“Dans l’atelier des chercheur·ses en littératures populaires et cultures médiatiques” 2024-2025

Date : 6 séances de novembre 2024 à avril 2025

Lieux : Université Paris-Nanterre, Sorbonne-Université, Université Paris-Cité, Université de Limoges… (mode hybride). 

Échéance des propositions : 2 septembre 2024

L’Association internationale des chercheur·ses en Littératures Populaires et Cultures Médiatiques (LPCM) a pour but d’étudier, dans une perspective résolument pluridisciplinaire et intermédiale, les formes des cultures médiatiques, les pratiques qu’elles ont favorisées et les imaginaires qu’elles ont suscités dans les époques moderne et contemporaine. Depuis sa création, l’Association a fédéré des initiatives interdisciplinaires variées permettant une saisie problématisée des récits multimédiatiques produits et diffusés par les industries culturelles et circulant dans l’espace public depuis l’avènement du roman-feuilleton. Fondatrice, en 2001, de la revue en ligne Belphégor, l’Association a aussi, parmi bien d’autres projets collectifs, co-organisé les Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2023, qui ont réuni un grand nombre de spécialistes des cultures populaires autour du thème commun « Futurs pop : quel(s) avenir(s) pour les études en cultures populaires et médiatiques ? ».

Appel à contributions

Porté cette année par une équipe renouvelée, le séminaire de recherche mensuel de la LPCM se tiendra de 17h à 19h, sur des journées à déterminer pour les différentes séances à venir. Il visera à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leurs objets d’études (littérature, bandes dessinées, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).  L’appel est ouvert à tous·tes, nous encourageons particulièrement les jeunes chercheur·ses (masterant·es et doctorant·es) à faire des propositions. 

Pour l’année 2024-2025, nous proposons de conserver et de renforcer la perspective méthodologique du séminaire, autour des quelques axes de réflexion suivants :

Axe 1 : Penser les corpus des études en “littératures populaires” et “cultures médiatiques”

Confrontés à des objets souvent massifs, les spécialistes des études en “littératures populaires” et “cultures médiatiques” sont généralement conduits à repenser le calibre et les frontières de leurs objets de recherche. À l’heure où cette disposition rencontre les possibilités offertes par les Humanités numériques, nous invitons les chercheur·se·s à réfléchir aux problèmes de méthode, obstacles pratiques, enjeux épistémologiques et théoriques qui se posent lors de la constitution et de l’exploitation de leurs corpus de recherche.

Axe 2 : Concepts-phares des études en “littératures populaires” et “cultures médiatiques”

Des “cultures populaires” aux “littératures de genre” en passant par les “cultures médiatiques”, le champ de nos études a été traversé par d’importantes discussions théoriques destinées à circonscrire et à caractériser les objets qui nous rassemblent. Nous souhaiterions inviter les participant·es à prolonger cette discussion théorique. Nous favoriserons ainsi des propositions qui, tout en présentant leur recherche, la positionnent aussi dans le sillage de ces débats, ou l’inscrivent plus généralement dans une réflexion conceptuelle contribuant à la définition des objets des études sur les “littératures populaires” et “cultures médiatiques”.

Axe 3 : Translations, adaptations et reconfigurations méthodologiques

Les chercheur·ses qui se saisissent des “littératures populaires” et “cultures médiatiques” travaillent à la croisée des champs disciplinaires et des savoirs, et sont souvent contraint·es de “bricoler” avec des outils théoriques hétérogènes, d’inventer leurs propres terminologies, ou de discuter de notions abordées différemment dans d’autres espaces de recherche que les leurs. Ils et elles se trouvent ainsi confronté·es à la difficulté d’évoluer entre plusieurs champs, les paradigmes inhérents à chaque discipline constituant une “barrière d’entrée” qu’il leur faut contourner ou dépasser. Nous nous intéresserons aux propositions qui discutent de ces difficultés, voire de ces “impasses”, et invitent à penser des modes de translation et d’adaptation pour permettre la discussion au-delà des frontières disciplinaires.

Axe 4 : Varia

Nous nous réservons la possibilité d’accepter des propositions qui, tout en restant dans le champ des “littératures populaires” et “cultures médiatiques”, ne s’intègrent pas directement aux trois précédents axes et conservent une dimension méthodologique. 

 

Chaque séance de l’atelier sera composée de deux interventions (d’une durée maximale de 30 minutes chacune), suivies d’un temps de discussion, visant à offrir aux participant·es un cadre de réflexion collectif entre pairs permettant, en fonction des besoins, d’enrichir des problématiques de travail en cours, de suggérer de nouvelles pistes de recherche ou d’interroger des difficultés ou blocages éventuels. Nous essaierons de favoriser, autant que possible, les rencontres entre jeunes chercheur·ses et chercheur·ses confirmé·es. 

Le séminaire se tiendra sous une forme hybride et nomade : chaque séance sera diffusée en visioconférence, tout en laissant la possibilité aux intervenant·es et aux auditeur·rices qui le souhaitent de se rendre sur place dans l’université dans laquelle elle se déroulera (Université Paris-Nanterre, Sorbonne-Université, Université Paris Cité, Université de Limoges…). 

