Appel à communications : Informer, influencer, occulter : les médias aux tournants de l’Histoire (aire hispanophone, XXe-XXIe s.)

Informer, influencer, occulter : les médias aux tournants de l’Histoire (aire hispanophone – XXe-XXIe siècles)

4-5 avril 2024

Institut Cervantès de Lyon

Échéance des propositions : 17 novembre 2023

Texte de l’appel

EN FRANÇAIS (version espagnole ci-dessous)

Le 24 octobre 1979, le journal espagnol Cambio 16 publie un manifeste d’auto-inculpation signé par 1357 personnes pour défendre les onze femmes accusées d’avoir pratiqué ou subi un avortement à Bilbao. Dès lors, les médias espagnols se saisissent de la question. La campagne de médiatisation participe ainsi activement à l’évolution de l’opinion sur le sujet et à l’avènement de la loi du 5 juillet 19851 qui dépénalise l’avortement

Cet événement montre l’efficacité de la médiatisation comme l’un des vecteurs de l’évolution sociale, culturelle et politique. Les médias jouissent d’une quasi-immédiateté dans la communication des événements, qu’ils soient épisodiques (conflits, pandémies, catastrophes naturelles) ou qu’ils s’inscrivent dans un processus plus large (transitions politiques, nouveaux mouvements sociaux2, révolutions littéraires et artistiques). À l’inverse, les livres d’Histoire s’appuient sur des faits passés, les analysent et les mettent en récit. Il existe ainsi un décalage manifeste entre les événements et leur narration.

Les médias traditionnels – télévision, presse, radio – reposent sur des entreprises qui disposent de moyens financiers et logistiques pour toucher une large audience et diffuser de nouveaux paradigmes. Toutefois, la standardisation du traitement informatif et la pression de la rentabilité peuvent aussi nuire à l’émergence de nouvelles thématiques. On assiste, par ailleurs, ces dernières décennies, à des évolutions à travers internet et les réseaux sociaux. L’écho des médias traditionnels devient alors tardif. C’est le cas, par exemple, des questions de transidentités, très présentes sur internet à travers des comptes rassemblant des dizaines de milliers de personnes3 mais qui, selon une récente étude de l’AJL4, sont des sujets rares et servent le critère de polémicité5. Dès lors, les médias traditionnels sont-ils acteurs ou spectateurs des mutations sociales, culturelles et politiques ? Quant aux réseaux sociaux, sont-ils véritablement propices aux transformations socioculturelles dans la mesure où les algorithmes maintiennent le récepteur dans ses propres représentations

D’autre part, les médias accueillent et diffusent les nouveaux mouvements et tendances culturels via la figure du critique journalistique. Son opinion remplit une fonction économique comme le rappelle Dominique Bertelli en précisant que « le compte-rendu tend à provoquer l’achat d’une production culturelle »6. Par ailleurs, il souligne l’importance de l’ancrage socio-historique du discours critique, de l’énonciateur et du support et il met en avant le phénomène multidimensionnel de la critique littéraire « dans la mesure où il est pris dans la structure ouverte du discours journalistique, discours agissant et agi »7. Pierre Bourdieu considère le discours sur l’œuvre, la réception par la critique journalistique comme un moment constitutif « de la production de l’œuvre, de son sens et de sa valeur »8.

Au sein de ce panorama informatif mouvant, les militants, activistes et intellectuels sont invités à élaborer des stratégies afin d’offrir une visibilité médiatique à leurs idées : recours aux émotions, au corps ou aux performances artistiques. D’autres préfèrent garder le contrôle sur leur message et, par conséquent, choisissent des relais plus confidentiels à l’instar des médias spécialisés, créant parfois eux-mêmes leurs propres supports.

Nous nous concentrerons sur ce mouvement temporel que les livres d’Histoire désigneront ensuite comme un temps fort ou un tournant historique. Nous observerons comment les médias s’inscrivent dans les processus historiques et comment ils font émerger ou reçoivent l’information. Nous distinguerons également les supports et espaces discursifs (lignes éditoriales, indépendance des médias, marge de liberté). Quels rôles jouent les médias dans les temps forts de l’Histoire de l’aire hispanophone des XXe et XXIe siècles ?

