Appel à contributions : Intelligences artificielles, écrans, et réseaux dans la littérature et les médias de science-fiction pour la jeunesse

Intelligences artificielles, écrans, et réseaux dans la littérature et les médias de science-fiction pour la jeunesse

Date d’échéance : 01 juin 2024.

Texte de l’appel : 

Dans le cadre du colloque “Intelligences artificielles, écrans, et réseaux dans la littérature et les médias de science-fiction pour la jeunesse” organisé par M. Emmanuel Buzay et Mme Julie Roy à l’Université de Massachusetts à Amherst les 26 et 27 octobre 2023 en vue de la publication d’une anthologie aux éditions Artois Presse Université, un appel à contributions est lancé pour 2024.

Lorsque le média devient sujet de l’œuvre, la science-fiction se veut champ d’exploration des ambitions les plus folles d’avancées technologiques tout comme des inquiétudes les plus pressantes sur un futur « sous surveillance ». De la réalité virtuelle et augmentée aux réseaux sociaux, en passant par l’intelligence artificielle, les écrans et technologies sont de plus en plus utilisés comme dispositifs d’intrigue dans la SF pour la jeunesse. Dans de nombreux livres, séries, ou jeux vidéos de science-fiction jeunesse, les écrans sont utilisés comme un moyen de communication, de divertissement et de contrôle. Les personnages peuvent se connecter à des réseaux virtuels, naviguer sur des sites web futuristes et utiliser des hologrammes pour communiquer avec d’autres personnes.

Néanmoins, les réseaux peuvent également être utilisés pour gouverner ou contrôler les jeunes personnages, se faisant alors source de danger et de menace plutôt qu’outil de communication et/ou développement. Les personnages peuvent être traqués en ligne, manipulés à distance, ou même être prisonniers d’un monde virtuel. Malgré ces dangers potentiels, la technologie est souvent présentée comme un outil utile pour les personnages, leur permettant de résoudre des problèmes, de trouver des informations et de faire des découvertes importantes.

Il semblerait que les auteurs/créateurs utilisent les écrans aussi bien pour créer des mondes futuristes immersifs que pour explorer les implications technologiques sur la société et les relations humaines. De plus, les réseaux sociaux sont souvent utilisés pour montrer comment les gens communiquent et se connectent dans un futur hypothétique, explorant les thèmes de la cyberintimidation, de surveillance gouvernementale et de dépendance technologique.

Enfin, il est important de noter que les IA, écrans et réseaux peuvent également être utilisés pour enseigner des leçons morales aux jeunes lecteurs/spectateurs/joueurs. Les auteurs/créateurs dépeignent donc aussi comment une utilisation excessive de la technologie peut nuire à la vie sociale et personnelle, et cherchent à enseigner comment utiliser la technologie de manière responsable pour améliorer les relations humaines.

Cette anthologie vise à explorer les nombreuses façons dont les intelligences artificielles, écrans, et réseaux sont représentés dans la science-fiction jeunesse, leurs avantages et inconvénients, les transgressions et les normes qu’ils mettent à jour, ainsi que l’impact qu’ils ont sur les jeunes individus et la société dans son ensemble.

Axes envisageables :

L’impact de la technologie sur l’identité, les relations et la communication dans les histoires de SF pour la jeunesse.
Le rôle des écrans et réseaux en SF jeunesse dans la création d’un portrait de l’avenir de la société.
Les avantages et les inconvénients potentiels de la technologie dans les histoires de SF jeunesse.
La tendance de la SF jeunesse à intégrer les médias sous des allures de récits de détections s’apparentant au genre du roman policier.
Un double regard : la posture des adultes et celle des enfants faisant usage des technologies de l’information et de la communication.
La façon dont les représentations de l’intelligence artificielle se démarquent de l’usage de technologies de la communication qui lui sont antérieures.

Abstracts (300 à 500 mots) à adresser à ebuzay@umass.edu avant le 1er juin 2024.

Le comité de lecture donnera son avis dans les quinze jours qui suivront. Les chapitres retenus viendront enrichir les actes du colloque qui devraient être publiés courant 2025-2026.

Date de remise des propositions : 1er juin 2024

Date de remise des articles : 1er septembre 2024.



Citer ce billet
Sarah Mallah (2024, 6 mars). Appel à contributions : Intelligences artificielles, écrans, et réseaux dans la littérature et les médias de science-fiction pour la jeunesse. LPCM. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vyql

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.