Programme : Journée d’étude : En quête de variété(s). Perspectives transnationales sur les variétés à la télévision (années 1950-1980) (Paris, 14/06/2024)

En quête de variété(s). Perspectives transnationales sur les variétés à la télévision (années 1950-1980)

14 juin 2024, 9h30-19h

Organisé par Sébastien Denis, Catherine Rudent et Guillaume Soulez à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Amphithéâtre Oury, Sorbonne, 14 rue Cujas, Paris 5e

Programme

9h30 – Introduction(s)
Sébastien Denis, Catherine Rudent, Guillaume Soulez et Géraldine Poels, présentation de la journée d’études internationale et du programme Sorbonne Alliance « En quête de variété(s) ».
« Chanson et variété(s), art et entertainment : quelques réflexions d’un anglophone sur une terminologie déroutante », David Looseley (University of Leeds, UK)
Discussion

10h30 – Politiques de la variété ?10h30 – Politiques de la variété ?
« La variété, outil de liberté au sein de l’ORTF. Portraits de chanteurs espagnols et portugais et rejet des dictatures ibériques (1966-1969) », Théo Sorroche (Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
« Les variétés télévisées en Roumanie dans les années 1950 à 1980. Influences et connexions », Catalina Constantinovici (docteure et chercheuse indépendante, Roumanie)
« Divertissement et diversité : étude comparative des premières Victoires de la Musique (1985) », Barbara Lebrun (University of Manchester, UK)
Discussion

12h30 – Déjeuner

14h – La France à l’étranger, les étrangers en France
« Bringing Paris to American Variety Television of the 1950s and Early 1960s », James Deaville (Carleton University, Canada)
« Une voix française au Luxembourg : France Gall et l’expression d’une identité nationale au Concours Eurovision de la Chanson », Oranie Abbes (Université de Lorraine)
« “Si seulement tu m’avais dit la vérité” : la British Invasion au prisme déformant des yéyés », Olivier Julien (Sorbonne Université)

15h45 Pause

« La représentation des artistes internationaux dans
Discorama (1959-75) », Chris Tinker (Heriot-Watt University, UK)
« Le disco à la télévision française. Perspectives transnationales », Gérôme Guibert (Sorbonne Nouvelle)
Discussion

17h Pause

17h15 – Françoise, Udo et les autres
« Quelle della mia età: Françoise (Hardy), Catherine (Spaak) and Brigitte (Bardot) in Italy », Elena Mosconi (Università di Pisa, Italie)
« The International Performer: Udo Jürgens on Italian Screens », Massimo Locatelli (Università Cattolica del Sacro Cuore, Brescia, Italie)
Discussion avec Pierre Koralnik, réalisateur de Françoise et Udo (1966), animée par Bernard Papin (Sorbonne Nouvelle), accompagnée d’extraits INA
Discussion

19h15 – Fin des échanges

20h – Projection de Françoise et Udo de Pierre Koralnik
(studio des Ursulines, 10 Rue des Ursulines, 75005 Paris)

21h30 – Cocktail de clôture

Argumentaire

Le programme de recherche « En quête de variété(s) », soutenu par Sorbonne Alliance (Panthéon Sorbonne & Sorbonne Nouvelle) et en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel (INA), vise à combler une lacune de l’histoire de la télévision, et plus généralement de l’histoire des formes audiovisuelles, en reconstituant la genèse et l’évolution du genre des variétés à la télévision. Dans une perspective pluridisciplinaire, il s’agit d’une réflexion théorique & esthétique sur la « variété », d’une étude historique de l’intermédialité incarnée par les variétés (radio/télévision, cinéma/télévision, musique/télévision…), mettant notamment l’accent sur les parcours professionnels, les circulations formelles et les enjeux technologiques du passage de la scène à l’écran, et du grand au petit écran (et retour), et sur le lien avec l’industrie musicale, ainsi que d’une enquête appuyée sur les fonds de l’INA.
Le 14 juin 2024, le programme organise, sous la direction de Sébastien Denis (Panthéon-Sorbonne), de Catherine Rudent et Guillaume Soulez (Sorbonne Nouvelle) une journée d’études internationale En quête de variété(s). Perspectives transnationales sur les variétés à la télévision (années 1950-1980) au sein de l’amphithéâtre Oury, à la Sorbonne (entrée 14 rue Cujas, Paris 5e).
On s’intéressera aux définitions internationales de la « variété » et  de ses versions télévisuelles, ainsi qu’aux circulations des artistes, des producteurs, des formats scéniques (télévisuels), des chansons et attractions… d’un pays à l’autre, d’un média à l’autre. À travers cette démarche comparative, on comprendra mieux quelles sont les spécificités des variétés dans les différents pays et comment la variété est un facteur à la fois d’intermédialisation et  d’internationalisation.



Citer ce billet
Victor Faingnaert (2024, 11 mai). Programme : Journée d’étude : En quête de variété(s). Perspectives transnationales sur les variétés à la télévision (années 1950-1980) (Paris, 14/06/2024). LPCM. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11ns9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.