Appel à communications : Le livre documentaire pour la jeunesse, un objet mouvant à identifier (Arras)

Le livre documentaire pour la jeunesse, un objet mouvant à identifier

10 et 11 octobre 2024

Université d’Artois, Arras

Date d’échéance : 31 mars 2024

Colloque international organisé par Florence Gaiotti et Eléonore Hamaide de l’Université d’Artois, Laboratoire Textes et Cultures UR 4028, équipe « Littératures et Cultures de l’enfance ».

Texte de l’appel :

À l’heure de la prédominance du numérique et de l’IA pour accéder aux savoirs et en rendre compte, il peut paraitre étonnant de revenir sur l’objet particulier qu’est le livre documentaire pour la jeunesse. Mais l’on peut inverser le constat et dire que, dans cette période de révolution numérique, il semble intéressant de revenir sur le livre documentaire, sur sa réalité contemporaine[1] mais aussi sur son histoire.

Si les « incertaines frontières »[2] du livre de jeunesse ont été relevées depuis longtemps, les délimitations du livre documentaire pour l’enfance s’avèrent particulièrement mouvantes ou fluctuantes aussi bien dans ses formes que dans ses visées.

Certes, l’appellation aujourd’hui semble relativement fixée et chacun peut lui associer un type d’ouvrage particulier dont la visée instructive ou éducative est assumée et qui propose un accès à des domaines de connaissances, jugés importants pour le développement et la réflexion de l’enfant ou l’adolescent. Ces caractéristiques, plutôt consensuelles, peuvent se confirmer aujourd’hui dans les classements en bibliothèques, dans les revues, ou encore sur les sites des maisons d’éditions qui proposent une distinction finalement assez nette entre ouvrages de fictions et ouvrages documentaires.

Cependant cette distinction est assez récente, comme le faisait remarquer Michel Manson : « Le genre ” livre documentaire pour la jeunesse ” ne se définit que peu à peu et n’émerge comme tel qu’à notre époque. On peut schématiser cette évolution en disant qu’elle tend à séparer la fiction de la didactique »[3]. De fait, cette séparation entre fiction et non fiction mérite d’être interrogée, en revenant sur l’évolution de ce genre qui a pu emprunter à d’autres genres, ses formes et la manière de donner accès aux savoirs et sur l’évolution même des sujets abordés qui peuvent croiser ceux de la fiction, ne serait-ce que parce que la littérature de jeunesse dans son ensemble constitue un miroir d’une époque. L’observation des documentaires permettrait également de s’intéresser à d’autres évolutions/transformations, qui brouillent encore d’autres délimitations, ou qui priorisent d’autres spécificités, en particulier la visée esthétique. A priori la construction de savoir pourrait laisser de côté la dimension subjective, voire affective que certains documentaires réactivent pourtant. Si le documentaire a pour principal objectif assumé d’instruire, il s’agit aussi de plaire aux jeunes lecteurs et de les impliquer dans la construction de savoirs et dans leur réflexion sur le monde, selon des stratégies qui ont également pu évoluer.

Michel Defourny en introduction du fascicule qu’il a consacré au documentaire en 2003 affirmait : « on pourrait regretter l’absence d’une étude générale consacrée à ce genre mal aimé par la critique en dehors d’un cénacle d’initiés. On pourrait souhaiter qu’une équipe interdisciplinaire soit mise en place afin que nous disposions d’une histoire du documentaire »[4]. De fait, le livre documentaire pour la jeunesse n’est pas forcément abordé dans des ouvrages généraux sur la littérature de jeunesse ou y trouve somme toute une place assez réduite par rapport aux autres productions. Il a toutefois pu faire l’objet de questionnements et de recherches précises mais, généralement dispersées car en lien avec des logiques et des perspectives multiples (histoire du livre, vulgarisation scientifique, perspective des bibliothèques, didactiques des disciplines)[5]. Le colloque vise à rassembler et à faire dialoguer ces approches tout en ouvrant sur d’autres pistes de recherche nouvelles ou moins explorées.

Les propositions pourront concerner différentes approches du livre documentaire pour enfants, notamment :

–        L’histoire du livre pour la jeunesse et l’émergence de formes multiples du genre documentaire à l’adresse des jeunes lecteurs, du XVIIIe au XXIe siècles.

–        Les logiques éditoriales dans une optique diachronique ou synchronique : la question des co-éditions, les spécificités des formats, des maquettes, la création de collections.

