Annonce – Festival “Plumes de presse”

Festival Plumes de presse

Jeudi 11 mai 2023

Université Paul-Valéry Montpellier 3Site Saint-Charles71 rue du Professeur Henri Serre -34090 Montpellier

Proposé par l’université Paul Valéry‑Montpellier 3 dans le cadre de la Comédie du Livre – 10 jours en mai

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME

S’INSCRIRE À L’ESCAPE GAME 

S’INSCRIRE À LA VISITE CRIMINO-LUDIQUE 

Le festival

Depuis une dizaine d’années, les rentrées littéraires sont marquées par des ouvrages d’écrivains-journalistes ou de journalistes-écrivains et par des prix littéraires attribués à des enquêteurs ou à des journalistes. La littérature française s’ouvre de plus en plus à un genre qui semblait l’apanage des États-Unis : la non fiction. Parallèlement la presse écrite, entrée en crise au moins depuis le développement d’internet, cherche une légitimité dans de nouvelles écritures.

Enfin, en France, sont apparus aussi bien du côté de la presse, de la production éditoriale que du web, des dispositifs hybrides se rattachant à la fois à la littérature et à l’information : des mooks, des sites de journalisme narratif, des maisons d’édition…

C’est à ces phénomènes qui font bouger la frontière toujours poreuse entre journalisme et littérature que se consacre le festival « Plumes de presse », à travers des rencontres, des activités ludiques, des dédicaces, des conférences.

Partenaires : La Comédie du Livre – 10 jours en mai, Université Paul Valéry Montpellier 3, Unîmes, Rirra21, Institut universitaire de France, Sauramps, Diacritik, Club de la presse Occitanie.

Rencontres et Tables rondes

Auditorium Saint-Charles 2

11h30 – Rencontre avec Anthony Passeron

(Les Enfants endormis, Globe, 2022) animée par Adeline Wrona (Celsa, Sorbonne université)

Dans cet ouvrage (prix Wepler‑Fondation la Poste) remarqué par la critique, Anthony Passeron entrelace l’histoire de l’irruption du sida dans sa famille et celle de la lutte contre la maladie dans les milieux scientifiques français et américains. Les Enfants endormis, récit de filiation mêlant enquête sociologique et écriture intime revient sur les années sida, celles du déni de la maladie, de l’incompréhension et de l’isolement des malades traités comme des parias.

14h30 – « L’écriture et l’édition de non fiction en France aujourd’hui »

avec Cyril Gay cofondateur et éditeur des éditions Marchialy et Taina Tervonen (Les Otages, éditions Marchialy 2021 et Les Fossoyeuses, éditions Marchialy, 2022, prix Jan Michalski) animée par Marie-Ève Thérenty (RIRRA21, UPVM, IUF)

Les éditions Marchialy, fondées par Cyril Gay et Clémence Billault, font partie des quelques maisons d’édition en France qui, depuis une dizaine d’années, publient de la non fiction (grands reportages, journalisme gonzo, enquêtes serrées) dans des petits livres soignés, attentifs à la typographie et à l’illustration. Taina Tervonen, grande professionnelle de l’information récompensée par le prix Louise Weiss et par le prix international True Story Award, a publié récemment chez Marchialy deux enquêtes saluées par la critique, l’une autour des objets tributs des guerres coloniales exposés dans les musées occidentaux, l’autre autour de trois femmes, une anthropologue, une enquêtrice, une journaliste, en charge de la mémoire d’un pays traumatisé par la guerre, la Bosnie-Herzégovine. La table ronde sera consacrée à la situation et la spécificité de la non fiction contemporaine en France aujourd’hui et posera notamment la question des supports.