Axes de réflexion

Axe 1 : La construction des événements par les médias

  • Parcours médiatique de cas concrets : l’accueil médiatique reçu, les stratégies médiatiques développées (langage, émotions, etc.).
  • Jeu des médias vers les récepteurs : quelle distance adoptent-ils ? Comment agissent-ils sur notre positionnement, sur notre point de vue ?

Axe 2 : Évolution/mutation des médias et des stratégies de visibilisation – d’une distance temporelle du XXe siècle à l’instantanéité des réseaux sociaux

  • Réflexion autour de l’uniformisation des produits médiatiques et des conséquences sur l’intégration des nouveaux sujets : structure de l’organisation du travail, répertoire des experts invités, concentration de la propriété des entreprises, rentabilité.
  • Réflexions internes au sein des rédactions sur les modalités de travail : transformations des méthodes de travail, réorganisations et débats internes, scissions des rédactions, transformation des pratiques (par exemple, le New Journalism), relation avec les réseaux sociaux.

Axe 3 : Les médias et les personnages marquants (politiques, intellectuel·les, artistes, militant·es)

  • Réflexions autour de la construction des figures d’autorité : posture des personnages à travers les médias (Gisèle Sapiro désigne la presse comme « [l’]un des lieux de mise en scène de la figure de l’auteur·e »9).
  • Choix des journalistes : de quels procédés usent-ils dans leurs présentations et comment font-ils rayonner le travail des personnages marquants (part biographique, entretiens collectifs) ?

Axe 4 : les médias et la réception d’œuvres culturelles

  • Comment les médias construisent-ils notre horizon d’attente ?
  • Comment introduisent-ils un nouveau mouvement, de nouvelles tendances ?
  • Que se joue-t-il dans l’effervescence créée autour d’une œuvre ou d’un·e artiste ?


1  Loi organique 9/1985, du 5 juillet, sur la réforme de l’article 417 bis du Code Pénal.
Avènement des féminismes, écologie, mouvements LGBT notamment.
3 À titre d’exemple, l’actrice espagnole Carmen Jedet Izquierdo Sánchez (Jedet).
4 Étude de l’Association des journalistes LGBTI, réalisée du 17 août au 30 novembre 2022, https://transidentites.ajlgbt.info/.
L’expression est empruntée à Patrick Charaudeau, CHARAUDEAU Patrick, Les médias et l’information. L’impossible transparence du discours [en ligne], Bruxelles, De Boeck Supérieur, 2011 (Médias-Recherches), chapitre 9, https://www-cairn-info.bibelec.univ-lyon2.fr/les-medias-et-l-information–9782804166113.htm.
6 Bertelli Dominique, « La réception du fait littéraire par la critique journalistique », Questions de communication, mis en ligne le 01 décembre 2005, http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/4800, p. 172.
7 Bertelli Dominique, art. cit., p. 171.
Bourdieu Pierre, Les règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Éditions du Seuil, 1998 [1992], p. 285.
Sapiro Gisèle, La sociologie de la littérature, Paris, La Découverte, 2014, p. 83.

Bibliographie

Absalyamova Elina, Van Nuijs Laurence, Stiénon Valérie (dir.), Figures du critique-écrivain, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2019.

BACQUE Marie-Hélène, BIEWENER Carole, L’empowerment, une pratique émancipatrice ? Paris, La Découverte, 2015 [2013].

Barré Virginie, Debras Sylvie, Henry Natacha, Tranquart Monique, Dites-le avec des femmes. Le sexisme ordinaire dans les médias, Paris, CFD, 1999.

Bertelli Dominique, « La réception du fait littéraire par la critique journalistique », Questions de communication, mis en ligne le 01 décembre 2005, http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/4800.

Blondiaux Loïc, TRAÏNI Christophe (dir.), La démocratie des émotions, Paris, Presses de Sciences Po, 2018.

Bois Géraldine, Saunier Emilie et Vanhée Olivier, « La critique littéraire amateur sur les blogs de lecteurs », RESET, en ligne, mis en ligne le 30 juin 2016, http://journals.openedition.org/reset/736.

Bourdieu Pierre, Les règles de l’art – Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Éditions du Seuil, 1998 [1992].

CHAMPAGNE Patrick, Faire l’opinion. Le nouveau jeu politique, Paris, Éditions de Minuit, 1990 (Le sens commun).

