Appel : Séminaire & ouvrage dédié à La Tour de Garde

Université Rennes 2
Éditions Aux Forges de Vulcain

27 juin 2024

Date limite de soumission (abstracts) : 15 juin 2024

La Tour de Garde, ambitieux projet porté par Les Forges de Vulcain ces dernières années dans le domaine des littératures de l’imaginaire, offre un récit global s’étalant sur six tomes qui composent deux trilogies intimement entrelacées. Ces deux trilogies ont l’originalité d’être portées par deux plumes distinctes, celle de Claire Duvivier et celle de Guillaume Chamanadjian. Marquant les esprits par la force de ses récits, par la puissance des mythes proposés, La Tour de Garde s’est imposée comme un cycle majeur des littératures de l’imaginaire francophones qui mérite une étude approfondie, d’autant plus que le rythme de parution rapide a permis de garder les lecteurs au contact de l’œuvre. La Tour de garde propose un voyage initiatique et historique autant que géographique, dans un monde médiévalisant écartelé entre deux cités jumelles, aussi proches que rivales, se toisant l’une l’autre au fil des pages.

Cette opposition entre Gémina et Dehaven se matérialise notamment dans les structures urbaines, les vies institutionnelles et citoyennes des cités, ainsi que dans leurs identités architecturales. On retrouve ainsi une dichotomie inspirée par l’imaginaire de deux espaces géographiques historiquement clairement identifiables, avec d’un côté une ville pouvant s’attacher à la ligue hanséatique, cité commerçante du Nord, et de l’autre son pendant méditerranéen, cité foisonnante du Sud. Cet ancrage dans nos imaginaires historiques et géographiques est un point qu’il nous paraît crucial d’analyser. Une autre entrée que nous identifions porterait sur la multitude des personnages et leurs interactions sociales, politiques ou géographiques. En effet, des relations politiques complexes se dessinent à différentes échelles, en termes de gestion de la ville, de lutte de pouvoir entre clans ou familles, mais aussi avec des personnages plus complexes, véritables marionnettistes de l’ombre. Les interactions sociales entre ces deux villes sont aussi un élément fondamental du livre, révélatrices de leurs identités propres. Bien entendu, d’autres approches thématiques sont possibles et tout aussi cruciales, notamment autour de l’importance de la nourriture ou du jeu, mais nous ne pouvons en dresser ici la liste exhaustive.

Cet appel à texte se propose d’offrir un espace de réflexion autour du cycle et des fils qui le sous-tendent, et est ouvert aussi bien à des chercheur·euse·s qu’à des personnes issues de la société civile, amateur·rice·s des littératures de l’imaginaire. Les approches transdisciplinaires sont les bienvenues. Pour les personnes intéressées, il sera possible en parallèle de l’appel à texte de participer à un séminaire de recherche qui aura lieu la dernière semaine du mois de juin. La monographie visée étant destiné à une publication grand public aux Forges de Vulcain, les articles proposés devront être accessibles, dans la mesure du possible, tant dans la forme que dans le fond.

Calendrier :

– Les résumés étendus sont attendus pour le 15 juin (deux pages présentant l’approche de l’œuvre, l’axe d’analyse et les résultats attendus).
– Le séminaire de recherche aura lieu le jeudi 27 juin 2024 à l’université Rennes 2.
– Réception des articles pour le 15 octobre 2024.
– Retour des textes avec des propositions de modifications et de corrections le 5 décembre 2024.
– Réception des articles définitifs pour le 30 janvier 2025. Des interventions seront organisées au festival Sirennes 2025 autour de cet évènement et de certains textes.

Format des articles :

Le format des articles en vue de la publication sera défini lors du séminaire de recherche organisé à l’université Rennes 2.

Envoi des propositions de texte

Envoi des textes à l’adresse suivante et pour tout renseignement : johan.oszwald@univ-rennes2.fr


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie Lucie Bougon (30 mars 2024). Appel : Séminaire & ouvrage dédié à La Tour de Garde. LPCM. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w4xo


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.