16h30 – « Terrorisme et justice : écrire les procès des attentats »

avec Robert McLiam Wilson (La Vilaine veuve. Nice le procès oublié, hors-série Charlie Hebdo, 2022) animée par Christine Marcandier et Marie-Ève Thérenty

2022 a été l’année des procès en première instance ou en appel des attentats de Charlie Hebdo, du Bataclan et de Nice. Certains ont été plus couverts par la presse que d’autres mais pour tous ces procès, on a vu dans certains journaux une tendance à confier ces comptes rendus à des écrivains majeurs qui ont d’ailleurs immédiatement recueilli en livre ses articles et cette expérience comme si cette chronique judiciaire, en raison de ses enjeux philosophiques, existentiels, mémoriels, échappait à l’écriture éphémère de l’actualité. On voudra revenir avec Robert McLiam Wilson, romancier (Ripley BogleEureka Street…) et journaliste à Charlie Hebdo, sur les enjeux de cette écriture.

18h00 – « Plaidoyer pour un autre fait divers »

avec Élise Costa (Les Nuits que l’on choisit, Marchialy, 2023), Alice Géraud (Sambre, Jean-Claude Lattès, 2023), Michel Moatti, (Rapport sur Nordahl L., Hervé Chopin, 2022) animée par Christine Marcandier (Diacritik, Aix-Marseille université).

Le fait divers fascine et il est souvent entaché de sensationnalisme. Mais il peut être aussi traité avec nuances, il peut s’intéresser aux victimes, il peut faire l’objet de contre-enquêtes fouillées, il peut être traité par des longs formats plutôt que dans des articles brefs et racoleurs et il peut même condamner à l’insomnie ceux qui ont décidé de s’y consacrer… Trois écrivains aux ouvrages remarqués par leur traitement singulier du fait divers viendront en témoigner et en débattre.

À vous de jouer : Activités autour du fait divers

Saint-Charles 1
PLACES LIMITÉES / SUR RÉSERVATION
RÉSERVER Ces activités ne sont pas prévues pour les enfants.Les participant.es devront avoir seize ans ou plus.

Escape game : « Faites entrer sortir l’accusé »

Un innocent, victime d’une sombre machination, est sur le point d’être condamné. Parviendrez-vous à faire pencher la balance de la justice du bon côté ? Armé.e de votre intime conviction et de votre logique implacable, vous aurez 60 minutes pour transformer le verdict et éviter une erreur judiciaire.

Scénaristes : étudiant.es d’Unîmes

Comédien.nes : étudiant.es du Master Arts du spectacle, UPVM

Séances à 10 heures, 12 heures, 14 heures, 15 heures / Rendez-vous sur le parvis de Saint-Charles, devant l’entrée principale.

Visite crimino-ludique de l’exposition « Détective, fabrique de crime »

Le parcours propose une plongée dans le monde du crime des années trente via les grandes pages illustrées de l’hebdomadaire Détective, mais aussi grâce à de nombreuses archives. Âmes sensibles, s’abstenir !

Visite guidée : Amélie Chabrier (Unîmes, RIRRA21)Scénaristes : Andréa Deleuze, Julie Gonnet, Master FICTION, UnîmesComédien.nes : étudiant.es du Master Arts du spectacle, UPVM

Séances à 11 heures et 16 heures / Rendez-vous sur le parvis de Saint-Charles, devant l’entrée principale.

Dédicaces et vente de livres

Saint-Charles 1

La librairie Sauramps sera présente afin de proposer les ouvrages des auteurs tout au long de la journée.Toute la journée / Jardin de Saint-Charles 2

Informations pratiques

Lieu du festivalUniversité Paul-Valéry Montpellier 3Site Saint-Charles71 rue du Professeur Henri Serre34090 Montpellier

TramwayLigne 1 :  Place Albert 1er -Saint CharlesLigne 4 : Albert 1er – Cathédrale

Contactsclaire-marine.parodi@univ-montp3.frmarie-eve.therenty@univ-montp3.fr

rirra21.www.univ-montp3.fr Twitter / Facebook : @rirra21



Citer ce billet
Nicolas Gauthier (2023, 3 mai). Annonce – Festival “Plumes de presse” LPCM. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2yx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.