CHARAUDEAU Patrick, Les médias et l’information. L’impossible transparence du discours [en ligne], Bruxelles, De Boeck Supérieur, 2011 (Médias-Recherches).

COHEN Bernard, Press and foreign policy, Princeton, Princeton University Press, 1963.

COUTEL Evelyne, SORBAC Jules (dir.), Presse et représentation dans le monde hispanophone (I) : Presse, arts & littérature, Babel : Civilisations et sociétés, 2021, n° XIX, https://babel.univ-tln.fr/babel-civilisations-et-societes/.

COUTEL Evelyne, SORBAC Jules (dir.), Presse et représentation dans le monde hispanophone (II) : Presse et genre, Babel : Civilisations et sociétés, 2021, n° XX, https://babel.univ-tln.fr/babel-civilisations-et-societes/.

DAMIAN-GAILLARD Béatrice, FRISQUE Cégolène, SAITTA Eugénie (dir.), Le journalisme au féminin : assignations, inventions, stratégies, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010.

DURAN FROIX Jean-Stéphane, La télévision espagnole : un contre-modèle ? Paris, Orphys, 2009.

FERNÁNDEZ SEBASTIÁN Javier, FRANCISCO FUENTES Juan, Historia del periodismo español: prensa, política y opinión pública en la España contemporánea, Madrid, Síntesis, 1997, livre numérique (Ciencia información: Periodismo).

Gallego Ayala Juana, La prensa por dentro: producción informativa y transmisión de estereotipos de género, Barcelone, Amelia Romero Editora, 2002.

GANS Herbert, Deciding what’s news: a study of CBS evening news, NBC nightly news, Newsweek, and Time, New York, Pantheon Books, 1979.

García-Albi Inés, Nosotras que contamos – Mujeres periodistas en España, Barcelone, Plaza & Janés, 2007.

HATTE Sophie, « Comment les réseaux sociaux transforment le marché de l’information », 1er mars 2021, ENS de Lyon, https://ses.ens-lyon.fr/articles/comment-les-reseaux-sociaux-transforment-le-marche-de-linformation.

Jauss Hans Robert, Pour une esthétique de la réception, traduit de l’allemand par Claude Maillard, préface de Starobinski Jean, Paris, Gallimard, 1978.

Jurt Joseph, La réception de la littérature par la critique journalistique. Lectures de Bernanos 1926-1936, Paris, Éditions Jean-Michel Place, 1980.

LARUMBE María Ángeles, Vindicación feminista: una voz colectiva, una historia propia: antología facsímil de textos, 1976-1979, Saragosse, PUZ, Prensas universitarias de Zaragoza, 2009.

MAIGRET Éric, Sociologie de la communication et des médias, Malakoff, Armand Colin, 2015 [2007] (Collection U).

Mc Luhan Marshall, Pour comprendre les média, Tours, Paris, Éditions Mame, Éditions du Seuil, 1968 (traduit de l’anglais par Jean Paré).

Meizoz Jérôme, Postures littéraires. Mises en scène modernes de l’auteur, Genève, Slatkine Érudition, 2007.

MOUCHON Jean, La politique sous l’influence des médias, Paris, L’Harmattan, 1998 (Communication et civilisation).

MUHLMANN Géraldine, Du journalisme en démocratie, Paris, Klincksieck, 2017 [2004] (Critique de la politique).

NEVEU Érik, Sociologie du journalisme, Paris, La Découverte, 2013 [2001] (Repères. Culture – Communication, 313).

OLIVESI Stéphane (dir.), Sciences de l’information et de la communication : objets, savoirs, discipline, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2013.

Ródenas Domingo (ed.), La crítica literaria en la prensa, Madrid, Marenostrum, 2003.

Sapiro Gisèle, La sociologie de la littérature, Paris, La Découverte, 2014.

TUCHMAN Gaye, Making News: A Study in the construction of reality, New-York, Free-Press, 1980 [1978].

Verdrager Pierre, Le sens critique – La réception de Nathalie Sarraute par la presse, Paris, L’Harmattan, 2001.

Wolfgang Iser, The Act of Reading. A theory of Aesthetic Response, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 1978.

Modalités pratiques :

Le colloque se tiendra à l’Institut Cervantès de Lyon les jeudi 4 et vendredi 5 avril 2024.

Les communications pourront se faire en espagnol ou en français.