–        Les liens textes/images, ou plus spécifiquement encore la place, la nature et la fonction des images et leur(s) relation(s) avec les textes.

–        Les particularités du documentaire selon l’âge du destinataire.

–        L’évolution des sujets abordés, l’étude de l’évolution du traitement d’un sujet, ou au contraire la permanence de certaines thématiques.

–        La spécificité de la lecture des documentaires dont les formes peuvent induire des pratiques de lecture spécifiques (haptique, kinesthésique, etc.) ou faire appel à des compétences de lecture qui lui sont propres, en lien avec des formats particuliers.

Informations pratiques

Propositions à renvoyer à Florence Gaiotti (florence.gaiotti@univ-artois.fr) et Eléonore Hamaide (eleonore.hamaide@univ-artois.fravant le 31 mars 2024.

Retour : 15 avril 2024

Date du colloque : 10-11 octobre 2024, 

Lieu : Université d’Artois, 9 rue du Temple, 62000 Arras.

Bibliographie indicative établie par Florence Gaiotti et Eléonore Hamaide

Ce travail bibliographique a été réalisé à l’occasion d’un séminaire préparatoire au colloque. Nous avons fait le choix de partager cet état de l’art, sans doute incomplet, qui permet d’éviter un appel à communications trop long ; il nous a semblé utile pour l’élaboration des propositions. Les différentes interventions viendront compléter cette bibliographie qui sera actualisée et diffusée dans le cadre de la publication.

Avel, Patrick, Crinon, Jacques, « Lire des textes pour apprendre en sciences et pour apprendre à comprendre », Repères, 45 | 2012, p. 117-134.

Bautier, Elisabeth, Crinon, Jacques, et alii, « Les textes composites : des exigences de travail peu enseignées ? », Repères, 45, 2012, p. 63-80.

Berger, Guy, Conférence « Le documentaire et les enfants » 1976 et 1977, transcrite dans La Revue des livres pour enfants, 61, 1978.

Cerisier, Alban, Desse Jacques, De la jeunesse chez Gallimard : 90 ans de livres pour enfants, un catalogue, Gallimard, Chez les libraires associés, 2008.

Defourny, Michel, De quelques albums qui ont aidé les enfants à découvrir le monde et à réfléchir, l’école des loisirs, 2003. Réédité et augmenté en 2013.

Defourny, Michel, « 10. Instruire et distraire : l’image documentaire », dans Le livre et l’enfant. Recueil de textes de Michel Defourny, sous la direction de Defourny Michel. Louvain-la-Neuve, De Boeck Supérieur, « Hors collection », 2009, p. 127-137. URL : https://www.cairn.info/le-livre-et-l-enfant–9782804105259-page-127.htm

Defourny, Michel, Entrée « Livre d’art », Dictionnaire du livre de jeunesse, Isabelle Nières, Jean Perrot, (dir.), Éditions du cercle de la librairie, 2013.

Detrez, Christine, « Il était une fois le corps. Construction biologique du corps dans les encyclopédies pour enfants », Sociétés contemporaines, 2005/3-4, n° 59-60, p. 161-177, https://www.cairn.info/revue-societes-contemporaines-2005-3-page-161.htm?contenu=article.

Dubois, Raoul, « A propos des ouvrages documentaires, Bulletin d’analyse des livres pour enfants, 23, 1971.

Escarpit, Denise, La littérature de jeunesse : itinéraire d’hier à aujourd’hui, Magnard, 2008.

Fauquembergue, Isabelle, Aspects novateurs du documentaire jeunesse de 1986 à 1996 : quelles formes de transmission du savoir pour quelles stratégies éditoriales ?. Sciences de l’information et de la communication, 1997. dumas-01553002 https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01553002/document.

Gaiotti, Florence, « Les albums de Toshi Yoshida : immersion scientifique et esthétique dans le monde animal », Regards sur l’animal et son langage, Sandra Contamina, Fernando Copello (dir.), Presses Universitaires de Rennes, 2022, p. 285-299

Hamaide, Eléonore, Gaiotti, Florence, « Portrait de pays en collection pour la jeunesse dans le fonds du Crilj », Revue Textimage, Portrait de pays dans les collections jeunes publics, Laurence Le Guen (dir), 2022. En ligne : https://www.revue-textimage.com/conferencier/12_portraits_de_pays/gaiotti_hamaide-jager1.html

Hervouët, Claudine, Vidal-Naquet Jacques, « Le documentaire aujourd’hui, entre permanence et renouvellement », in Françoise Legendre, Bibliothèque, enfance, jeunesse, Cercle de la librairie, 2015.

