Fictions sentimentales

Jan Toorop

Journée d’étude, le 26 mars 2015.

La littérature sentimentale rencontre un vif succès auprès d’un public large et hétérogène. Elle représente 10% des parutions de la fiction française, trois à quatre éditeurs publient près de 1000 titres annuels. Cette littérature est essentiellement vendue en supermarché, elle connait une large diffusion numérique mais est peu présente sur les rayonnages des bibliothèques et des librairies. Au délà de la problématique du « savant et du populaire », cette journée se propose de parcourir, sans préjugés, cette production à travers ses formes, sa réception auprès des lecteurs et d’interroger sa place dans les institutions culturelles.

Programme de la journée du 26 mars 2015

Panorama éditorial

10h – 11 h30 La fabrique des sentiments : du paysage littéraire sentimental à son lectorat, par Magali Bigey, maitre de conférences en Info-Com, université de Franche-Comté et Séverine Olivier, Docteure en Philosophie et Lettres, professeur de latin et assistante à l’Université libre de Bruxelles.
11h45 -12h30 Vie et destin de la collection Romance de l’éditeur Bragelonne ! par Isabelle Varange, directrice éditoriale de Milady, Stéphane Marsan, directeur de publication.

Pratiques de lectures, collections en bibliothèques

14h-14h45 Les lectrices : qui sont elles ? Agnès Caubet, animatrice du site Les Romantiques.com
14h45 – 15h30 Les bibliothèques et le roman sentimental, Romain Vany, bibliothécaire à la Médiathèque de Vitry Sur Seine.
15h45 -16h30 Ma vie avec mon roman d’amour préféré : enquête sur les livres de chevet,  Clara Lévy, Professeur de sociologie à l’Université Paris 8.

Cette journée se déroule au POLE MÉTIERS DU LIVRE  11, av. Pozzo di Borgo, 92210 Saint-Cloud. S’inscrire en ligne : mediadix.u-paris10.fr –Contact:  isabelle.antonutti@u-paris10.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.