Les propositions, comportant un résumé d’une vingtaine de lignes maximum ainsi qu’une liste de cinq mots-clefs, sont à envoyer avant le 17 novembre 2024 à : colloque.medias@gmail.com.

Merci d’indiquer vos nom(s), prénom(s), coordonnées électroniques, organisme de rattachement ainsi que quelques lignes bio-bibliographiques.

Le Comité Scientifique se prononcera sur les propositions à la fin du mois de décembre 2023.

Le colloque est organisé par Victoria Garrido y Sáez et Julie Sau Ocampo, avec le soutien de l’Institut Cervantès de Lyon ainsi que des laboratoires Texte, Image, Langage de l’Université de Bourgogne et Études du Contemporain en Littératures, Langues, Arts de l’Université Jean-Monnet (Saint-Étienne).

Comité scientifique :

Anouk CHIROL TO – Études du Contemporain en Littératures, Langues, Arts – Université Jean-Monnet, Saint-Étienne

Óscar FREÁN HERNÁNDEZ – Laboratoire Passages – Université Lumière Lyon 2

Pierre-Paul GRÉGORIO – Laboratoire Texte, image, langage – Université de Bourgogne

Sonia KERFA – Institut des Langues et Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie – Université Grenoble Alpes

Emmanuel LE VAGUERESSE – Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Langues Et la Pensée – Université de Reims Champagne-Ardenne

Ricardo MARTÍN DE LA GUARDIA – Instituto de Estudios Europeos – Universidad de Valladolid

Virginia MARTÍN RODRÍGUEZ – Historia y Medios de Comunicación – Universidad de Valladolid

Pilar NIEVE DE LA PAZ – Consejo Superior de Investigaciones Científicas – Gobierno de España

Edgard SAMPER – Études du Contemporain en Littératures, Langues, Arts – Université Jean-Monnet, Saint-Étienne

Jules SORBAC – Laboratoire Babel – Université de Toulon

Virginie SUDRE – Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités – Université Jean Moulin, Lyon 3

Emmanuelle SOUVIGNET – Études du Contemporain en Littératures, Langues, Arts – l’Université Jean-Monnet, Saint-Étienne

EN ESPAÑOL

Informar, influir, ocultar: medios de comunicación y giros históricos decisivos (área hispanohablante – siglos XX-XXI)

El 24 de octubre de 1979, el diario español Cambio 16 publicó un manifiesto autoinculpatorio firmado por 1357 personas para defender a las once mujeres acusadas de prácticas abortivas de Bilbao. Ipso facto, los medios de comunicación españoles se interesaron por el tema, pues la campaña mediática contribuyó a una evolución de la opinión pública sobre esta cuestión y a la proclamación de la ley del 5 de julio de 19851 que despenalizaba el aborto

Este acontecimiento subraya la efectividad de la mediatización como uno de los vectores de la evolución social, cultural y política. Los medios de comunicación se benefician de una gran celeridad cuando comunican acerca de un suceso, ya sea episódico (conflictos, pandemias, desastres naturales) o inscrito en un proceso más amplio (transiciones políticas, nuevos movimientos sociales2, revoluciones literarias o artísticas). Los libros de Historia, al contrario, se fundamentan en hechos pasados que ellos analizan en su conjunto para luego convertirlos en relato, creando entonces un desfase entre el momento de los acontecimientos y el de la narración.

Los medios tradicionales – televisión, prensa y radio – se apoyan en empresas que cuentan con recursos financieros y logísticos para alcanzar una amplia audiencia y así difundir nuevos paradigmas. Sin embargo, la estandarización del tratamiento informativo y el deber de rentabilidad también pueden perjudicar la aparición de nuevas temáticas. Además, el desarrollo de internet y de las nuevas tecnologías al que asistimos desde hace unas décadas induce cambios. En algunos temas, el eco de los medios tradicionales tarda en escucharse. Se da el caso con las cuestiones de transidentidad, muy presentes en la red a través de cuentas que suman miles de seguidores3 pero que, según un reciente estudio en los medios franceses realizado por la AJL4, son temas poco comunes que sirven generalmente un criterio de polemicidad5. Por lo tanto, ¿son los medios tradicionales actores o espectadores de los cambios sociales, culturales y políticos? En cuanto a las redes sociales, y teniendo en cuenta que los algoritmos pueden mantener al receptor en sus propias representaciones, ¿favorecen realmente las transformaciones socioculturales?