Hervouët, Claudine, « ‘T’inquiète pas ma cocotte !’  ou l’analyse critique et La Revue des livres pour enfants », Strenæ [En ligne], 12 | 2017, mis en ligne le 20 juin 2017, consulté le 23 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/strenae/1712.

Jacobi, Daniel, La science communiquée aux enfants, PU de Grenoble, 2005.

Jacobi, Daniel, « Parcours fébrile dans la littérature de vulgarisation scientifique destinée aux jeunes », Pratiques : linguistique, littérature, didactique, n°47, 1985, p. 86-103.

Jacobi, Daniel, « Un livre documentaire pour enfant, entre vulgarisation et littérature. Apoutsiak », Question de communication, n° 4, 2003.

Jacobi, Daniel, « Regard rétrospectif sur la création des collections d’ouvrages documentaires de Gallimard jeunesse », La Revue des livres pour enfants, n° 262, 2011.

Janicot, Annie, « Comment aider les élèves à mener une lecture documentaire efficace », Les Actes de la lecture, 71, 2000, p. 63-73.

Leclaire-Halté, Anne, « L’album documentaire quelle construction de l’information entre texte et image ? », La lettre de l’AIRDF, 53, 2013.

Leclaire-Halté, Anne, Maisonneuve Luc, « Lire des documents composites en classe », Pratiques, 185-186, 2020.

Legendre, Bertrand, « Évolution technique et mutation des genres éditoriaux. Le documentaire jeunesse et le livre de poche », in Communication et langages, n°145, 3ème trimestre 2005. L’empreinte de la technique dans le livre. p. 61-68.

Leguem, Georgia, « Les livres scientifiques au XXème siècle. Types, formes et collections », in Livres d’enfance, livres de France, Annie Renonciat (dir.), Hachette jeunesse, 1998.

Lortic,Elisabeth, « Les livres contemporains sur l’art, 1980-1995 », in Livres d’enfance, livres de France, Annie Renonciat (dir.), Hachette jeunesse, 1998.

Manson,Michel, « Les documentaires de sciences humaines depuis le XVIIIème siècle », in Livres d’enfance, livres de France, Annie Renonciat (dir.), Hachette jeunesse, 1998.

Marcoin, Francis, Chelebourg Christian, La littérature de jeunesse, Armand Colin, 2007.

Nonnon, Elisabeth, Quet François (dir.), « Œuvres, textes et documents : lire pour apprendre et comprendre à l’école et au collège », Repères, 45, 2012.

Piquard, Michèle, « De la fin de la Seconde guerre mondiale au milieu des années soixante. L’essor des documentaires », chapitre 6, L’Edition pour la jeunesse de 1945 à 1980, Presses de l’ENSSIB, 2004.

Prache, Denys, « L’image en danger », La Revue des livres pour enfants, n° 175-176, juin 1997.

Raichvarg, Daniel, Savants et ignorants, Seuil, 1991. Réedition Points Seuil, 2003.

Raichvarg, Daniel, « Les livres documentaires scientifiques », La Revue des livres pour enfants, 1985, n°105-106.

Raichvarg, Daniel, « Lire les documentaires, pas si simple », Le Français Aujourd’hui, n° 79, Classe de textes, textes de classe, 1987.

Raichvarg, Daniel, Sciences pour tous ?, Découvertes Gallimard, n°467, 2005.

Raichvarg, Daniel, Entrée « Le documentaire scientifique et technique », Dictionnaire du livre de jeunesse, Isabelle Nières, Jean Perrot, (dir.), Éditions du cercle de la librairie, 2013.

Raichvarg, Daniel, « Les livres scientifiques pour les jeunes. Passé, présent et avenir », in Livres d’enfance, livres de France, Annie Renonciat (dir.), Hachette jeunesse, 1998.

Renaud, Juliette, « Évaluer l’utilisabilité, l’utilité et l’acceptabilité d’un outil didactique au cours du processus de conception continuée dans l’usage. Cas d’un outil pour l’enseignement de la lecture de textes documentaires numériques », Éducation & didactique, vol. 14, no. 2, 2020, p. 65-84.

