Annabelle Marion (Université de Limoges)

Membre de l’EHIC (Université de Limoges) et membre associée du CERILAC (Université Paris Cité), Annabelle Marion est chercheuse postdoctorale du projet ANR POLARisation (2023-2027), centré sur le récit policier publié en France entre 1945 et 1989. Elle a consacré sa thèse de doctorat à l’étude de la reconstruction de la figure auctoriale de Jean Giono après la Seconde Guerre mondiale.

Ses recherches portent principalement sur la fabrique des représentations littéraires, saisies à différents niveaux qui articulent diversement les logiques individuelles et collectives. D’une part, ses travaux initiés pendant son doctorat se situent dans la lignée des études qui explorent les figurations auctoriales (Amossy, Diaz, Meizoz). D’autre part, ses recherches au sein de l’ANR POLARisation l’ont conduite à se pencher sur les représentations d’un genre, le récit policier. Ses derniers travaux interrogent ainsi la fabrique de la littérature policière à travers l’étude de la revue Mystère-Magazine.

Domaines de recherche 

  • Construction des identités et des représentations littéraires
  • Auctorialité, imaginaires et postures de l’auteur au XXe siècle
  • Fabrique du genre policier
  • Processus de médiatisation, de réception, de légitimation
  • Littérature narrative du XXe siècle, récit policier

Publications

  • Ouvrage

Renaissance de Giono. La reconstruction de l’auteur après la Seconde Guerre mondiale, Paris, Classiques Garnier, « Études de littérature des XXe et XXIe siècles », 2024.

  • Articles 

« Marguerite Yourcenar et l’entretien : un rapport paradoxal », InterArtes [En ligne], n°4, à paraître en 2024. https://www.iulm.it/speciali/interartes

« Les nouvelles de l’après-guerre : une stratégie de reconquête ? », Jean Giono, 12. Faust au village et autres nouvelles. Giono et l’art du récit bref, La Revue des Lettres Modernes, Paris-Caen, Lettres Modernes Minard, 2023, p. 101-117.

« La “renaissance” de Giono », Revue Giono, n°15, 2023, p. 233-244.

« Portraits photographiques de Jean Giono. Du prophète-paysan au romancier “d’allure balzacienne” », Revue Giono, n°14, 2021, p. 129-165. 

« Le mythe des deux Giono », Missile, n°8, « Le double », 2021, p. 17-21.

« “Mon talent c’est l’abondance.” Étude d’une stratégie de reconquête de Jean Giono (1945-1953) », Verbatim [En ligne], n°1, 2021, p. 22-42. http://www.revueverbatim.ca/numero1/marion

« Le retour d’un auteur : Jean Giono dans l’immédiate après-guerre », French Studies Bulletin [En ligne], volume 41, Issue 154, Summer 2020, p. 30-33.  https://doi.org/10.1093/frebul/ktaa002

« Portrait de l’artiste en prisonnier heureux : étude d’une posture littéraire de Jean Giono », Cahier Textuel, « Écrits, images et pensées de prison » (sous la direction de Régis Salado et Carine Trevisan), Paris, Hermann Éditeurs, 2019, p. 143-156.

« “L’ermite de Manosque” : Jean Giono, écrivain marginal », Travaux en cours, n°14, « Frontière », Paris, Paris Diderot, 2019, p. 33-56.

  • Publications dans des actes de colloque 

« Jean Giono dans les années de l’après-guerre : un écrivain “scandaleusement heureux” », dans Anne-Rachel Hermetet, Frédéric Le Blay et Frédérique Le Nan (dir.), Les Lieux du bonheur. Approches littéraires, actes du colloque de Nantes, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, « Nouvelles Recherches sur l’Imaginaire », 2022, p. 167-185.

« Jean Giono, du prophète au conteur : histoire d’un changement de scénario auctorial », dans Danièle Henky et Dominique Ranaivoson (dir.), Prophètes et voix prophétiques dans l’œuvre de Jean Giono, actes du colloque de Metz, Paris, Classiques Garnier, « Lettres modernes Minard », 2021, p. 215-230.

  • Publications en ligne

« Mystère-Magazine : un observatoire du monde littéraire policier entre 1948 et 1976 », carnet de recherche Polarisation[En ligne], mis en ligne le 12 février 2024.   https://polarisation.hypotheses.org/2554

« G.-J. Arnaud dans la presse : la construction médiatique d’un auteur de romans populaires », carnet de recherche Polarisation [En ligne], mis en ligne le 1er septembre 2023. https://polarisation.hypotheses.org/1331


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Anaïs Goudmand (16 février 2024). Annabelle Marion (Université de Limoges). LPCM. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vusy


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.