Por otra parte, los medios de comunicación reciben y difunden los nuevos movimientos y nuevas tendencias mediante la figura del periodista. Su opinión desempeña una función económica como lo recuerda Dominique Bertelli que afirma que “la reseña incita a comprar un producto cultural”6. Por otra parte, destaca la importancia del arraigo socio-histórico del discurso crítico, del emisor y del medio y enfatiza el fenómeno multidimensional de la crítica literaria dado que está involucrado en la estructura abierta del discurso periodístico, discurso que actúa y discurso construido7. Pierre Bourdieu considera a este discurso en cuanto a la obra, a esta recepción por la crítica periodística como el momento constituyente de “la producción de la obra, de su sentido y de su valor”8.

Dentro de este panorama informativo movedizo, se invita a que los militantes, activistas, intelectuales elaboren estrategias con la meta de ofrecerles a sus ideas una visibilidad mediática: uso de las emociones, del cuerpo y de performance artísticas. Otros prefieren seguir controlando el mensaje y, por lo tanto, recurren a métodos más confidenciales tales como medios de comunicación especializados, creando también sus propios medios.

Nos enfocaremos en este movimiento temporal al que los libros de Historia se referirán luego como un punto culminante o punto de inflexión histórico. Observaremos cómo los medios de comunicación radican en procesos históricos y cómo van construyendo o recibiendo los datos. Diferenciaremos también los medios y espacios discursivos (líneas editoriales, independencia de los medios de comunicación, espacio de libertad). ¿Qué papeles van desempeñando en los puntos culminantes de la Historia del área hispanohablante de los siglos XX y XXI?

Ejes de reflexión

Primer eje: La construcción de los acontecimientos por los medios de comunicación

  • Recorrido mediático de casos específicos: la recepción mediática, las estrategias mediáticas implementadas (lenguaje, emociones, etc.).
  • Juego entre los medios de comunicación y los receptores: ¿qué distancia adoptan? ¿Cómo van influyendo sobre nuestra posición, nuestro punto de vista?

Segundo eje: Evolución/mutación de los medios de comunicación y estrategias de visibilización – desde una distancia temporal del siglo XX hacia la instantaneidad de las redes sociales

  • Reflexión en cuanto a la uniformidad de los productos mediáticos y de las consecuencias de temas novedosos: estructura de la organización del proceso, registro de los expertos invitados, concentración de la propiedad de las empresas, rentabilidad.
  • Reflexiones internas en las redacciones en cuanto a las modalidades del proceso: transformación de los procesos, reorganizaciones y debates internos, discordias en las editoriales, transformación de las prácticas (por ejemplo, el New Journalism), relación con las redes sociales.

Tercer eje: Los medios de comunicación y los personajes influyentes (políticos, intelectuales, artistas, militantes)

  • Reflexión en cuanto a la construcción de figuras de autoridad: su postura a través de los medios de comunicación (Gisèle Sapiro señala la prensa como “uno de los lugares de escenificación de la figura del autor·a”9).
  • Elección de los periodistas: ¿cuáles son los procesos que emplean para dar a conocer el trabajo de los personajes influyentes (parte biográfica, entrevistas colectivas)?

Cuarto eje: Los medios de comunicación y la recepción de obras culturales

  • ¿Cómo los medios de comunicación van construyendo nuestro horizonte de expectativas?
  • ¿Cómo van introduciendo un nuevo movimiento y nuevas tendencias?
  • ¿Cuáles son los retos de la efervescencia alrededor de una obra o de un·a artista?

Ley orgánica 9/1985, de 5 de julio, sobre la reforma del artículo 417 bis del Código Penal.
2 Auge de los feminismos, de la ecología, y del movimiento LGBT, en particular.
3 Por ejemplo, la cuenta Ínstagram de la actriz Carmen Jedet Izquierdo Sánchez (Jedet).
4 Estudio de la Asociación de Periodistas LGBTI, realizado entre el 17 de agosto y el 30 de septiembre de 2022, https://transidentites.ajlgbt.info/.
Tomamos prestados la palabra y el concepto a Patrick Charaudeau, CHARAUDEAU Patrick. Les médias et l’information. L’impossible transparence du discours [en ligne]. Bruxelles : De Boeck Supérieur, 2011 (Médias-Recherches), chapitre 9, « https://www-cairn-info.bibelec.univ-lyon2.fr/les-medias-et-l-information–9782804166113.htm ».
6 Bertelli Dominique, « La réception du fait littéraire par la critique journalistique », Questions de communication, mis en ligne le 01 décembre 2005, http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/4800, p. 172.
Bertelli Dominique, art. cit., p. 171.
8 Bourdieu Pierre, Les règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Éditions du Seuil, 1998 [1992], p. 285.
9 Sapiro Gisèle, La sociologie de la littérature, Paris, La Découverte, 2014, p. 83.

