Exposition coloniale de 1931. S’appuyant sur des préjugés existants, les renforçant, en forgeant parfois de nouveaux pour les besoins du spectacle, les pièces écrites à l’époque coloniale ont donné de multiples représentations de la figure de « l’Arabe » : bestial, fourbe, idiot ou « exotique », dans tous les cas inférieur au « Blanc », cet « autre » apparaît toujours comme un être dominé.

À partir de l’analyse historique, sociologique et esthétique d’un répertoire méconnu de près de deux cents pièces , mais aussi de leur mise en scène et de leur réception par la critique et des publics divers, Amélie Gregório interroge la transformation des représentations en discours, sans perdre de vue les enjeux proprement artistiques et sans prétendre a priori que toute pièce représentant des « Arabes » est obligatoirement, et de façon univoque, idéologique.

Amélie Gregório est agrégée de lettres modernes. Elle est enseignante dans le secondaire et chercheuse associée à l’Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités (IHRIM). Ses travaux portent sur la question de l’altérité dans les arts de la scène, en relation avec la colonisation de l’Afrique du Nord.

Acheter l’ouvrage en ligne sur le site de l’éditeur

Parution : Le Pays des fourrures Le Canada de Jules Verne – I

Auteur littéraire : Verne (Jules)

Éditeurs scientifiques : Pinson (Guillaume), Prévost (Maxime)

Classiques Garnier, coll. Bibliothèque du XIXe siècle, n°77. 

Résumé: Cette nouvelle édition du Pays des fourrures de Jules Verne permet de se plonger dans l’imaginaire canadien des Voyages extraordinaires. Elle s’accompagne d’une introduction scientifique qui met en contexte les représentations du Canada à l’époque de Verne et est accompagnée des illustrations de l’édition de 1873.

Acheter l’ouvrage en ligne sur le site de l’éditeur

Recrutement pour une allocation doctorale (Espagnol, Université de Pau)

Recrutement pour une allocation doctorale

(Langues et littératures romanes : Espagnol)

Université de Pau et des Pays de l’Adour

ED 481 – SSH

Equipe d’Accueil 7504

ALTER — Arts / Langages : Transitions & Relations

 

La thèse de doctorat s’inscrit dans un projet intitulé « Le polar dans la cité »

 

Présentation générale du projet « Le polar dans la cité » :

Longtemps considéré comme une sous-littérature, comme un « mauvais genre », le polar semble avoir acquis en ce début de XXIe siècle ses lettres de noblesse. Non seulement il n’est plus considéré comme un roman de gare, relégué aux kiosques à journaux, mais il a conquis l’espace institutionnel et culturel de la ville sous la forme de festivals et de salons littéraires qui lui sont désormais consacrés et qui sont de plus en plus nombreux chaque année.

En se fondant sur l’exemple du festival « Un aller-retour dans le noir », implanté à Pau depuis 2009 et devenu l’un des rendez-vous culturels majeurs de la ville et du festival « Pamplona Negra » créé en 2015 en Navarre, le projet « Le polar dans la cité » a pour objectif d’analyser, dans une perspective littéraire et sociologique, ce phénomène de consécration et ses conséquences sur la posture des auteurs de polars et la réception de leurs œuvres en France et en Espagne.

Continuer la lecture de Recrutement pour une allocation doctorale (Espagnol, Université de Pau)

Parution : En cas de malheur, de Simenon à Autant-Lara

Sorti dans les salles à une période charnière, le film En cas de malheur de Claude Autant-Lara (1958) fait ici l’objet d’une analyse approfondie qui porte à la fois sur l’écriture scénaristique, le contexte sociohistorique et les modalités de la transposition à l’écran du roman homonyme de Georges Simenon. Alain Boillat envisage les différentes variantes conçues par les scénaristes dans une perspective narratologique et d’étude des normes de genre. Ce faisant, il propose une méthodologie favorisant l’application au cinéma de la génétique des textes littéraires, et renouvelle plus largement l’étude du phénomène de l’adaptation. En discutant certains aspects du récit filmique (point de vue, flash-back, etc.), l’ouvrage montre combien le personnage ne peut être appréhendé au cinéma sans la prise en considération de la vedette qui l’incarne. Or En cas de malheur réunit les deux plus grandes stars qu’ait connues le cinéma français : d’un côté Brigitte Bardot, nouvelle icône de la féminité qui présage les bouleversements sociaux des années 1960, de l’autre Jean Gabin, associé à une image de la virilité issue des années 1930.

