Transgressions (colloque étudiant du Congrès Boréal)

Appel de communications

Transgressions : Métamorphoses et changements d’allégeances

Colloque étudiant organisé dans le cadre du Congrès Boréal 2015
Du 8 au 10 mai 2015
Organisé par :
Mathieu Villeneuve, étudiant à la maîtrise en études littéraires, Université du Québec à Montréal
Paul Kawczak, doctorant en études littéraires, Université du Québec à Chicoutimi
Samuel Archibald, professeur de littérature, Université du Québec à Montréal
Date de tombée : 15 mars 2015
Dans le cadre du Congrès Boréal 2015 – le rassemblement des amateurs et des spécialistes des littératures de l’imaginaire depuis 1981 – qui aura lieu à Montréal les 8, 9 et 10 mai prochains, et à l’occasion du centième anniversaire de La Métamorphose de Kafka, nous questionnons la métamorphose sous l’angle de ses implications littéraires ainsi que de ses diverses allégeances.
« Certes, écrit Pierre Brunel, on aura bien souvent, en lisant des récits de métamorphoses, l’impression de quitter le domaine de la logique, mais pour mieux retrouver celui de la littérature.1 » En effet, la métamorphose partage avec la littérature bien des similitudes : elle joue de la même dialectique de l’identique et du différent, qui, comme la métaphore, feint de décrire l’autre pour décrire le même ; elle invite à penser l’idée de changement, relatif ou radical, et sa signification. La métamorphose peut aussi être perçue comme la transgression d’une forme vers une autre. Thématiquement, elle accompagne le franchissement de l’interdit : chez Ovide, elle suit souvent la transgression d’une règle, la rupture d’un ordre. La métamorphose crée des monstres, des mondes au-delà d’un ordre initial. Ce nouvel ordre semble être celui que raconte le mythe, l’histoire originelle et symbolique, tant le thème de la métamorphose est partagé par de nombreux récits mythiques. Ici encore se rejoignent métamorphose et littérature.
Les littératures de l’imaginaire ne peuvent être que des littératures de la transformation, de la métamorphose du monde par une imagination qui la transcende. Une littérature qui offre de nouveaux espace-temps, de nouvelles créatures, de nouveaux genres et sous-genres… Or si la métamorphose est une dialectique du même et du différent, quelles fidélités conservent les identités métamorphosées ? Que reste-t-il de Twilight dans Fifty Shade of Grey ? Que reste-t-il d’un homme dans un loup-garou ? Que reste-t-il de La Métamorphose de Kafka dans La Mouche de Cronenberg ? Quelles nouvelles allégeances se créent à l’issue des mutations, qui sont les nouveaux maîtres, les nouveaux ordres, les nouveaux impératifs ?
Que ce soit d’un point de vue générique – les genres, les sous-genres, les médias et leurs croisements, l’évolution de leurs rapports et de leurs identités, etc. –, d’un point de vue thématique – les monstres, les freaks, les univers évolués, évolutifs, etc. –, d’un point de vue philosophique – la métamorphose dans ses rapports avec le bien et le mal, la transgression –, d’un point de vue d’histoire des idées – métamorphoses historiques des imaginations –, la métamorphose, ses transgressions et ses changements d’allégeance offrent au chercheur de nombreuses approches de la littérature et des arts de l’imaginaire.
Les communications seront d’une durée de vingt minutes et suivies d’une période de questions de dix minutes. Veuillez nous faire parvenir une proposition d’environ 250 mots, accompagnée d’un titre, d’une bibliographie indicative et d’une courte notice biobibliographique (avec votre institution d’attache et vos coordonnées), d’ici le 15 mars 2015, à l’adresse électronique suivante : villeneuve.mathieu.3@courrier.uqam.ca. * Prenez note que, pour le moment, le colloque ne peut s’engager à rembourser les dépenses des participants.

http://www.congresboreal.ca/fr/2015/Programmation/Colloque.php



Citer ce billet
Sylvie Allouche (2015, 4 février). Transgressions (colloque étudiant du Congrès Boréal). LPCM. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r1kx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.