Bibliografía

Absalyamova Elina, Van Nuijs Laurence, Stiénon Valérie (dir.), Figures du critique-écrivain, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2019.

BACQUE Marie-Hélène, BIEWENER Carole, L’empowerment, une pratique émancipatrice ? Paris, La Découverte, 2015 [2013].

Barré Virginie, Debras Sylvie, Henry Natacha, Tranquart Monique, Dites-le avec des femmes. Le sexisme ordinaire dans les médias, Paris, CFD, 1999.

Bertelli Dominique, « La réception du fait littéraire par la critique journalistique », Questions de communication, mis en ligne le 01 décembre 2005, http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/4800.

Blondiaux Loïc, TRAÏNI Christophe (dir.), La démocratie des émotions, Paris, Presses de Sciences Po, 2018.

Bois Géraldine, Saunier Emilie et Vanhée Olivier, « La critique littéraire amateur sur les blogs de lecteurs », RESET, en ligne, mis en ligne le 30 juin 2016, http://journals.openedition.org/reset/736.

Bourdieu Pierre, Les règles de l’art – Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Éditions du Seuil, 1998 [1992].

CHAMPAGNE Patrick, Faire l’opinion. Le nouveau jeu politique, Paris, Éditions de Minuit, 1990 (Le Sens commun).

CHARAUDEAU Patrick, Les médias et l’information. L’impossible transparence du discours [en ligne], Bruxelles, De Boeck Supérieur, 2011 (Médias-Recherches).

COHEN Bernard, Press and foreign policy, Princeton, Princeton University Press, 1963.

COUTEL Evelyne, SORBAC Jules (dir.), Presse et représentation dans le monde hispanophone (I) : Presse, arts & littérature, Babel : Civilisations et sociétés, 2021, n° XIX, https://babel.univ-tln.fr/babel-civilisations-et-societes/.

COUTEL Evelyne, SORBAC Jules (dir.), Presse et représentation dans le monde hispanophone (II) : Presse et genre, Babel : Civilisations et sociétés, 2021, n° XX, https://babel.univ-tln.fr/babel-civilisations-et-societes/.

DAMIAN-GAILLARD Béatrice, FRISQUE Cégolène, SAITTA Eugénie (dir.), Le journalisme au féminin : assignations, inventions, stratégies, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010.

DURAN FROIX Jean-Stéphane, La télévision espagnole : un contre-modèle ? Paris, Orphys, 2009.

FERNÁNDEZ SEBASTIÁN Javier, FRANCISCO FUENTES Juan, Historia del periodismo español: prensa, política y opinión pública en la España contemporánea, Madrid, Síntesis, 1997, livre numérique (Ciencia información: Periodismo).

Gallego Ayala Juana, La prensa por dentro: producción informativa y transmisión de estereotipos de género, Barcelone, Amelia Romero Editora, 2002.

GANS Herbert, Deciding what’s news: a study of CBS evening news, NBC nightly news, Newsweek, and Time, New York, Pantheon Books, 1979.

García-Albi Inés, Nosotras que contamos – Mujeres periodistas en España, Barcelone, Plaza & Janés, 2007.

HATTE Sophie, « Comment les réseaux sociaux transforment le marché de l’information », 1er mars 2021, ENS de Lyon, https://ses.ens-lyon.fr/articles/comment-les-reseaux-sociaux-transforment-le-marche-de-linformation.

Jauss Hans Robert, Pour une esthétique de la réception, traduit de l’allemand par Claude Maillard, préface de Starobinski Jean, Paris, Gallimard, 1978.

Jurt Joseph, La réception de la littérature par la critique journalistique. Lectures de Bernanos 1926-1936, Paris, Éditions Jean-Michel Place, 1980.

