Appel: Popenstock: show lapin.

Appel

Popenstock

Show lapin

« Dans le film Matrix, Neo doit suivre un lapin blanc s’il veut découvrir ce qu’est la matrice, soit l’interface langagière dans laquelle il se trouve. Sans nul doute, il y a là des traces du lapin d’Alice au pays des merveilles, celui-là même qui creuse le trou dans lequel Alice tombe avant de se retrouver dans le monde merveilleux de l’imaginaire. Par l’entremise de son terrier, le lapin est d’ailleurs un animal qui fait constamment le passage entre un monde intérieur et extérieur. »

— Francis Gauvin, groupe de recherche de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain III, 2011-2012, Université du Québec à Montréal.

Le dossier Show lapin qui est lancé dans POP-EN-STOCK invite des textes consacrés à la figure du lapin dans la culture populaire contemporaine. Le dossier a pour objectif de décrire et d’analyser les manifestations du lapin comme élément marquant des domaines littéraire, médiatique et artistique. Il s’agira d’étudier les variantes esthétiques et conceptuelles du lapin. Vous pouvez nous envoyez vos courtes contributions pour ce dossier dès aujourd’hui.

Pour ouvrir ce dossier, le groupe de recherche de l’Observatoire de l’Imaginaire Contemporain (l’OIC) en association avec le laboratoire NT2, l’équipe de recherche Éric Lint, le centre de recherche Figura et la revue POP-EN-STOCK ont organisé un Show lapin, le 5 avril 2012, au laboratoire NT2 à l’Université du Québec à Montréal.  Les premiers résultats de recherche des représentations de la figure du lapin dans l’imaginaire collectif sont diffusés en texte et en vidéo dans la revue POP-EN-STOCK.

Les dossiers thématiques POP-EN-STOCK sont à soumission ouverte. Une fois un numéro thématique « lancé », il demeure ouvert, indéfiniment, à quiconque voudrait y soumettre une collaboration. Le(s) directeur(s) d’un dossier s’engage(nt) à évaluer et éditer les nouvelles propositions à leur dossier pour une durée de deux ans, sous la supervision des directeurs de la revue.

La longueur des articles est variable. POP-EN-STOCK accepte une limite inférieure équivalent à sept ou huit pages (3000 mots), afin de favoriser la publication rapide, mais peut aussi accepter des articles beaucoup plus longs selon l’offre (n’étant pas limitée par un



Citer ce billet
Langlet Irène (2012, 1 mai). Appel: Popenstock: show lapin. LPCM. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r16e