Séminaire: Qu’est-ce qu’un roman géographique au XIX° siècle ? L’exemple des Voyages extraordinaires de Jules Verne

Qu’est-ce qu’un roman géographique au XIX° siècle ?

L’exemple des Voyages extraordinaires de Jules Verne

séminaire Géographie, arts et littérature
mercredi 6 mars,  14h à 16h – salle Info1 (ENS, 45 rue d’Ulm, sous-sol du NIR)

Lionel DUPUY (Docteur en géographie, chercheur associé au laboratoire SET – UMR 5603 CNRS, Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Jules Verne a toujours revendiqué l’appellation de “roman géographique” pour qualifier la série de ses Voyages extraordinaires. Partant de ce constat, et en procédant à une lecture systématique de son oeuvre, il est possible de dégager une grille de lecture qui structure l’ensemble de ces récits qui s’articulent tous autour de deux géographies, l’une réelle, l’autre plus ancrée dans l’imaginaire. L’oeuvre de Jules Verne, désormais éditée dans la célèbre collection de la Pléiade, constitue ainsi une porte d’entrée inattendue mais efficace pour qui s’intéresse au fonctionnement de l’imaginaire en géographie, au moment même où s’esquissent les contours d’une géographie que l’on qualifie de “littéraire”.



Citer ce billet
Irène Langlet (2013, 3 mars). Séminaire: Qu’est-ce qu’un roman géographique au XIX° siècle ? L’exemple des Voyages extraordinaires de Jules Verne. LPCM. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r1ck