Alain Boillat, En cas de malheur, de Simenon à Autant-Lara (1956-1958). Essai de génétique scénaristique, Genève, Droz, 2020.

Pour en savoir plus ou commander l’ouvrage : https://www.droz.org/fr/7275-9782600060462.html

Appel à Propositions : Historical Crime Fiction, Theme issue of Clues: A Journal of Detection

Historical Crime Fiction

Theme issue of Clues: A Journal of Detection

Guest editor: Rosemary Erickson Johnsen (Governors State University)

Proposal deadline: November 1, 2020

Historical crime fiction, or detective fiction using historical settings, has long been an important strand of the mystery genre. Well-placed to provide pleasures similar to armchair tourism combined with the potential to convey historical knowledge through the crime fiction’s focus on the quotidian amidst larger cultural landscapes, over the decades historical crime fiction has ranged from the whimsical to the didactic, offering insight into the author’s own time period and that of the historical setting. This theme issue of Clues seeks to explore the richness of historical crime fiction written in, and about, any time period. Topics of interest might include the following: Continuer la lecture de Appel à Propositions : Historical Crime Fiction, Theme issue of Clues: A Journal of Detection

Appel à Contribution : THE COMICS GRID SPECIAL COLLECTION “TRANSLATION, REMEDIATION, SPREAD: THE GLOBAL CIRCULATION OF COMICS IN DIGITAL DISTRIBUTION”.

Special Collection: Translation, Remediation, Spread: The Global Circulation of Comics in Digital Distribution

Editors: Jonathan Evans, Kathleen Dunley and Ernesto Priego

Timeline:

  • CFP made public: May 2020
  • Deadline for first drafts: 30 June 2021
  • Initial editorial desk review: 30 August 2021
  • Peer Reviews due: 16 January 2022
  • Revised papers due: 30 June 2022
  • Estimated Publication of articles as they become ready: August 2022

Submissions called for the journal’s Research section (3000-7000 words). For full submissions information, please go to https://www.comicsgrid.com/about/submissions/. Please note we do not consider submissions on the basis of abstracts only; we only receive and consider full versions of submissions via our journal management system . Continuer la lecture de Appel à Contribution : THE COMICS GRID SPECIAL COLLECTION “TRANSLATION, REMEDIATION, SPREAD: THE GLOBAL CIRCULATION OF COMICS IN DIGITAL DISTRIBUTION”.

Parution : LA PARISIENNE DU SECOND EMPIRE AUX ANNÉES FOLLES

La Parisienne du Second Empire aux Années folles
Sous la direction d’Anne-Simone et Pierre-Jean Dufief
 
 

Incarnée par quelques figures emblématiques, la Parisienne devient un véritable mythe dans la seconde moitié du XIXesiècle. Icône d’un commerce de la mode et du luxe en pleine expansion, figure paradoxale de la modernité, elle occupe la première place sur les scènes des théâtres, dans la grande presse et dans les journaux de mode qui émergent à cette époque. Peintres, romanciers et artistes s’emparent de ce personnage labile qui se joue des définitions. Créature en perpétuel mouvement, elle donne un tempo nouveau aux représentations de la femme posant la question de l’éternel féminin à l’heure de la naissance du féminisme.

Ce volume croise les approches de spécialistes de la littérature, de l’histoire de l’art et de l’histoire de la mode, et éclaire le passage du type au mythe, soulignant toutes les ambiguïtés d’une figure fantasmatique, émancipatrice et aliénatrice, qui conserve toute son actualité.

Anne-Simone Dufief est professeur émérite à l’université d’Angers et présidente de la société des Amis d’Alphonse Daudet. Elle travaille sur le roman et le théâtre du second XIXe siècle. Elle a publié Daudet romancier (Champion, 1997) et elle est co-auteur du Dictionnaire Alphonse Daudet (Champion, 2019).

Pierre-Jean Dufief est professeur émérite à l’université de Paris- Nanterre et président de la société des Amis des Frères Goncourt. Il travaille sur les romans du XIXe siècle ainsi que sur les correspondances d’écrivains. Il a édité le tome I de la Correspondance générale des Goncourt (Champion, 2004) et a co-dirigé avec Colette Becker le Dictionnaire des Naturalismes (Champion, 2017).

Table des matières