LARUMBE María Ángeles, Vindicación feminista: una voz colectiva, una historia propia: antología facsímil de textos, 1976-1979, Saragosse, PUZ, Prensas universitarias de Zaragoza, 2009.

MAIGRET Éric, Sociologie de la communication et des médias, Malakoff, Armand Colin, 2015 [2007] (Collection U).

Mc Luhan Marshall, Pour comprendre les média, Tours, Paris, Éditions Mame, Éditions du Seuil, 1968 (traduit de l’anglais par Jean Paré).

Meizoz Jérôme, Postures littéraires. Mises en scène modernes de l’auteur, Genève, Slatkine Érudition, 2007.

MOUCHON Jean, La politique sous l’influence des médias, Paris, L’Harmattan, 1998 (Communication et civilisation).

MUHLMANN Géraldine, Du journalisme en démocratie, Paris, Klincksieck, 2017 [2004] (Critique de la politique).

NEVEU Érik, Sociologie du journalisme, Paris, La Découverte, 2013 [2001] (Repères. Culture – Communication, 313).

OLIVESI Stéphane (dir.), Sciences de l’information et de la communication : objets, savoirs, discipline, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2013.

Ródenas Domingo (ed.), La crítica literaria en la prensa, Madrid, Marenostrum, 2003.

Sapiro Gisèle, La sociologie de la littérature, Paris, La Découverte, 2014.

TUCHMAN Gaye, Making News: A Study in the construction of reality, New-York, Free-Press, 1980 [1978].

Verdrager Pierre, Le sens critique – La réception de Nathalie Sarraute par la presse, Paris, L’Harmattan, 2001.

Wolfgang Iser, The Act of Reading. A theory of Aesthetic Response, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 1978.

Organización

El congreso se celebrará en el Instituto Cervantes de Lyon (Francia), los días jueves 4 y viernes 5 de abril de 2024.

Las ponencias podrán presentarse en español o en francés.

Las propuestas deben incluir un resumen de unas veinte líneas, así como una lista de cinco palabras claves y deben enviarse antes del 17 de noviembre de 2024 a: colloque.medias@gmail.com.

Les rogamos indicar sus apellidos, nombre(s), correo electrónico, laboratorio u organismo de investigación, así como unas líneas biobibliográficas.

El comité científico comunicará el resultado del proceso de evaluación de las propuestas a finales de diciembre de 2023.

El comité organizador del congreso cuenta con Victoria Garrido y Sáez y Julie Sau Ocampo, con el apoyo del Instituto Cervantes de Lyon así como de los laboratorios Texte, Image, Langage de la Universidad de Borgoña y Études du Contemporain en Littératures, Langues, Arts de la Universidad Jean-Monnet (Saint-Étienne).

Comité científico:

Anouk CHIROL TO – Études du Contemporain en Littératures, Langues, Arts – Université Jean-Monnet, Saint-Étienne

Óscar FREÁN HERNÁNDEZ – Laboratoire Passages – Université Lumière Lyon 2

Pierre-Paul GRÉGORIO – Laboratoire Texte, image, langage – Université de Bourgogne

Sonia KERFA – Institut des Langues et Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie – Université Grenoble Alpes

Emmanuel LE VAGUERESSE – Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Langues Et la Pensée – Université de Reims Champagne-Ardenne

Ricardo MARTÍN DE LA GUARDIA – Instituto de Estudios Europeos – Universidad de Valladolid

Virginia MARTÍN RODRÍGUEZ – Historia y Medios de Comunicación – Universidad de Valladolid

Pilar NIEVA DE LA PAZ – Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC)

Edgard SAMPER – Études du Contemporain en Littératures, Langues, Arts – Université Jean-Monnet, Saint-Étienne

Jules SORBAC – Laboratoire Babel – Université de Toulon

Virginie SUDRE – Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités – Université Jean Moulin, Lyon 3

Emmanuelle SOUVIGNET – Études du Contemporain en Littératures, Langues, Arts – l’Université Jean-Monnet, Saint-Étienne.



Citer ce billet
Sarah Mallah (2023, 1 octobre). Appel à communications : Informer, influencer, occulter : les médias aux tournants de l’Histoire (aire hispanophone, XXe-XXIe s.). LPCM. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r31y

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.