Séminaire CNRS/EHESS : « Narrativité et intermédialité »

Le séminaire « Recherches contemporaines en narratologie » (CRAL, CNRS/EHESS) portera cette année sur « Narrativité et intermédialité » :

L’expansion et la diversité des études en narratologie – de ses objets, de ses paradigmes, de ses méthodologies – a conduit la recherche à poser non la question « Qu’est-ce qu’un récit ? » mais les questions, entre autres, « Quand y’a-t-il récit ? », « Un récit peut-il être plus ou moins narratif ? », « Quelles formes les éléments narratifs peuvent-ils prendre dans le récit non verbal ? » On s’interroge aujourd’hui sur l’influence des différents media sur les processus narratifs, donc sur les possibilités et les contraintes du langage par rapport à l’image (fixe ou cinématographique), à la musique (dénuée de tout contenu sémantique mais évocatrice d’une tension narrative) ou encore aux media numériques (fictions interactives, récits hypertextuels, etc.). Là où l’intertextualité retrace les relations entre les textes écrits, l’intermédialité explore les modalités du transfert d’un media vers d’autres media aussi bien que la convergence de plusieurs media au sein d’un même artefact, produisant des effets de narrativité fort divers. Car le narratif, qu’il s’inscrive dans le récit oral, la représentation théâtrale, l’image, l’opéra ou le texte écrit – sous forme analogique ou sous forme numérique –, se produit toujours au carrefour de plusieurs moyens de représentation.

 

***

The expansion and diversity of research in narratology – its objects, paradigms and methodologies – has shifted the emphasis from the question “What is a narrative?” to questions such as “When is there narrative?”, “Can a narrative be more or less narrative?”, “What forms can narrative elements take in non-verbal narratives?” Current research has taken an interest in how the various media influence narrative processes and thus in the possibilities and constraints of language as compared with the image (fixed or cinematographic), music (lacking semantic content but evocative of narrative tension) and, more recently, the digital media (interactive fictions, hypertextual fictions, etc.). Where intertextuality seeks to chart out the relations between written texts, intermediality explores the modalities of transfer from one medium to one or more other media, but also the convergence of several media within a same artefact, producing highly diverse effects of narrativity. For narrative, whether it takes form in oral storytelling, theatrical representation, images, the opera or in written texts – analogic or digital –, always occurs at the crossroads of several means of representation.

Programme des séances : Le séminaire se réunit tous les quinze jours, le 1er, 3e et 5e mardi du mois de 13h à 15h, 105, Boulevard Raspail – 75006 Paris / Salle 7

 

Mardi 4 novembre

John Pier (Université de Tours et CRAL)

« Le récit entre transmédialité et intermédialité »

NB : Cette séance aura lieu en salle 1

 

Mardi 18 novembre

Klaus Speidel (Université de Paris 4)

« Une intrigue dans l’image – impossibilité sémiotique ? »

Mardi 2 décembre

Ágnes Pethö

(Sapientia Hungarian University of Transylvania, Cluj, Romania)

« The Tableau Vivant in Contemporary Cinema:

Between Narrativity and Intermediality »

 

Mardi 16 décembre

Françoise Lavocat (Université de Paris 3 et Freie Universität, Berlin)

« La métalepse au risque de l’intermédialité »

Mardi 20 janvier

Jean-Marie Schaeffer (EHESS et CRAL)

« Le cinéma entre monstration et narration »

Mardi 3 février

Monika Fludernik (Université de Fribourg et IEA)

« Description in Factual and Fictional Texts »

 

 Mardi 3 mars

Cette séance aura lieu dans les locaux de l’Institut d’Études Avancées

17, quai d’Anjou – 75004 Paris

(Isle St Louis)

de 15 heures à 17 heures

Werner Wolf (Université de Graz)

« Transmedial narratology: Theoretical basis and some applications

(drama, single paintings, instrumental music) »

et

Jean-Jacques Chardin (Université de Strasbourg)

« Qui de l’icône ou de la rhétorique dit le plus ? Stratégies narratives dans

quelques emblèmes anglais du début du XVIIe siècle »

Mardi 17 mars

Karin Kukkonen (Université de Turku)

« Narrativity in Comics and Graphic Novels »

Mardi 31 mars

Esteban Buch (EHESS)

« Signification politique de la musique,

narratologie et écologie de la perception »

Mardi 7 avril

Márta Grabózc (Université de Strasbourg)

« Narrativité et intermédialité dans l’opéra contemporain »

 

Mardi 14 avril

Olivier Caïra (IUT Evry et EHESS) & Coralie David (Université de Paris 13)

« La narrativité dans les guides de mondes fictionnels :

le cas de la collection Ourobores »

Mardi 5 mai

Frank Wagner (Université de Caen)

« Plasticité du récit : de la transmodalisation à l’intermédialité »

Mardi 19 mai

Benoît Hennaut (Université libre de Bruxelles)

« La narrativité d’un spectacle théâtral contemporain :

entre discours plurimodal et effets de style »

 

http://narratologie.ehess.fr

 

Responsables :

Olivier Caïra (IUT Evry et EHESS), Claude Calame (EHESS), Sabine Chalvon (EHESS), Annick Louis (Université de Reims et CRAL), Simone Morgagni (EHESS/CNRS et Università di Bologna), John Pier (Université de Tours et CRAL), Philippe Roussin (CNRS et Maison française d’Oxford)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.