Colloque : “La littérature fantastique et son terroir : relations et évolutions en France et en francophonie (XIXe-XXIe siècle)” (Sorbonne Université)

Colloque international “La littérature fantastique et son terroir : relations et évolutions en France et en francophonie (XIXe-XXIe siècle)”
 
14-16 mars 2024
 
Sorbonne Université 
 
Organisé par Manuela Mohr et Typhaine Sacchi 
 
Entrée libre ou participation en visioconférence sur inscription (fantastique.terroir@gmail.com).
 
 
Description
 
Depuis le XIXe siècle, les théories de la littérature fantastique élaborées en Occident s’appuient majoritairement sur un corpus d’œuvres européennes et américaines. De ce fait, les outils conceptuels existants doivent être repensés pour appréhender le fantastique francophone. 
 
Ce colloque s’intéressera à la littérature fantastique française et francophone et son rapport au terroir entre le XIXe et le XXIe siècle. Le terroir sera entendu comme une donnée matérielle et psychique et comme un concept permettant de penser le lien entre la production fantastique, l’esthétique et les particularités corrélées à un lieu réinventé dans les fictions.  
 
Le colloque réunira des spécialistes et des artistes internationaux qui consacreront leurs analyses aussi bien à des écrivains célèbres qu’à des auteurs peu connus ou oubliés. Le recours à l’anthropologie, l’histoire, l’histoire culturelle ou l’ethnographie permettra de soulever les spécificités de ces textes et des espaces qu’ils dépeignent. 

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Flavie Falais (17 janvier 2024). Colloque : “La littérature fantastique et son terroir : relations et évolutions en France et en francophonie (XIXe-XXIe siècle)” (Sorbonne Université). LPCM. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vm0m


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.