Les propositions, de 300 mots ou 2000 signes maximum et accompagnées d’une brève notice biobibliographique, devront être adressées avant le 2 septembre 2024 à l’adresse suivante : atelierlpcm@protonmail.com

Nous encourageons les participant·es à adhérer à la LPCM : https://lpcm.hypotheses.org/adherer-a-lassociation  

Calendrier prévisionnel des séances

À déterminer plus précisément en fonction des propositions reçues : une séance par mois, entre novembre 2024 et avril 2025. 

Organisateur·ices

  • Lucie Amir
  • Marie-Lucie Bougon
  • Marion Coste
  • Victor Faingnaert
  • Flavie Falais
  • Sarah Ghelam
  • Marc Vervel

Conseil scientifique

  • Fanny Barnabé
  • Anaïs Goudmand
  • Aurélie Huz
  • Alice Jacquelin

Quelques ouvrages de référence

Azuma, Hiroki, 2008, Génération Otaku. Les enfants de la postmodernité, Paris, Hachette Littératures.

Baroni, Raphaël, 2007, La Tension narrative : suspense, curiosité et surprise, Paris, Seuil, coll. « Poétique ».

Besson, Anne, 2015, Constellations. Des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain, Paris, CNRS Éditions.

Besson, Anne (dir.), 2016, Fictions médiatiques et récits de genre. Pour en finir avec le populaire ?, Paris, SFLGC, coll. « Poétiques comparatistes ».

Besson, Anne, Laurent Bazin, Nathalie Prince (dir.), 2016, Mondes fictionnels, mondes numériques, mondes possibles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Essais ». 

Citton, Yves, 2017, Médiarchie, Paris, Seuil, coll. « La Couleur des idées ».

Groensteen, Thierry, 2006, La Bande dessinée : un objet culturel non identifié, Angoulême, Éditions de l’An 2, coll. « Essais ».

Henriot, Jacques, 1969, Le Jeu, Paris, Presses Universitaires de France.

Hills, Matt, 2002, Fan Cultures, Londres, New York, Routledge, coll. « Sussex Studies in Culture and Communication ».

Jenkins, Henry, 2013 [2006], La Culture de la convergence : des médias au transmédia, trad. Christophe Jaquet, Paris, Armand Colin, coll. « Médiacultures ».

Jost, François, 2011, De quoi les séries américaines sont-elles le symptôme ?, Paris, France, CNRS Éditions.

Kalifa, Dominique, Philippe Régnier, Marie-Ève Thérenty et Alain Vaillant (dir.), 2011, La Civilisation du journal. Histoire culturelle et littéraire de la presse au XIXe siècle, Paris, Nouveau Monde Éditions, coll. « Opus magnum ».

Langlet, Irène, 2020, Le Temps rapaillé. Science-fiction et présentisme, Limoges, Presses universitaire de Limoges.

Le Guern, Philippe (dir.), 2002, Les Cultes médiatiques. Culture fan et œuvres cultes, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Le sens social ». 

Le Guern, Philippe et Jacques Migozzi (dir.), 2004, Production(s) du populaire, Limoges, Pulim, coll. « Médiatextes ».

Letourneux, Matthieu, 2017, Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et culture médiatique, Paris, Seuil, coll. « Poétique ».

Maigret, Éric et Éric Macé (dir.), 2005, Penser les médiaculturesNouvelles pratiques et nouvelles approches de la représentation du monde, Paris, Armand Colin.

Migozzi, Jacques, 2005, Boulevards du populaire, Pulim, coll. « Médiatextes ».

Mollier, Jean-Yves, Jean-François Sirinelli et François Vallotton (dir.), 2006, Culture de masse et culture médiatique en Europe et dans les Amériques : 1860-1940, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Le Nœud Gordien ».

Pasquier, Dominique, 1999, La Culture des sentiments : l’expérience télévisuelle des adolescentes, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme.

Saint-Gelais, Richard, 2011, Fictions transfuges : la transfictionnalité et ses enjeux, Paris, Seuil, coll. « Poétique ».

Schaeffer, Jean-Marie, 1999, Pourquoi la fiction ?, Paris, Seuil.

Sepulchre, Sarah (dir.), 2011, Décoder les séries télé, Bruxelles, De Boeck, coll. « Info com ».

Thérenty, Marie-Ève, 2007, La Littérature au quotidien : poétiques journalistiques au XIXe siècle, Paris, Seuil, coll. « Poétique ».

Thiesse, Anne-Marie, 2000 [1984], Le Roman du quotidien : lecteurs et lectures populaires à la Belle-Époque, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire ».

Triclot, Mathieu, 2011, Philosophie des jeux vidéo, Paris, Éditions La Découverte.

Vareille, Jean-Claude, 1994, Le Roman populaire français, (1789-1914) : idéologies et pratiques, Limoges, Pulim, coll. « Littératures en marges ».

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie Lucie Bougon (18 juin 2024). “Dans l’atelier des chercheur·ses en littératures populaires et cultures médiatiques” 2024-2025. LPCM. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11uk9


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.