Renaud, Juliette, thèse de doctorat : « Processus de conception d’un outil didactique d’enseignement de la lecture documentaire numérique au cycle 3 », dirigée par Roland Goigoux, Université Clermont-Auvergne, soutenue le 6/11/2020, https://theses.hal.science/tel-03088497v2.
Renonciat, Annie, « Les couleurs de l’édition au XIXe siècle : spectaculum horribile visum », Romantisme, 2012/3, n° 157, p. 33-52.

Richard-Principalli, Patricia, Fradet, Marie-Françoise, « La confusion des genres : albums ” mixtes ” et littératie », 2015, https://www.shs-conferences.org/articles/shsconf/pdf/2015/03/shsconf_iaimte2013_02008.pdf.

Robine, Nicole « Les ouvrages documentaires pour la jeunesse », Bulletin des bibliothèques de France, 1982, tome 7, n° 9-10, p. 545-552.

Ronveaux, Christophe, Gourdet, Patrice, Vrydaghs, David, & Turgeon, Elaine (eds.), « Lire, comprendre, interpréter et apprécier des supports composites », La Lettre de l’AiRDF, 2021, https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/262673/1/AIRDF-Lettre-68%20-%20N.JORIS.pdf.

Rosenbaum, Christine, « L’édition scientifique pour enfants », Les sciences en bibliothèque, Michel Netzer, 2017, p. 95-110.

Rosenbaum, Christine, « La science à croquer », Revue de l’association des bibliothécaires de France, 2007.

Soriano, Marc, Entrée « Encyclopédique, (courant) », Guide de littérature pour la jeunesse, Flammarion, 1975.

Soriano, Marc, « Les livres pour la jeunesse », Enfance, tome 18, n° 5, 1965, p. 613-618.

Vidal-Naquet, Jacques, Entrée « Le documentaire historique », Dictionnaire du livre de jeunesse, (I. Nières, J. Perrot, dir.), Éditions du Cercle de la librairie, 2013.

Autres

Ouvrage pédagogique : À la découverte des documentaires pour la jeunesse, Cycle 3, 6ème, 5ème, La Joie par les livres et CRDP de Créteil, Argos démarche, 1999. Une présentation de l’ouvrage est proposée par Françoise Ballanger, La Revue des livres pour enfants, 191, 2000.

Revue Hors Cadres : « Métamorphoses du documentaire », n° 14, 2014.

Dossiers ou articles de La Revue des livres pour enfants consacré au documentaire.

RLPE, 1985, n° 105-106, Raichvarg, « Les livres documentaires scientifiques »

RPLE, 1989, n° 126-127, Des livres scientifiques pour enfants (Dossier)

RLPE, 1994, n° 155-156, Des livres d’art pour enfants. (Dossier)

RLPE, 1996, n° 168-169, La photographie dans les livres pour enfants (Dossier)

RLPE, 1997, n° 175-76, L’illustration des documentaires. (Dossier)

Editions

Collectif, 50 ans, Gallimard jeunesse 1972-2022, Gallimard 2022.

Organisation et renseignements

 

Florence Gaiotti (florence.gaiotti@univ-artois.fr)

Eléonore Hamaide (eleonore.hamaide@univ-artois.fr)

[1] De fait, les chiffres du SNE indiquent pour l’année 2021 une hausse de 24,3 % concernant le livre documentaire pour la jeunesse, hausse presque contre intuitive par rapport au développement du numérique mais qui atteste d’une volonté, au moins éditoriale, de répondre à la progression exponentielle de ce dernier.
[2] Référence à l’ouvrage, La littérature de jeunesse, incertaines frontières, sous la direction d’Isabelle Nières-Chevrel, (Gallimard, 2005).
[3] Michel Manson, « Les documentaires de sciences humaines depuis le XVIIIème siècle », in Livres d’enfance, livres de France, Annie Renonciat (dir.), Hachette jeunesse, 1998, p. 133.
[4] Michel Defourny, De quelques albums qui ont aidé les enfants à découvrir le monde et à réfléchir, l’école des loisirs, (2003), 2013.
[5] Voir la bibliographie/état de l’art en fin d’appel.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Sarah Mallah (21 décembre 2023). Appel à communications : Le livre documentaire pour la jeunesse, un objet mouvant à identifier (Arras). LPCM. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ves5


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.