Parution : Lecture Jeune n°185, “Les littératures de l’imaginaire”

Lecture Jeune n°185, “Les littératures de l’imaginaire“, mars 2023. 

Libraires, éditeurs, influenceurs et grands lecteurs : depuis une décennie, tout le monde parle de littératures de l’imaginaire. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et pourquoi ces lectures sont-elles si présentes chez les adolescents ?

Rassemblant la fantasy, la science-fiction, l’horreur et le fantastique, les littératures de l’imaginaire ont émergé en France dans les années 1980, d’abord sous l’influence des films et romans anglo-saxons, puis via les jeux vidéo, séries télévisées et bandes dessinées. Représentant désormais la majorité de ce que lisent les jeunes, cette catégorie rassemble des œuvres faisant la part belle à l’invention d’univers extraordinaires. Soudés par des goûts partagés longtemps considérés comme illégitimes, ses fans ont développé des pratiques communes allant de l’échange communautaire aux rassemblements collectifs, en passant par la création amateure. Depuis, l’imaginaire domine tous les supports, alimentant les adaptations Netflix comme les projets scolaires. Grâce au succès notable ces dernières années d’une production française, ces littératures occupent aujourd’hui le devant de la scène en librairie et sur BookTube.

Quelle importance revêt aujourd’hui l’imaginaire dans les représentations des jeunes ? Comment peut-il être utilisé par les médiateurs pour favoriser la créativité des 11-18 ans ? Ces univers répondent-ils enfin davantage aux attentes des adolescents sur la société contemporaine ?



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2023, 20 mars). Parution : Lecture Jeune n°185, “Les littératures de l’imaginaire” LPCM. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2xr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.