Penser la sérialité (HDR Matthieu Letourneux)

Matthieu Letourneux a soutenu son habilitation à diriger des recherches, samedi 6 décembre à l’Université Paris Ouest Nanterre.

Voici le résumé de son propos (développé notamment dans un ouvrage inédit de 500 pages, à paraître prochainement):

L’objet de cette habilitation est de définir une poétique sérielle susceptible de décrire les productions de la culture populaire et médiatique. Pour cela, nous avons cherché à articuler plusieurs niveaux d’analyse en les historicisant à chaque fois sur deux siècles. Nous avons étudié l’incidence des supports et de leurs reformulations éditoriales sur l’apparition des séries culturelles et médiatiques, ainsi que la relation des imaginaires architextuels (et en particulier des genres) avec ces contextes de communication, et leurs transformations au fil des bouleversements médiatiques. Nous avons questionné la pertinence contextuelle de la notion de genre, et ses variations suivant les contextes de communication. A contrario, nous nous sommes posé la question de la circulation transmédiatique des imaginaires sériels, des effets de cohérence architextuelle et des variations qui existent suivant les modes d’expression et les cohérences médiatiques. Nous avons tenté de décrire les conséquences de cette circulation : glissements des narrations aux mondes et des personnages aux marques, montée en puissance d’encyclopédies recomposables favorisant les pratiques d’appropriation. C’est ce qui explique les échanges de plus en plus nombreux se produisant entre logique narrative et logique ludique de la fiction. Ainsi peut-on mettre en évidence une spécificité des pratiques sérielles liées en profondeur à l’avènement d’une culture médiatique et de consommation dont elles sont l’expression et la manifestation.

Contacter Matthieu Letourneux
lécharger le somptueux faire-part illustré


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.