Appel : Le rire du pauvre.

10e Colloque international CORHUM

(Association pour le développement de la recherche sur le Comique, le Rire et l’Humour)

Approche pluridisciplinaire du comique populaire dans les cultures de langues romanes

des modèles anciens aux représentations contemporaines (XVIe-XXIe siècles)

Nos écrans, nos journaux, nos rues et parfois même nos paliers regorgent des marques d’une pauvreté croissante que même les beaux quartiers ne parviennent pas à rendre invisible. En ces temps de crise globalisée, l’humour reste une réaction qui prend des formes diverses, éruptives et même nos boîtes à lettres de courrier électronique deviennent les dépositaires d’une autodérision où le rire côtoie la critique sociale et politique. C’est dans ce contexte que le colloqueLe rire du pauvre entend poursuivre, en l’élargissant à d’autres approches, la réflexion engagée lors de la journée d’étude organisée en mai 2012 par le département d’études lusophones de l’Université Paris Ouest et consacrée aux personnages comiques populaires dans les cultures de langues romanes.

De la littérature aux espaces numériques, en passant par les arts graphiques, le cinéma, le spectacle vivant, la chanson, la bande dessinée ou la télévision, la figure polymorphe du comique populaire est récurrente et, comme le rire, semble être le propre de la création artistique sous toutes ses formes. Par figure comique populaire, nous entendons aussi bien des personnages de pauvres rieurs, de gueux qui s’échinent à rire pour ne pas sombrer (comme le paysan-jongleur médiéval réinventé par Dario Fo), des personnages issus de classes populaires qui provoquent le rire (comme Zé Povinho au Portugal ou encore les héritiers de l’emblématique Charlot), ainsi que des personnages qui font corps avec un acteur comique dont le public est populaire (comme Fernand Reynaud ou Coluche), ces trois caractéristiques pouvant bien entendu être entremêlées. Le rire du pauvre est donc à envisager du point de vue de la création artistique comme du point de vue de sa réception, en étudiant ce qui est tout autant une forme de rire qu’une dénonciation sociale et politique.

Axes proposés pour ce colloque international et pluridisciplinaire :
– Personnages et genres : dans une perspective diachronique, on pourra s’interroger sur les types de personnages comiques populaires récurrents à travers les âges, ainsi que sur les genres privilégiés pour l’expression de ce type de comique (l’anecdote, la saynète, la revue, le sketch, le one-man-show et plus récemment le stand-up ou la diffusion sur internet)
– Fonction socio-politique : l’analyse des conditions de production et de réalisation des œuvres, ainsi que l’étude du public auquel elles s’adressent, permettront de réfléchir à la valeur politique du rire, aux enjeux culturels du métier de l’humoriste et à la place du comique et de l’humour dans la culture.
Ces pistes de réflexion – non exhaustives –, appliquées aux cultures de langues romanes (français, espagnol, portugais, italien, roumain), pourront être développées selon des approches diverses (analyse littéraire ou linguistique, arts du spectacle, histoire culturelle, sociologie…).

Modalités de soumission :
Merci d’envoyer vos propositions de communication à l’adresse riredupauvre@gmail.com avant le 30 avril 2013
– Dans un fichier attaché un résumé anonyme de 2500 signes comprenant un titre, un résumé, le fichier, au format .doc, sera nommé titre_abrégé_de_la_communication.doc
– Indiquer dans le corps du message votre nom, votre adresse mail, le titre de la communication, l’université et le laboratoire de rattachement, le directeur de thèse (si vous êtes doctorant).
La langue du colloque est le français.
La participation en tant que communiquant au colloque nécessite l’adhésion à l’association CORHUM, donnant droit aux deux numéros annuels de la revue Humoresques. Adhésion : 35€ / 30€ pour les étudiants.

Calendrier :
Le colloque « le rire du pauvre » aura lieu les 21, 22 et 23 novembre 2013, à l’Université Paris Ouest Nanterre et à la Cité Internationale Universitaire de Paris (Maison du Portugal – André de Gouveia)
Date limite d’envoi des propositions : 30 avril 2013
Notification d’acceptation : juin 2013

Organisateurs et partenaires
EA Etudes Romanes 369 CRILUS / CRIX / CRIIA
ED 138 Lettres Langues Spectacles
UFR LCE, Chaire Lindley Cintra
Histoire des Arts et des Représentations /EA 4414
CHCSC Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines
Association CORHUM
IELT-Universidade Nova de Lisboa
Pos-Cult-Universidade Federal da Bahia
Maison du Portugal – André de Gouveia, Institut Camões

Comité d’organisation :
Laetitia Dumont-Lewi, José Manuel Esteves, Lina Iglesias, Ricardo Lindenberg, Leda Mansour, Christophe Mileschi, Graça dos Santos, Isabel Vieira.

Conseil scientifique
Christian Biet, Silvia Contarini, Christophe Couderc, Jean-Pierre De Giorgio, Bernard Faivre, Nelly Feuerhahn, Ana Paula Guimarães, Lina Iglesias, Rafael Mandressi, Edilene Matos, Jean-Marc Moura, Christophe Mileschi, Idelette Muzart – Fonseca dos Santos, Graça Dos Santos, Judith Stora, Marie-José Tramuta, Jean-Claude Yon


Contact :

Françoise Hache-Bissette
T: 01 39 25 56 41
communication.chcsc@uvsq.fr